Alerte info

  • Oxygène : appel à une utilisation rationnelle

    Lien permanent

    La deuxième vague de coronavirus entraîne en Belgique un besoin accru en oxygène, soulignait lundi l’Agence fédérale des médicaments et des produits de santé (AFMPS), qui appelle à une utilisation « rationnelle » même s’il « n’y a pas de pénurie pour le moment », a-t-elle indiqué.

     

    «Chaque acteur du secteur doit prendre ses responsabilités dans un esprit de solidarité, traiter de manière rationnelle le stock disponible et ne pas conserver des ressources qui sont nécessaires pour d’autres », écrit l’AFMPS qui insiste pour que les bouteilles d’oxygène vides soient remis aux fournisseurs dès que possible, afin que ceux-ci les remplissent.

     

    Source 

  • Gagner la guerre ne dépend que de nous !!! de Didier Swysen éditorialiste !!!

    Lien permanent

    Dans cette crise sanitaire, on peut reprocher bien des choses à nos dirigeants : une certaine incapacité à l’anticipation, cette irritante impression d’avoir toujours un temps de retard sur le virus, une politique de testing et de tracing loin d’être aussi efficace qu’annoncée, une cacophonie dans les décisions même si ça résulte aussi de notre architecture politique, etc.
     
    Ce n’est toutefois pas le débat qui doit nous occuper cette semaine ou la suivante, ni ces querelles fatigantes aux relents de complotisme.
     
     
    En fait, notre salut ne surgira pas d’une décision magique de nos gouvernants. Gagner cette guerre contre le virus dépend de nous, de personne d’autre, de ces armes que nous donne notre bon sens.
     
    C’est aussi simple que cela.
     
    Si nous voulons éviter des drames dans nos hôpitaux, donc aussi dans nos familles ou celles de nos amis, c’est maintenant qu’il faut agir. Beaucoup le font déjà, mais cela ne suffit pas : nous devons tous nous y mettre.
     
    En finir avec cette nonchalance, cette insouciance, cette paresse parfois.
     
    Limiter ses contacts, respecter les gestes barrières, reporter à plus tard une fête, embrasser virtuellement un proche.
     
    Renoncer aux faux prétextes qui nous donnent une prétendue bonne conscience, le traditionnel « une petite entorse aux règles ne va rien changer ».
     
    Cette période est difficile pour tout le monde.
     
    Cette guerre contre le virus nous oblige, à certains moments, à « faire le gros dos ». Au plus nous respecterons les règles, au moins cette période sera longue.
     
    Que chacun le fasse pour ceux qu’il aime et pour le personnel soignant.
     
     
    Il prend soin de nous, épargnez et respectez-le.
     
    Il y va de notre intérêt à tous.
     
     
    de Didier Swysen éditorialiste
     

  • « Infirmiers et infirmières, on a besoin de vous ! »

    Lien permanent

    Le problème majeur n’est ni un manque de place, ni un manque de machines, mais bien un manque d’infirmier et d’infirmières.
    « On ne saurait même pas théoriquement passer en phase 2B, car ça nécessite un nombre d’infirmières qu’on n’a pas ! », alerte Christophe Levaux, directeur médical du CHR.
     
    « C’est un problème qui concerne tous les hôpitaux, pas seulement Huy. On fait tous appel aux infirmiers volontaires, retraités ou issus des soins à domicile.
     
    On cherche partout ».
     
     
    Pour l’unité Covid, l’hôpital privilégie les infirmiers du CHRH, déjà habitués aux soins Covid.
     
    Si un infirmier bénévole veut se manifester, mais craint pour sa santé, il peut se rassurer.
     
    Il sera probablement affecté aux soins traditionnels, dans les autres services, actuellement en sous-effectifs.
     
    « La charge de travail est gigantesque pour les infirmières, qui n’ont toujours pas récupéré de la première vague », souligne le directeur médical.
     
    Un coup de pouce sera donc le bienvenu.
     
     
    Article de Pierre Tar 
     

  • Le lidar est placé dans le Condroz

    Lien permanent

    Voici les endroits où sera placé le lidar dans le Condroz

    Plusieurs fois par an, le lidar est placé à de nombreux endroits dans le Condroz. Très souvent, les automobilistes qui poussent sur le champignon ne s’attendent pas à voir ce boîtier imposant et sont flashés. Voici les endroits où sera placé le lidar dans les prochaines semaines dans le Condroz : à Anthisnes, Comblain-au-Pont, Hamoir, Clavier, Ferrières, Modave, Marchin, Tinlot, Ouffet et Nandrin.


    Durant les prochaines semaines, les usagers de la route qui ont tendance à être souvent en excès de vitesse devront faire attention. En effet, le lidar qui se déplace de commune en commune va être placé dans plusieurs endroits et risquent de se surprendre les automobilistes en infraction.


    Voici les endroits où et quand le lidar sera placé dans les différentes communes :

     

    Tinlot : rue du Montys du 26 octobre au 2 novembre 2020.

     

    Ouffet : grand Route du 9 novembre au 16 novembre 2020.

     

    rédaction de l'article Par A.D

    Source

  • Tu es un vrai Nandrinois et région, si tu as connu ..... est devenu, Il s'en passe dans le Condroz!

    Lien permanent

    Depuis des années ( Groupe créé le 27 mars 2014 ) le groupe public Tu es un vrai Nandrinois et région, si tu as connu a un beau succès sur les réseaux sociaux  .
     
     
     
     
     
     
    Nom remplacé par Il s'en passe dans le Condroz! Le 23 octobre 2020 
     
    À propos Ce groupe a pour but essentiel de partager les nouvelles de la région du Condroz.
     
    Magasin qui ouvrent, qui ferment, travaux, santé publique, activités, bref, la vie dans notre belle région.
     
    Ce groupe n'a pas pour essence la promotion répétée de son activité (promotions, annonces, etc.)
     
     

  • Le comité de concertation se réunit plus tôt que prévu: une réunion est prévue ce soir jeudi 22 octobre 2020

    Lien permanent

    Le comité de concertation se réunit plus tôt que prévu: une réunion est prévue ce soir, du changement attendu pour le sport et la culture

    Alors qu’il devait avoir lieu ce vendredi, le Comité de concertation est avancé à ce jeudi soir. Les responsables politiques se réuniront via vidéoconférence aujourd'hui jeudi 22 octobre à 20 heures !

    Selon les informations des médias du nord du pays, un durcissement des mesures concernant le sport et la culture, notamment, sont attendus. Le Premier ministre ne poussera pas pour un nouveau confinement.

     

    Toutes les info Sudinfo clic ici 

  • Communiqué de la PLUS HAUTE IMPORTANCE à la demande du Cercle des Médecins Généralistes de Huy

    Lien permanent

     

    Ville de Huy (Officiel)

    Communiqué de la PLUS HAUTE IMPORTANCE à la demande du Cercle des Médecins Généralistes de Huy ‼️‼️‼️

    Test Covid 19 – Saturation des laboratoires d’analyse - Priorité absolue aux malades !

     Le Centre testing Covid de Huy testera uniquement les cas symptomatiques à partir de ce mardi 20 octobre 2020 

     

    Confronté à la saturation des laboratoires d’analyse de tests Covid qui ne peuvent désormais plus fournir des résultats dans un délai inférieur à 5 jours, et à leur demande, le Centre de testing de Huy, à partir de ce mardi 20 octobre, ne testera plus que les personnes symptomatiques. Les personnes ne présentant aucun symptôme seront refusées à l’entrée du site de testing situé devant le CHRH, avenue du Hoyoux, où les tests restent possibles du lundi au samedi de 9h à 12h.

