Ce sont 150 familles qui ont été gâtées par Pepone et son équipe pour Noël. (30/12/2020)

oii.jpg

Pepone, le youtubeur de St-Georges, a offert un Noël à 150 familles démunies

Pour la cinquième édition du Noël de Pepone, les records ont été largement battus cette année. Après les 43 familles récompensées en 2019, ce sont donc 150 familles qui ont été tirées au sort (par Hugo, son fils de 8 ans) dimanche dernier lors du live facebook où le Saint-Georgien a pu annoncer le nom de tous les gagnants. Pour rappel, il y a deux règles pour participer à ce Noël de Pepone : « La première, il faut que la famille soit dans le besoin. La seconde, il faut au moins un enfant », explique-t-il.

Cette nouvelle aventure s’est déroulée sur quatre jours. Chaque famille a pu recevoir un repas complet avec desserts, boissons et amuse-bouche. Et les enfants ont eu droit à des jouets. À bord de sa camionnette « Full Gaz » et d’un camion-frigo, l’équipe aura sillonné toute la Wallonie en parcourant plus de 3000 kms. Bastogne, Sint-Pieters-Leeuw, Vielsam, Frameries, Martelange ou encore Dinant, sans oublier notre région. Nous avons pu le suivre sur Amay où plusieurs familles l’attendaient avec impatience.

« Nous n’étions pas au courant au départ de l’événement et c’est génial de pouvoir passer les fêtes un peu plus sereinement » nous dit Nathalie, accompagné de ses enfants Alizée et Noha et son compagnon Nicolas. Quelques rues plus loin, c’est Virginie et Julien ainsi que leurs trois enfants Shanna, Tiziano et Inaya qui attendent Pepone sur le trottoir devant leur maison où chacun a réalisé un beau dessin pour le remercier.

Dans le centre amaytois, c’est la petite Rosanna qui s’impatiente également, tout sourire de voir son livreur personnel débarquer pour la gâter de cadeaux ainsi que sa sœur Kelly, 9 ans.

« Une amie m’a identifié dans le live, c’est comme ça que j’ai pu découvrir le tirage au sort. Elle a aussi été tiré au sort et c’est vraiment super. Les enfants sont très contents et puis ça fait des souvenirs d’avoir une célébrité du net venir en personne chez nous », indique encore Stéphanie, la maman.

Accompagné de son fils pour les deux derniers jours de livraisons, Pepone a une nouvelle fois découvert toute la gentillesse des gens. « Ils sont reconnaissants. Je pense même que le top du top, c’est le voisinage. Par exemple, lundi soir, il devait être 22h et nous étions à Amay. Des gens sont sortis sur leur balcon pour applaudir et crier merci ». Au milieu de ce grand périple, la situation d’une personne l’a particulièrement touché. « À Jemeppe, une dame avait tout perdu à cause de l’explosion de son appartement. C’est très touchant d’apporter un peu de réconfort dans des moments pareils ».

Au final, à peine quelques heures de sommeil sur ces trois jours mais que du bonheur pour Pepone et les siens. « J’ai dû dormir 4h depuis le live facebook de dimanche soir. Chaque matin, nous chargeons tout vers 6h du matin puis on livre jusqu’à très tard. Mardi soir, la dernière famille du jour a été livrée à 1h30 du matin. Mais quel retour en échange de tout cela ! Beaucoup de joie, de larmes de bonheur puis tous ces dessins que j’ai reçus des enfants, c’est magique. Je dois en avoir une quarantaine » rajoute-t-il encore.

Sans compter le téléphone qui sonne du matin au soir entre impatience des uns et abus des autres qui veulent recevoir plus que prévu. Une gestion pas évidente mais toujours très perfectionniste du Saint-Georgien. « L’année prochaine, on sera encore là. On va se professionnaliser et s’organiser encore mieux », conclut Pepone.

«Un grand merci à tous ceux qui m’ont aidé»

Une initiative pareille, ça se prépare et s’exécute en équipe. Des fournisseurs aux amis en passant par la famille, Pepone a pu compter sur beaucoup de monde. « Andres, ma femme et Laurie, ma belle-sœur, ont été super importantes au bon fonctionnement. Elles ont dû éplucher tous les profils facebook pour éviter les doublons puis organiser les feuilles de route tous les jours »

Sans oublier son fils, Hugo, qui a tenu à aider son papa durant deux jours. « Je remercie mes associés François Garsou et Geoffrey Vanempten mais aussi Jean-Marie Van Hove, gérant de l’Intermarché d’Ohey et tout son personnel qui a bossé gratuitement et volontairement pour la préparation de repas. Merci aussi à Maxime Diederickx, Ludovic Bougard et la société AC First qui nous ont offert énormément de jouets et repas. Puis un grand merci aux collaborateurs cette année que sont Les Délices d’Angel, UDH Dépollution, Garage Rigo, Transports TRM, WC Loc Belgique, Benoît Verhulst ». Pour les repas, tout cela venait de divers traiteurs et magasins comme Le Bon Gourmand, le traiteur Carmelo à Amay, le traiteur Belmonte, Geoffrey Delvenne, sans oublier tous les repas raclettes offerts par les Intermarché de Villers-le-Bouillet et Ohey.

« Et un dernier merci à Intermarché Belgique qui nous ont offert deux palettes complètes d’apéritifs en tous genres : chips, olives, cacahuètes ».

Article de  CEDRIC MONTULET

 

Article complet et photos clic ici 

Nathalie, Nicolas et leurs enfants très émus de ce geste de solidarité de Pepone.

Nathalie, Nicolas et leurs enfants très émus de ce geste de solidarité de Pepone. - C.M.

07:13 Écrit par Jeannick | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer |  Facebook | | | | |