22 % des pass Visit Wallonia ont déjà été utilisés !!! (21/10/2020)

« En une grosse semaine et deux week-ends, 4.389 pass Visit Wallonia ont été utilisés totalement ou en partie, soit 22 % du premier lot de 20.000.
 
À l’issue du premier week-end, nous étions à 812 pass », chiffre Olivier Daloze, de Wallonie Belgique Tourisme (WBT).
 
D’une valeur de 80 € par ménage, le pass sous forme de QR code peut servir dans les musées, les gîtes, les parcs d’attractions, voire pour un voyage en autocar pour autant que le trajet demeure à l’intérieur des frontières de la Région.
 
« Sept sociétés d’autocars participent », précise notre interlocuteur. Selon le bilan intermédiaire de WBT, 1 % des pass ont été dépensés, à ce stade, chez un autocariste wallon.
 
Près de deux sur trois (61 %) ont été employés dans un établissement d’hébergement.
Le choix est large puisque l’on a aussi bien des gîtes que de grandes chaînes d’hôtels en ville ou les Center Parks.
Les derniers 38 % se répartissent entre les musées, les parcs d’attractions ou animaliers et d’autres activités culturelles ou ludiques.
 
« Nous sommes satisfaits de cette proportion. Elle montre que le pass profite également aux plus petites structures », pointe Olivier Daloze. La mise n’est pas raflée par seulement quelques géants du secteur touristique.
Toujours selon les statistiques de WTB, 30 % des 567 prestataires de services qui participent à l’opération ont déjà encaissé au moins un pass. Les week-ends sont évidemment très demandés mais le reste de la semaine a son petit succès.
 
Ces 20.000 premiers pass doivent être utilisés au plus tard pour le 6 novembre, soit le vendredi de la semaine de Toussaint. Au-delà, ils ne seront plus valables. Une nouvelle série de 20.000 sera émise le 1 er novembre à 9 h du matin.
 
20.000 nouveaux pass
 
À ce stade, il n’est pas prévu de reporter la date, alors que la décision a été prise de fermer pour un mois l’Horeca. « Les gîtes et les hôtels peuvent continuer à assurer la restauration pour leurs clients » précise le cabinet de la ministre wallonne Valérie De Bue en charge du dossier.
 
La situation pourrait toutefois être revue si les protocoles devaient être modifiés par un nouveau comité de concertation ce vendredi ou dans le courant de la semaine prochaine.
 
 
 
Article de YANNICK HALLET
 

07:40 Écrit par Jeannick | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer |  Facebook | | | | |