Alerte info

  • Les frelons asiatiques débarquent en région liégeoise ! Que faire en cas de piqûre de frelon asiatique?

    Lien permanent

    Les frelons asiatiques débarquent en région liégeoise: un premier nid découvert à Seraing!

     

    On se savait en quelque sorte « encerlés ». Depuis plusieurs semaines, les frelons asiatiques ont fait leur apprition en Belgique. En remontant depuis la France, de nombreux nids sont apparus dans le Hainaut, par la Wallonie picarde, la région montoise, puis celle de Charleroi et, tout récemment, en région verviétoise.

    Les pompiers liégeois s’attendaient à leur arrivée, c’est maintenant chose faite avec la découverte d’un nid à Seraing !

     

    Les pompiers de Liège se préparent à leur arrivée

    Du côté des pompiers de Liège, on indique que jusqu’à présent, sur l’ensemble des 22 communes couvertes par ceux-ci, aucun nid de frelons asiatiques n’avait jusqu’à présent été signalé à leurs services. « Mais on s’attend effectivement depuis un moment à leur arrivée », affirme le porte-parole des hommes du feu liégeois, Cédric Scheen. « Nous nous préparons pour l’année prochaine, parce que la saison des guêpes et frelons arrivera bientôt à terme. »

    Que faire en cas de piqûre de frelon asiatique?

    Voici quelques questions fréquemment posées :

    Que se passe-t-il si on ne procède pas à la neutralisation du nid ?

    À l’approche de l’hiver, les nids vont produire plusieurs futurs reines qui vont partir s’abriter pour passer l’hiver. Lors de la saison suivante chacune d’elle fondera potentiellement sa propre colonie et donnera naissance à plusieurs milliers de frelons.

    Que faire en cas de piqûre ?

    En cas de piqûre de frelon asiatique il est au minimum recommandé de prendre contact avec son médecin traitant. En cas de présence de démangeaisons, d’un gonflement au niveau des voies respiratoires, d’une éruption cutanée… il ne faut pas hésiter à vous rendre directement à l’hôpital.

    Comment savoir si on a affaire à un nid ?

    Le moyen le plus efficace est de surveiller le vol des insectes. Si vous avez des allers et venues au départ et vers un point fixe. Il y a de fortes chances qu’un nid se cache au bout. Veillez cependant à ne pas prendre de risques. Les frelons asiatiques sont très sensibles aux vibrations et pourraient considérer ça comme une menace.

    Pour plus d’informations, n’hésitez pas à visiter le site Biodiversité de la Wallonie.

    Plus d’informations également via la société de Loïc Hardy, Solution Guêpes.

     

     Nos informations

     La société qui l’a neutralisé nous explique

  • La campagne Action Radon se déroule entre les mois d’octobre et fin décembre 2020

    Lien permanent

    BIENVENUE SUR LE SITE DE L'ACTION RADON!

    La campagne Action Radon se déroule entre les mois d’octobre et fin décembre. Si vous commandez un test radon en dehors de cette période, le détecteur vous sera envoyé début octobre de la campagne suivante.

    Pour sensibiliser la population à la problématique du radon, l’Agence fédérale de Contrôle nucléaire (AFCN), la Cellule Régionale d'Intervention en Pollution Intérieure de Bruxelles Environnement (CRIPI) et les cinq provinces wallonnes via leurs Services d’Analyse des Milieux Intérieurs (SAMI/LPI) organisent cette ACTION RADON pour le dépistage du radon

    Cette initiative a pour objectif de vous encourager à mesurer le radon dans votre habitation et à entreprendre les éventuelles actions de remédiation.

    La campagne se déroule du 1ier Octobre jusqu’au 31 décembre, ou jusqu’à épuisement du stock.

    Le coût du détecteur est de 15€. 

    En participant à cette action, vous autorisez l’AFCN à utiliser les données et résultats des mesures pour affiner de manière anonyme les statistiques et la cartographie du radon en Belgique.


    ACTION RADON : 
    commander un détecteur pour dépister le radon

    Un test radon est facile à faire ! Faire le test à l’aide d’un détecteur est le seul moyen de savoir si l'on est exposé au radon. Ce détecteur doit être placé dans la pièce la plus fréquentée de la maison (le plus souvent la cuisine ou le salon). La mesure s'effectue pendant trois mois durant la saison de chauffe, au terme desquels le détecteur doit être renvoyé pour analyse. Un feuillet reprenant les instructions précises d'utilisation vous est envoyé avec le détecteur.

     

    https://www.actionradon.be/

    Source Info 

    http://www.provincedeliege.be/

  • Troubles gastro-intestinaux, fièvre,...: attention, ne consommez pas ces produits

    Lien permanent

    Troubles gastro-intestinaux, fièvre,...: attention, ne consommez pas ces produits vendus dans certains magasins Carrefour

     

    La Société LDC - SABLE SAS procède aujourd’hui par mesure de précaution au retrait de la vente du Filet de poulet Fermier Blanc de la marque Loué et la Cuisse de Poulet Fermier Blanc de la marque Loué suite à la suspicion de la présence de salmonelles.

    Les toxi-infections alimentaires causées par les salmonelles se traduisent par des troubles gastro-intestinaux souvent accompagnés de fièvre dans les 12 à 72 heures qui suivent la consommation des produits contaminés. Ces symptômes peuvent être aggravés chez les jeunes enfants, les sujets immunodéprimés et les personnes âgées.

     

    Les produits concernés portent le numéro de lot 2020037740 et sont consommables jusqu’au 14, 15 ou 17 septembre.

    Ils ont été retirés de la vente et il est recommandé aux personnes qui en détiendraient de ne pas les consommer et de les détruire ou les rapporter au point de vente, où ils seront remboursés. Les personnes qui auraient consommé les produits mentionnés et qui présenteraient ces symptômes, sont invitées à consulter leur médecin traitant en lui signalant cette consommation.

    Pour toute information complémentaire, le service consommateurs de Carrefour Belgique est joignable au numéro gratuit 0800/910.11 de 8h30 à 20h30 les jours ouvrables et de 9h à 20h le samedi.

    Description des produits :

    Nom : Filet de poulet Fermier Blanc

    EAN : 2951079500000

    Date de péremption (DLC) : 14-15/09/20

    LOT 2020037740

     

     

     

    Nom : Cuisse de poulet Fermier Blanc

    EAN : 2951079400000

    Date de péremption (DLC) : 14-15-17/09/20

    Lot : 2020037740

     

    Source Sudinfo 

  • Attention L’AFSCA a émis une alerte concernant plusieurs produits !!!

    Lien permanent

    Colruyt, Carrefour, Delhaize, Makro, Spar, Jumbo, Cora et Intermarché: attention à ce rappel de plusieurs produits!

    En accord avec l’AFSCA, Soubry retire les produits de la vente et les rappelle auprès des consommateurs en raison du problème suivant : niveau trop élevé de résidus de produits phytopharmaceutiques sur les graines de sésame (oxyde d’éthylène).

     

     
     
     

     

    Les clients sont priés de ne pas consommer ces produits et de retourner les produits concernés à leur point de vente. Ils y recevront un remboursement du prix d’achat ou ils pourront obtenir un nouveau paquet.

     

     

     

    Les produits ont été distribués via différents supermarchés dont : Colruyt, Carrefour, Delhaize, Makro, Spar, Jumbo, Cora et Intermarché.

    Pour toute information complémentaire, vous pouvez contacter : soubry@soubry.be / +32 51 22 23 20.

