Le Nandrinois, Antoine Demoitié, s’est montré avant l’arrivée à Waremme de ce mardi

Lien permanent

demoitié 29 juillet.JPG

Demoitié passe à l’offensive

Waremme accueille l’arrivée de la quatrième étape du Tour de Wallonie ce mardi. 

Un passage dans l’arrondissement qui motive nos trois régionaux, notamment Antoine Demoitié auteur d’une belle dixième place ce dimanche et présent dans l’échappée ce lundi.
 
Florent Delfosse, Tom Dernies et Antoine Demoitié ont envie se montrer ce mardi à l’occasion du passage du Tour de Wallonie dans notre arrondissement.
Le Nandrinois de la formation Wallonie-Bruxelles s’est déjà illustré ce dimanche en prenant la dixième place lors du sprint massif. 
Il s’est aussi glissé dans l’échappée matinale hier à l’occasion de l’étape entre Somme-Leuze et Neufchâteau.
«Il fallait absolument mettre quelqu’un de l’équipe devant », raconte Antoine Demoitié.
«Il y a eu des attaques sans cesse dans la première heure de course. 
J’ai finalement pu me glisser dans le groupe de tête. »
Le Nandrinois n’a cependant pas pu suivre avec l’enchaînement des difficultés.
 «Je n’ai plus su tenir le rythme dans le Col du Saty, près de Bouillon. 
Je me suis accroché et j’ai pu arriver avec le peloton. 
Malheureusement, le sprint en côte était trop difficile pour moi.
 J’ai coincé à 300 mètres de la ligne. 
Il faut dire que cela roulait vite dans les trois derniers kilomètres.
» Il termine finalement 64e, à la dernière position du peloton.
Après une bonne nuit de repos et de récupération, Antoine Demoitié entend bien à nouveau se montrer aujourd’hui à l’occasion du passage dans notre arrondissement.
«Cela fait toujours plaisir de rouler sur ses routes d’entrainement.
J’espère y réaliser un bon résultat.»
Le parcours vallonné dans son milieu, mais surtout les quinze derniers kilomètres assez plats entre Villers-le- Bouillet et Waremme permettront certainement au Nandrinois de se mettre en évidence.
«Le Mur d’Amay, qui est la dernière difficulté du jour, n’est pas si difficile que cela. 
Mais il n’y aura pas beaucoup de moments de récupérations avant avec l’enchaînement des difficultés.
 Je pense qu’un gros groupe se disputera la victoire au sprint.
Et j’espère parvenir à m’y distinguer.
Les sensations sont bonnes. » Rendez-vous vers 16h30 sur la Chaussée Romaine à hauteur du terrain de football de l’IPES pour en avoir la confirmation.
 
 
Article de CÉDRIC WILLEMS dans le journal La Meuse H-W du 29 juillet 2014 
 

twdemoitié.JPG

 
 

Les commentaires sont fermés.