Jean-Michel Comminette de Nandrin ce mercredi à ROMSÉE-STAVELOT-ROMSÉE (18/06/2014)

cominette JM.JPGRomsée-Stavelot-Romsée marque, ce mercredi, le début d’une semaine dans les Ardennes pour les élites et espoirs, avant la Flèche Ardennaise de dimanche.
Le Hutois Angelo Heindrichs et le Nandrinois Jean-Michel Comminette, tous deux sociétaires du Team Ottignies-Perwez, font partie des doyens du peloton de 197 coureurs, qui s’élancera sur le coup de 13h30 pour affronter les 163 kilomètres d’un parcours très vallonné.
Un tracé qui correspond bien aux qualités de nos deux régionaux, même s’ils auront fort à faire face aux jeunes pousses du peloton. 
A bientôt 39 ans, pour le premier, alors que l’autre les a depuis quelques jours. 
«Il s’agit d’une course qui peut convenir à Angelo avec son profil de petit grimpeur.
 Mais il sort de maladie et n’est pas au top. Quant à moi, il s’agit de l’une de mes priorités, même si je ne sais pas jouer la gagne. 
J’aime en effet tout ce qui est difficile. 
Mais nous n’avons plu la giclette que les jeunes ont et nous ne l’aurons plu. Par contre, si cela monte au train, il n’y a aucun problème pour les suivre », commente Jean-Michel Comminette.
Le Hutois et le Nandrinois peuvent bénéficier d’un autre atout face à ce manque d’explosivité : l’expérience.
 Angelo Heindrichs et Jean-Michel Comminette connaissent en effet parfaitement les routes empruntées par Romsée-Stavelot-Romsée, même s’ils n’y ont pas nécessairement participé à de nombreuses reprises. 
«Cela peut aider dans ce genre de course. 
Mais il est aussi nécessaire d’avoir un peu de chance et d’avoir le nez fin dès le départ pour flairer la bonne échappée.
 C’est en effet parti très tôt lors des deux précédentes éditions », explique le Nandrinois.
Le changement de date ne jouera pas non plus à l’avantage de nos vieux briscards régionaux.
«Romsée-Stavelot-Romsée se déroule le mercredi avant la Flèche ardennaise cette année. 
Cela a son importance.
 Tous les bons coureurs seront présents pour se préparer et l’épreuve sera certainement un peu plus difficile que les autres années. 
Il faudra donc être bien placé et ne pas louper le bon groupe. 
Le but est d’aller faire quelque chose. Si j’atteins le top 20 que j’ai raté de peu en 2013, je serai satisfait », déclare Jean-Michel Comminette.
 Une belle performance que son coéquipier veut sans nul doute également réaliser.
 
Article de 
CÉDRIC WILLEMS dans le journal La Meuse H-W du 18 juin 2014

09:47 Écrit par Jeannick | Tags : jean-michel comminette de nandrin | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer |  Facebook | | | | |