     

     

    Source Sudinfo 

  • Un film poignant sur l’école de la dernière chance: le collège St-Martin

    Lien permanent

     

     

    Quand on demande au directeur adjoint du collège, Jérôme Chantraine (42 ans), pourquoi il s’est fait une spécialité d’accueillir tous les élèves qui ont été exclus des autres écoles, il répond simplement : « Vous sauriez dire vous, en une demi-heure, si la personne que vous avez devant vous peut s’en sortir ? Moi non. Alors, je pars sur le oui. Et s’il faut divorcer ensuite, on aura au moins essayé. »

    Et ça marche ? « On doit souvent sanctionner, bien sûr. Mais je m’arrange toujours pour qu’il me dise merci en sortant de mon bureau. Et si parfois on est arrivé au bout du bout, je les raccompagne jusqu’à la porte et je leur serre la main. »

     

     

    Jérôme Chantraine, le directeur-adjoint

     

    17 nationalités différentes

    Toute la philosophie du collège Saint-Martin se retrouve dans ces phrases. Autrefois collège réputé de Seraing, l’école a subi les aléas de la crise sidérurgique et a vu sa population changer, tout comme le quartier dans lequel elle est implantée.

    « Aujourd’hui, nous accueillons 350 élèves qui représentent 17 nationalités différentes, reprend le directeur. La plupart ont connu des difficultés scolaires ou familiales. Certains même avec la justice. Ils sont âgés de 12 à 20 ans et proviennent pour la plupart de la région serésienne. Ensemble ils entretiennent d’eux une image négative alors que, pris individuellement, ils peuvent être terribles. »

    Mus par leur emblématique directeur, les professeurs s’activent à les remettre debouts sur le parcours scolaire et à leur faire décrocher un diplôme. « Tu es à un carrefour de ta vie, lance l’un d’eux à un élève. C’est à toi à prendre la bonne direction. Tu as le choix. »

    Interroger l’adolescence

    « Le collège Saint-Martin est en fait notre société en miniature, explique Thierry Michel, le célèbre réalisateur. Il reflète toutes les difficultés auxquelles les jeunes sont confrontés. » On y parle de violence, de drogue, de racisme, d’homosexualité…

    Il a d’abord tourné « Les enfants du Hasard » en 2017, au pied du charbonnage de Cheratte, un film qui interrogeait des enfants de sixième primaire sur la vision qu’il avait de leur avenir.

    Avec ce nouveau film, Thierry Michel a voulu sonder cette fois l’adolescence, « et essayer de comprendre comment l’école peut-être une bouée de sauvetage pour tous ces jeunes à la dérive. Je suis persuadé qu’il n’y a pas de fatalité sociale si l’école remplit bien son rôle. »

     

    Durant deux ans, avec son épouse Christine Pireaux et les Films de la Passerelle, il a planté ses caméras dans l’école, dans les classes. Il a suivi le parcours chaotique d’une dizaine d’élèves dont certains ont d’ailleurs été mêlés de près au braquage mortel chez un pompiste à Comblain en octobre 2018.

    Il les filme, les interroge sur leurs difficultés, sur leurs rêves. Il assiste à des conseils de classe, aux convocations chez le directeur et à leur passion extrascolaire. Aucun jugement, juste des constats. « Finalement, plutôt que l’école de la dernière chance, j’ai intitulé le film « L’école de l’Impossible », explique-t-il, car l’école fait tout pour qu’ils s’en sortent. »

    Ce mercredi après-midi, le résultat final a été présenté aux professeurs et aux élèves au centre culturel de Seraing. Il sortira au cinéma en janvier prochain.

    Des réflexions qui font rire et pleurer

    Si les thèmes abordés sont délicats, on rit heureusement aussi beaucoup dans ce film grâce aux réflexions spontanées de tous ces jeunes.

    Dilal: « Les dealers m’attendaient toujours à l’arrêt de bus. Mais j’ai trouvé la solution pour leur échapper. Je descends à l’arrêt suivant. »

    Jamila : « Ma mère a dit que j’étais malade parce que j’étais attirée par les filles. On est allée ensemble chez le psychologue. Et pour finir, c’est elle qu’il a voulu garder. »

    Le directeur à Zeliha: « Tu as cumulé 17 jours d’absence ce mois-ci. Comment expliques-tu ça? ». Zeliha : « J’ai des difficultés à me lever le matin. » Le directeur : « et l’après-midi aussi visiblement... »

    Le professeur d’économie: « Où est ma classe de cinquième? » Une jeune fille arrive: « C’est moi Monsieur. » Le professeur : « Et où sont tes cours? ». L’élève : « Je les ai oubliés... »

    Vanessa : « Je suis allée visiter le lycée Saint-Jacques. Leurs voyages scolaires, c’est fou : la Chine, l’Andalousie, le Maroc. Ici, c’est la mer du Nord. »

    Mais la plupart des interviews font ressortir un mal-être profond et émouvant.

    Jeremy: « Moi mes parents ne se sont jamais occupés de moi. J’ai été élevé par ma marraine. Mais quand je vois comme ils sont devenus maintenant, finalement je suis bien content de ne pas avoir eu affaire à eux. »

    Noah : « J’ai vu mon géniteur frapper sur ma mère. Je ne veux plus jamais le revoir. »

    Mégane : « Si je fais de la boxe, c’est pour pouvoir me défendre des agressions. »

    Delil : « Je suis en train de perdre la vue suite à une maladie génétique. En fait, si je réfléchis, je n’ai jamais eu un seul moment de bonheur. »

    L.G.

    Jamila: On est accepté avec nos défauts et nos valeurs

    Jamila a aujourd’hui 22 ans et s’est inscrite en première en psychologie à l’université de Liège. Elle a eu un parcours de vie compliqué, son homosexualité n’a pas toujours été acceptée au sein de sa famille et elle a finalement abouti au collège Saint-Martin durant deux ans. « Mes deux plus belles années scolaires », ajoute-t-elle.

     

    Pourquoi ? « Parce que c’est une des rares écoles où on ne vous colle pas d’étiquette. On vous accepte avec vos défauts et vos valeurs et on essaye de faire de vous quelque chose. Peu importe qu’on ait été renvoyé de plusieurs écoles, peu importe qu’on sorte même de prison, ici on a tous notre chance. »

    Et elle tire son chapeau à la patience et à la motivation de ses anciens professeurs « qui ne se contentent pas de regarder vos résultats et puis de rentrer chez eux. Ici, il y a un cadre, un suivi, ils vous accompagnent au-delà de leurs heures de travail. »

    L.G.

    Zahila: «Ils sont là à la fin du cours»

    Zahila n’a jamais aimé étudier. Sa passion, c’est son sport, la boxe, qu’elle a choisi pour pouvoir bien se défendre. Elle est d’ailleurs championne d’Europe et du monde de sa catégorie.

     

    Après avoir traîné dans plusieurs écoles et avoir subi de graves soucis familiaux, elle a finalement atterri au collège Saint-Martin.

    Très souvent absente au début, elle a pourtant été prise en charge par ses professeurs et à réussi à en sortir diplômée.

    « Ici, les profs sont vraiment là pour nous, ils ne nous laissent pas tomber à la fin du cours. Ils sont là tout le temps à nous motiver. Dans d’autres écoles, ce n’est pas comme ça et c’est bien dommage. »

    L.G.

    Vanessa: «Cette école a été un tremplin pour moi»

    Avec un père décédé d’une overdose et une mère seule pour s’occuper d’elle et de ses frères, Vanessa (18 ans) a décroché longtemps à l’école avant d’être remise sur le bon chemin au collège Saint-Martin.

     

     

    « J’ai eu cette chance de tomber sur des professeurs très humains qui ont cru en moi, raconte-t-elle. Les revoir ici et dans ce film m’a beaucoup émue.

