Des voleurs arrêtés grâce aux citoyens de Seraing & Neupré (21/11/2020)

Des voleurs arrêtés grâce aux citoyens de Seraing & Neupré et leur réseau de contacts

Ce jeudi, la police de Seraing/Neupré a mis la main sur un individu qui a commis différents larcins sur l’ensemble de la province. On se souvient notamment de l’avoir vu dans une vidéo qui, il y a quelques jours, a fait le buzz sur les réseaux sociaux. On aperçoit l’homme en compagnie d’une dame, occupée à voler une tirelire dans une librairie de Flémalle.

Ils relayent des informations à la police

Si le méfait est tristement banal, c’est la manière dont il a été appréhendé qui est ici à souligner. Car depuis plusieurs années, la zone de police de Seraing/Neupré s’est attelée à tisser un réseau de « lanceurs d’alerte ». Des citoyens, des indépendants, des commerçants qui s’engagent à relayer certaines informations à la police. Dans ce cas, c’est un commerçant de Neupré qui a reconnu le voleur de la vidéo dans son magasin. Il a aussitôt prévenu la police, qui est intervenue.

On appelle cela un PLP (Partenariat Locale de Prévention). Il y en a cinq sur Neupré, et un sixième réservé aux indépendants et aux commerçants. Sur Seraing, il y a un PLP pour commerçants et deux PLP « classiques ». Trois autres sont en cours de création. A titre d’exemple, à Neupré, les différents PLP mobilisent plus de 700 contacts !

 

Vols et dépôts clandestins

Attention, on ne parle pas ici de dénoncer le tapage nocturne du voisin de droite, ou les enfants un peu trop bruyants de celui de gauche. Non, il est ici question de renforcer le sentiment de sécurité, essentiellement sur les problématiques des vols et des dépôts clandestins. Ce dernier point ayant été tout récemment ajouté. Chaque membre du PLP doit par ailleurs signer une charte.

« Le PLP relie la police, les citoyens ou les indépendants et les autorités communales. Il y a une synergie entre les trois interlocuteurs », explique Noémie Eloy, de la cellule stratégique et de planification. « Les citoyens ou les commerçants/indépendants témoins d’un fait vont alerter leur coordinateur. Ce dernier va faire le tri dans toutes les informations et ne conserve que les plus pertinentes. Il va alors faire remonter ces informations vers la police. La police, de son côté, s’engage à apporter une réponse dans les meilleurs délais. »

La police va également informer le PLP sur les phénomènes en émergence, ou encore sur les bons conseils à adopter pour se protéger des cambriolages. Le PLP n’est donc pas uniquement là pour interpeller les malfaiteurs. Il sert aussi à renforcer la cohésion sociale et à prévenir la criminalité.

 

Article de et par  Allison Mazzoccato

 

Article complet Sudinfo Clic ici 

 

 

cambrnaeupré .jpg

20:15 Écrit par Jeannick | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer |  Facebook | | | | |