William Vandervoort était "l’amuseur public numéro 1"

Lien permanent

10.JPGNandrin: William Vandervoort était "l’amuseur public numéro 1"

Un garçon jovial, boute-en-train, débrouillard, apprécié de tous et sensible : voilà les adjectifs qui reviennent le plus souvent dans la bouche des anciens enseignants et directeur de William Vandervoort, Nandrinois de 13 ans.

Cet ancien élève de Saint-Martin a passé une scolarité sans anicroche, selon eux. « Ce n’était pas des points mirobolants mais il s’en sortait bien. »

C’est avec stupéfaction et effroi que les anciens enseignants et l’ex-directeur de William ont appris la terrible nouvelle. «  On me l’a annoncé par téléphone en plein souper des parents des élèves de sixième année… On a beaucoup hésité à le dire.

On a finalement préféré attendre  », rapporte le directeur de Saint-Martin, une école de Nandrin.

Ce mercredi matin, tout le monde ne parlait que du geste désespéré de William, à l’école. «  Les enseignants, les enfants, les parents, nous sommes tous très touchés.

Il y a un an à peine, William était dans notre école. Certains le connaissaient fort bien et étaient très proches de lui. Cet enfant était vraiment apprécié, il avait un grand cercle d’amis.

 Il aimait faire des blagues et amuser la galerie  », décrit le directeur.

Au point de devenir la coqueluche des filles ! «  Je me souviens des classes de neige où il y avait pas moins de 300 enfants dans le centre. Hé bien, tout le monde le connaissait ! C’était l’amuseur public numéro un.

Il avait déjà une petite copine et toutes les filles étaient amoureuses de lui  », sourit tristement Cathy Beaujean, sa co-titulaire de classe d’alors.

La surprise domine. «  Jamais, jamais on n’aurait cru qu’il pourrait un jour poser un tel acte. Il aimait tant faire rire les autres  », souffle Michäel Mélon, son ancien co-titulaire de classe.

La suite dans La Meuse Huy-Waremme de ce jeudi.

Journal en PDF

Jeudi 27 Juin 2013

Jeudi 27 Juin 2013

Les commentaires sont fermés.