    Cette école a véritablement été un tremplin pour moi. C’est grâce à elle que j’ai de nouveau pu avancer dans ma vie et effectuer les bons choix. En deux ans, qu’est-ce que j’ai évolué. »

    Grâce à ses bons résultats, elle a pu s’inscrire cette année en rhétorique au Sartay à Embourg et peut croire à nouveau en ses rêves : « celui de devenir avocate pour aider les gens. »

    Article et rédaction L.G.

     

    Source Sudinfo 

     

  • Les sangliers continuent de proliférer sur le territoire !!! une adresse mail spécifique à la gestion de ces sangliers

    Lien permanent
    Les sangliers continuent de proliférer sur le territoire.
    En coopération avec les chasseurs, la Commune de Neupré met à votre disposition une adresse mail spécifique à la gestion de ces sangliers :
     
    Vous pouvez via cette adresse signaler tout problème ou nous faire parvenir vos remarques et suggestions.
     
    Encore une fois, cette gestion ne se fait pas de gaieté de cœur... mais ces animaux portent atteinte à la biodiversité, sont potentiellement dangereux pour l’homme et occasionnent de très, très importants dégâts sur de multiples propriétés de la Commune.
     
     
     
     

    Vigilance et prudence face à l'affluence de sangliers sur Nandrin et Neupré

     

    Témoignage d'un Neupréens

    Sic " Les faits: 

    Ce jeudi 11 juin à 7h du matin, il y avait une laie avec 6 marcassins en train de jardiner chez moi  .

    Jusqu'à présent c'était du labourage de pelouse, mais maintenant les bacs à fleurs sont renversés et les plantes sont arrachées sans autorisation(sic). 

    Il y a 2 mois  vers  23h il y avait 6 sangliers adultes en train de pique -niquer sans autorisation dans mon jardin. 

    La grande haie est protégée depuis des années par une clôture anti- sangliers, mais les 20m de haie en IF de 1m de largeur à l'avant de la maison est violée brutalement depuis  quelques semaines et  est en voie de protection par du grillage soudé (sans subside).

    L'allée du garage est fermée le soir depuis des années par une barrière solide. 

    Mes pérégrinations dans les magasins de bricolage de la région, à la recherche de matériel de protection  en cette période de semi confinement me font rencontrer moultes personnes avec la même problématique aussi bien à Neupré que Nandrin. 

    Auriez- vous la possibilité de publier un article afin que les victimes  se manifestent, et qu'ensemble nous demandions l'intervention rapide des responsables politiques locaux  pour endiguer ce fléau . 

    D'avance je vous remercie, en espérant trouver une solution dans l'intérêt du plus grand nombre.

    À 72 ans  et après 35 ans de vie à Neupré, je suis fatigué de me battre contre .

    Lire la suite

  • La Zone de police du Condroz lance un appel à la vigilance adressé aux résidents de la commune de Nandrin:

    Lien permanent

     
    Message de vigilance adressé aux résidents de la commune de Nandrin:
    Le 03/09/20, nos services ont été amenés à constater 3 vols dans habitation commis de jour.
    L'enquête est en cours au niveau de nos services mais il est opportun d'inviter les résidents à faire preuve de vigilance en activant les systèmes de sécurité dont sont pourvus leurs logements et encourager tout citoyen témoin d'agissements suspects à appeler sans délais le 101 afin qu'une patrouille soit envoyée sur les lieux. Ne prenez aucun risque personnel. Des éléments tels que l'immatriculation, marque, type et couleur du véhicule, direction de fuite sont d'une importance capitale pour nos enquêtes de même que le nombre ainsi que la description physique et vestimentaire éventuelle des auteurs.
     

    Lire la suite

  • Fièvre, diarrhée, vomissements… attention si vous avez fait vos courses chez Colruyt

    Lien permanent

    Fièvre, diarrhée, vomissements…: attention si vous avez fait vos courses chez Colruyt, le produit retiré de la vente!


     

    Le produit concerné a une date limite de consommation fixée au 15 septembre 2020. Il a été commercialisé dans les magasins de Bouwel et Zoersel entre le 28 et le 31 août.

    Il est demandé aux clients de ne pas consommer ce produit et de le ramener en magasin, où il leur sera remboursé. Entre-temps, ce produit a été retiré des rayons de tous les magasins.

    Une intoxication à la Listeria monocytogenes peut être dangereuse pour les jeunes enfants, les femmes enceintes (possibilité de fausse couche), les personnes immunodéprimées et les personnes âgées.

     

    Les symptômes possibles d’une intoxication causée par la Listeria monocytogenes sont nausées et vomissements, maux de ventre, diarrhée ou constipation, maux de tête et fièvre permanente (sensation de grippe).

    Les symptômes se manifestent le plus souvent entre 2 et 60 jours après l’ingestion.

     

     

     

    Source

  • Des fils barbelés tendus dans les bois de Solières !!!

    Lien permanent

    Danger à Huy: des fils barbelés tendus dans les bois de Solières

    Les bois sont le terrain de prédilection des sportifs en tous genres. Cavaliers, joggeurs, vététistes, randonneurs... Parfois aussi motocyclistes et conducteurs de quads, bien que cela soit interdit. Un trafic qui dérange visiblement. Des fils barbelés ont ainsi été tendus sur certains sentiers des bois de Solières dans le but évident de piéger les passants.

    « Ces bois d’une cruauté sans nom ont été le théâtre d’actes de malveillance particulièrement vicieuse, à savoir la disposition de fils barbelés… Les pièges ont été découverts par deux jeunes habitants de Huy (ville bien connue des amateurs de cyclisme, et plus particulièrement de la Flèche Wallonne) qui ont tenté d’avertir un maximum de personnes », rapporte le site spécialisé dans la course à pied, My Happy Run.

    Après vérification, les photos notamment des blessures ensanglantées (sur les mollets, cuisses, mais aussi épaules et bras) n’ont pas été prises à Huy.

     

    « Inadmissible »

    « C’est inadmissible, commente Eric Dosogne, échevin des travaux hutois. Cela arrive en plus régulièrement et de tous côtés, pas qu’à Huy. Il y a une volonté manifeste de nuire, de piéger les sportifs qui passent par là. Avec la vitesse, c’est dangereux, on pourrait même se tuer. Certes, des quads et motos n’ont pas le droit d’aller dans les bois mais de là à tendre des fils barbelés, non ! »

    L’échevin n’était pas au courant de ces nouveaux faits. « On ne passe pas dans les bois tous les jours. Si des passants les voient, qu’ils les enlèvent tout de suite et qu’ils m’envoient un mail avec la localisation et photos si possible, afin d’en avertir le garde forestier qui mènera l’enquête. Mais il est très difficile de retrouver les auteurs de ce type de faits, reconnaît-il. A moins d’une dénonciation. »

    L’échevin rappelle que les sentiers privés peuvent être fermés via des clôtures. Au contraire des sentiers publics, même ceux qui traversent des bois privés, qui doivent rester accessibles au public.

     

    Source

  • Vol de chien à Nandrin: «Je garde Brad pour son bien-être»

    Lien permanent

    Il y a quelques jours, Patrick de Decker expliquait qu’il vivait un calvaire depuis que la dame à qui, il avait confié son chien, ne voulait pas lui restituer.

    Aujourd’hui, c’est au tour de la dog-sitter accusée du vol de « Brad », le terrier tibétain, de s’exprimer.

    Et de justifier pourquoi, elle ne veut pas lui rendre son chien.

    « L’année dernière, lorsque j’ai emménagé à Saint-Séverin j’ai rencontré Patrick lors d’une promenade.

    Ce dernier m’a fait part de ses problèmes financiers et de la problématique pour garder son chien.

