Le comité d’accompagnement de Liège Airport a évoqué les plaintes des riverains (20/10/2020)

Ce comité est composé des représentants des 17 communes concernées par le plan de développement à long terme autour de l’aéroport : soit Amay, Ans, Awans, Bassenge, Donceel, Engis, Faimes, Fexhe-le-haut-Clocher, Flémalle, Grâce-Hollogne, Herstal, Juprelle, Liège, Oupeye, Saint-Georges-sur-Meuse, Verlaine et Villers-le-Bouillet.

Il y a aussi un représentant de la Ville de Liège, de Liege Airport, de la Sowaer qui gère les aéroports et du ministre régional Jean-Luc Crucke.

Il est présidé par Johan Ancia, l’échevin de la mobilité d’Engis et a pour but de trouver un meilleur équilibre entre le développement économique de l’aéroport et les préoccupations des riverains.

Malheureusement, il ne s’est jamais réuni que deux fois en 2019, et encore aucune en 2020.

Or, depuis la crise sanitaire, les plaintes des riverains se sont multipliées.

 

Du coup, on attendait beaucoup de cette première réunion ce lundi matin.

Elle a d’abord évoqué les dossiers en cours comme le projet d’allongement de la piste de contingence de l’aéroport de Liège et le comblement partiel de la carrière Fontaine.

Mais aussi l’augmentation des plaintes des riverains pour nuisances sonores depuis plusieurs mois. Les premières explications sur l’inversion des vents et sur l’augmentation du trafic suite à la crise du covid ont été données.

Un rappel a été fait sur les mesures environnementales dont peuvent bénéficier les riverains et sur les sanctions administratives dans la lutte contre le bruit.

Il y a eu beaucoup de questions mais aucune avancée concrète sur le fond du problème.

Le communiqué indique simplement que le comité sera extrêmement attentif aux traitements et réponses qui seront apportées dans les jours et mois à venir.

 

Article et rédaction Par L.G.

Source Sudinfo 

20:46 Écrit par Jeannick | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer |  Facebook | | | | |