    Merci de faire preuve de responsabilité et de sens civique en n’encombrant pas le Centre de testing si vous n’êtes pas malade.

    Priorité absolue et exclusive aux personnes malades à qui il est demandé de ne pas oublier de se munir de l’attestation e-form délivrée par leur médecin traitant + leur carte d’identité + une vignette mutuelle.

    De manière générale, si vous êtes informé(e) par le tracing, via votre travail, votre club de sport, votre famille, votre école… que vous avez été en contact étroit avec une personne positive mais que vous ne développez aucun symptôme, ne venez pas vous faire tester et mettez-vous en quarantaine !

    Merci de votre compréhension.

     Merci de partager largement cette information importante !

     

     

    CHR huy 19 oct .jpg

  • Fièvre, vomissements, diarrhée ou constipation, maux de tête...: attention si vous avez récemment acheté cet Américain nature vendu également sur le Condroz

    Lien permanent

    Par mesure de précaution et en accord avec l’Afsca, la firme GHL groupe retire de la vente les barquettes d’Américain nature 350g ou 1200g de la marque Jean GOTTA portant le numéro de lot 8404140 – DLC 15/10/2020.

    Il y aurait la présence possible de Listeria monocytogenes.

     
     
     

     

    Cette action de rappel ne concerne que le produit précité, dans des quantités très limitées, pour le numéro de lot communiqué. Aucun autre produit de la gamme Jean Gotta n’est concerné.

     

    Nous vous demandons de remettre le ou les produits suspects que vous avez achetés auprès de votre magasin. Ils seront intégralement remboursés.

     

     

    Le produit a été commercialisé dans les points de vente suivants :

    - Carrefour Market: Place Joseph Thiry 44, 4920 AYWAILLE

    - Spar Express: Rue Oct. Philippot 10A, 4570 MARCHIN

    - Spar Express: Place Albert 1er 19, 6440 FROIDCHAPELLE

    - Spar Express : Aarseleweg 35, 9800 VINKT (DEINZE)

    - De Fruitkorf: Stationsdreef 76-78, 8800 ROESELARE

    - Le Potager Des Guillemins : Rue entre Deux Villes 12, 4670 BLEGNY

    - Franprix : Chaussée d’Ixelles 91, 1050 IXELLES

    - Spar express : Rue Docteur Colson 27, 1430 REBECQ

    - Spar express: Hasseltsesteenweg 347 BUS 1, 3800 MELVERE

    - Le Clair Soleil : Avenue de la Résistance 26, 1340 OTTIGNIES

    Les symptômes les plus fréquents de la listériose:

    De la fièvre; douleurs musculaires; nausées; vomissements; diarrhée ou constipation; maux de tête.

     

     

    Source Sudinfo 

  • Attention Une nouvelle technique d’arnaque constatée a vu le jour dans les parkings (PMR, bus et payants) du CHU au Sart Tilman

    Lien permanent

     
    BAGUES PERDUES SUR LE PARKING ?

    Une nouvelle technique d’arnaque, constatée par les vigiles, a vu le jour dans les parkings (PMR, bus et payants) du CHU au Sart Tilman et l’institution souhaite attirer l’attention de sa patientèle et de son personnel sur un nouveau modus operandi.

    > Comment les arnaqueurs agissent-ils ?

    Il suivent des patients, le plus souvent des personnes âgées, qui sortent de l’hôpital pour rejoindre leur voiture ou qui quittent leur voiture pour rejoindre l’hôpital.
     
    Les arnaqueurs laissent tomber une bague et interpellent les patients en leur demandant si celle-ci, qu’ils ont rapidement ramassée, leur appartient. Et ils montrent une imposante bague dorée (voir photo), qui ressemble à une bague en or avec un faux poinçon, mais qui ne vaut effectivement rien.
     
    S’entame alors une discussion qui tourne rapidement à la demande d’argent, soit pour récupérer la bague et remercier du service rendu, soit pour simplement la vendre, soit, in fine, pour mendier.

    Plusieurs dizaines de plaintes sont arrivées auprès des vigiles. Les arnaqueurs varient les heures d’agissements. Les vigiles surveillent le parking mais ne peuvent y être en permanence et quand ils arrivent, les personnes ont disparu.

    Nous attirons votre attention sur cette pratique afin de vous éviter des désagréments et d’anticiper d’éventuelles difficultés.

    La  Zone de Police de Liège
     a été prévenue.

    Vous avez été victime de ces comportements ?

    Faites-vous connaître auprès des vigiles 24h/24 au 04/284.35.20 ou au 04/284.35.21
     
     

  • L’indice sécheresse se rapproche désormais de la normale sur tout le territoire

    Lien permanent
     

    Les deux dernières semaines ont été caractérisées par des précipitations abondantes sur l’entièreté de la Wallonie, allant de 60 à 80 litres par m² jusqu’à 180 litres par m² à la Croix-Scaille, indique le SPW.

    La situation s’est par conséquent particulièrement améliorée pour les cours d’eau navigables et non-navigables, qui retrouvent globalement des débits conformes à la normale, mais également pour les barrages-réservoirs, dont les réserves sont momentanément reconstituées. Les débits restitués aux cours d’eau restent néanmoins faibles.

    Compte tenu des circonstances, le regroupement des bateaux aux écluses n’est plus d’application. En revanche, la mesure d’interdiction de l’exploitation des centrales hydro-électriques, reste toujours en vigueur, exception faite de celles exploitées sur les grands barrages et sur les voies hydrauliques.

     

    Selon le Centre de crise, les niveaux des nappes souterraines demeurent, quant à eux, bas comparativement aux dernières années.

    « Il est prématuré de conclure à un début de recharge des nappes à la suite des récentes précipitations », précise-t-il. Et d’ajouter que la situation des eaux souterraines devra donc continuer à être suivie de près notamment pour anticiper les problématiques de sécheresse en 2021.

    La distribution publique de l’eau est globalement sous contrôle, bien que 17 communes maintiennent encore temporairement des mesures de restriction de l’usage de l’eau, dans l’attente d’une stabilisation à long terme de la situation.

    Il s’agit de Beauraing, Rochefort, Ohey, Theux, Stoumont, Trois-Ponts, Manhay, Vielsalm, Gouvy, Tellin, Tenneville, Libin, Vresse-sur-Semois, Bouillon, Libramont, Léglise et Habay.

    Grâce aux 50 à 60 litres par m² de précipitations prévus dans les 10 jours à venir, la Wallonie devrait sortir momentanément d’une situation de sécheresse.

    Une nouvelle réunion du Centre de crise est prévue le 27 octobre pour dresser un bilan de l’année 2020 et préparer le suivi de l’année 2021.

     

    Source Sudinfo 

  • Une nouvelle assurance pour protéger son jardin

    Lien permanent

    Belfius innove, et adapte son offre d’assurance habitation aux nouvelles préoccupations des Belges.
     
    On le sait, ceux-ci investissent de plus en plus dans un beau jardin et un bel extérieur.
     
    D’ailleurs, confinement oblige, cet investissement s’est encore accru en 2020, vu que notre jardin était un peu devenu l’endroit le plus sûr…
     
    Piscine et ordi aussi
     
    Les assurances habitation et familiale de Belfius deviennent ainsi, dès ce lundi, plus modulables selon vos envies.
     
    Il est ainsi possible d’activer une option « jardin », pour protéger ses plantations, son mobilier extérieur, les jeux des enfants, son robot-tondeuse ou ses plantations.
     
     
    L’option piscine permet quant à elle de protéger son bassin, intérieur ou extérieur, les abords, ou un éventuel jacuzzi.
     
