Le ministre Antoine a débloqué un subside

Lien permanent
foot.JPGBonne nouvelle pour le club de football des Templiers: le ministre régional André Antoine a (enfin) débloqué une enveloppe de 790.000 euros pour financer l’aménagement des deux terrains synthétiques, à Nandrin.
 
Au Conseil communal de Nandrin, lundi soir, le bourgmestre a confirmé la promesse formelle d’André Antoine, le ministre régional du budget et des sports. Celui-ci alloue 790.000 euros de subsides pour doter le club de football de Nandrin de deux terrains synthétiques sur le site du Péry.
Une nouvelle bienvenue puisque voilà trois ans que le projet est en stand-by ! 
Petit retour en arrière : en 1995, la majorité en place souhaite construire un hall omnisports à Nandrin et, pendant près de dix ans, court après les subsides plus que nécessaires (1,2 million d’euros). Sauf qu’entre-temps, les prix ont explosé et qu’une fois les subsides accordés, ils sont loin de couvrir le prix des travaux ! Résultat, Nandrin renonce à son projet et décide de consacrer cet argent régional (avec l’autorisation du ministre Daerden) au club de foot des Templiers, en y ajoutant 800.000 euros de sa poche.
« La Province était prête à intervenir et le prix des terrains synthétiques avait diminué donc on a choisi d’acquérir deux terrains synthétiques au lieu d’un », rappelle Michel Lemmens, aujourd’hui bourgmestre et à l’époque échevin. 
Le marché est alors coupé en deux : le premier lot concerne la construction de la buvette et cafétéria panoramique de 300 places ; le second la pose de deux terrains synthétiques, plus le drainage, la mise en place des tribunes, la destruction de l’ancienne buvette, l’évacuation des gravats etc.
 
 Le marché buvette/cafétéria est attribué à la société Europlex (pour 800.000 euros), qui commence les travaux en 2010 mais qui tombe en faillite en cours de chantier…Après une procédure en justice, le marché incombe finalement à la SPRL Stoffels (qui avait réalisé les travaux de rénovation de la maison communale). Ces péripéties entraînent un coût supplémentaire de 300.000 euros pour Nandrin.
En tout, ce premier lot aura coûté près d’un million d’euros, dont 407.000 euros de subsides.
Aujourd’hui, lesdits travaux sont presque achevés : « Pour la fin du printemps, tout devrait être opérationnel », indique Michel Lemmens.
Quid des terrains synthétiques?
« On avait envoyé un courrier à la Région pour obtenir les subsides promis mais pendant trois ans, pas de réponse… J’y suis retourné il y a quinze jours et, apparemment, la lettre s’est perdue ! Désormais, le dossier est débloqué : le ministre Antoine nous donne 790.000 euros », annonce le bourgmestre socialiste. A cela, ajoutez 110.000 euros de la Province, et 450.000 euros de parts communales et vous obtenez un coût total de 1,35 million d’euros.
Il faudra attendre août 2014 pour profiter des terrains synthétiques flambant neufs. 
 Bref, les nouvelles installations auront coûté environ 2.600.000 euros, dont 800.000 à 900.000 euros à charge de la commune. 
Un projet pharaonique qui plombe les finances de Nandrin ? « Non, puisque nous avons inscrits ces montants dans les budgets précèdents : chaque année depuis 2010,
nous plaçons 150.000 à 200.000 euros dans un fonds de réserve. Résultat : les Nandrinois ont déjà payé les transformations et il n’y aura pas d’impact futur sur les finances de la  commune », soutient Michel Lemmens. 
Article de ANNICK GOVAERS dans le journal La Meuse H-W du 2 mai 2013
 
« Le seul club à 10 kilomètres à la ronde »
 
 3. Après Antheit, Braives, Waremme, Huy et Engis (récemment inauguré), Nandrin se verra donc dotée d’un terrain synthétique. 
Et même de deux ! «Le club des Templiers sera le seul à 10 km à la ronde à posséder un terrain synthétique.
 On sera également l’un des trois clubs de la Province à disposer d’au moins deux terrains synthétiques, avec le Standard et Blegny », souligne fièrement le mayeur nandrinois. 
2 terrains synthétiques de 106 mètres sur 66 pour le premier, 96 mètres sur 57 pour le second.
 350 jeunes sont concernés.
2 équipes au club des Templiers.
L’équipe A, en deuxième provinciale et l’équipe B, en troisième provinciale.
 4 heures par semaine minimum, l’école de foot de la Province viendra jouer à Nandrin. 

DSC04952.jpgb.jpg


Les commentaires sont fermés.