Nandrin : Pascal a protégé des célébrités

Lien permanent

Pascal Gouverneur.JPG

Le Nandrinois a veillé à la sécurité des stars lors de gros événements.

Aujourd’hui, il forme

Au départ agent de sécurité, Pascal Gouverneur a été, 15 ans durant, gestionnaire d’équipe sur de gros événements (Francofolies de Spa, City Parade, 24 heures de Spa-Francorchamps...). 
Le Nandrinois a ainsi assuré la protection de nombreuses personnalités comme Luc Besson, Pascal Obispo, Justine Henin, David Guetta, Michael Schumacher, Bob Sinclar ou Jean-Paul Belmondo.
 
Menuisier de formation, Pascal Gouverneur a vite réorienté sa carrière.
«J’ai compris que ma passion,c’était l’événementiel.
 J’ai longtemps travaillé comme agent de sécurité,un métier négligé à l’époque,et coordinateur de personnel lors de grosses manifestations », nous confie-t-il. 
Citons la City Parade qu’il a orchestrée pendant 14 ans et qu’il encadrera cette année encore mais à Charleroi cette fois, les 24 heures de Spa (10 ans), les Francofolies (12 ans), le Grand Prix du circuit de Nevers Magny-Cours (10 ans)... 
«La City Parade, c’était  200.000 personnes l’an passé, 300.000 l’année d’avant,qu’on accueille, renseigne et oriente.
 On ne s’occupe que de la sécurité sur et autour des chars. 
On n’a pas le droit d’intervenir sur la voie publique », précise le Nandrinois de 49 ans.
Qui dit gros événements, dit présence de grosses pointures.
Simples spectateurs ou participants actifs, il faut assurer leur sécurité.
«Les plus connus viennent avec leur garde du corps officiel. 
On coordonne le tout. »
 Aux frais des organisateurs. 
Attention, le job de Pascal Gouverneur n’est pas bodyguard.
«Je ne connais qu’un seul garde de corps en Belgique, c’est Patrick Caise. » 
Parmi les stars et people à qui le Nandrinois a eu affaire,le réalisateur Luc Besson, les DJ David Guetta et Bob Sinclar, le pilote Michael Schumacher, le chanteur Pascal Obispo, l’acteur Jean-Paul Belmondo et son fils Paul Belmondo, la tenniswoman
Justine Henin ou encore l’ancien Star-académicien Jean-Pascal Lacoste.
«Les vedettes veulent de la discrétion, il faut être là pour écarter le public quand elles arrivent ou partent, à leur signal seulement. 
On ne peut jamais dire « Fini les autographes maintenant », ce sont elles qui décident.
 On doit surveiller qu’il n’y a rien d’anormal autour, un fan avec un objet en main ou une volée d’escaliers par exemple. »
 Vigilance,rigueur et sens de l’observation sont les compétences-clés. 
Même si ce métier élitiste peut en faire rêver beaucoup, il est ingrat. «Les célébrités ne savent pas qui on est vu le peu de temps qu’on passe en leur compagnie.
 Quand il pleut, vous tendez le parapluie pour protéger la personnalité, pas vous évidemment. 
Vous vous occupez de sa voiture,vous l’attendez quand elle mange... 
On est toujours dans l’ombre, on ne nous remarque que lors qu’un problème survient. »
 Heureusement,Pascal Gouverneur n’a jamais connu de couac « grâce au travail de prévention. » 
Il a même empêché de potentiels « drames ».
«Il y a quelques années, j’ai pu m’interposer et arrêter un ancien employé de Mercedes qui s’apprêtait à entrer sur la piste de F1 avec un grand drap pour protester contre son licenciement. 
Stopper la course aurait coûté une somme astronomique.
» Autre anecdote : « A Magny-Cours, 2 h avant la course, Schumacher a voulu se familiariser avec le berger allemand d’un de mes hommes.
 Il a failli se faire mordre !
Cela aurait pu l’handicaper... »
Article de ANNICK GOVAERS dans le journal La Meuse de H-W le 25 mars 2014
 
 

pg1.JPG

 

 

 

 

pg2.JPG

pg3.JPG

pg4.JPG

 

 

clic sur l'image pour agrandir 

 

 
« Je forme aux métiers de grid girls, accueil VIP, valet parking... Et c’est payé ! »
 
 
Fort de son expérience, le Nandrinois a eu envie de transmettre il y a 4 ans.
 «Je n’ai pas d’enfant, je voulais laisser quelque chose derrière moi. » « Steward on event » est une asbl qui forme gratuitement aux métiers de l’événementiel.
Grid girls, parking boys, valet parking, stewards/ hôtesses... 11 modules différents sont proposés. «Il y a un peu de théorie mais mes classes se déroulent surtout sur le terrain, encadrées par des professionnels.
 Et les élèves (sans limite d’âge) sont payés. 
Tout est en règle. 
J’y tiens car beaucoup s’installent sur le marché en cassant les prix car leurs stewards sont bénévoles.
 Je suis le seul à offrir ce service aux organisateurs », explique-t-il fièrement.
 Pour Pascal Gouverneur, la formation est essentielle.
«On pourrait croire qu’il suffit d’être belle pour être hôtesse mais non. 
Pour l’accueil VIP, il faut être agréable mais aussi bilingue (voire trilingue), utiliser un beau vocabulaire, être débrouillard tout en respectant les consignes. 
Un parking boy accompagne les voitures sur un événement, désigne le parking et place les autos dans le bon sens. 
Un valet parking doit minimum être bilingue et posséder une certaine expérience de tous types de véhicules (automatiques aussi) puisque c’est lui qui les gare. 
Il faut aussi avoir un grand sens du respect et une intégrité totale (ne rien voler qui traîne).
Les grid girls (qui présentent le panneau portant un numéro de voiture pendant la procédure de départ) doivent être en forme (pas question de faire la fête la veille), hydratées et résistantes car elles doivent rester debout une heure dans la fumée des
pots d’échappement et souvent sous le soleil. 
Elles doivent aussi connaître parfaitement la procédure car on n’a pas le temps d’hésiter avant le départ. »
 Sa cible ?
 Les jeunes chômeurs et les non qualifiés.
«Il y a beaucoup de débouchés dans le secteur. » 
 

Les commentaires sont fermés.