Nandrin : Foot pas encore de convention

Lien permanent

foot.JPG

L’occupation définitive sera signée pendant les vacances
 
L’ancien échevin des sports,Benoit Ramelot (Tous Ensemble) a interpellé le Collège,ce mercredi soir au Conseil, au sujet des Templiers. 
Il s’est étonné que la convention définitive de mise à disposition de l’ensemble des nouvelles installations du Péry ne soit pas sur la table du conseil communal. 
« Le dossier est très complexe, nous souhaitons ne pas agir dans la précipitation pour protéger au maximum les intérêts de la commune », a répondu le bourgmestre Michel Lemmens.
 
Le point n’a pas pu être officiellement ajouté à l’ordre du jour (problème de forme) mais le sujet a néanmoins fait l’objet d’un débat au conseil communal. 
«Nous avons voté la convention d’occupation précaire des installations sportives du Péry entre la commune et L’ASBL RESTN, le 25 mars dernier. 
Il me semble que nous étions tous d’accord pour que la convention définitive (cafétéria comprise) soit signée au plus vite.
 Or, nous sommes à la veille des vacances et le point n’était pas à l’ordre du jour de ce Conseil.
 Je rappelle que la reprise de la saison footballistique a lieu début août… 
Où en est on dans le dossier ? », a demandé Benoît Ramelot, conseiller d’opposition Tous Ensemble.
L’autre groupe d’opposition,« Pour Nandrin », souhaite elle aussi que l’ASBL « jeunes » ait la jouissance complète du site au plus vite. 
«L’incertitude est pénible », a déclaré Marc Evrard.
Le bourgmestre a conscience de l’urgence de la situation (la convention d’occupation provisoire se termine le 30 septembre NDLR) mais ne veut pas se précipiter.
«J’aime le foot mais mon rôle est de défendre au maximum les intérêts de notre commune. 
Il faut que, juridiquement, la convention soit blindée.
 Il s’agit du plus gros investissement consenti par la commune, non pas pour nous, mais pour un tiers, à savoir une structure de jeunes qui pourra aller chercher des subsides. 
Il faut penser à tout, pour éviter qu’un jour, les jeunes n’aient plus voix au chapitre.
Le dossier est complexe et avance au rythme de l’administration.
Nous avons un agenda avec des obligations et des moyens humains qui sont ce qu’ils sont », a répondu Michel Lemmens. 
Le bourgmestre de Nandrin a annoncé que la convention définitive passera au conseil communal pendant les vacances, «même si aucune date n’est encore fixée. »
La commune a reçu les noms des membres de cette future ASBL de gestion des jeunes. «Il y aura probablement plusieurs conventions,annonce-t-il. 
Une pour la création de l’ASBL « jeunes », une autre entre la commune et le gestionnaire du site, et une troisième concernant la cafétéria. » 
 
 
Article de ANNICK GOVAERS dans le journal La Meuse le 20 juin 2014 

Les commentaires sont fermés.