    Et là aussi, les chiffres indiquent que les Belges sont de plus en plus tentés par l’installation d’une piscine chez eux.
     
    Pour les fans d’informatique, l’option « Media » permettra de protéger de tous les risques PC, tablettes, téléviseur…
     
    L’avantage étant que l’assurance est disponible via une application, permettant ainsi de gérer d’éventuels sinistres, de voir les annonces immobilières, de protéger de nouveaux biens, en temps réel.
     
     

  • Une réunion des bourgmestres des communes de Huy-Waremme avec notre Gouverneur f.f, Un arrêté provincial remplacera nos arrêtés communaux pour le port du masque

    Lien permanent
    Jean-Michel Javaux Bis L'annonce sur les réseaux sociaux au citoyens 
     
     
     
     
    Bonsoir à toutes et à tous.
     
    Nous venons de clôturer une réunion des bourgmestres des communes de Huy Waremme avec notre Gouverneur f.f et ses services, que je remercie.
     
    Un arrêté provincial remplacera nos arrêtés communaux pour le port du masque, tout en permettant bien entendu aux bourgmestres qui le souhaitent de prendre des mesures plus strictes pour des zones plus sensibles ou peuplées.
     
    Nous avons ainsi décidé que le masque resterait obligatoire bien entendu quand la distance de 1,5 m ne peut être respecté; obligatoire sur les marchés en plein air, aux abords des écoles 1h avant et 1 h après les heures de cours; dans les files d’attente, dans les évènements, activités ou manifestations organisées et dans les bâtiments publics, dans les parties accessibles au public.
     
    Vous trouverez le résumé de l’arrêté ci-dessous. Je ne peux que vous rappeler que vous ne portez pas le masque uniquement pour vous mais surtout aussi pour protéger les autres et notamment les plus fragilisé(e)s et donc nous le recommandons même si il n’est plus obligatoire.
     
    J’en profite pour vous remercier pour l’auto-discipline sur notre marché, les contrôles et rapports de police de samedi dernier étaient pratiquement parfaits pour le respect des mesures.
     
    Merci à toutes et tous de votre compréhension et de votre solidarité.
    JMJ
     
     
    Réunis cet après-midi avec le gouverneur de la province de Liège, les bourgmestres ont marqué leur accord sur la prise d’un arrêté s’appliquant à l’ensemble des communes de la province. Cela sera plus lisible pour la population et plus facile à gérer pour les policiers.
     
    Cet arrêté qui s’applique immédiatement et cela jusqu’à la fin du mois d’octobre est justifié par l’évolution des chiffres Covid sur notre province.
     
    Cet arrêté vise le port du masque à certains endroits et à certaines occasions sensibles: proximité des écoles aux heures d’entrée et de sortie, marchés, brocantes... file d’attente devant les commerces et autres services, bâtiments publics, événements, manifestations...
     
    C’est à peu près ce qui était d’application en septembre mais le CNS a eu la mauvaise idée de reporter cette responsabilité sur les bourgmestres, ce qui aurait pu conduire à des mesures différentes dans les communes de même risque.
     
    Une nouvelle fois, il me semble que le niveau local, en accord avec le gouverneur, a montré la ligne à suivre afin de conserver l’adhésion de la population.
     
    Ces mesures sont nécessaires si nous ne voulons pas mettre une nouvelle fois nos services de santé en péril.
    Une fois encore, pensons à nous mais pensons surtout aux autres.
     
     

    120596974_10223508049310464_2823276738047722928_n.jpg

    120622815_10223508049390466_7487970485315043932_n.jpg

     

     

  • Attention L’AFSCA émet un rappel de produit ce jeudi !!!

    Lien permanent

    Rappel de produits: prudence, ils ont été vendus via différents commerces! 

    En accord avec l’AFSCA, Chasal srl retire de la vente les produits « Fuet Extra150 g » et « Fuet barbecue 150g » et les rappelle auprès des consommateurs suite à une présence possible de Salmonella.

    Chasal srl demande à ses clients de ne pas consommer ce produit et de le ramener au point de vente dans lequel il a été acheté.

     

    Description des produits

    Fuet Extra 150 g

    – Marque : Sola

    – Dates limite de consommation (DLC) (« A consommer jusqu’au ») : 10/10/2020 et 07/11/2020

    – Lots : 202307 et 202706

    – Période de vente : depuis le 10/07/2020

    – Nature de l’emballage : emballage en plastic

    – Poids : 150 g

     

     

     

    Fuet Extra Barbecue 150 g

    – Marque : Sola

    – Date limite de consommation (DLC) (« A consommer jusqu’au ») : 10/10/2020

    – Lot : 201601

    – Période de vente : depuis le 10/07/2020

    – Nature de l’emballage : emballage en plastic

    – Poids : 150 g

     

     

     

    Les produits ont été vendus via différents commerces de détail.

     

    Source Sudinfo 

     

  • Des coupures d'électricité aujourd'hui 30 septembre dans certaines rues de Villers le Temple

    Lien permanent

    Des coupures d'électricité aujourd'hui de 9 h à 13 H dans certaine rue de Villers le Temple 

     

    Coupure électricité 30 septembre 2020.pdf

     

    Source 

    http://www.resa.be/client/interruptions-de-fournitures/coupures-planifiees-bt/

  • Les frelons asiatiques progressent, les premiers nids ont été repérés et neutralisés cet été !!!

    Lien permanent

    Les frelons asiatiques progressent dans notre pays

    L’équipe de Michel De Proft, directeur scientifique du Centre wallon de recherches agronomiques (CRA-W), est en ébullition. Elle est en effet chargée par la Région wallonne de détruire gratuitement les nids de frelons asiatiques, d’étudier les meilleures techniques pour y arriver et de former pompiers et autres à la destruction.

     

     

    Aujourd’hui, c’est la période cruciale parce que les fondatrices (l’appellation des reines chez les frelons asiatiques) vont pondre des centaines de fondatrices qui, si elles passent l’hiver, fonderont à leur tour chacune un nid l’année prochaine. La multiplication de cette espèce invasive est dès lors exponentielle.

    « Le frelon asiatique a été repéré pour la première fois en Europe 2004 », explique François Colard, expert au SPW. « Il est sans doute arrivé en France, près de Bordeaux, en transitant dans une poterie venue de Chine. Il s’est répandu en France, puis est arrivé en Belgique. » Il est très présent dans le Hainaut, le Brabant, il est à Bruxelles et dans le Namurois. Il est aussi aux portes de Liège et en province de Luxembourg depuis cette année.

    « Le frelon asiatique est difficile à repérer », explique Michel De Proft. « Il nidifie généralement au sommet des plus grands arbres. » Malgré la taille impressionnante de son nid à cette époque de l’année (jusqu’à un mètre de haut et 50 cm de large), celui-ci passe souvent inaperçu au milieu des feuillages. Et comme le frelon ne cherche pas le contact avec l’homme, c’est le hasard qui permettra souvent sa découverte », explique Michel De Proft.

    Pour signaler un nid : invasives@spw.wallonie.be. Pour la destruction gratuite des nids : m.deproft@cra.wallonie.be

    Découvrez la carte interactive des nids de frelons en régions wallonne et bruxelloise sur http://observatoire.biodiversite.wallonie.be/enquetes/frelon/

     

    Comment le reconnaître?

    Le frelon asiatique a l’aspect d’une grande guêpe très foncée. D’une taille de 3 cm, il est un peu plus petit que le frelon européen (3,5 cm). L’extrémité de son corps est ornée d’une large bande jaune ou orange. Ses pattes sont noires près de l’abdomen et jaunes aux extrémités.