    Il a expliqué que son chien était dans une famille d’accueil à cette époque mais qu’il était amaigri et que cela n’allait pas du tout.

    Il pleurait et par souci de bienveillance, je lui ai proposé de garder son chien.

    Mais dans un premier temps, cela devait durer deux mois et il devait intervenir pour les frais du chien », commence-t-elle.

    Les semaines défilent et Nathalie continue de s’occuper de « Brad », comme si c’était son propre animal.

    Mais la Nandrinoise est assez interpellée par la situation.

    « Il venait voir son chien assez rarement.

    « Brad » vivait avec moi, non stop.

    Il m’a encore demandé de garder son chien pendant six mois mais je n’avais presque plus de ses nouvelles.

    Il ne s’en souciait quasiment pas.

    Je me suis pris d’affection pour l’animal.

    Et pour qu’il puisse continuer à avoir un lien avec Brad, je lui proposais même d’aller se promener avec », continue Nathalie, attristée par la situation actuelle.

    Des plaintes déposées

    La Nandrinoise ne comprends pas pourquoi elle est accusée du vol.

    « J’aidais monsieur dans un premier temps mais cette histoire a pris d’énormes proportions.

    Je me suis rendu compte que le chien avait déjà été dans trois familles différentes avant la mienne.

    Et il raconte à chaque fois que le chien est amaigri ».

    Des plaintes ont été déposées de la part des deux parties.

    L’affaire devrait se régler au tribunal d’ici quelques semaines.

    Et en juin dernier, Nathalie et Patrick sont passés devant la justice de paix.

    « Nous ne parvenions pas à trouver une entente.

    La juge m’a alors dit que je pouvais garder le chien ».

    Quoiqu’il en soit, Nathalie reste sur sa position et explique pourquoi elle ne veut pas rendre l’animal, à Patrick.

    « Il m’a menacé, il m’a harcelé.

    J’ai été violentée par des amis à lui et ils ont essayé de kidnappé Brad.

    Il est devenu très agressif.

    Si je ne veux pas lui rendre le chien, c’est simplement parce que je veux faire valoir le bien-être de Brad.

    Il n’est pas apte à s’en occuper », conclut la Nandrinoise, qui espère malgré tout que la situation va s’adoucir.

    Article par  Amélie Dubois

    Source

     

    Le Nandrinois âgé de 70 ans a confié son chien, alors qu’il devait subir une lourde opération, à une dame de la région pour la durée de son hospitalisation, mais depuis sa sortie, La dame ne veut plus lui rendre Brad Clic ici

     

    brat.jpg

  • Attention Fièvre, nausée, diarrhée, vomissements…

    Lien permanent

    Fièvre, nausée, diarrhée, vomissements…: attention si vous avez acheté ce produit chez Colruyt!

    Les supermarchés Colruyt rappellent de la tête pressée.

    Lors de contrôles microbiologiques internes, la chaîne de magasins a constaté la présence de listéria dans la tête pressée qui porte sa marque, indique-t-elle dans un communiqué.

    En concertation avec l’Afsca, Colruyt a donc décidé de retirer le produit concerné de la vente.

    Ce produit était en libre-service dans les boucheries Colruyt.

    Il s’agit de tête pressée de 200 g avec les dates limite de consommation du 3/09/20, 4/09/20 et 6/09/20. Le produit a été vendu entre le 24 août et le 25 août inclus.

     

    Les personnes qui ont consommé le produit concerné et qui présentent des symptômes de fièvre, nausée, diarrhée ou vomissements sont invitées à consulter leur médecin traitant en lui signalant cette consommation.

    Source

  • Attention si vous avez acheté de la viande dans les magasins Spar, Delhaize ou Carrefour

    Lien permanent

    Attention si vous avez acheté de la viande dans les magasins Spar, Delhaize ou Carrefour: plusieurs produits contaminés par la salmonelle!

    Eurokip demande à ses clients de ne pas consommer ce produit et de le rapporter au point de vente. Les produits ont été distribués via divers points de vente dont notamment les magasins Spar, Delhaize et Carrefour.

    Les produits concernés sont : Saucisse chipolata / Merguez de poulet / Hamburger BBQ / Hachis de poulet assaisonné / Cheeseburger / Steak burger italien, burger de poulet au paprika, saucisse de poulet.

    Description des produits

    – Marque : Kokorell – Fermette

    Date limite de consommation (DLC) : 26/08/2020

    – Numéro(s) de lot : 132834, / 132829, / 132833, / 132864, / 132870, / 132894, / 132878, / 132845, / 132830, / 132832, 132880, / 132881, 132893, 132869 & 132857

    – Période de vente : du 19/08/2020 au 256/08/2020

    – Type d’emballage : plat en plastique noir ou transparent

    – Poids : 200-500 gr.

     

    Source

  • L’Afsca rappelle du poulet pour présence de salmonelle! Attention si vous avez fait vos courses chez Carrefour

    Lien permanent

    À la suite d’une notification via le système RASFF – le système d’alerte rapide européen Food et Feed –, la présence de salmonelle Thyphimurium a été décelée dans le poulet blanc entier de la marque « Loué », précise l’Agence fédérale.

    Les poulets concernés portent le code-barres 3238990478326 et le numéro de lot 2020036427. Leur date limite de consommation est fixée au 20/08/2020.

    Ils sont vendus dans les supermarchés Carrefour en Belgique.

    L’AFSCA demande de ne pas consommer ce produit et de le ramener au point de vente dans lequel il a été acheté.

    En début de semaine, Cora avait déjà retiré de la vente le même type de poulets en raison là aussi de salmonelle Thyphimurium.

     

    Source

  • Prudence si vous utilisez un smartphone Android !!!

    Lien permanent

    Prudence si vous utilisez un smartphone Android: Google lance un nouvel outil précieux pour les utilisateurs


    Les smartphones tournant sous Android sont les téléphones les plus utilisés dans le monde. Revers de la médaille, les appareils sont aussi la proie favorite des pirates informatiques.

    Pour donner un semblant de sécurité en plus à ses utilisateurs, Google a lancé un nouvel outil permettant de vérifier si l’un de vos mots de passe a été piraté.

    Pour en profiter, rien de plus simple : il faut simplement disposer de la dernière mise à jour de Google Chrome (la version Canary).

    Une fois la fonctionnalité activée, celle-ci vous avertira lorsque l’un de vos mots de passe a été compromis.

    Comme savoir si vos mots de passe ont été piratés

    1) Installez la dernière version de Google Chrome Canary sur le Google Play Store

    2) Rendez-vous sur « chrome ://flags » et recherchez « vérification des mots de passe »

    3) Activez l’option

    4) Redémarrez le navigateur

    5) Une option « vérifier le mot de passe » devrait être disponible dans les paramètres de mot de passe. Cliquez dessus pour analyser vos mots de passe enregistrés.

    6) Google vous alertez si l’un de vos mots de passe a été compromis.

     

    Source

     

  • Gmail en panne et inutilisable pour des millions d’utilisateurs

    Lien permanent

    Le service de messagerie électronique de Google, Gmail, connaît une grosse panne ce jeudi matin.

    Mauvaise surprise pour des millions d’utilisateurs de Gmail ce jeudi matin.

    Le service de messagerie électronique de Google connaît une grosse panne qui empêche de nombreuses personnes de pouvoir se rendre sur l’application.

    Des problèmes qui ont débuté vers 7h30, comme le confirme Google sur sa page d’informations. « Nous étudions actuellement les rapports d’incident relatifs à Gmail. Nous vous fournirons plus d’informations dès que possible. »

    Sur le site Downdetector, des millions d’utilisateurs ont également rapporté des soucis.

