Une salle de concerts à Nandrin

Lien permanent

2 ours à Nandrin.JPG

L’étage du resto « L’industrie » a été transformé en salon chaleureux.

Ouverture ce samedi.

« Écouter de la musique comme à la maison », voilà le concept développé par Fred Maquet et Gérard Miller, route du Condroz à Nandrin.
 Ils ont aménagé l’étage du restaurant « L’industrie » en un espace décoré d’un bric-à-brac chiné un peu partout.
« C’est une salle de jeux pour les quadras que nous sommes », sourient-ils.
 
Les non habitués de « L’industrie » risquent d’être surpris en pénétrant dans la salle de concerts « Deux ours » à l’étage.
C’est sûr, elle ne ressemble à nulle autre.
 On y trouve divans confortables d’un autre âge, bancs, lampes de grands-mères,têtes de sangliers, vieilles photos,chaises à bascule, coffre en bois,coiffeuse, hachoir à viande,boîtes en métal cabossées…
 «J’ai réalisé le bardage en bois pour renforcer le côté cabane.
 On veut reproduire l’ambiance de l’émission « La parenthèse inattendue », indique Fred Macquet, de Ramelot.
Inattendu pour une salle de concerts ! «C’est justement le but.
On veut que les gens aient l’impression d’écouter de la musique comme à la maison.
 Comme si le groupe s’invitait chez eux. 
Vous savez, des cafés-concerts, il y en a plein. 
Notre concept, populaire au Québec, sort de l’ordinaire ici dans la région.
 À Liège, il n’y a pas vraiment de lieux cool pour les quadragénaires.»
L’invité (musicien, chanteur, groupe) prendra place dans le fond de la salle et le public s’installera un peu partout pour profiter du moment. 
Il y a place pour 70 personnes maximum.
L’idée est née dans la tête de Fred Macquet, 45 ans, ancien programmateur du centre culturel de Seraing, et de Gérard Miller,46 ans, développeur de concepts de restaurants et actionnaire de l’Industrie à Nandrin et du Labo 4 à Liège. 
«Le frère de mon épouse Gabrielle Davroy (animatrice sur Classic 21) connaissait bien Gérard.
On venait souvent manger ici, un jour je lui ai dit qu’il devrait organiser une petite programmation musicale, il m’a montré la salle de banquets à l’étage et voilà ! », raconte Fred Macquet.
 «Quand j’étais petit, je rêvais d’une cabane. 
Samedi, on ouvre notre cabane pour grands », rit Gérard Miller.
Lieu incongru dit artistes décalés.
«On organisera sans doute une soirée vinyles et, pourquoi pas, un effeuillage burlesque.
 Le chanteur français Hugo (La Nacelle) donne un concert intime dimanche 25 mai.
 Le vendredi 30 mai, c’est au tour de Benoît Mansion Quintet (celui qui avec ses frères avait interprété « C’est l’amour »). En juin, un groupe de rock reprend des tubes des années 70’ (style Jimi Hendrix),etc. »
 Ce samedi, c’est l’ouverture officielle des « Deux Ours » : le groupe New Sensation jouera INXS.
Pas de style musical prédéfini,donc.
 «On fonctionne au coup de coeur. »
  Il y aura un concert par semaine, dans un premier temps.
En fin de soirée, jusque 3 heures max. Le premier concert coûte 5 euros mais le tarif devrait augmenter jusque 10-12 euros : «On n’attire pas les mouches avec du vinaigre. » 
 
Article de ANNICK GOVAERS pour le journal La Meuse Huy Waremme du samedi 17 mai 2014
 
 
 

Les commentaires sont fermés.