Benoît Baltus : sa possible libération réexaminée en février

Lien permanent

45.JPGBenoît Baltus, l’assassin d’Anne-Marie Prévot, agricultrice nandrinoise tuée de 3 coups de fusil en 2003, est bien passé devant le Tribunal d’application des peines d’Andenne ce jeudi. 

« Le dossier a été reporté à la mi-février,en raison d’un problème technique », rapporte son avocat.
Après 10 ans de réclusion, le Nandrinois peut demander une libération conditionnelle (admissible à partir du tiers de la peine), lui qui a été condamné à trente ans de prison en 2005. 
Article de A.G. Journal La Meuse H-W du 25janvier 2013

Les commentaires sont fermés.