Nandrin Le clip de B-Enzo tourné au Mona

Lien permanent

B Enzo.JPG

Dans un costume à paillettes et entouré de jolies filles, Barracato enflamme le dancing

« Everybody needs to party », le nouveau single de Vincent Barracato (B-Enzo de son nom de scène) vient d’être diffusé sur Youtube. 
Le fils de Frédéric François a opté pour une scénographie très années 80, avec costume à paillettes et danseuses sexy.
 Pour réaliser ce clip, une centaine de figurants ont pris possession du dancing nandrinois « Le Monastère » durant deux jours.
 
à facette, Vincent Barracato déboule à l’écran : veste rouge pailletée et lunettes de soleil, le Wanzois la joue volontairement rétro.
« On a voulu réaliser un clip qui évoque les années quatrevingt voire la fin des années septante, précise le chanteur wanzois.
Un clip qui colle avec l’ambiance de la chanson.
 On joue un peu avec les clichés de l’époque, c’est à prendre au second degré ».
C’est d’ailleurs pour cette raison que Vincent Barracato a opté pour le dancing « Le Monastère » à Nandrin. «Il a un petit côté rétro qui nous plaisait ».
Chez les Barracato, on aime travailler en famille. 
En tournée en Belgique et en France avec son père Frédéric François alias Franseco Barracato (voir cicontre),
Vincent Barracato a choisi de confier la réalisation de son clip à sa plus jeune soeur, Victoria. 
«Elle suit actuellement des études en cinéma à Bruxelles, précise-t-il. 
Ce clip c’était l’occasion pour elle de s’exercer sur le terrain, elle est venue avec pratiquement toute sa classe ».
Pour tourner le clip, Vincent Barracato s’est entouré d’une équipe de danseuses, les « Flow Dance ». 
« Moi, la danse c’est pas trop mon truc, confie Vincent, mais elles m’ont montré quelques pas et on a réalisé une chorégraphie assez sympa ».
Le Wanzois a aussi pu compter sur ses amis et sa famille pour jouer les figurants. 
« Au total, nous étions une centaine. 
Nous avons occupé Le Monastère pendant deux dimanches. 
Tourner un clip, on ne s’imagine pas le boulot que c’est ! Mais je suis très content du résultat, j’espère que le clip va continuer à bien tourner sur le web ».
Diffusé depuis quelques jours, le clip a atteint 4.000 vues :« Il a notamment été vu à l’étranger, ce qui me fait très plaisir ».
 Si « Everybody needs to party » continue de bien tourner sur le web, B-Enzo espère pouvoir sortir prochainement un nouvel album.
En attendant, il continue d’arpenter les routes de France et d’ailleurs, avec son père. 
 
Article de AURÉLIE BOUCHAT dans le journal La Meuse H-w du 18 avril 2014 
 
EN TOURNÉE AVEC SON PÈRE
 
« La scène de l’Olympia, c’était stressant »
Depuis le mois de mars, Vincent Barracato accompagne son père Fransco Barracato, alias Frédéric François, en tant que musicien, sur les scènes de Belgique et de France dans le cadre de la tournée « Amor Latino ».
 «Nous avons débuté par l’Olympia, raconte Vincent, c’était stressant. 
Parce qu’il s’agissait de la première date de la tournée et que le spectacle n’était pas encore bien rodé, mais aussi parce que l’Olympia est une scène mythique, heureusement tout s’est bien passé. 
Être sur scène devant le public, c’est génial. »
 Le musicien ajoute : « Une tournée, c’est grisant, mais c’est aussi fatigant. 
Il faut enchaîner les kilomètres tous les jours.
Heureusement que certaines dates sont plus espacées, cela nous laisse le temps de souffler un peu ».
Au cours des prochaines semaines, les  Barracato se produiront encore dans le sud de la France, à Marseille, Nice ou Dijon.
Frédéric François et son fils se produiront ensuite dans un cadre exceptionnel, puisqu’en septembre, ils animeront une croisière sur la Méditerranée.
La tournée « Amor Latino » s’achèvera dans le courant de l’année 2015. 
« Voire plus tard, si de nouvelles dates continuent à s’ajouter », nuance le musicien . l
A.BT
 

Les commentaires sont fermés.