    Destruction d’un nid à Namur

    La semaine dernière, Michel De Proft a détruit un nid au sommet d’un platane, à 17 mètres de hauteur, dans le jardin de Francis Hologne, situé à Saint-Servais, à deux pas de la gare de Namur. Le nid avait été repéré par l’occupant d’un appartement situé au 8e étage d’un immeuble voisin. Après s’être équipé d’une combinaison bien épaisse (l’intervention n’est pas sans danger), Michel De Proft a déployé une tige télescopique en carbone, capable de monter à 27 mètres. Au bout de celle-ci, une grande aiguille capable de percer le nid et reliée à une bombonne de gaz, capable de propulser au sommet le produit qui détruira la colonie par l’intérieur en quelques secondes. Chaque frelon qui rentrera au nid ne survivra pas. Le nid, devenu inutilisable, restera le plus souvent en place.

     

    « Clochers, grues, échafaudages : parfois, les frelons s’établissent dans des endroits insolites », explique Michel De Proft. « La semaine dernière, nous en avons détruit un à Jumet, construit dans la niche d’un chien. Le frelon asiatique n’est pas agressif vis-à-vis de l’homme mais je n’ose imagine ce qu’il se serait passé si le ballon d’un enfant avait heurté le nid. »

    Déjà victimes des pulvérisations, les abeilles sont l’une des cibles favorites des frelons asiatiques. Les ruches peuvent être rapidement décimées par une colonie de frelons. « Leur agilité au combat est fantastique », note Michel De Proft. « Si l’abeille sort de la ruche, elle n’a aucune chance de s’en tirer ». « Elle n’aura pas le temps de prendre de la vitesse », ajoute François Colard. « Le frelon va lui tomber dessus et la tuer. Il va ensuite la découper méticuleusement : lui couper la tête et les pattes et ne garder que l’abdomen, partie la plus nutritive, qu’il va emporter pour nourrir ses larves. » Ce sont donc souvent les apiculteurs qui repèrent les frelons asiatiques alors qu’ils volent à proximité de leurs ruches. Comment protéger celles-ci ? « Il faut les couvrir d’un filet métallique serré pour empêcher le frelon d’y accéder tout en permettant à l’abeille de prendre son envol. »

    « En Chine, les abeilles locales foncent à quelques dizaines quand un frelon les menacent, elles l’immobilisent et le tuent », explique Michel De Proft. Nos abeilles sont désarmées face à cette nouvelle espèce mais elles devront cohabiter avec lui parce qu’on ne parviendra pas à éradiquer le frelon asiatique. On constate déjà aujourd’hui, dans certaines colonies d’abeilles de chez nous, de premiers réflexes de défense qui pourraient amener nos abeilles à s’en tirer à l’avenir. »

    « La pression sur notre apiculture est le principal danger de la présence du frelon asiatique », précise François Colard. « Il détruit les colonies d’abeilles ou les stresse à un point tel qu’elles n’osent plus sortir de la ruche : elles ne butinent plus et n’ont aucune chance de passer l’hiver. »

    Une espèce invasive à combattre

    Le frelon asiatique a été classé parmi les 66 espèces exotiques invasives en Europe dont les Etats doivent se débarrasser, comme la célèbre berce du Caucase qui prolifère au bord de nos rivières, le rat musqué ou la balsamine de l’Himalaya. « Une colonie démarre avec une seule abeille, appelée la fondatrice », explique Michel De Proft. « Elle va créer seule un micro nid au printemps dans une cabane de jardin ou sous un toit, puis l’agrandir peu à peu pour y pondre des ouvrières. Quand elles seront assez nombreuses, celles-ci vont créer un nid secondaire, généralement au sommet d’un arbre. Un nid peut compter 1.000 ouvrières. Fin septembre, début octobre, la fondatrice va pondre des centaines de fondatrices et les faire grandir. Une fois fécondées, celles-ci vont quitter le nid et se cacher pour passer l’hiver. Beaucoup, mal cachées ou exposées au froid, vont mourir. Dès février, les survivantes deviendront concurrentes. Celles qui survivront à tous ces dangers fonderont autant de colonies l’année suivante. » D’où la prolifération rapide de l’espèce et la nécessité de détruire un maximum de nids. « Il est difficile de détecter les nids primaires et secondaires », explique le directeur scientifique du CRA-W. « Les destructions en septembre et en octobre, au moment où la production de fondatrices se prépare, sont capitales. Si l’on parvient à détruire 90 % des nids, on ralentira sérieusement la prolifération de l’espèce. » Le CRA-W a déjà 150 destructions à son actif depuis 2016 mais l’évolution confirme l’étendue du problème : une destruction en 2017, 16 en 2018, 60 en 2019 et déjà 50 en 2020 alors que la saison ne fait que commencer.

    Sans grand danger pour l’homme

    Le frelon asiatique ne s’attaque pas à l’homme, sauf si l’on s’approche trop de son nid. S’il préfère la cime des arbres, parfois, une colonie s’installera discrètement dans une haie, ce qui représentera un risque pour celui qui la taillera. « Le frelon asiatique n’est pas plus dangereux qu’une guêpe ou qu’un frelon européen », explique Michel Colard. Il injecte nettement moins de venin qu’une abeille mais sa piqûre fera simplement plus mal parce que son dard est plus long. Ici aussi, il conviendra de retirer le dard et de désinfecter la zone de piqûre. Attention, une frange de la population est allergique : en cas d’urticaire, de vertiges, de difficultés respiratoires ou de vomissements, en cas de piqûre dans la bouche ou de piqûres multiples, l’intervention du médecin ou un passage à l’hôpital s’imposeront. Centre antipoison 070.245.245.

     

     

    Article et rédaction Par Michel Royer

     

    Source Sudinfo 

  • Fièvre, nausées, diarrhées et courbatures l’Agence fédérale pour la Sécurité de la Chaîne alimentaire (Afsca), de retirer de la vente

    Lien permanent

    Fièvre, nausées, diarrhées et courbatures: ce produit vendu chez Carrefour, Metro et Makro retiré de la vente pour présence de listeria 

    Les clients, qui ont acheté ces produits via les distributeurs Carrefour, Metro ou Makro, sont invités à ne pas les consommer et à les ramener en magasin, où ils leur seront remboursés.

    Le produit porte le numéro de lot 91001010 et la date limite de consommation du 25 septembre 2020. Le carpaccio a été vendu entre le 18 et le 25 septembre.

    Les personnes qui auraient consommé le produit mentionné ci-dessus et qui présenteraient de la fièvre, isolée ou accompagnée de maux de tête, sont invitées à consulter leur médecin traitant en lui signalant cette consommation. Ces symptômes peuvent être aggravés chez les jeunes enfants, les sujets immunodéprimés et les personnes âgées. Ces symptômes peuvent évoquer une listériose, maladie qui peut être grave et dont le délai d’incubation peut aller jusqu’à huit semaines.

    Les symptômes généraux associés à la listériose sont tout d’abord d’ordre intestinal et gastrique : troubles digestifs, diarrhées, douleurs abdominales, etc. Une fièvre et des courbatures peuvent également apparaître à la suite de ces symptômes primaires.

    Pour plus d’informations, les clients peuvent contacter Norenca via info@norenca.be ou le 014/58.45.11.

     

     

     Par Sudinfo avec Belga

     

     

    Attention si vous avez fait vos courses chez Colruyt: le produit a été retiré de la vente

    Les clients qui ont acheté ce produit, dont le numéro d’article est le 10762, vendu entre le 11 et 24 septembre, et qui sont allergiques ou intolérants au soja sont invités à ne pas le consommer et à le ramener en magasin, où il leur sera remboursé. Le produit ne présente aucun danger pour les consommateurs ne souffrant pas d’allergie ou d’intolérance.

