Nandrin Contrôles routiers ce week-end

Lien permanent

16 juin zone.JPGCe week-end, durant la nuit de samedi à dimanche,des contrôles routiers ont été organisés par 3 des 4 zones de police de l’ancien arrondissement judiciaire de Huy
(Condroz, Huy et Meuse-Hesbaye)
en collaboration avec la police fédérale.
 Une trentaine de policiers dont un maître-chien drogues étaient présents sur les différents dispositifs mis en place. 
Ces contrôles étaient organisés dans le cadre du plan d’action « sécurité routière » démarré en septembre 2003 par la police fédérale de Huy et les 4 zones de police et s’inscrivent dans le cadre de la campagne d’été de l’IBSR : « Avant de sortir,
n’oubliez pas de « Bobber » ».
  Ils étaient dès lors orientés principalement sur la conduite sous influence de l’alcool.
De 23h30 à 6h30, des contrôles ont été organisés notamment à Amay, Huy, Nandrin et Wanze.
Un peu plus de 250 véhicules ont été contrôlés et environ 80 automobilistes ont été soumis à un test de l’haleine : 5 se sont vus imposés une retenue du permis de conduire de 3 h pour un taux mesuré compris entre 0.5 et 0.8 gr d’alcool par litre de
sang, 4 une retenue de 6 h pour une taux supérieur à 0.8 gr/l.
Pour 6 autres, le Parquet a ordonné un retrait de permis pour une durée de 15 jours : 5 pour une taux supérieur à 1.5 gr/l de sang dont un avec un taux proche de 2.2 gr/l et un jeune, titulaire du permis de conduire depuis moins de 2 ans, contrôlé avec un taux supérieur à 0.8, s’est vu infligé la même durée de retrait mais à terme il risque un retrait définitif. 
Un autre conducteur, intercepté, était sous l’influence de produits stupéfiants.
Tous ces automobilistes seront probablement amenés prochainement à devoir s’expliquer devant le tribunal de police.
Par ailleurs, 7 procès verbaux ont été rédigés pour diverses autres infractions. 
A plusieurs reprises, des conducteurs ont tenté de se soustraire aux contrôles, en faisant notamment demi-tour à l’approche du dispositif en place, et des policiers placés en retrait ont pu les intercepter… Ces conducteurs, en dehors de l’éventuelle infraction commise lors de leur tentative de fuite (3 franchissements de ligne blanche), étaient pour la plupart pris en défaut dans d’autres domaines : conduite sous influence, défaut d’assurance, absence des documents,…
Un véhicule a été saisi pour défaut d’assurance.
 Par ailleurs, lors de ces contrôles, 3 gr de produits stupéfiants ont également été saisis.
 
 
Article du journal La Meuse H-W du 16 juin 2014 

Commentaires

  • Mais que voilà une bonne chose !
    Il aura fallu le temps pour que certains comprennent que les grands problèmes se déroulaient les nuits de W-E et jours féries.
    Espérons maintenant une certaine assiduité dans ces contrôles afin d'ainsi continuer, non pas à embêter "nos jeunes" mais bien à les protéger.

Les commentaires sont fermés.