La pêche (re)démarre sous haute surveillance (01/05/2020)

Initialement prévue le 21 mars, c’est finalement ce lundi 4 mai qu’aura lieu l’ouverture de la pêche à la truite. Une ouverture toujours sur fond d’épidémie de Covid-19, qui entraînera donc des mesures particulières.

Dont l’interdiction de se rassembler à plus de deux personnes, sous peine de voir son permis retiré.

Depuis le 21 mars, date prévue pour l’ouverture de la saison, les pêcheurs rongent leur frein.

C’est que, depuis lors, l’épidémie de Covid-19 est passée par là et les a obligés à remiser leurs cannes au placard, le temps que les premières mesures de déconfinement soient appliquées.

Ce qui sera le cas dès ce lundi 4 mai. Sauf revirement de dernière minute de la part du conseil national de sécurité ou modifications apportées par la Maison wallonne de la Pêche, la pêche à la truite va donc enfin pouvoir débuter. Mais sous certaines conditions uniquement.


La première, qui semble aller de soi, sera de disposer des permis ad hoc. Mais elle sera cette année plus compliquée à mettre en œuvre. « Pour certains cours d’eau, le permis national est suffisant, détaille Christian Gilbert, le président de la société de pêche Sougné-Remouchamps-Nonceveux.

Ce permis-là est disponible dans les bureaux de poste, donc il ne posera pas de problème. Mais pour certaines parties des voies navigables, comme c’est le cas sur l’Amblève notamment, il faut également disposer d’un permis fourni par la société de pêche locale.

Or, généralement, nos dépôts se trouvent dans les magasins de pêche de la région. Le souci, c’est qu’ils ne rouvriront que le 11 mai. »


Soit une semaine après l’ouverture de la pêche… C’est donc le règne de la débrouille qui prévaut depuis l’annonce vendredi soir par la Première ministre Sophie Wilmès de l’autorisation de retourner taquiner la truite dès le 4 mai.

« Pour notre société, nous allons mettre en place une permanence sur le pont de Remouchamps le 4 mai dès 7h du matin, précise Christian Gilbert. On vendra les permis en extérieur, pour respecter les mesures de distanciation. »


Par la poste en Basse-Meuse
Du côté de la Basse-Meuse, tout va se faire par courrier. « Comme c’est nous qui les faisons, j’ai tous les permis chez moi, explique Grégory Foulon, le président du club de pêche à la truite en rivière de Dalhem.

D’habitude, on fait une réunion, notamment avec les nouveaux membres, pour leur expliquer les règles, mais ici, comme c’est impossible, on va envoyer par la poste à la fois les permis et une note explicative à tous les membres. »
Disposer du permis n’autorisera cependant pas tout. En bord de Berwinne, il sera ainsi interdit de se rassembler à plus de deux pêcheurs.

Et les mesures de distanciation devront être respectées également. « Mais ça ne devrait pas poser de problème, estime Grégory Foulon. Quand on pêche, on ne se colle pas les uns aux autres, on est plutôt à 10 ou 15 mètres. »

Par mesure de prudence, le club de Dalhem encourage toutefois ses affiliés à porter un masque pendant la pratique de leur sport. « Et nous serons là pour vérifier que toutes ces mesures sont respectées ».


Sur l’Amblève


Pas de masque conseillé du côté de l’Amblève, mais une interdiction également de se rassembler à plus de deux personnes. « Notre garde assermenté patrouillera, assure Christian Gilbert. Il vérifiera, à distance, les permis et les captures, ainsi que les rassemblements. Et si cette dernière mesure n’est pas respectée, il s’agira d’un motif d’exclusion de notre société. »


Et cette mesure devrait même être en vigueur durant l’ensemble de la saison, jusqu’à fin septembre donc. « La majorité de nos pêcheurs sont des pensionnés, des personnes plus âgées, et donc à risques, termine le président de la société de pêche Sougné-Remouchamps-Nonceveux. On s’est donc dit qu’on imposerait cette mesure toute la saison, quoi qu’il arrive, parce que les risques liés au Covid-19 ne disparaîtront de toute façon pas du jour au lendemain… »


Plus d’infos sur la page Facebook « Les pêcheurs réunis de Sougné-Remouchamps-Nonceveux » ou au 0474/95.80.08

 

Rédaction de l'article Par Geoffrey Wolff

Source

14:33 Écrit par Jeannick | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer |  Facebook | | | | |