    Pour plus d’informations, les clients peuvent contacter le service clientèle de Colruyt Group au 0800/99.124.

     

     

  • PENSONS À L’ENVIRONNEMENT, LA SANTÉ, LA SÉCURITÉ ET À LA BONNE ENTENTE AVEC LES VOISINS

    Lien permanent

    CESSEZ LE FEU DANS LES JARDINS !

     

    L’incinération de déchets ménagers tels que papiers, cartons, emballages bouteilles en plastique ou autres déchets toxiques est STRICTEMENT interdite par la loi, sous peine de sanctions pénales.


    Les feux de jardins sont source d’émissions de polluants dangereux pour la santé publique et pour ’environnement.


    PENSONS À L’ENVIRONNEMENT, LA SANTÉ, LA SÉCURITÉ ET À LA BONNE ENTENTE AVEC NOS VOISINS !


    Il y a d’autres alternatives : LE RECYPARC, LE COMPOSTAGE, LE SERVICE DE BROYAGE DE VOTRE COMMUNE


    Intradel

  • Attention si vous avez fait vos courses chez Delhaize, la chaîne de magasins retire le produit de la vente

    Lien permanent

    Delhaize demande à ses clients de ne pas consommer et de ramener au magasin le produit ci-dessous « Pain de viande de poulet.

    Chaque jour, Delhaize effectue des centaines de contrôles de qualité en interne afin de garantir à tout moment la qualité et la sécurité alimentaire de ses produits. Delhaize ne laisse rien au hasard.

    Lors d'un de ces contrôles qualité, il a été constaté que l'allergène blé (gluten) est accidentellement présent dans un produit normalement sans gluten.

    En concertation avec l'AFSCA, il a été décidé de retirer ce produit de la vente.

    Info produit:

    Nom : Pain de viande de poulet à la Flamande

    Marque : Delhaize

     

     

    Code EAN : 2205643000000

    A consommer jusqu'au: 24/09/2020 (lot 892476)

    Période de commercialisation : du 05/09/2020 au présent

    Entre-temps, Delhaize a déjà retiré des rayons tous les produits concernés et renforcé les contrôles vis-à-vis du produit et du fournisseur. Il est demandé aux clients qui ont acheté ce produit et sont allergiques au « gluten », de ne pas le consommer. Les clients ont la possibilité de rapporter le produit en question au point de vente où ils l’ont acheté. Le remboursement de chaque article concerné est garanti.

    Les consommateurs qui ne sont pas allergiques ou intolérants au « gluten » peuvent consommer ce produit sans risque.

    Les autres produits du même assortiment ne sont pas concernés et peuvent donc être consommés en toute sécurité. Delhaize tient à s’excuser pour les désagréments occasionnés.

     

     

    Source Sudinfo 

  • Les frelons asiatiques débarquent en région liégeoise ! Que faire en cas de piqûre de frelon asiatique?

    Lien permanent

    Les frelons asiatiques débarquent en région liégeoise: un premier nid découvert à Seraing!

     

    On se savait en quelque sorte « encerlés ». Depuis plusieurs semaines, les frelons asiatiques ont fait leur apprition en Belgique. En remontant depuis la France, de nombreux nids sont apparus dans le Hainaut, par la Wallonie picarde, la région montoise, puis celle de Charleroi et, tout récemment, en région verviétoise.

    Les pompiers liégeois s’attendaient à leur arrivée, c’est maintenant chose faite avec la découverte d’un nid à Seraing !

     

    Les pompiers de Liège se préparent à leur arrivée

    Du côté des pompiers de Liège, on indique que jusqu’à présent, sur l’ensemble des 22 communes couvertes par ceux-ci, aucun nid de frelons asiatiques n’avait jusqu’à présent été signalé à leurs services. « Mais on s’attend effectivement depuis un moment à leur arrivée », affirme le porte-parole des hommes du feu liégeois, Cédric Scheen. « Nous nous préparons pour l’année prochaine, parce que la saison des guêpes et frelons arrivera bientôt à terme. »

    Que faire en cas de piqûre de frelon asiatique?

    Voici quelques questions fréquemment posées :

    Que se passe-t-il si on ne procède pas à la neutralisation du nid ?

    À l’approche de l’hiver, les nids vont produire plusieurs futurs reines qui vont partir s’abriter pour passer l’hiver. Lors de la saison suivante chacune d’elle fondera potentiellement sa propre colonie et donnera naissance à plusieurs milliers de frelons.

    Que faire en cas de piqûre ?

    En cas de piqûre de frelon asiatique il est au minimum recommandé de prendre contact avec son médecin traitant. En cas de présence de démangeaisons, d’un gonflement au niveau des voies respiratoires, d’une éruption cutanée… il ne faut pas hésiter à vous rendre directement à l’hôpital.

    Comment savoir si on a affaire à un nid ?

    Le moyen le plus efficace est de surveiller le vol des insectes. Si vous avez des allers et venues au départ et vers un point fixe. Il y a de fortes chances qu’un nid se cache au bout. Veillez cependant à ne pas prendre de risques. Les frelons asiatiques sont très sensibles aux vibrations et pourraient considérer ça comme une menace.

    Pour plus d’informations, n’hésitez pas à visiter le site Biodiversité de la Wallonie.

    Plus d’informations également via la société de Loïc Hardy, Solution Guêpes.

     

     Nos informations

     La société qui l’a neutralisé nous explique

  • La campagne Action Radon se déroule entre les mois d’octobre et fin décembre 2020

    Lien permanent

    BIENVENUE SUR LE SITE DE L'ACTION RADON!

    La campagne Action Radon se déroule entre les mois d’octobre et fin décembre. Si vous commandez un test radon en dehors de cette période, le détecteur vous sera envoyé début octobre de la campagne suivante.

    Pour sensibiliser la population à la problématique du radon, l’Agence fédérale de Contrôle nucléaire (AFCN), la Cellule Régionale d'Intervention en Pollution Intérieure de Bruxelles Environnement (CRIPI) et les cinq provinces wallonnes via leurs Services d’Analyse des Milieux Intérieurs (SAMI/LPI) organisent cette ACTION RADON pour le dépistage du radon

    Cette initiative a pour objectif de vous encourager à mesurer le radon dans votre habitation et à entreprendre les éventuelles actions de remédiation.

    La campagne se déroule du 1ier Octobre jusqu’au 31 décembre, ou jusqu’à épuisement du stock.

    Le coût du détecteur est de 15€. 

    En participant à cette action, vous autorisez l’AFCN à utiliser les données et résultats des mesures pour affiner de manière anonyme les statistiques et la cartographie du radon en Belgique.


    ACTION RADON : 
    commander un détecteur pour dépister le radon

    Un test radon est facile à faire ! Faire le test à l’aide d’un détecteur est le seul moyen de savoir si l'on est exposé au radon. Ce détecteur doit être placé dans la pièce la plus fréquentée de la maison (le plus souvent la cuisine ou le salon). La mesure s'effectue pendant trois mois durant la saison de chauffe, au terme desquels le détecteur doit être renvoyé pour analyse. Un feuillet reprenant les instructions précises d'utilisation vous est envoyé avec le détecteur.

