« Tout un village dans l’incompréhension »

Lien permanent

8.JPGEn marge du groupe de soutien sur Facebook (« William Vandervoort, un ange de plus au paradis ») qui a déjà recueilli plus de 1.200 « J’aime », notre blogueuse a tenu, elle aussi, à rendre un hommage à la famille de l’adolescent. 

«Je me sens concernée à plusieurs titres. 

Tout d’abord, mes deux filles (18 et 13 ans) étaient amies avec William et son grand-frère Nicolas. 

En tant que mère d’une famille nombreuse, je veux exprimer mon soutien à la famille de William Vandervoort. 

Et je connais la souffrance qu’une pendaison inflige aux proches car mon mari s’est pendu dans notre garage peu après mon accouchement, il y a plus de vingt ans. 

Il m’a fallu beaucoup de temps pour m’en remettre et je pense aux personnes qui ont fait la découverte de William et leur souhaite beaucoup de courage.
 Il n’y a pas de réponse au traditionnel « pourquoi ? », il n’y en aura jamais.
Tout un village est dans l’incompréhension», souligne Jeannick Piron, blogueuse à Nandrin.
Article écrit par A.G. pour le Journal La Meuse H-W du 27 juin 2013

Les commentaires sont fermés.