Tom Leroy de Nandrin une fois de plus champion de la province de Liège en tir à la carabine

Lien permanent

816763409.JPGSamedi  25 janvier 2014 à Amay tout comme en 2013, Tom Leroy termine champion de la province de Liège .

 

 

Revoir l'Article du 30/04/2013 

 

 

Nandrinois et champion de tir à la carabine à 10 ans

Le football, le tennis… sont souvent choisis comme sport pour commencer chez les jeunes.

 Ce n’est pas le cas de Tom Leroy, dix ans. Lui, c’est le tir à la carabine à plomb et à air comprimé. « Un jour, mon parrain m’a demandé si je voulais tirer avec la carabine.
J’ai bien aimé », se souvient Tom. 
« Par après, j’en ai voulu une pour mon anniversaire et quand il a fallu choisir un sport, j’ai pris celuilà, en août 2011 ».
Un sport qui déclencha une hésitation chez les parents.
« Ce n’est pas la 1 ère activité sportive à laquelle on pensait », dit en rigolant Christine Marchand, la maman de Tom.
« C’est un sport un peu tabou.
 On ne voyait pas notre enfant avec une arme.
Mais nous avons eu un contact avec un policier de Huy qui nous a rassurés et dirigé vers le Carabine Club Amay Thiers ».
Le club est également celui de Lionel Cox, médaillé d’argent au Jeux Olympiques de Londres.
On peut dire que Tom Leroy a bien débuté dans ce sport.
Le 26 janvier, il était sacré champion provincial chez les poussins.
 Il a également été sixième en régional.
 
Un sport assez méconnu qui demande beaucoup de qualités.
« Cela demande une très grande concentration. Si on bouge un tout petit peu, le tir dévie vite. Il faut aussi de la précision.
Les cibles sont situées à dix mètres », continue Tom Leroy.
Lors d’une compétition, tous les participants tirent en même temps.
Ils disposent de 30 cibles.
Il dispose également de trois cibles pour l’échauffement.
Le participant a droit à une heure pour tirer sur les cibles.
Et le matériel dans tout cela ?
« La licence coûte quatorze euros par an », précise Christine Marchand.
« Pour les compétitions, l’inscription coûte cinq euros. Pour une boîte de 500 plombs, il faut débourser trois euros et deux euros pour une boîte de dix cibles.
 C’est surtout la carabine qui coûte cher. Il faut minimum 700 euros ».
Les exploits de Lionel Cox aux J.O ont donné quelques idées à Tom.
« Mon plus grand rêve ?
 
C’est d’aller au moins une fois aux Jeux et réaliser un bon résultat. Mais c’est encore loin », conclut-il. 
 
Article de JULIÀN FERNANDEZ LUNAR dans le journal La Meuse H-W du 30 avril 2013

Les commentaires sont fermés.