     

    https://www.actionradon.be/

    Source Info 

    http://www.provincedeliege.be/

  • Troubles gastro-intestinaux, fièvre,...: attention, ne consommez pas ces produits

    Lien permanent

    Troubles gastro-intestinaux, fièvre,...: attention, ne consommez pas ces produits vendus dans certains magasins Carrefour

     

    La Société LDC - SABLE SAS procède aujourd’hui par mesure de précaution au retrait de la vente du Filet de poulet Fermier Blanc de la marque Loué et la Cuisse de Poulet Fermier Blanc de la marque Loué suite à la suspicion de la présence de salmonelles.

    Les toxi-infections alimentaires causées par les salmonelles se traduisent par des troubles gastro-intestinaux souvent accompagnés de fièvre dans les 12 à 72 heures qui suivent la consommation des produits contaminés. Ces symptômes peuvent être aggravés chez les jeunes enfants, les sujets immunodéprimés et les personnes âgées.

     

    Les produits concernés portent le numéro de lot 2020037740 et sont consommables jusqu’au 14, 15 ou 17 septembre.

    Ils ont été retirés de la vente et il est recommandé aux personnes qui en détiendraient de ne pas les consommer et de les détruire ou les rapporter au point de vente, où ils seront remboursés. Les personnes qui auraient consommé les produits mentionnés et qui présenteraient ces symptômes, sont invitées à consulter leur médecin traitant en lui signalant cette consommation.

    Pour toute information complémentaire, le service consommateurs de Carrefour Belgique est joignable au numéro gratuit 0800/910.11 de 8h30 à 20h30 les jours ouvrables et de 9h à 20h le samedi.

    Description des produits :

    Nom : Filet de poulet Fermier Blanc

    EAN : 2951079500000

    Date de péremption (DLC) : 14-15/09/20

    LOT 2020037740

     

     

     

    Nom : Cuisse de poulet Fermier Blanc

    EAN : 2951079400000

    Date de péremption (DLC) : 14-15-17/09/20

    Lot : 2020037740

     

    Source Sudinfo 

  • Attention L’AFSCA a émis une alerte concernant plusieurs produits !!!

    Lien permanent

    Colruyt, Carrefour, Delhaize, Makro, Spar, Jumbo, Cora et Intermarché: attention à ce rappel de plusieurs produits!

    En accord avec l’AFSCA, Soubry retire les produits de la vente et les rappelle auprès des consommateurs en raison du problème suivant : niveau trop élevé de résidus de produits phytopharmaceutiques sur les graines de sésame (oxyde d’éthylène).

     

     
     
     

     

    Les clients sont priés de ne pas consommer ces produits et de retourner les produits concernés à leur point de vente. Ils y recevront un remboursement du prix d’achat ou ils pourront obtenir un nouveau paquet.

     

     

     

    Les produits ont été distribués via différents supermarchés dont : Colruyt, Carrefour, Delhaize, Makro, Spar, Jumbo, Cora et Intermarché.

    Pour toute information complémentaire, vous pouvez contacter : soubry@soubry.be / +32 51 22 23 20.

     

     

    Source Sudinfo 

  • Un film poignant sur l’école de la dernière chance: le collège St-Martin

    Lien permanent

     

     

    Quand on demande au directeur adjoint du collège, Jérôme Chantraine (42 ans), pourquoi il s’est fait une spécialité d’accueillir tous les élèves qui ont été exclus des autres écoles, il répond simplement : « Vous sauriez dire vous, en une demi-heure, si la personne que vous avez devant vous peut s’en sortir ? Moi non. Alors, je pars sur le oui. Et s’il faut divorcer ensuite, on aura au moins essayé. »

    Et ça marche ? « On doit souvent sanctionner, bien sûr. Mais je m’arrange toujours pour qu’il me dise merci en sortant de mon bureau. Et si parfois on est arrivé au bout du bout, je les raccompagne jusqu’à la porte et je leur serre la main. »

     

     

    Jérôme Chantraine, le directeur-adjoint

     

    17 nationalités différentes

    Toute la philosophie du collège Saint-Martin se retrouve dans ces phrases. Autrefois collège réputé de Seraing, l’école a subi les aléas de la crise sidérurgique et a vu sa population changer, tout comme le quartier dans lequel elle est implantée.

    « Aujourd’hui, nous accueillons 350 élèves qui représentent 17 nationalités différentes, reprend le directeur. La plupart ont connu des difficultés scolaires ou familiales. Certains même avec la justice. Ils sont âgés de 12 à 20 ans et proviennent pour la plupart de la région serésienne. Ensemble ils entretiennent d’eux une image négative alors que, pris individuellement, ils peuvent être terribles. »

    Mus par leur emblématique directeur, les professeurs s’activent à les remettre debouts sur le parcours scolaire et à leur faire décrocher un diplôme. « Tu es à un carrefour de ta vie, lance l’un d’eux à un élève. C’est à toi à prendre la bonne direction. Tu as le choix. »

    Interroger l’adolescence

    « Le collège Saint-Martin est en fait notre société en miniature, explique Thierry Michel, le célèbre réalisateur. Il reflète toutes les difficultés auxquelles les jeunes sont confrontés. » On y parle de violence, de drogue, de racisme, d’homosexualité…

    Il a d’abord tourné « Les enfants du Hasard » en 2017, au pied du charbonnage de Cheratte, un film qui interrogeait des enfants de sixième primaire sur la vision qu’il avait de leur avenir.

    Avec ce nouveau film, Thierry Michel a voulu sonder cette fois l’adolescence, « et essayer de comprendre comment l’école peut-être une bouée de sauvetage pour tous ces jeunes à la dérive. Je suis persuadé qu’il n’y a pas de fatalité sociale si l’école remplit bien son rôle. »

     

    Durant deux ans, avec son épouse Christine Pireaux et les Films de la Passerelle, il a planté ses caméras dans l’école, dans les classes. Il a suivi le parcours chaotique d’une dizaine d’élèves dont certains ont d’ailleurs été mêlés de près au braquage mortel chez un pompiste à Comblain en octobre 2018.

    Il les filme, les interroge sur leurs difficultés, sur leurs rêves. Il assiste à des conseils de classe, aux convocations chez le directeur et à leur passion extrascolaire. Aucun jugement, juste des constats. « Finalement, plutôt que l’école de la dernière chance, j’ai intitulé le film « L’école de l’Impossible », explique-t-il, car l’école fait tout pour qu’ils s’en sortent. »

    Ce mercredi après-midi, le résultat final a été présenté aux professeurs et aux élèves au centre culturel de Seraing. Il sortira au cinéma en janvier prochain.

    Des réflexions qui font rire et pleurer

    Si les thèmes abordés sont délicats, on rit heureusement aussi beaucoup dans ce film grâce aux réflexions spontanées de tous ces jeunes.

    Dilal: « Les dealers m’attendaient toujours à l’arrêt de bus. Mais j’ai trouvé la solution pour leur échapper. Je descends à l’arrêt suivant. »

    Jamila : « Ma mère a dit que j’étais malade parce que j’étais attirée par les filles. On est allée ensemble chez le psychologue. Et pour finir, c’est elle qu’il a voulu garder. »

    Le directeur à Zeliha: « Tu as cumulé 17 jours d’absence ce mois-ci. Comment expliques-tu ça? ». Zeliha : « J’ai des difficultés à me lever le matin. » Le directeur : « et l’après-midi aussi visiblement... »

    Le professeur d’économie: « Où est ma classe de cinquième? » Une jeune fille arrive: « C’est moi Monsieur. » Le professeur : « Et où sont tes cours? ». L’élève : « Je les ai oubliés... »

    Vanessa : « Je suis allée visiter le lycée Saint-Jacques. Leurs voyages scolaires, c’est fou : la Chine, l’Andalousie, le Maroc. Ici, c’est la mer du Nord. »

    Mais la plupart des interviews font ressortir un mal-être profond et émouvant.

