Incendie mortel à Neupré: l’émouvant message de la famille du pompier amputé (08/07/2020)

Souvenez-vous, dans la nuit du vendredi 15 au samedi 16 mai, un homme perdait la vie dans l’incendie de son habitation, avenue des Frênes, à Neuville-en-Condroz (Neupré).

Alors qu’il se trouvait au premier étage de son habitation, Joël Landerwyn, 61 ans, n’avait pu s’extraire du bâtiment en flammes.

Le geste désespéré avait été écarté, puisque Joël avait pu parler avec ses voisins en expliquant qu’il était coincé. L’intervention d’un tiers avait également été évincée. Il s’agit donc vraisemblablement d’un accident.

Ses nombreux livres et sa collection de revues avaient probablement contribué à alimenter le feu, accélérant ainsi la propagation des flammes, avions nous écrit.

 

Le plancher s’est effondré

Lors de l’intervention, l’un des pompiers avait été blessé, alors qu’il tentait de sauver l’occupant, au péril de sa vie. Le plancher en feu s’était en effet effondré sur le sapeur alors qu’il se trouvait au rez-de-chaussée du bâtiment. L’homme du feu était resté coincé sous les décombres avant d’être secouru par ses collègues.

Il avait fallu une quinzaine de minutes pour que ses collègues le libèrent.

Le pompier avait ensuite été intubé et transporté dans un hôpital liégeois.

Il avait pu être extubé une semaine plus tard. Un de ses bras avait été touché dans l’effondrement des décombres. Et décision avait été prise de l’amputer.

Un accident qui rappelle à quel point les hommes du feu risquent chaque jour leur vie et/ou leur intégrité physique pour sauvegarder la nôtre.

Touchée par son état de santé, la bourgmestre de la commune de Neupré, Virginie Defrang-Firket, a décidé de rédiger une lettre de reconnaissance et de soutien au nom de la population de Neupré, à son attention.

« J’ai eu beaucoup de réactions des citoyens, j’ai alors proposé d’écrire une lettre en soutien et en réconfort en leur nom», raconte-t-elle.

« Les hommes du feu prennent souvent de gros risques au péril de leur vie pour préserver la nôtre, c’est vraiment un héros, je me suis mise dans sa peau, sa vie est brisée », a-t-elle ajouté.

 

 

A la surprise de la bourgmestre, la famille du pompier lui a alors répondu ainsi qu’à tous les Neupréens afin de les remercier de cette marque de soutien et de ce beau geste : « Au nom de Julien, de ses parents et de tous ses proches, nous tenons à vous remercier pour votre lettre qui nous a tous émus et donné un peu de réconfort dans la terrible épreuve que nous vivons », ont-ils écrit.

« Bien sûr, le métier de pompier demande une abnégation et un certain courage pour se mettre à la disposition des autres en risquant sa vie.

Pour Julien, son rêve de gamin, d’être pompier, s’était réalisé et le plus dur, maintenant, est de comprendre qu’il ne pourra plus l’être, du moins, comme il le concevait.

Néanmoins, Julien a une volonté incroyable.

Malgré les circonstances, il nous donne à tous, chaque jour, une leçon de courage qui nous permet de croire qu’il rebondira.

Certes, dans une autre vie avec des hauts et des bas ».

Julien a 34 ans.

Article et rédaction par LC 

Source

Le pompier blessé dans l’incendie de Neuville (Neupré) a été amputé clic ici

L’incendie mortel chez Joël Landerwyn à Neuville-en-Condroz est accidentel clic ici

14:25 Écrit par Jeannick | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer |  Facebook | | | | |