Un visage bien connu sur le Condroz

Lien permanent

1152693946_B97280173Z.1_20130327215429_000_GT7L5S8P.1-0.jpgLa famille Noël est très connue à Tinlot.

 Patrice Ramackers toujours dans le coma après l'incendie à la poudrerie PB Clermont

Blog de Tinlot Clic sur l'image


Depuis des années, elle s’implique dans diverses activités villageoises, comme le comité des fêtes de Scry. «J’y ai oeuvré pendant 57 ans.

Ma fille et son mari, Patrice, me donnait un coup de main. Pour finir, c’est Patrice qui a repris le flambeau», raconte Roger Noël, 76 ans, le beau-père de l’ouvrier blessé.

L’Engissois organise notamment le barbecue géant, la fête locale et la distribution des cocognes qui a d’ailleurs lieu lundi prochain.

Voilà plus de vingt-cinq ans que Patrice Ramackers travaille à la poudrerie Clermont, à Engis. Une usine où son beau-père, Roger Noël, a fait carrière, lui aussi (de 1974 à 1992). «J’étais délégué syndical FGTB. J’avais recommandé mon beau-fils à l’époque.» L’accident de mardi a réveillé de très mauvais souvenirs. «J’ai assisté à plusieurs accidents graves à PB Clermont et j’ai vu deux collègues mourir à la suite d’un incendie. Plus un qui a été blessé mortellement en coupant un tuyau au chalumeau où il restait un peu de poudre. Je leur ai même parlé avant qu’ils ne décèdent... Ils disaient qu’ils allaient s’en sortir, tout comme Patrice... Je n’aime pas trop parler de cela.»

Roger est encore affecté par ces visions. «Sur le coup, on est choqué. Le pire, c’est après... Je ne dormais plus la nuit. L’accident de Patrice fait remonter toutes ces émotions. Je m’inquiète beaucoup pour mon beau-fils.» «Roger ne mange plus depuis l’annonce de l’accident», glisse sa femme, Clairette, 69 ans.

La suite dans La Meuse Huy-Waremme de ce jeudi.

Les commentaires sont fermés.