Nandrin « On veut offrir une alternative à la voiture »

Lien permanent

sentiers.JPG

Marchin, Modave et Nandrin connectés par des chemins

Désormais, il est possible de relier Marchin, Nandrin et Modave à pied. 
Mieux même,chaque commune comporte une dizaine de pôles (écoles,lotissement, centre sportif…) tous interconnectés entre eux via des sentiers pédestres. 
Ce réseau va permettre d’améliorer la mobilité douce dans la région.
 
Les communes cherchent tous azimuts des moyens pour prôner d’autres modes de déplacement que le tout à la voiture.
Dans le Condroz, trois communes, Marchin, Nandrin et Modave, ont été retenues par la Région wallonne pour mener un projet pilote. L’idée ?
Constituer une dizaine de pôles dans chaque commune (l’Athénée à Marchin, le RAVel entre Marchin et Modave, Vierset ou les Gottes à Modave, Villers- le-Temple ou encore Saint- Séverin à Nandrin…) et les relier entre eux par des chemins pédestres balisés.
80 KM AU TOTAL
Ces balises reprennent à chaque fois la direction et les pôles qui peuvent être rejoints ainsi que la distance à parcourir.
En tout, les chemins s’étalent sur plus de 80 kilomètres de long. Les premiers ont été inaugurés ce samedi par une marche organisée sur lesdits chemins.
« Il y a des personnes qui vivent ici depuis toujours qui m’ont dit qu’elles ont pu découvrir des parcours qu’elles n’avaient jamais empruntés », commente Boris Nasdrovisky, responsable du projet pour le site internet sentiers.be, et une des chevilles ouvrières du dossier.
L’idée est bien celle-là, présenter et faire découvrir aux habitants des différents villages des chemins oubliés. Pour les aider, des panneaux d’information et surtout du balisage sur l’ensemble des chemins seront placés dans les prochaines semaines, même si certains chemins sont déjà fin prêts.
« On ne veut pas remplacer la voiture, c’est pour offrir une alternative aux gens qui veulent se déplacer autrement qu’avec leur véhicule », précise Boris Nasdrovisky.
Si les trois communes condruziennes ont servi de projet-pilote, d’autres communes de notre arrondissement devraient bientôt suivre.
En effet, cela sera le cas d’Amay, et Waremme l’a inscrit dans son opération de développement rural de Waremme.
Article de TOM JENNÉ dans le journal La Meuse H-W du 31 mars 2014
 
charlotte.JPG« J’ai découvert des paysages magnifiques »
enus tester les nouveaux chemins pédestres, on retrouvait notamment Charlotte Tilman, échevine à Nandrin. 
« On est parti de Villers-le-Temple pour arriver à Modave. Cela doit faire huit kilomètres et ça nous a pris environ deux heures. 
J’avais déjà emprunté le chemin jusque Strée car j’y habitais avant. 
Mais de Strée à Modave, j’ai découvert de nouvelles voies. 
Les paysages sont magnifiques.
La distance est un peu longue pour le faire dans la vie de tous les jours mais pour de plus petits déplacements, pourquoi pas ? En tout cas samedi, on s’est bien amusé ». 
T.J.

Commentaires

  • Très bon projet en soi que de faire redécouvrir les paysages oubliés en ballade de W-E ou pour ceux qui peuvent se le permettre ( voir timing professionnel ou encore raison médicale ).
    Cependant, une petite phrase m'interpelle :

    "c’est pour offrir une alternative aux gens qui veulent se déplacer autrement qu’avec leur véhicule " :

    - Afin de rejoindre les Quatre Bras de Nandrin, un grand centre stratégique (banque, commerces, arrêts de bus,.....) , d'où que vienne le marcheur, il lui est imposé de marcher sur des bas côtés de voirie non aménagé, sans protection aucune et excessivement dangereux. Et de devoir traverser les imposantes voiries à un seul endroit : des passages pour piétons mal étudiés, à même un rond point reconnu pour sa grande dangerosité...... imposant souvent aux citoyens d'avoir recours à un véhicule pour une unique question de sécurité! N'eût-il pas été judicieux.... de d'abord remédier à ces problèmes rencontrés chaque jours par des dizaines de jeunes écoliers!!!!!, des adultes....des personnes plus âgées..... avant de restaurer de magnifiques balades de W-E ...............

Les commentaires sont fermés.