    On remarque que l’Europe est le continent le plus touché même si, de notre côté, nous n’avons pas remarqué de problème dans notre utilisation de Gmail. Néanmoins, à l’heure d’écrire ses lignes, l’application est toujours notifiée en « service perturbé » par Google.

     

    Source

     

  • Il filme le Condroz depuis une montgolfière! des photos et info!!!

    Lien permanent

    Le Hutois Maxime Alexandre est l’auteur d’un blog sur le voyage et il a été invité à tester le vol en montgolfière proposé par la Maison du Tourisme Terres-de-Meuse. Une expérience mémorable.

    Pour l’été 2020, la Maison du Tourisme Terres-de-Meuse voulait marquer les esprits avec une nouvelle attraction hors-du-commun. C’est ainsi qu’en juillet et en août, les premiers voyages en montgolfière au dessus de l’arrondissement Huy-Waremme ont eu lieu.

    Le Hutois Maxime Alexandre fait partie des premiers chanceux à avoir pu goûter à cette expérience unique. Auteur du blog « Trekking et Voyage », ce passionné d’aventures est suivi par plus de 30.000 personnes sur Facebook, 18.000 sur Instagram et 20.000 sur son site web. Même s’il n’apprécie guère l'appellation « influenceur », il reconnaît que son but est de partager ses découvertes pour inspirer d’autres personnes et les inviter à en profiter aussi, comme ici avec la montgolfière.

    « Quand la Maison du Tourisme m’a proposé de survoler les terres que je fréquente depuis ma plus tendre enfance, de voir la nature du Condroz depuis le ciel, j’ai immédiatement accepté », se souvient-il. « On a décollé du château de Modave le 22 juillet avec mon vidéaste pour une heure de vol. J’ai adoré l’expérience et on va lui offrir une belle visibilité. »

    Lumières magnifiques et impression de léviter

    Aidé par la météo radieuse du jour du vol, Maxime Alexandre se souvient en avoir pris plein la figure dans les 30 secondes qui ont suivi le décollage. « On s’est très vite retrouvé à une centaine de mètres d’altitude et j’ai pu profiter des lumières magnifiques du coucher de soleil sur le domaine et la réserve naturelle. On quitte le sol tout doucement, en ayant l’impression de léviter. C’est lent et doux, mis à part le léger choc de l’atterrissage. »

    Pendant une heure, le ballon transporte sa quinzaine de passagers - séparés dans des boxes en osier de 3-4 personnes - avant d'atterrir et de ramener les voyageurs au point de départ à l’aide d’un car. Certes inoubliable, l’expérience vous coûtera tout de même 120€, un bon plan selon l’expert en voyages.

    Quid du vertige ?

    Même s’il souffre de plus en plus du vertige avec l’âge - notamment en escaladant l’escalier en colimaçon de la collégiale de Huy -, Maxime Alexandre affirme qu’il n’a ressenti aucun vertige dans la nacelle. « C’est très doux et on est stable. Le pilote maitrise parfaitement sa montgolfière comme s’il conduisait un caddy de supermarché. »

    En tout cas, les lumières du soleil couchant, les troupeaux et la nature vus d’en haut confèrent au voyage son lot de sensations uniques, « un luxe », d’après l’influenceur. Malheureusement, le dernier vol programmé aura lieu en septembre et affiche complet.

    Plus d’infos : www.terres-de-meuse.be/vol-en-montgolfiere

    Blog de Maxime : www.trekkingetvoyage.com

    Article et rédaction Pierre Tar 

    Source

    Vol en montgolfière avec la Maison du Tourisme Terres-de-Meuse et Montgolfiere.be qui proposent ce type d'expérience absolument géniale à vivre sur le territoire !!!

     

    Les photos de Maxime clic ici 

     

    A la recherche d'une aventure inoubliable en montgolfière  ?

    Dans le cadre de l'année à thème, Wallonie Destination Nature 2020, la Maison du Tourisme vous propose de découvrir les charmes de notre territoire vus d'en haut.

    S'envoler pour une heure de balade au gré du vent, c'est découvrir des paysages à couper le souffle, visiter de manière inédite des sites architecturaux exceptionnels, mais aussi comprendre l'évolution de notre nature tout en effleurant la cîme des arbres.

    Au départ d'un site d'exception, accompagné d'un guide local et passionné, embarquez pour cette expérience inoubliable.

    A l'atterrissage, pour vous remettre de vos émotions, un petit drink de produits locaux est prévu au milieu des champs. Le retour sur le terrain de décollage sera assuré par une navette organisée par la Maison du Tourisme.

     

    Toutes les infos clic ici 

     

     

  • Baignades interdites à Hamoir et Ferrières

    Lien permanent

    Présence de cyanobactéries dans l’Ourthe: baignades interdites à Hamoir et Ferrières

    Semblables à des algues bleues, ces bactéries photosynthétiques sont naturellement présentes en eaux douces. Leur prolifération est notamment favorisée par les températures élevées et le faible niveau d’eau.

    « Un chien est décédé après avoir bu de l’eau dans l’Ourthe à Esneux et une petite fille est tombée malade à Comblain-au-pont », informe le bourgmestre d’Hamoir, Patrick Lecerf. « La présence d’algues a été constatée visuellement dans l’Ourthe sur notre territoire. Elles seraient localisées sur la partie de l’Ourthe allant d’Esneux à Ferrières », ajoute-t-il.

    Les quatre communes potentiellement concernées par la présence de cyanobactéries, à savoir Ferrières, Hamoir, Esneux et Comblain ont décidé d’interdire toute baignade et fréquentation des eaux de baignade de l’Ourthe jusqu’à nouvel ordre, afin d’assurer un maximum de sécurité à leurs citoyens.

     
     

    Troubles de la santé

    Ces cyanobactéries sécrètent des toxines pouvant causer des troubles de la santé chez l’homme et les animaux, tant au contact qu’à l’ingestion ou à l’inhalation. L’intensité des troubles est variable : irritations de la peau, maux de tête, nausées, gastro-entérites aiguës voire atteintes neurologiques. Les intoxications peuvent être mortelles pour les animaux.

    Il est demandé à chacun de respecter strictement ces interdictions et de prévenir rapidement le gestionnaire du site ou la commune en cas de problèmes de santé.

    Article et rédaction par F S

    Source

  • Message très important !!! Si tu vas en Grèce à partir du 17/08/20 !!!!

    Lien permanent

    En cas d’arrivée par voie aérienne et terrestre, à partir du 17/08/20, à l’arrivée, chaque voyageur est prié de présenter un certificat avec un résultat négatif d’un test moléculaire pour le coronavirus (test PCR) réalisé dans les 72 heures avant son arrivée. 

    Source https://diplomatie.belgium.be/fr/Services/voyager_a_letranger/conseils_par_destination/grece

     
    Message très important. Test Covid avant de partir en Grèce !!!
    Pour Info, il faut de nombreuses informations sur le certificat :
    Test PCR obligatoire à partir du 17 août
    Le gouvernement grec a annoncé  (10 août 2020) un test pcr obligatoire pour le COVID-19 à partir du 17 août 2020.
     
