Dimanche soir, l’échevin des Sports d'Amay a pris la décision de stopper complètement les activités sportives des clubs de la commune (28/10/2020)

Les clubs amaytois acceptent la suspension 

 

Dimanche soir, l’échevin des Sports, Didier Lacroix, a pris la décision de stopper complètement les activités sportives des clubs de la commune. Un choix en concertation avec les quatre clubs de l’entité, à savoir deux en football (Amay et Jehay), un en handball (HC Amay) et un en football américain (Atomics Amay).
 
1Le HC Amay approuve : « Mieux vaut être trop strict que pas assez »
 
Le club de handball amaytois n’est pas contraire à cette décision forte, mais certainement indispensable pour freiner la propagation du virus. « La santé des gens doit passer avant tout, la commune a pris une sage décision », glisse Albert Mathieu, le président. « D’un côté, c’était intéressant de pouvoir continuer à occuper sainement les -12 ans. Mais ça devenait compliqué à gérer. Les parents devaient continuer à amener les plus petits, ce sont des déplacements qui ne sont peut-être pas indispensables en ce moment. Il vaut mieux être trop strict que pas assez pour stopper ce virus. À mon avis, on sera à l’arrêt jusqu’en fin d’année pour toutes les catégories. »
 
2 Les Atomics Amay sont déjà à l’arrêt depuis le 7 octobre
 
Cette décision communale ne change absolument rien pour le club de football américain d’Amay, qui s’est mis à l’arrêt depuis près de trois semaines. « Nous avons pris les devants de manière préventive, en stoppant nos entraînements (U15 Flag et équipe première) dès le 7 octobre », indique Fabrice Hollay, membre du comité des Atomics Amay. « Nous n’avions pas encore eu de cas et nous voulions que ça continue. C’était peut-être trop prudent à ce moment-là, mais quand on voit la situation aujourd’hui, on se dit qu’on a bien fait. »
 
3 La RE Amay : « Nous étions à l’initiative depuis une semaine »
 
Le club de football amaytois prônait déjà, la semaine dernière, un arrêt complet pour toutes les catégories d’âges. « Nous en avions discuté au sein du club et notre CQ avait envoyé, vendredi, un mail aux 300 clubs de la province pour poser la réflexion d’un arrêt pour tous. Au-delà du Covid, les conditions sans vestiaires étaient propices à attraper une maladie », indique le président Georges Jespers, qui a pris connaissance ce dimanche soir de la décision communale. « L’échevin des Sports m’a recontacté pour voir si nous étions d’accord de tout stopper jusqu’au 19. J’ai demandé à recevoir un texte officiel pour pouvoir le présenter au CP ou à l’ACFF. Nous sommes à l’initiative cet arrêt depuis la semaine dernière et nous l’assumons. C’est trop difficile de continuer, même avec les plus petits. Je n’oublie pas les bénévoles qui accompagnent nos équipes. »
 
4 Le RFC Jehay comprend cette décision mais était prêt à continuer
 
De son côté, le RFC Jehay était moins « chaud » à l’idée d’interrompre totalement les dernières activités de certains jeunes. « Nous étions prêts à continuer avec les plus petits, d’autant que nous avons des équipes dans chaque catégorie, des U6 aux U12 », explique Stéphane Wera, coordinateur des jeunes. « Mais, au vu de la situation sanitaire, nous pouvons comprendre cette décision. Il aurait cependant fallu qu’elle vienne de plus haut et qu’elle soit la même pour tout le monde, car d’autres clubs peuvent continuer. Aucun coach ne m’a demandé d’arrêter, même si ne pas avoir accès aux vestiaires, alors que les enfants sont plein de boue, est contraignant. J’espère que les parents comprendront qu’on ne peut pas rembourser les cotisations, le club doit continuer à vivre. »
 
 
 
Article de MAXIME HENDRICK
 

13:30 Écrit par Jeannick | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer |  Facebook | | | | |