Le chantier du tram à Liège va s’arrêter (23/03/2020)

Le plus important chantier que connaît Liège en ce moment, celui du tram, va devoir bientôt s’arrêter.

En cause, la distanciation sociale dans les tranchées, mais aussi les autres chaînons de la production qui ne suivent plus.


On aurait pu croire un moment que le chantier du tram allait progresser plus rapidement vu le calme plat qui règne depuis mardi sur nos routes. Mais il n’en sera rien.

« La décision officielle n’est pas encore prise, explique Daniel Wathelet, le porte-parole pour le tram au TEC-Liège, mais la situation devient plus difficile de jour en jour. Est-on encore dans les conditions pour continuer ?

On attend la décision de l’OTW (ex-SRWT). »


Et il est vrai que, sur le terrain, on voit de moins en moins d’ouvriers présents sur les différentes portions de chantier.


Rue Léopold, il n’y en a plus un seul car les ouvriers de Resa ne travaillent plus et il faut que les impétrants terminent leur travail avant que ceux du tram ne prennent le relais.

Du côté du boulevard d’Avroy, il y en a encore quelques-uns, mais on ne creuse plus de nouvelles tranchées.

Car la distanciation sociale n’est pas respectée entre les ouvriers et le personnel veut des garanties pour sa sécurité.


Plus de tarmac


De plus, on connaît de plus en plus de problème dans la production de matériaux et le tarmac, par exemple, n’arrive plus pour reboucher les tranchées.


Seuls les chantiers du pont Atlas et du pont des Tilleuls fonctionnent encore normalement. Ils sont tous deux sous-traités à la société Duchêne.


Du côté de la Ville de Liège, on est très attentif à l’évolution de la situation et on recommande « de ne pas creuser de nouvelles tranchées si on ne sait pas les reboucher. »
On se rend bien compte aussi que le chantier n’est que le dernier maillon d’une chaîne de production et que celle-ci est grippée de plus en plus.


Sans compter les absences pour cause de maladie qui vont être de plus en plus fréquentes au fil de l’évolution de l’épidémie.


Report à Sclessin


Dans ces conditions, pas question bien sûr de démarrer le nouveau chantier des quais de Sclessin qui était initialement prévu pour ce lundi 23 mars et qui devait réduire à une seule bande de circulation dans chaque sens le trajet entre le Standard et le Val Benoît pour créer quatre carrefours avec feux dans le sens Liège-Seraing. Ni de fermer définitivement la trémie Charlemagne sur le boulevard d’Avroy. Seuls les travaux d’ingénierie et de maintenance pourront se poursuivre.


L’arrêt du chantier devrait être annoncé dans le courant de la semaine, à l’instar des autres grands chantiers publics.

Rédaction Par Luc Gochel

 

 

 

 

 

      Source

06:55 Écrit par Jeannick | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer |  Facebook | | | | |