Dès le 1er février, l’abbé Nguyen sera remplacé par Thomas Sabbadini au poste d’administrateur paroissial d’Amay. (30/12/2020)

amay rv.jpg

Thomas, le nouveau jeune curé d’Amay, fait des vidéos sur YouTube!

Début novembre, le curé de l’unité pastorale d’Amay, Fernand Nguyen, a été frappé par le Covid-19. Âgé de 67 ans, l’administrateur paroissial garde aujourd’hui des séquelles. N’ayant plus la force nécessaire pour travailler normalement, le prêtre a demandé à être relevé de ses fonctions. Il continuera de célébrer l’Eucharistie jusqu’à la fin du mois de janvier 2021.

 

Une promotion pour le religieux de 32 ans.
Une promotion pour le religieux de 32 ans. - D.R.

Qui va donc prendre la relève de l’unité pastorale – comprenant les églises d’Amay, Thiers, Jehay, Ampsin, et Flône – dès le 1er février 2021 ?

C’est Thomas Sabbadini, curé de 32 ans originaire de Jupille, qui se chargera de cette mission. Il quitte son poste de vicaire de l’Unité Pastorale Verviers-Sud, qu’il occupait depuis 5 ans et demi.

Suivi sur les réseaux sociaux

« Il y a du travail, mais il est motivé pour relever le défi », se réjouit le bourgmestre Jean-Michel Javaux. « Il est préparé car il vient de Verviers, où il y a plusieurs dizaines de milliers d’habitants. En plus, il a une bonne expérience des mouvements de jeunesse, il a beaucoup d’humour et il est très suivi sur les réseaux sociaux ».

 

 

En effet, le nouveau curé d’Amay casse les codes du prêtre traditionnel de par son jeune âge, mais aussi en tirant profit des outils de communication modernes comme Facebook et YouTube.

« Des loisirs normaux »

« Mon but n’est pas de dire : « regardez comme l’Église est cool, venez ! » », tient-il à préciser. « J’essaie juste de montrer qu’il y a une énorme diversité dans l’Église, pour casser son image réactionnaire et les a priori. Les gens s’interrogent quand ils voient un jeune gars bien dans sa peau, qui a des loisirs normaux. Pour certains, c’est une contradiction. On m’a déjà demandé au premier degré si j’avais le droit de manger du chocolat ! ».

 

Ce qui contribue à nourrir l’enthousiasme du prêtre est que sa nouvelle mission à Amay correspond en quelque sorte à une promotion. À Verviers, Thomas Sabbadini était vicaire, soit le numéro 2 de la paroisse. À Amay, il sera désormais le curé. « Ça veut dire que ma hiérarchie me fait confiance, ce qui fait plaisir », souligne-t-il.

Dès janvier, le prêtre s’installera dans un presbytère à deux pas de la collégiale et débutera sa nouvelle vie amaytoise. « L’Église est en train de changer profondément, à tous les niveaux. Il y a beaucoup de défis à relever. D’ici deux ans, je pourrai dire plus précisément quels sont les chantiers à mener à Amay. Il faudra surtout motiver tout le monde à partager la joie de la bonne nouvelle », annonce-t-il.

Il a sa propre chaîne YouTube


Des thèmes variés. - YT

Même s’il reconnaît que les réseaux sociaux ont beaucoup de défauts, Thomas Sabbadini considère qu’il s’agit d’outils formidables pour échanger avec une communauté.

Prêtre « digital native », il a grandi en jouant aux jeux vidéo et continue de s’adonner à des parties en ligne avec ses amis dans son temps libre. « Il ne faut pas avoir peur d’assumer qui on est », estime le nouveau curé d’Amay. « Il faut puiser dans tout ce qui est à notre disposition dans le monde. Pendant le confinement, je fais des messes en live sur YouTube à 15h. Je m’inspire des streamers de jeux vidéo sur Twitch pour construire quelque chose qui fonctionne, avec un décor derrière moi ».

Cette année, Thomas Sabbadini s’est également mis à produire des vidéos explicatives sur des thématiques variées comme l’Avent, la chaire de vérité, les hosties ou encore le mariage. « On arrive à rendre n’importe quel sujet important pour autant qu’on arrive aussi à faire des vannes. J’essaie de faire quelque chose qui parle aux gens, même quand ils ne connaissent pas du tout le sujet ».

Toutes les vidéos du prêtre sont visibles sur la chaîne Youtube : « Thomas Sabbadini », ou sur sa page Facebook du même nom.

 

Article de P Tar 

08:30 Écrit par Jeannick | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer |  Facebook | | | | |