Nandrin numéro 2 au top du tri des déchets de Huy-Waremme

Lien permanent

463189085_B972423059Z.1_20140406174911_000_G2V286HRL.1-0.jpg

Nandrin 76 kg par habitant 

Intradel, l'intercommunale de traitement de déchets en région liégeoise, vient de publier le bilan de l’année 2013 en matière de tri de déchets.

L’arrondissement Huy-Waremme apparaît comme le meilleur élève de la Province!

Quelques différences malgré tout: Anthisnes arrive en tête, tandis que Ferrières occupe la dernière place du classement. 

Les habitants de Huy-Waremme sont d’excellents trieurs. La production de déchets de nos communes apparaît en effet comme la moins élevée de la Province.

Avec une moyenne de 96 kilos par an et par habitant, notre arrondissement se situe bien en dessous de la moyenne provinciale qui culmine à près de 115 kilos. 27 de nos communes sont en dessous de cette moyenne.

Et même les dernières du classement n’en sont pas très éloignées.

La championne est sans conteste la commune d’Anthisnes avec un petit 72 kg de déchets non recyclés/an par habitant.

C’est le poids plume de l’arrondissement! « On ne peut pas produire peu de déchets sans communiquer.

Il faut sans cesse sensibiliser les citoyens et mettre en place des actions qui touchent tous les habitants.

Notre rôle est aussi de convaincre qu’il est plus agréable de vivre dans une commune propre, car toucher au porte-feuille n’est pas le seul incitant», souligne d’emblée Michel Evans, échevin de l’environnement d’Anthisnes.

Avec 72 kilos, la commune figure même à la deuxième place du classement provincial d’Intradel, derrière Herve et juste devant Nandrin et Clavier. « Anthisnes a toujours été bien notée.

En 2009, la commune a été reprise comme commune pilote pour la mise en place de conteneurs à puce », précise l’échevin. A l’instar de 29 autres entités de la région, Anthisnes a donc délaissé les sacs payants pour les poubelles à puce et le principe « pollueur-payeur ».

En 2013, seules trois communes de Huy-Waremme utilisaient encore le système de sacs payants (voir ci-dessous).

Cette année, deux d’entre elles ont franchi le pas: il s’agit d’Ouffet et de Ferrières depuis le 1er janvier.

« Nous sommes derniers dans le classement d’Intradel avec 138 kg de déchets/an/habitant.

Comme le contrat avec le précédent prestataire arrivait à son terme, nous avons logiquement emboîté le pas des poubelles à puce.

L’objectif est de récompenser les gens qui font attention à leur production de déchets et qui trient correctement», assure Lydia Blaise, échevine de l’environnement à Ferrières.

 

Article JULIEN MARIQUE dans le journal la Meuse H-w du 8 avril 2014

Les commentaires sont fermés.