NANDRIN DAVID CONTRE GOLIATH

Lien permanent

alain henry.JPGSeul, il se bat contre la ligne haute tension

“Je ne veux plus connaître les nuisances du passé.

Je compte donc me battre contre la remise en service de cette ligne haute tension.”

A Nandrin, Alain Henry n’en démord pas!

 Depuis qu’il a appris qu’Elia voulait remettre en activité la vieille ligne haute tension qui passe depuis 1936 au-dessus de ses vaches,cet agriculteur a décidé de livrer une bataille. 

Après avoir mandaté deux avocats, Alain Henry espère faire suspendre par le Conseild’Étatle permis accordé par la commune

de Nandrin permettant les travaux.

Ets’il est contre,c’est parce qu’il craint pour sa santé: “Avant 1979, les câbles transportaient du courant à 150.000 volts. L’eau était ferrugineuse. 

Les bêtes étaient malades.

Et lorsqu’il y avait de la brume,les néons de notre étable s’allumaient tout seul. ”

Ingénieur à l’Université de Liège, le professeur Jean-Louis Lilien se montre  sceptique face à ce phénomène raconté: “Il est vrai que si l’on tient un tube néon à la verticale, sous une ligne à haute tension, le tube peut s’amorcer. 

Mais la luminosité dégagée sera minime et ne se verra que dansle noir absolu. 

” Quantaux effets néfastes sur la santé,le professeur se montre plus nuancé:“Après quarante ans de recherche, on n’a pas de réponses à cette question.

Sur une population observée, une recherche épidémiologique avait constaté le doublement du nombre de cas d’un certain type de leucémie chez l’enfant. 

Mais malgré des recherches, nous n’avons jamais pu expliquer ce phénomène de manière scientifique et biologique. ”

Bien qu’il ait introduit tardivement son recours,Alain Henry veut se battre pour sa santé, et celle de ses concitoyens.

Le conseil d’État devrait se pencher sur le dossier le 7 mars 

Article dans la meuse papier du 17 février 2012 G.BARK.

Commentaires

  • Bonsoir, nous sommes une asbl qui défend les intérêts des citoyens dans leur droit à un environnement sain en commune d'Aubange. Nous nous battons depuis 1998 contre une ligne à haute tension 220 KV qui surplombe près de 200 habitations. Si cela peut vous être utile, nous vous invitons à vous rendre sur notre site et prendre connaissance du jugement du Tribunal de Première Instance d'Arlon (vous pouvez accéder à la totalité du jugement ou aux points clés). Ce jugement est très intéressant sur le plan de la jurisprudence, car il introduit la notion de faute d'imprudence dans le chef d'Elia.
    Bien cordialement,

Les commentaires sont fermés.