Si le nombre d’enfants présents dans les crèches étaient bien sûr plus élevés que dans les écoles, il était toutefois bien réduit. (17/03/2020)

40 à 90% d’enfants en moins

Tout comme les écoles, les crèches étaient également ouverte ce lundi. Mais les parents ont suivi la consigne de la ministre de l’Enfance, Bénédicte Linard qui était: « Si vous avez la possibilité de garder votre enfant, gardez-le. »


Si le nombre d’enfants présents dans les crèches étaient bien sûr plus élevés que dans les écoles, il était toutefois bien réduit. « On enregistre une baisse globale, de 40 % à 90 % qui est variable en fonction du type d’accueil et des régions », indique le porte-parole de la ministre.


La première étape avait été de prendre les dispositions nécessaires pour limiter les risques sanitaires. A présent, il faudra analyser les conséquence de ces dispositions.

Car qui moins d’enfants dit aussi perte financière pour les accueillants. « On doit objectiver la situation sur le terrain », explique le porte-parole.

« Au niveau de la Fédération Wallonie-Bruxelles ls réflexions se poursuivent pour déterminer comment aider les secteurs qui paieront les pots cassés. »


Cette crainte financière est également mise en avant par la Fédération des milieux d’accueil de la Petite Enfance qui représente actuellement les milieux d’accueil non subventionnés.

« Leur ressources financières proviennent presqu’entièrement de la participation financière des parents », explique AlanKeepen, représentant de la fédération.

« Il y a des choses à anticiper. C’est pourquoi nous avons lancé un appel à tous les professionnels pour nous faire remonter leurs témoignages.

De la sorte, nous pourrons revenir auprès du monde politique pour faire entendre notre voix. »

Rédaction de l'article par SA.B

 

Source

18:50 Écrit par Jeannick | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer |  Facebook | | | | |