    Ce test doit être effectué dans les 72 heures (trois jours) avant le départ.
    Cela s’applique à tous les voyageurs en provenance de Belgique, des Pays-Bas, de Suède, d’Espagne, de République tchèque.
    Le gouvernement grec a introduit cette mesure pour contrôler l’augmentation des cas de COVID-19.
    Le choix de ces pays spécifiques a été déterminé par les scientifiques sur la base de critères épidémiologiques dans les pays susmentionnés.
    Tous les passagers doivent être testés pour COVIDE-19 dans un laboratoire au moyen d’un test PCR, qui est pris avec un écouvillon du nez ou de la gorge.
    Seuls les voyageurs qui ont un certificat d’un résultat négatif d’un test RT-PCR peuvent entrer dans le pays par les autorités frontalières et doivent satisfaire aux critères suivants:
    • Les certificats doivent être rédigés en anglais (aucune traduction n’est pas dans une autre langue).
    • Les certificats doivent inclure le nom et le numéro de passeport/carte d’identité nationale du voyageur.
    Les tests RT PCR peuvent être effectués par :
    • Laboratoires nationaux de référence
    • Laboratoires nationaux de santé publique ou
    • Laboratoires privés accrédités par les organismes nationaux d’accréditation respectifs (pas nécessairement spécifiques au COVID-19).
    Les certificats des tests RT PCR, qui ne répondent pas aux critères ci-dessus, ne seront pas acceptés.
    La contrefaçon de certificat est punie par la loi grecque.
    Tous les passagers (en provenance des pays ci-dessus) avec la Grèce comme destination finale ne seront pas admis à l’embarquement sans un résultat négatif d’essai pcr.
    Il n’y a pas d’exceptions d’âge pour passer le test RT PCR.
     
  • Baignade : attention aux cyanobactéries !

    Lien permanent
    Les températures élevées favorisent la prolifération de ces "algues" en eaux douces. Elles sont sources de troubles pour la santé. Soyez vigilant pour vous et pour vos animaux !

    Ce 10 août, le Centre régional de crise de Wallonie a été informé de la présence de cyanobactéries sur l'Ourthe.

    Semblables à des algues bleues, ces bactéries photosynthétiques sont naturellement présentes en eaux douces. Leur prolifération est favorisée par les températures élevées, un ensoleillement élevé, le faible niveau d'eau et l'eutrophisation des eaux (trop riches en phosphates et nitrates). Les cyanobactéries forment des dépôts ou d'écume de couleur généralement bleue verte.

    Suite aux fortes chaleurs, de nombreuses personnes sont tentées de se baigner en-dehors des zones de baignade autorisées dont la qualité de l'eau est régulièrement contrôlée par le Service public de Wallonie. Le danger de ces cyanobactéries provient des toxines qu'elles sécrètent qui peuvent causer des troubles de la santé chez l'homme et les animaux tant au contact qu'à l'ingestion ou à l'inhalation. Les intoxications peuvent être mortelles pour les animaux.

    L'intensité des troubles est variable : irritations de la peau, maux de tête, nausées, gastro-entérites aigües voire atteintes neurologiques. Lorsque l'eau est couverte d'écume ou de mousse, le risque d'intoxication est maximal.

    En cas de présence de cyanobactéries, les autorités communales et la police avertissent le public via les valves communales et des panneaux d'interdiction placés aux abords des plans d'eau concernés. S'il y a interdictions, il est demandé au public de les respecter strictement et, en cas de problèmes de santé, de prévenir rapidement le gestionnaire du site ou la commune.

    Les températures élevées des prochains jours étant favorables à la prolifération des cyanobactéries, mieux vaut éviter de se baigner dans des eaux peu profondes et stagnantes surtout si elles présentent un dépôt d'algues abondant ou de la mousse.

    Pour éviter tout risque, il est conseillé de se baigner uniquement dans les zones de baignade prévues à cet effet et dont les résultats des analyses de la qualité l'eau sont consultables sur le site http://environnement.wallonie.be/baignade

    Lisez aussi l'actualité sur les 24 zones de baignade.

     

    Source

     

    hamo.jpg

  • Dans l’arrondissement de Huy-Waremme 21 communes ont des nouveaux cas

    Lien permanent

    La situation sanitaire de l’arrondissement de Huy-Waremme ne semble pas s’améliorer en cette fin de semaine. Selon les données de Sciensano de ce vendredi, 21 communes de l’arrondissement ont enregistré des nouvelles contaminations au cours de ces sept derniers jours : Huy (7), Engis (4), Amay (3), Ferrières (3), Burdinne (3), Wanze (3), Héron (2), Nandrin (2), Anthisnes (2), Crisnée (2), Waremme (2), Wasseiges (2), Marchin (1), Verlaine (1), Villers-le-Bouillet (1), Tinlot (1), Berloz (1), Geer (1), Remicourt (1), Saint-Georges-sur-Meuse (1) et Faimes (1).

    Il y a donc 44 nouvelles infections au niveau de l’arrondissement. À titre de comparaison, vendredi de la semaine dernière, seules huit communes étaient touchées, pour un total de dix nouvelles infections. Une évolution inquiétante à mettre en perspective avec les nouvelles mesures sanitaires, et l’augmentation de la capacité de « testing ».

    Quatre communes épinglées

    Sur la carte de Sciensano, quatre communes sont en « vert très foncé », c’est-à-dire avec un ratio de plus de 60 nouveaux cas pour 100.000 habitants : Burdinne (93 cas pour 100.000 habitants), Wasseiges (68 pour 100.000), Engis (65 pour 100.000) et Ferrières (61 pour 100.000).

     

    Des chiffres à relativiser au vu du nombre d’habitants. En effet, il n’y a que trois nouveaux cas à Burdinne... mais ramenés sur 3.200 habitants, cela fait grimper la petite commune rurale en 14e place du triste classement national du nombre de cas pour 100.000 habitants.

    Article et rédaction par Ro.Ma.

    Source

  • Vu la trop forte prolifération de sangliers des chasseurs ont été désignés en collaboration avec la DNF pour en réduire le nombre

    Lien permanent

    Le 20 JUIN 2020 le Blog Villageois relatait le témoignage face à la situation d'un habitant de Neupré sur l'affluence dans la zone Nandrin Neupré

    Clic ici pour lire l'article du 20 juin 2020 

    Vigilance et prudence Clic ici  face à l'affluence de sangliers sur Nandrin et Neupré

     

    La  Commune de Neupré annonce

    Vu la trop forte prolifération de sangliers  sur le territoire et leur présence régulière auprès des habitations, des chasseurs ont été désignés en collaboration avec la DNF pour en réduire le nombre. Ce n’est pas de gaieté de cœur.. mais ces animaux portent atteinte à la biodiversité, sont potentiellement dangereux pour l’homme et occasionnent de très, très importants dégâts sur de multiples propriétés de la commune.
     Pas d’affolement donc en cas de coups de feu proches de vos maisons et durant la nuit.

    La  Commune de Neupré 

     

    Importants dégâts

    Cette opération d’envergure se veut toutefois ponctuelle. « Ce n’est évidemment pas de gaieté de cœur que nous avons pris cette décision, insiste Virginie Defrang-Firket. Mais ces dernières semaines, nous avons constaté énormément de dégâts sur de multiples propriétés de la commune. Des jardins ont été entièrement retournés. Nous étions sollicités de toute part. » Leur présence auprès des habitations devenait en effet des plus problématiques. Responsables de nombreux accidents de voiture, les sangliers peuvent également s’avérer dangereux pour l’humain.

    Au-delà de l’impact sur l’homme, ces animaux portent atteinte à la régénération forestière et à la biodiversité. « Il faut savoir que la surdensité de sangliers est l’une des causes principales de régression de certaines espèces sensibles. Sur leur passage, les sangliers détruisent les micro-habitats que d’autres animaux utilisent comme refuge ou site de production », explique la bourgmestre.

     

    31 juil sangli.jpg

     

  • De plus en plus de dénonciations, délation auprès de la police, politiques etc ! Ça balance pas mal !!! même dans les petits villages

    Lien permanent

    Confinement, déconfinement, reconfinement partiel : il y a de quoi ne plus s’y retrouver. D’autant plus que le respect des règles sanitaires en conséquence de cette crise sanitaire un côté très polarisant.

