Nandrin Un Okay route du Condroz : l’enquête publique est lancée

Lien permanent

route condroz.JPGCette fois, le projet d’un supermarché Okay (groupe Colruyt) sur la route du Condroz à Nandrin, est en bonne voie. 
La demande de permis d’urbanisme n’a pas été rejetée d’office par la commune.
«Nous avions refusé le dossier en mai dernier car nous avions pointé différents problèmes. 
L’architecture, qui n’était pas assez raffinée,la mobilité (nous avons demandé une étude plus approfondie) et l’aménagement des abords : il y avait trop de bâti, pas assez de vert.
 Nous voulions davantage de plantations », souligne Charlotte Tilman, échevine de l’aménage ment du territoire.
 D’autant que la parcelle, située en face de l’Intermarché et à côté de la maison de repos Jour de Mai, est bordée de nombreux peupliers qu’il est prévu d’abattre... «Si le DNF (Département de la Nature et des Forêts) l’accepte, les peupliers seront coupés car ils sont arrivés à maturité. 
Tôt ou tard, ils auraient présenté un danger. Mais ils seront remplacés par d’autres.
 On souhaite conserver cet esprit végétal », justifie l’échevine.
Depuis, Colruyt a revu sa copie.
«Le projet s’est considérablement amélioré , commente Charlotte Tilman.
Néanmoins, avant que le collège nandrinois accorde ou non le permis, il y a toutes une série d’avis à prendre en considération. » L’enquête publique vient d’être lancée le 24 décembre dernier : les Nandrinois peuvent introduire leurs réclamations jusqu’au 7 janvier. «
Et puis, il y aura l’avis de la CCATM, des pompiers, de l’intercommunale des eaux, de la DNF, de la Direction des routes, de Tecteo et du fonctionnaire délégué de la Région wallonne.»
Rappelons que le projet consiste en la construction de trois surfaces commerciales sur ladite parcelle.
Un Okay de 988 m 2(une superficie qui équivaut plus ou moins à celle de l’Inter-marché, à titre de comparaison Ndlr) et deux autres magasins de 494 m2chacun. Les enseignes ne sont pas encore connues.
Un nouveau supermarché route du Condroz (en plus de l’Inter-marché, du Delhaize, et du Aldi à Tinlot), est-ce une bonne idée ?
«On espère que cela va créer de l’emploi.
 Mais ce n’est pas de gaieté de cœur qu’on voit arriver toutes ces grandes surfaces car Nandrin reste une commune rurale. 
Nous n’avons pas le droit de refuser un projet en fonction du type de commerce qui y serait ouvert.
 Que nous préférerions un tel magasin à un tel autre ne compte pas...
 Par contre, nous pouvons vérifier que le commerce est compatible avec l’habitat (puisqu’on se trouve en zone d’habitat à caractère rural au plan de secteur), qu’il s’intègre d’un point de vue urbanistique et environnemental, et que la mobilité est étudiée .»
La route du Condroz est plus que jamais convoitée.
 La commune a reçu plusieurs autres demandes de permis d’urbanisme,notamment pour un Brico et un gros bâtiment (pour deux maga-
sins) aux Quatre-Bras.

Article de ANNICK GOVAERS dans le journal La Meuse H-W

Les commentaires sont fermés.