Il est temps d’écrire à saint Nicolas à Nandrin aussi

Lien permanent

sinterklaas.gifJe ne sais pas si c’est comme cela chez vous, mais j’ai un petit gars à la maison qui décompte les jours pour le moment.
Et il en reste quatorze avant qu’on ne fête, vous avez deviné, la Saint-Nicolas !
 Sa liste est faite.
 Il ne reste plus qu’à l’envoyer.
 J’ai l’impression que, cette fois, nous allons la mettre dans la boîte aux lettres rouge de notre rue. 
Nous avons une adresse : Saint Nicolas,rue du Paradis numéro 1 à 0612 Ciel.
Introuvable sur une carte, mais le porte-parole de bpost me l’a encore confirmé hier : il s’agit bel et bien de l’adresse du grand saint !
« Et comme les années précédentes,saint Nicolas peut compter sur notre aide », rassure Fred Lens.
«Nous avons une vingtaine de bénévoles qui travaillent depuis le début du mois de novembre pour ouvrir toutes les lettres adressées par les enfants à leur… patron. »
Au 21 novembre, bpost avait déjà reçu les voeux de 25.000 enfants.
« Cela peut venir d’un seul enfant par lettre ou bien de toute une classe », précise le porte-parole qui rappelle que, l’an dernier, plus de 200.000 enfants avaient adressé leurs voeux et leurs dessins au monsieur barbu bien sympathique.
« Tous les enfants peuvent écrire à saint Nicolas jusqu’au 1er décembre ». 
Et ils ne doivent pas mettre de timbre.
 Chaque réponse de saint Nicolas sera assortie d’un petit cadeau.
 « Comme c’est un cadeau et que les premières réponses ne seront envoyées que la semaine prochaine, on ne peut pas dire de quoi il s’agit ». 
L’année passée,c’était un petit livre.
Chaque enfant recevra une réponse dans sa langue. 
On parle de langues nationales, donc du français, du néerlandais… mais pas de l’allemand. 
« Chaque année, nous recevons des lettres qui viennent de l’étranger. 
Notamment d’enfants d’expatriés. À eux aussi, saint Nicolas répond. »
MÊME DES ENFANTS… CHINOIS ! 
Plus incroyable, le secrétariat de saint Nicolas à Bruxelles reçoit même des lettres d’enfants… chinois qui lui écrivent en anglais.
« Je ne sais pas comment ils ont eu l’adresse, mais nous recevons de plus en plus de lettres d’enfants chinois qui adorent recevoir les bons voeux de saint Nicolas ».
Ils recevront, en fait, les bons voeux de fin d’année. Nous aurions aimé vous montrer des dessins d’enfants envoyés à saint Nicolas mais ce dernier n’apprécierait pas, paraît-il, qu’on dévoile les secrets des enfants.
 « Oui, c’est vrai.
Il nous a punis. On ne peut plus le faire », rigole Fred Lens quand on lui demande s’il n’a pas plutôt été puni par son ministre ou son patron.
Article de  PIERRE NIZET dans La Meuse 

Les commentaires sont fermés.