Parcs animaliers : un seul mot d’ordre, réservez ! (30/10/2020)

Les parcs animaliers tentent de sauver leur saison comme ils peuvent.
 
Fermés plusieurs mois en début de saison, ils sont actuellement autorisés à ouvrir.
 
Avec un panel de restrictions : espaces couverts interdits au public, pas de restauration (même à emporter), nombre limité de visiteurs (en moyenne 30 % de la capacité normale).
 
Mais les parcs préparent déjà les vacances de Toussaint qui seront prolongées jusqu’au 11 novembre inclus.
 
Tout sera ouvert jusque-là avec, souvent, des animations Halloween, dans le respect des mesures de sécurité.
 
Ce que vous pourrez faire, donc.
 
Horaires réduits
 
 
Côté horaires, les parcs animaliers ont dû s’adapter aux dernières mesures, comme le couvre-feu de 22 h.
 
« Nous avons annulé nos nocturnes prévues pour Halloween », nous dit ainsi la porte-parole des Grottes de Han, Magali Nicolaï. Pairi Daiza fermera également à 19 heures plutôt que 20 heures.
 
Mais, partout, on attend le public.
 
« Nous prévoyons 40 personnes avec un guide dans les grottes avec un départ toutes les 10 minutes.
 
Notre safari car circule avec évidemment un nombre réduit de personnes pour la sécurité. Mais on mise beaucoup encore sur les promenades pédestres dans notre domaine de 250 hectares », poursuit-on aux Grottes de Han.
 
Il faut cependant réserver.
 
« Nous sommes optimistes pour autant que de nouvelles mesures ne soient pas prises. Deux nocturnes étaient déjà complètes, cela nous donne un signe sur l’enthousiasme des visiteurs.
 
On sait aussi que les hôtels accueillent encore des visiteurs, c’est aussi un public pour nous ».
 
 
À Pairi Daiza, la formule resort (le combiné entrées, repas, hôtels) cartonne.
 
« Nous avons des jours où c’est du 100 % de réservations », nous dit Claire Gilissen.
 
« Et d’une manière générale, il reste moins de 5 % de taux d’occupation pour ces vacances de Toussaint ».
 
On fêtera Halloween dans le parc mais, une fois encore, dans le respect des mesures.
 
« Nous avons diminué notre capacité d’accueil par rapport aux grandes vacances, parce que nous voulons assurer la sécurité de chacun, des visiteurs et de notre personnel », poursuit la porte-parole.
 
 
Même mot d’ordre : pour un jour, réservez ! « Le site est actualisé en direct, vous pourrez vite vérifier si c’est complet ou pas ».
 
 
Le zoo d’Anvers et Planckendael ont également souffert du Covid-19.
 
Outre les mesures nationales, le zoo aussi « subi » des mesures prises encore plus drastiquement à Anvers, « ville déconseillée ». « Nous ouvrons habituellement toute l’année et nous espérons recevoir du monde à la Toussaint.
 
Nos espaces ouverts sont accessibles seul l’espace des bonobos ne peut être vu à Anvers, ni les petits singes à Planckendael », nous dit la porte-parole Ilse Segers.
 
Réservations obligatoires aussi !
 
« Oui, et nous avons un système de comptage, vous pouvez voir sur notre site le nombre de places disponibles. 6.000 places environ au quotidien à Planckendael et un peu moins de 4.000 pour le zoo d’Anvers ».
 
 
Pour les amateurs d’Ardenne, le parc animalier de Bouillon est également ouvert et ce toute l’année.
 
« Un bel espace en plein air, 12 hectares et 2 km de balade. Nous proposons les dernières entrées à 16 heures.
 
Si le temps est sec et que les mesures ne sont pas plus sévères, nous misons beaucoup sur ces vacances de Toussaint », nous dit-on.
 
Article de  MURIEL SPARMONT
 

06:31 Écrit par Jeannick | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer |  Facebook | | | | |