Nandrin : Kanu porte chance à Templiers

Lien permanent

templiers.JPGLe défenseur du Standard a assisté en spectateur au match remporté (1-2) à Esneux

Templiers-Nandrin entretient de bonnes relations avec le Standard de
Liège. Alors que le frère de Frédéric Bulot, Michel, fait partie du noyau de l’équipe A en P2, l’agent de Kanu joue avec Templiers B en P3. 
Le défenseur du Standard est d’ailleurs allé encourager Wilhany Saboia, ce dimanche, à Esneux.
 
Surprise pour les joueurs de Templiers B ce dimanche à l’heure d’entamer leur rencontre face à Esneux.
 Kanu, le défenseur du Standard, était présent en bord de terrain pour les encourager.
 «L’un de nos joueurs, Wilhany Saboia, est en fait son agent. 
Mais c’était le pur hasard qu’il soit présent dimanche.
Les deux amis se sont en fait vus samedi soir et Saboia a demandé à Kanu s’il voulait venir le voir jouer.
 Il n’avait rien de prévu et a donc accepté », explique Jean-Michel Kowalski, l’entraîneur de Templiers-Nandrin B.
Kanu a visionné toute la rencontre avec les supporters de l’équipe condruzienne. 
«Il était notamment avec les parents de Saboia.
 Et à la mi-temps, il est allé boire un verre comme tout le monde », commente le coach nandrinois.
Après le coup de sifflet final, le Standardman a fait le bonheur des joueurs et des supporters puisqu’il s’est prêté à une séance photo.
 «Il a posé avec toute l’équipe, et puis individuellement avec les joueurs.
 Kanu a eu un petit mot pour chacun d’entre eux et même pour les supporters. 
Il est ensuite resté attablé une bonne heure avec nous à la buvette. »
Si la discussion tournait bien entendu autour du Standard et de de la première division en général, Kanu n’a pas manqué de faire son petit commentaire sur le match. «Il a tout d’abord parlé de la prestation de son ami Saboia.
 Pour lui, c’est un joueur qui est techniquement au-dessus de la moyenne, mais il s’est effacé physiquement lors des dix dernières minutes. »
UN FUTUR RENFORT ?
Est ensuite venu le commentaire sur la prestation de l’équipe.
 «Pour Kanu, nous étions tactiquement et physiquement mieux préparés qu’Esneux.
Il a également souligné le fait que l’on formait un super groupe », déclare Jean-Michel Kowalski.
Cette venue surprise a porté chance à Templiers B. 
Les Condruziens ont en effet remporté (1-2) leur premier match depuis le 3 novembre.
 le coach nandrinois est donc prêt à accueillir Kanu dans son équipe.
«Je lui ai dit qu’il pouvait venir s’entraîner avec nous s’il le désirait.
Et alors, s’il prouve qu’il est meilleur que mes joueurs, je pourrais peut-être le reprendre dans mon noyau », sourit un Jean-Michel Kowalski séduit par la simplicité et l’humilité du joueur du Standard. 
Article de CÉDRIC WILLEMS pour le journal La Meuse H-W du 22 janvier 2014

Les commentaires sont fermés.