Le désherbeur thermique en test dans les sept communes.

Lien permanent

4nov.JPGLe GAL (Groupe d’Action Locale) du Pays des Condruses propose une mutualisation des outils communaux de désherbage.
«Les communes d’Anthisnes, Clavier, Marchin, Modave, Nandrin, Ouffet et Tinlot participent à des tests pour évaluer l’efficacité et le rendement de deux désherbeurs »,explique Chantal Courard, chargée de mission pour le GAL.
 «Dès juin 2014, plus aucun traitement à l’aide de produits phytosanitaires (une forme de pesticides, NDLR) ne sera légalement autorisé », précise- t-elle.
C’est pourquoi le GAL et les communes précitées ont constitué un groupe de travail qui réfléchit à des moyens de traiter les plantes de façon écologique et économique. Les sept entités participent à trois semaines d’évaluation de l’utilisation de deux
machines.
La première, un désherbeur à mousse, circule dans les communes qui l’essayent sur différents types de surface.
Le second engin est prêté par Anthisnes.
Il s’agit d’un désherbeur à air chaud et à flamme directe qui tue les herbes indésirables grâce à la chaleur.
En préambule à leur utilisation, il a fallu former les ouvriers à l’utilisation de ces machines car le désherbage écologique sans produits nocifs pour l’environnement demande la combinaison de plusieurs techniques, dont ces deux désherbeurs font partie.
Le rôle du GAL est d’organiser la logistique et l’échange des engins.
À terme, l’objectif est de faciliter l’achat ou la location d’une ou plusieurs machines que se partageraient les différentes communes concernées.
Tous les acteurs se réuniront après la période de test qui se déroule jusqu’au 6 novembre. 
article de 
JULIEN MARIQUE 
Pour le Journal La Meuse du 4 novembre 2013

Les commentaires sont fermés.