Nandrin 10.000 euros d’électricité volés en 2 ans

Lien permanent

Nandrin 10.000 euros d’électricité volés en 2 ans

Les forains paieront plus cher leur redevance

Le conseil communal de Nandrin a été houleux, ce mercredi.
 
Les attaques ont plus que fusé entre le bourgmestre et les partis d’opposition. 
 
Les sept points à l’ordre du jour ont entraîné un débat animé jusqu’à 23h30.
L’un d’eux concernait la hausse de la redevance imposée aux forains lors des fêtes de village. 
 
Elle passe de 15 cents/m2/jour à 40 cents/m2/jour.
Objectif :
 
compenser partiellement les pertes d’électricité estimées à 10.000 euros en deux ans.
 
Mauvaise surprise pour la commune de Nandrin. 
Depuis la libéralisation du marché énergétique,  les distributeurs facturent le volume d’électricité réellement consommé à chaque commune.
Et Nandrin a reçu une facture « en plus que très forte augmentation en 2012 et 2013 », a indiqué le directeur général, Pierre Jamaigne.
 Un trou estimé à 10.000 euros sur 2 ans, l’équivalent de 70.000 kWh !
La faute aux forains des fêtes de St- Séverin et de Villers-le-Temple qui se branchent sur les coffrets communaux sans autorisation ?
 «Il y a eu une alimentation anarchique en énergie des manèges par certains exploitants d’activités.» La redevance pour l’occupation du domaine public par les forains augmente donc. 
Elle passe de 0,15 euro à 0,40 euro/m2/jour. 
«Cette redevance couvre une partie seulement des charges », précise-t-il.
 S’il fallait tout combler, cette redevance grimperait à 0,82 euro/m2/jour.
Pas de quoi atteindre les 5.000 euros/ an toutefois... «Effectivement, on n’atteint que 750 euros par an avec cette redevance (pour les frais d’emplacement, administratifs, de contrôle etc.).
 Nous facturerons en outre l’électricité consommée via un décompteur collectif, par exemple », clarifie le bourgmestre. 
Pour le conseiller d’opposition Tous Ensemble, Vincent Licata, l’augmentation n’est pas exagérée (« 20 euros par jour pour un manège de 50 m2, ce n’est pas tant que ça ») mais pour son colistier Guy Mottet, il ne faut pas stigmatiser les forains. 
«Ce n’e sont pas qu’eux qui sont responsables du trou constaté. 
Si le coffret de la Place St- Séverin était fermé, cela éviterait que des caravanes viennent se servir... Et avec ce système, un trampoline est autant pénalisé qu’un scooter alors qu’il ne consomme quasi rien. 
La redevance triple quasiment, il faut protéger le métier et les animations de nos villages qui font la richesse de notre patrimoine. » 
Le groupe d’opposition « Pour Nandrin » s’inquiète aussi de cette hausse «qui touche les petits et le folklore local ». 
Le bourgmestre, assume.
«Une saine gestion implique la maîtrise des coûts. 
Je ne comprends pas ce débat : nous parlons d’une recette annuelle de 750 euros (au lieu de 350)... » Le point a été adopté par 12 oui, 2 abstentions et 3 non (PN). 
 
Article de ANNICK GOVAERS pour le journal La Meuse H-W du 23 mai 2014 
 
 

Les commentaires sont fermés.