    Port du masque, rassemblements sociaux, respect de la bulle sociale : autant d’éléments qui ont suscité l’adhésion d’une grande partie de la population. Mais pas de tous les citoyens et c’est là que s’est formé un système de délation auprès des services de police. Des personnes estimant suivre les règles ont souvent interpellé les policiers pendant la période de confinement. Et même pendant le déconfinement !

    Dénonciation, pas délation

    Le durcissement des mesures, que l’on sentait arriver depuis un petit temps, a relancé ce mécanisme.

    Le constat a été effectué à Namur, Bruxelles ou Liège.

    Moins à Charleroi où la police met en avant un tassement de ce type de plaintes.

    « La position de la zone de police est de répondre à toute réquisition, afin de vérifier la situation et de verbaliser les constatations d’infractions », constate le commissaire David Quinaux.

    « Il y a une hausse des appels des citoyens », observe de son côté Olivier Libois, chef de corps de la zone de police de Namur.

    « Mais je préfère parler de dénonciations plutôt que de délations qui ont un motif plus méprisable.

    Lorsque nous recevons ces appels, nous nous livrons d’abord à une analyse macroscopique.

    On essaie de voir si nous devons orienter nos contrôles vers un quartier ou un créneau professionnel spécifique. Un exemple : si 80 % des night-shops reviennent dans les plaintes que nous recevons, nous y accorderons de l’attention. Sans ça, nous n’avons pas de raison de le faire. »

    « Il n’a pas son masque »

    Les cas les plus fréquents ?

    « Les plaintes sont le plus souvent individuelles.

    Une personne en balance une autre parce qu’elle ne porte pas de masque.

    On a parfois quelques plaintes au niveau du respect des distances dans l’Horeca même si, à Namur, 99 % des établissements ont bien collaboré.

    On a simplement constaté certains oublis par rapport à la distance du 1m50 lorsque les gens se faisaient dos. »

    « Les mesures devenant plus restrictives, les appels ont effectivement tendance à augmenter », reconnaît également Jadranka Lozina, porte-parole de la zone de police de Liège.

    « La dénonciation d’infractions a toujours existé.

    Ces informations permettent à la police de réagir, de vérifier l’information et de constater les faits.

    Dans le cadre d’une police de proximité, nous adaptons alors la réaction adéquate par rapport aux faits dénoncés. »

    « Nous avons un peu plus d’appels de ce style », confirme Ilse Van de Keere, porte-parole de la zone de Police Bruxelles-Capitale Ixelles.

    « Personne ne veut vivre dans une société de délation et nous misons principalement sur le civisme et le bon sens de notre population.

    Maintenant, nous avons également un rôle à jouer lorsqu’on nous appelle et que nous constatons une infraction. »

    Par JM 

    Source

     

  • De nombreux coups de fils à la police, Depuis que des groupes de gens du voyage se sont installés dans les communes de Tihange , Wanze et Amay

    Lien permanent

    Depuis que des groupes de gens du voyage se sont installés dans les communes de Wanze et Amay la semaine dernière, la zone de police Meuse-Hesbaye reçoit une quantité importante de coups de fil de citoyens dénonçant des agissements suspects.

    Dans la plupart des cas, ces personnes établissent un lien - sans fondement - avec la présence des gens du voyage.

    Rien que dans la nuit de lundi à mardi, 5 appels de ce type ont été reçus par les policiers.

    Selon le commissaire Longrée, ce phénomène reflète un sentiment subjectif d’insécurité plutôt qu’une réelle menace.

    « Les personnes qui nous appellent n’ont aucune informations pratiques et il nous est impossible d’établir une liaison entre les faits décrits et les gens du voyage. »

    Bien souvent, les appels concernent le passage de véhicules immatriculés en France, la présence de personnes suspectes ou des tentatives de vol.

    « S’il y a réellement des agissements suspects, il nous faut au moins un numéro de plaque.

    C’est extrêmement compliqué pour nous d’aller faire des remarques aux gens du voyage sans avoir un numéro de plaque. On tient note de l’appel, mais il n’y a rien de concret derrière.

    C’est presque de la paranoïa. »

    Amay : Le food truck du concierge du stade de la Gravière dégradé

    Article complet  avec photos de Pierre Tar  Clic ici 

    Pour empêcher la venue des gens du voyage à Nandrin une tranchée au terrain de foot de Templiers Nandrin

    Gens du voyage à Amay: d’autres terrains proposés aux footeux pour éviter La Gravière

    Une trentaine de caravanes escortée sur le parking du foot de la Gravière à Amay

  • La police met en garde !!! attention aux arnaques

    Lien permanent
    Belgian Federal Police
    Méfiez-vous d'un faux SMS qui circule depuis peu.
    Le message indique que le Conseil national de sécurité a décidé d'accorder une compensation financière aux citoyens.
    Il s'agit bien sûr d'un faux message.
    Ne cliquez jamais sur les liens des messages douteux et supprimez directement ces messages.

     

    https://www.safeonweb.be/…/un-message-de-smishing-au-nom-du

    Vous voulez en savoir plus sur les faux messages ?

    Les cybercriminels abusent l'actualité pour rendre l'internaute curieux.  Faites toujours attention aux faux messages ou au phishing.

    Reconnaissez à temps les faux messages !

  • Pour empêcher la venue des gens du voyage à Nandrin une tranchée au terrain de foot de Templiers Nandrin

    Lien permanent

    116430471_287755735886143_286639124616304903_n.jpg

     

    La semaine dernière, la commune de Nandrin a fait creuser une tranchée de 40 à 50 cm de large et de profondeur sur 100 mètres de long, qui borde le parking des installations du Péry.

    Une solution radicale pour éviter une nouvelle installation illégale des gens du voyage sur le terrain de football « A », voisin du parking, sur lequel deux groupes se sont déjà installés, il y a deux ans et pas plus tard que le mois dernier.

    « Il y avait trois rayons de blocs en béton, comme des Lego, pour les empêcher d’accéder au site mais ils ont réussi quand même en tirant ou en poussant les blocs », rappelle Michel Lemmens, le bourgmestre PS de Nandrin.

    Des blocs qui restent en place sur le parking, en complément : « On peut passer à une voiture, car le parking doit pouvoir rester accessible (les entraînements sont censés reprendre en fin de semaine), mais ce n’est pas possible d’entrer pour une voiture avec une caravane », précise-t-il.

    « Pas fait pour ça »

    Des mesures temporaires, jusqu’au 15 août normalement.

    « Je fais respecter la loi.

    On l’avait planifié dès le départ du groupe précédent.

    Marchin a labouré le terrain où ils s’installaient, nous ce n’est pas possible.

    Il n’y a pas de racisme sous-jacent.

    C’est juste que le terrain de foot n’est pas un terrain d’accueil des gens du voyage, il n’est pas fait pour ça et peut être potentiellement abîmé.

    Il existe des terrains adéquats ailleurs. »

    Mais pas suffisamment.

    « Certes mais Nandrin fait partie d’une zone de police regroupant 10 communes.

    Pourquoi pas créer un terrain d’accueil, j’en ai déjà discuté autour de moi mais où est-ce le plus judicieux?

    Ce serait plus simple à décider dans une monozone.

    Nandrin n’a pas de terrain pour cela, il faudrait alors en acheter un, mais est-ce opportun? », s’interroge-t-il.

     

    « Un mode de vie différent »

    D’autant que les expériences d’accueil l’ont refroidi. « Il y a deux ans, le groupe avait été relativement correct.

    Mais le mois dernier, j’ai reçu entre 200 et 400 plaintes de Nandrinois car ils allaient sonner aux portes, on m’a rapporté des bagarres, des crachats...