    Jeremy: « Moi mes parents ne se sont jamais occupés de moi. J’ai été élevé par ma marraine. Mais quand je vois comme ils sont devenus maintenant, finalement je suis bien content de ne pas avoir eu affaire à eux. »

    Noah : « J’ai vu mon géniteur frapper sur ma mère. Je ne veux plus jamais le revoir. »

    Mégane : « Si je fais de la boxe, c’est pour pouvoir me défendre des agressions. »

    Delil : « Je suis en train de perdre la vue suite à une maladie génétique. En fait, si je réfléchis, je n’ai jamais eu un seul moment de bonheur. »

    L.G.

    Jamila: On est accepté avec nos défauts et nos valeurs

    Jamila a aujourd’hui 22 ans et s’est inscrite en première en psychologie à l’université de Liège. Elle a eu un parcours de vie compliqué, son homosexualité n’a pas toujours été acceptée au sein de sa famille et elle a finalement abouti au collège Saint-Martin durant deux ans. « Mes deux plus belles années scolaires », ajoute-t-elle.

     

    Pourquoi ? « Parce que c’est une des rares écoles où on ne vous colle pas d’étiquette. On vous accepte avec vos défauts et vos valeurs et on essaye de faire de vous quelque chose. Peu importe qu’on ait été renvoyé de plusieurs écoles, peu importe qu’on sorte même de prison, ici on a tous notre chance. »

    Et elle tire son chapeau à la patience et à la motivation de ses anciens professeurs « qui ne se contentent pas de regarder vos résultats et puis de rentrer chez eux. Ici, il y a un cadre, un suivi, ils vous accompagnent au-delà de leurs heures de travail. »

    L.G.

    Zahila: «Ils sont là à la fin du cours»

    Zahila n’a jamais aimé étudier. Sa passion, c’est son sport, la boxe, qu’elle a choisi pour pouvoir bien se défendre. Elle est d’ailleurs championne d’Europe et du monde de sa catégorie.

     

    Après avoir traîné dans plusieurs écoles et avoir subi de graves soucis familiaux, elle a finalement atterri au collège Saint-Martin.

    Très souvent absente au début, elle a pourtant été prise en charge par ses professeurs et à réussi à en sortir diplômée.

    « Ici, les profs sont vraiment là pour nous, ils ne nous laissent pas tomber à la fin du cours. Ils sont là tout le temps à nous motiver. Dans d’autres écoles, ce n’est pas comme ça et c’est bien dommage. »

    L.G.

    Vanessa: «Cette école a été un tremplin pour moi»

    Avec un père décédé d’une overdose et une mère seule pour s’occuper d’elle et de ses frères, Vanessa (18 ans) a décroché longtemps à l’école avant d’être remise sur le bon chemin au collège Saint-Martin.

     

     

    « J’ai eu cette chance de tomber sur des professeurs très humains qui ont cru en moi, raconte-t-elle. Les revoir ici et dans ce film m’a beaucoup émue.

    Cette école a véritablement été un tremplin pour moi. C’est grâce à elle que j’ai de nouveau pu avancer dans ma vie et effectuer les bons choix. En deux ans, qu’est-ce que j’ai évolué. »

    Grâce à ses bons résultats, elle a pu s’inscrire cette année en rhétorique au Sartay à Embourg et peut croire à nouveau en ses rêves : « celui de devenir avocate pour aider les gens. »

    Article et rédaction L.G.

     

    Source Sudinfo 

     

  • Les sangliers continuent de proliférer sur le territoire !!! une adresse mail spécifique à la gestion de ces sangliers

    Lien permanent
    Les sangliers continuent de proliférer sur le territoire.
    En coopération avec les chasseurs, la Commune de Neupré met à votre disposition une adresse mail spécifique à la gestion de ces sangliers :
     
    Vous pouvez via cette adresse signaler tout problème ou nous faire parvenir vos remarques et suggestions.
     
    Encore une fois, cette gestion ne se fait pas de gaieté de cœur... mais ces animaux portent atteinte à la biodiversité, sont potentiellement dangereux pour l’homme et occasionnent de très, très importants dégâts sur de multiples propriétés de la Commune.
     
     
     
     

    Vigilance et prudence face à l'affluence de sangliers sur Nandrin et Neupré

     

    Témoignage d'un Neupréens

    Sic " Les faits: 

    Ce jeudi 11 juin à 7h du matin, il y avait une laie avec 6 marcassins en train de jardiner chez moi  .

    Jusqu'à présent c'était du labourage de pelouse, mais maintenant les bacs à fleurs sont renversés et les plantes sont arrachées sans autorisation(sic). 

    Il y a 2 mois  vers  23h il y avait 6 sangliers adultes en train de pique -niquer sans autorisation dans mon jardin. 

    La grande haie est protégée depuis des années par une clôture anti- sangliers, mais les 20m de haie en IF de 1m de largeur à l'avant de la maison est violée brutalement depuis  quelques semaines et  est en voie de protection par du grillage soudé (sans subside).

    L'allée du garage est fermée le soir depuis des années par une barrière solide. 

    Mes pérégrinations dans les magasins de bricolage de la région, à la recherche de matériel de protection  en cette période de semi confinement me font rencontrer moultes personnes avec la même problématique aussi bien à Neupré que Nandrin. 

    Auriez- vous la possibilité de publier un article afin que les victimes  se manifestent, et qu'ensemble nous demandions l'intervention rapide des responsables politiques locaux  pour endiguer ce fléau . 

    D'avance je vous remercie, en espérant trouver une solution dans l'intérêt du plus grand nombre.

    À 72 ans  et après 35 ans de vie à Neupré, je suis fatigué de me battre contre .

    Lire la suite

  • La Zone de police du Condroz lance un appel à la vigilance adressé aux résidents de la commune de Nandrin:

    Lien permanent

     
    Message de vigilance adressé aux résidents de la commune de Nandrin:
    Le 03/09/20, nos services ont été amenés à constater 3 vols dans habitation commis de jour.
    L'enquête est en cours au niveau de nos services mais il est opportun d'inviter les résidents à faire preuve de vigilance en activant les systèmes de sécurité dont sont pourvus leurs logements et encourager tout citoyen témoin d'agissements suspects à appeler sans délais le 101 afin qu'une patrouille soit envoyée sur les lieux. Ne prenez aucun risque personnel. Des éléments tels que l'immatriculation, marque, type et couleur du véhicule, direction de fuite sont d'une importance capitale pour nos enquêtes de même que le nombre ainsi que la description physique et vestimentaire éventuelle des auteurs.
     

    Lire la suite

  • Fièvre, diarrhée, vomissements… attention si vous avez fait vos courses chez Colruyt

    Lien permanent

    Fièvre, diarrhée, vomissements…: attention si vous avez fait vos courses chez Colruyt, le produit retiré de la vente!


     

    Le produit concerné a une date limite de consommation fixée au 15 septembre 2020. Il a été commercialisé dans les magasins de Bouwel et Zoersel entre le 28 et le 31 août.

    Il est demandé aux clients de ne pas consommer ce produit et de le ramener en magasin, où il leur sera remboursé. Entre-temps, ce produit a été retiré des rayons de tous les magasins.

    Une intoxication à la Listeria monocytogenes peut être dangereuse pour les jeunes enfants, les femmes enceintes (possibilité de fausse couche), les personnes immunodéprimées et les personnes âgées.

