La police va traquer les vendeurs de muguet (28/04/2020)

Vente interdite sur les routes

Muguet: la police sera sans pitié

On le sait, les marchands ambulants ne font pas vraiment partie des priorités du gouvernement en matière de déconfinement. Les fleuristes, non plus, d’ailleurs.

Ce 1er mai, outre la fête du travail (qui ne l’est pas vraiment, à la fête pour le moment), on avait l’habitude d’acheter du muguet.

Et de l’offrir à la personne qui le mérite, celle que vous chérissez. C’est dans trois jours…


Mais là, vous risquez d’avoir du mal à en trouver, hormis dans les grands magasins qui peuvent tout vendre, eux.

Si vous voyez une aubette au bord de la route avec une pancarte : « Muguets », vous aurez sans doute la berlue.

Ou alors, vous aurez affaire à un vendeur « hors-la-loi » !

La vente du muguet au bord de la route est strictement interdite cette année. Même pour les marchands ambulants.

« Au même titre que les food-trucks qui sont eux aussi interdits de s’installer sur la voie publique », rappelle le commissaire Neyman de la zone de police Nivelles-Genappe.

Le message est clair : « On infligera à ses vendeurs l’amende qu’on appelle Covid. Soit 250 euros ».


L’addition sera la même du côté de Namur où la police ne transigera pas.

« Des patrouilles tourneront afin de s’assurer que personne n’enfreint la loi », prévient Manu Leleux, le commissaire divisionnaire de la police.

Qui va même plus loin… « De plus, nous vérifierons si ceux qui vendent du muguet ont la carte de marchand ambulant, normalement délivrée par la commune.

S’ils ne l’ont pas, ce sera un deuxième p.-v. rédigé à leur égard ».

La police namuroise a reçu comme directive du Parquet de saisir les fleurs et l’argent provenant de leur vente ».

Et si le parquet décide de les poursuivre, l’addition peut s’avérer très salée : 4.000 € maximum !

Du côté de la province de Hainaut, son gouverneur, Tommy Leclercq est on ne peu plus… clair.

« On applique la loi du 25 juin 1932 sur les vendeurs ambulants combinée à l’arrêté ministériel sur le Covid-19.

Donc, un p.-v. sera rédigé et il s’accompagnera de la saisie du muguet pas encore vendu avec une demande d’abandon volontaire ».


750 € dans le Hainaut : bizarre


Le gouverneur confirme le message de la zone de police boraine qui dit ceci : « En raison des mesures de confinement destinées à freiner la propagation du coronavirus et même si les jardineries et pépinières ont désormais le droit d’ouvrir, il n’en va pas de même pour les fleuristes, les marchands ambulants et les vendeurs « occasionnels ». Dès lors, tout contrevenant fera l’objet d’une verbalisation dont le montant s’élèvera à 750 € ».


Tommy Leclercq confirme ce montant de 750 € pour tout le monde. Ce qui est un peu étonnant. « Oui, ce n’est pas logique », réagit Pierre Huart, le bourgmestre de Nivelles.

« La loi dit que c’est 750 € pour les commerçants qui ne la respectent pas mais 250 € pour les particuliers, les occasionnels ».

Article et rédaction par Pierre Nizet

Source

18:05 Écrit par Jeannick | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer |  Facebook | | | | |