    Il n’y a pas eu de dégâts, il faut le reconnaître (la machine à laver et la batterie de voiture ont été abandonnées après leur départ par d’autres personnes...).

    Mais si le foot avait été en activité, cela aurait créé des problèmes.

    Et leur mode de vie ne correspond pas au nôtre, dans un contexte exacerbé par la crise du Covid, c’est compliqué. »

    Une installation qui risque de faire polémique.

    « J’ai déjà dégusté.

    Vous savez, moi, les bien-pensants...

    Toutes les solutions sont les bienvenues. Ils peuvent téléphoner à la Première Ministre. »

    Et s’ils s’installaient malgré tout sur le parking, comme à la Gravière d’Amay ?

    « Quand c’est un parking, ici considéré comme voirie communale, on a plus de capacité d’agir, via verbalisation, paiement forcé de p.-v. etc.

    L’expulsion n’est pas plus facile toutefois », nuance-t-il.

    Article et rédaction par Annick Govaers 

    Source

     

     

    116713465_283143256119246_1641007940058011982_n.jpg

  • Toutes les infos COVID-19 Conférence de presse du mercredi 22 Juillet 2020, Yves Van Laethem absent, il est en quarantaine

    Lien permanent

    Yves Van Laethem absent de la conférence presse: il est en quarantaine après avoir rencontré quelqu’un qui était positif au coronavirus

    La Belgique enregistre en moyenne 184,3 nouvelles contaminations par le coronavirus chaque jour, soit une augmentation de 89 % au cours de la période du 12 au 18 juillet, relève mercredi l’Institut de santé publique Sciensano.

    Au cours de la même période, 12 personnes ont été admises par jour à l’hôpital et 3 sont décédées en moyenne toutes les 24 heures.

     

    SPF Santé publique, Sécurité de la Chaîne alimentaire et Environnement

     

    En Français à la 14:12 minutes 

  • Un astéroïde classé comme «potentiellement dangereux» par la NASA «frôlera» la Terre d’ici quelques semaines

    Lien permanent

    Ces derniers jours, les amateurs de l’espace ont pu observer à plusieurs reprises la comète Neowise. On espère qu’ils en ont profité puisque cette occasion ne se représentera plus avant… 6.800 ans !

    D’ici là, des dizaines de milliers d’autres objets spatiaux passeront « près » de notre belle planète. Parmi ceux-ci, il y en a un que la NASA tient particulièrement à l’œil depuis peu.

     

     

     

    D’ici septembre, l’astéroïde « 2011 ES4 », dont le diamètre est évalué entre 20 et 50 mètres, a en effet été classé comme « potentiellement dangereux » par la National Aeronautics and Space Administration.

    Le 1er septembre, il devrait en effet « frôler » la terre, en passant à environ 72.000 kilomètres au-dessus de nos têtes. Énorme, oui, mais pas tant que ça. Cette distance ne représente qu’un cinquième de la distance entre la Terre et la Lune.

    Vu son « petit » diamètre, l’astéroïde ne devrait, dans le pire des cas, et s’il était amené à changer de trajectoire, pas causer de dégâts trop importants. En effet, il devrait se dégrader une fois arrivé dans notre atmosphère. Mais l’impact pourrait tout de même provoquer un dégagement d’énergie similaire à ce qu’il s’était passé à Tchéliabinsk, dans l’Oural, en 2013 (voir vidéo ci-dessous).

     

     

    Mais rassurez-vous, on en est encore loin.

    Source

  • Le Blog Villageois SudInfo du Condroz était au ralenti pour une bonne raison !!! retour à la normal dès aujourd'hui

    Lien permanent

    Votre blogueuse étant occupé à l'organisation d'un des beaux moments de la vie de famille , n'était plus disponible pour la rédaction de l'information villageois du Condroz depuis un petit moment , pour finalement vivre samedi le grand jour !!! 

    Le cœur heureux, nous avons été béni des Dieux par la météo, nous avons eu la chance de vivre une bien belle journée, qui restera dans la mémoire et le livre de l'histoire de notre famille !!!!

    C'est un bien grand jour que celui où le bonheur s'affirme dans un rituel qui, depuis toujours, reprend les gestes scellant les promesses de l'amour.
    Le mariage est l'accomplissement d'un rêve et le commencement de nombreux autres.
    Chaque fois qu'un homme et une femme unissent leurs destinées, c'est comme si le monde recommençait, en mieux et en plus beau...C'est comme si le monde renaissait sous le signe de la tendresse grâce à la consécration d'un amour vrai et rempli de promesses.

    Merci de votre fidélité de lecteur pendant cette période , dès aujourd'hui les informations du local et les utiles pour les lecteurs seront sur le blog Villageois de Nandrin pour le Condroz et parfois plus encore.

     

     

     

     

  • Attention si vous êtes allés faire vos courses au Lidl , Les symptômes peuvent être aggravés !!!

    Lien permanent

    En accord avec l’AFSCA, Viangro retire le hamburger de boeuf épicé 500g de la vente et le rappelle auprès des consommateurs en raison d’une présence potentielle de E. Coli STEC. LIDL Belgique demande à ses clients de ne pas consommer ce produit et de le ramener au point de vente dans lequel il a été acheté.

    Les personnes qui ont mangé la viande concernée et qui présentent des troubles intestinaux sont invitées à consulter leur médecin traitant et à lui signaler cette consommation. Les symptômes peuvent être aggravés chez les jeunes enfants, les femmes enceintes, les sujets immunodéprimés et les personnes âgées.

    Pour toute information complémentaire, les consommateurs peuvent contacter le service clients de Lidl, joignable gratuitement au 0800/7.35.20.

     

    Description du produit

    – Nom du produit : Hamburger de boeuf épicé

    – Date limite de consommation (DLC) (« A consommer jusqu’au ») : 19/07/2020 et 20/07/2020

    – Période de vente : du 13/07/2020 au 15/07/2020

    – Nature de l’emballage : ravier en plastique

    – Poids : 500g

    Le produit a été vendu via les magasins Lidl en Belgique.

    Pour toute information complémentaire, contactez le service clients de Lidl (0800/73520 (gratuit)

    Source

     

     

     

     
  • Attention Fièvre, crampes et diarrhée: attention si vous y avez fait vos courses, il est demandé de ne surtout pas le consommer

    Lien permanent

    1 alerte  attention.jpg

    Fièvre, crampes et diarrhée: attention si vous y avez fait vos courses, le produit retiré de la vente et il est demandé de ne surtout pas le consommer

    il est demandé de ne surtout pas le consommer

    Les supermarchés OKay et OKay Compact demandent à ses clients ayant acheté des brochettes de porc entre le 9 et le 13 juillet de les ramener en magasin. La présence de salmonelle a été détectée dans la viande. Le produit a été retiré de la vente, en concertation avec l’Agence pour la sécurité de la chaîne alimentaire (Afsca).

    Lors de contrôles microbiologiques internes dans son laboratoire, OKay a constaté la présence de salmonelle dans les brochettes de porc portant la date limite de consommation du 16/07/2020, indique la filiale du groupe Colruyt dans un communiqué diffusé mardi.

     

     

     

     

    Les clients qui ont acheté ce produit sont invités à ne pas le consommer et à le ramener en magasin, où il leur sera remboursé.

    Les symptômes possibles d’une intoxication causée par la salmonelle sont fièvre, crampes abdominales et diarrhée. Ces symptômes se déclarent généralement dans un délai de 12 à 48 heures après l’ingestion.

    La viande était conditionnée en paquet de 300 grammes (numéro d’article : 16255).

    Plus d’informations auprès du service clientèle de Colruyt : 0800/99 124.

     

    Source