Les prix de l’immobilier sont néanmoins à la hausse dans toute la région liégeoise en 2012

Lien permanent

carte vente maison.JPG

Les notaires ont livré leur analyse du marché immobilier en Province de Liège pour l’année 2012.
 Les habitants  de Huy-Waremme gardent une brique dans le ventre : la demande reste soutenue. 
Les maisons de ville et surtout les recherchés et coûtent donc de plus en plus chers. 
À l’inverse, les villas et les appartements anciens peinent à trouver amateur.
 L’immobilier se porte assez bien à Huy-Waremme. 
Tout comme dans la Province de Liège dans son ensemble.
Il existe cependant de grosses différences en fonction des communes. 
Certains biens se vendent sous les 100.000 euros,comme à Engis ou à Braives alors que d’autres avoisinent (en moyenne) les 225.000 euros, à Verlaine
ou à Geer. Parmi les communes qui ont la cote, citons celles situées sur l’axe Liège-Marche (Tinlot, Nandrin...) et celles proches des axes autoroutiers
(comme Hannut, Waremme).
> Les maisons continuent à se vendre. 
En région liégeoise, le prix moyen d’une maison a augmenté entre 2011 et 2012 de 6,5 %: il faut à présent débourser 162.167 euros pour acquérir une maison
(standard hors villa). «C’est surtout à Liège que la demande est la plus forte.
 À Huy, ce sont essentiellement les appartements qui sont recherchés », explique Renaud Grégoire, porte-parole des notaires de la province de Liège. 
Nous nous situons néanmoins bien en dessous de la moyenne belge (226.681 euros).
Les villas des années 70 et 80, par contre, sont boudées des acheteurs actuels. 
C’est donc la bérézina pour les villas quatre façades disposant de grands terrains, à l’écart des centres urbains et fortement énergivores.
> Les appartements connaissent une hausse de prix de 3,6 % en Province de Liège. 
Le prix moyen était de 137.440 euros en 2012.
«La perle rare : l’appartement neuf de 2 chambres. 
C’est le bien le plus couru.
Les appartements les plus anciens ont du mal à s’écouler (par crainte d’importants travaux) alors que la demande d’appartements neufs ne cesse de grimper. »
Les acheteurs souhaitent donc un bâtiment peu gourmand en énergie.
>Les terrains à bâtir ont légèrement régressé en 2012. 
«La diminution de la demande entraînera dans les prochains mois une baisse des prix des terrains. »
Le prix moyen d’un terrain à bâtir en Province de Liège est à présent de 76,03 euros/m2 soit une baisse de 3,7 % par rapport à 2011 (78,94 euros).
Article d'ANNICK GOVAERS La Meuse H-W du 14 février 2013 

Les commentaires sont fermés.