La chaîne de bricolage veut s’installer route du Condroz

Lien permanent

dema.JPG

La route du Condroz à Nandrin est en plein boom.
De nombreuses enseignes souhaitent s’y implanter ou s’y agrandir. 
Parmi elles, le magasin de bricolage/jardinage/décoration Dema a introduit un permis d’urbanisme à la commune en ce début d’année pour construire une surface de 1.340 m2.
 Si le collège nandrinois autorise ce projet, le magasin devrait ouvrir ses portes début 2014 et créer cinq emplois.

Crise ou pas crise, la concurrence s’organise.
Jamais la route du Condroz, à Nandrin, n’a été aussi courtisée.
Dernière demande en date :celle de la chaîne de bricolage/jardinage/décoration wallonne Dema.
«Nous avons introduit un permis d’urbanisme en début d’année.
 On aimerait ouvrir un de nos magasins à Nandrin car la route du Condroz est une zone de grand passage, libre de gros concurrents. 
De plus, nous n’avons pas encore d’ancrage dans l’arrondissement »,confirme Olivier Delvaux, administrateur délégué dont l’arrière-grand-père a fondé la
quincaillerie d’origine dans les années 1920.
Devenue une chaîne de 17 magasins,Dema souhaiterait construire 1.340 m2 en L, au coin du rond-point des Quatre-Bras de Nandrin (dit rondpoint des vaches). «Dont une
surface d’environ 100 m2 sur deux étages que nous louerions à un autre commerce, type assureur ou coiffeur. »
Le futur possible bâtiment s’emboîterait donc autour de la poêlerie Ehlen-Bourguignon,à cheval sur la rue de Nandrin et la route du Condroz. 
Une situation géographique qui n’enchante pas les commerces avoisinants.
«L’enquête publique se termine mercredi.
Nous avons présenté le dossier avec l’échevine de l’aménagement du territoire lors d’une réunion de l’association des commerçants, la semaine dernière. Le
problème principal concerne le poêlier Ehlen-Bourguignon et la pépiniériste Evelette Garden qui, en plus de la concurrence proche, verraient leur maison privée jouxtée par
le Dema. Les autres commerçants (droguerie, animalerie...)craignent également de perdre des clients », explique le bourgmestre de Nandrin, Michel Lemmens.
Que vend Dema ? Ce qu’on peut trouver dans un Brico classique (quincaillerie, outillage électrique, peintures et bois, sanitaires, etc.) mais surtout
du matériel de bricolage léger destiné aux particuliers («Pas des matériaux lourds, tels des gros blocs pour bricoleurs en salopette », précise Olivier
Delvaux) comme de la décoration,du luminaire et des accessoires de jardinage,meubles compris.
Si Dema obtient le permis de bâtir, elle devrait ouvrir ses portes à Nandrin fin 2013-début 2014 et y créer cinq emplois locaux (un gérant, des vendeurs-réassortisseurs ainsi que des caissières). 
 
Article de Annick G dans le journal La Meuse H-W du 5 février 2013

Commentaires

  • La pléthore de commerces sera un incitant supplémentaire pour les candidats bâtisseurs. Dans 10 ans, la région sera une zone péri-urbaine à vocation de cité dortoir! J'aurai quitté le navire avant que ça ne se passe....

Les commentaires sont fermés.