     

    Les symptômes possibles d’une intoxication causée par la Listeria monocytogenes sont nausées et vomissements, maux de ventre, diarrhée ou constipation, maux de tête et fièvre permanente (sensation de grippe).

    Les symptômes se manifestent le plus souvent entre 2 et 60 jours après l’ingestion.

     

     

     

    Source

  • Des fils barbelés tendus dans les bois de Solières !!!

    Lien permanent

    Danger à Huy: des fils barbelés tendus dans les bois de Solières

    Les bois sont le terrain de prédilection des sportifs en tous genres. Cavaliers, joggeurs, vététistes, randonneurs... Parfois aussi motocyclistes et conducteurs de quads, bien que cela soit interdit. Un trafic qui dérange visiblement. Des fils barbelés ont ainsi été tendus sur certains sentiers des bois de Solières dans le but évident de piéger les passants.

    « Ces bois d’une cruauté sans nom ont été le théâtre d’actes de malveillance particulièrement vicieuse, à savoir la disposition de fils barbelés… Les pièges ont été découverts par deux jeunes habitants de Huy (ville bien connue des amateurs de cyclisme, et plus particulièrement de la Flèche Wallonne) qui ont tenté d’avertir un maximum de personnes », rapporte le site spécialisé dans la course à pied, My Happy Run.

    Après vérification, les photos notamment des blessures ensanglantées (sur les mollets, cuisses, mais aussi épaules et bras) n’ont pas été prises à Huy.

     

    « Inadmissible »

    « C’est inadmissible, commente Eric Dosogne, échevin des travaux hutois. Cela arrive en plus régulièrement et de tous côtés, pas qu’à Huy. Il y a une volonté manifeste de nuire, de piéger les sportifs qui passent par là. Avec la vitesse, c’est dangereux, on pourrait même se tuer. Certes, des quads et motos n’ont pas le droit d’aller dans les bois mais de là à tendre des fils barbelés, non ! »

    L’échevin n’était pas au courant de ces nouveaux faits. « On ne passe pas dans les bois tous les jours. Si des passants les voient, qu’ils les enlèvent tout de suite et qu’ils m’envoient un mail avec la localisation et photos si possible, afin d’en avertir le garde forestier qui mènera l’enquête. Mais il est très difficile de retrouver les auteurs de ce type de faits, reconnaît-il. A moins d’une dénonciation. »

    L’échevin rappelle que les sentiers privés peuvent être fermés via des clôtures. Au contraire des sentiers publics, même ceux qui traversent des bois privés, qui doivent rester accessibles au public.

     

    Source

  • Vol de chien à Nandrin: «Je garde Brad pour son bien-être»

    Lien permanent

    Il y a quelques jours, Patrick de Decker expliquait qu’il vivait un calvaire depuis que la dame à qui, il avait confié son chien, ne voulait pas lui restituer.

    Aujourd’hui, c’est au tour de la dog-sitter accusée du vol de « Brad », le terrier tibétain, de s’exprimer.

    Et de justifier pourquoi, elle ne veut pas lui rendre son chien.

    « L’année dernière, lorsque j’ai emménagé à Saint-Séverin j’ai rencontré Patrick lors d’une promenade.

    Ce dernier m’a fait part de ses problèmes financiers et de la problématique pour garder son chien.

    Il a expliqué que son chien était dans une famille d’accueil à cette époque mais qu’il était amaigri et que cela n’allait pas du tout.

    Il pleurait et par souci de bienveillance, je lui ai proposé de garder son chien.

    Mais dans un premier temps, cela devait durer deux mois et il devait intervenir pour les frais du chien », commence-t-elle.

    Les semaines défilent et Nathalie continue de s’occuper de « Brad », comme si c’était son propre animal.

    Mais la Nandrinoise est assez interpellée par la situation.

    « Il venait voir son chien assez rarement.

    « Brad » vivait avec moi, non stop.

    Il m’a encore demandé de garder son chien pendant six mois mais je n’avais presque plus de ses nouvelles.

    Il ne s’en souciait quasiment pas.

    Je me suis pris d’affection pour l’animal.

    Et pour qu’il puisse continuer à avoir un lien avec Brad, je lui proposais même d’aller se promener avec », continue Nathalie, attristée par la situation actuelle.

    Des plaintes déposées

    La Nandrinoise ne comprends pas pourquoi elle est accusée du vol.

    « J’aidais monsieur dans un premier temps mais cette histoire a pris d’énormes proportions.

    Je me suis rendu compte que le chien avait déjà été dans trois familles différentes avant la mienne.

    Et il raconte à chaque fois que le chien est amaigri ».

    Des plaintes ont été déposées de la part des deux parties.

    L’affaire devrait se régler au tribunal d’ici quelques semaines.

    Et en juin dernier, Nathalie et Patrick sont passés devant la justice de paix.

    « Nous ne parvenions pas à trouver une entente.

    La juge m’a alors dit que je pouvais garder le chien ».

    Quoiqu’il en soit, Nathalie reste sur sa position et explique pourquoi elle ne veut pas rendre l’animal, à Patrick.

    « Il m’a menacé, il m’a harcelé.

    J’ai été violentée par des amis à lui et ils ont essayé de kidnappé Brad.

    Il est devenu très agressif.

    Si je ne veux pas lui rendre le chien, c’est simplement parce que je veux faire valoir le bien-être de Brad.

    Il n’est pas apte à s’en occuper », conclut la Nandrinoise, qui espère malgré tout que la situation va s’adoucir.

    Article par  Amélie Dubois

    Source

     

    Le Nandrinois âgé de 70 ans a confié son chien, alors qu’il devait subir une lourde opération, à une dame de la région pour la durée de son hospitalisation, mais depuis sa sortie, La dame ne veut plus lui rendre Brad Clic ici

     

    brat.jpg

  • Attention Fièvre, nausée, diarrhée, vomissements…

    Lien permanent

    Fièvre, nausée, diarrhée, vomissements…: attention si vous avez acheté ce produit chez Colruyt!

    Les supermarchés Colruyt rappellent de la tête pressée.

    Lors de contrôles microbiologiques internes, la chaîne de magasins a constaté la présence de listéria dans la tête pressée qui porte sa marque, indique-t-elle dans un communiqué.

    En concertation avec l’Afsca, Colruyt a donc décidé de retirer le produit concerné de la vente.

    Ce produit était en libre-service dans les boucheries Colruyt.

    Il s’agit de tête pressée de 200 g avec les dates limite de consommation du 3/09/20, 4/09/20 et 6/09/20. Le produit a été vendu entre le 24 août et le 25 août inclus.

     

    Les personnes qui ont consommé le produit concerné et qui présentent des symptômes de fièvre, nausée, diarrhée ou vomissements sont invitées à consulter leur médecin traitant en lui signalant cette consommation.

    Source

  • Attention si vous avez acheté de la viande dans les magasins Spar, Delhaize ou Carrefour

    Lien permanent

    Attention si vous avez acheté de la viande dans les magasins Spar, Delhaize ou Carrefour: plusieurs produits contaminés par la salmonelle!

    Eurokip demande à ses clients de ne pas consommer ce produit et de le rapporter au point de vente. Les produits ont été distribués via divers points de vente dont notamment les magasins Spar, Delhaize et Carrefour.

    Les produits concernés sont : Saucisse chipolata / Merguez de poulet / Hamburger BBQ / Hachis de poulet assaisonné / Cheeseburger / Steak burger italien, burger de poulet au paprika, saucisse de poulet.

    Description des produits

    – Marque : Kokorell – Fermette

    Date limite de consommation (DLC) : 26/08/2020

    – Numéro(s) de lot : 132834, / 132829, / 132833, / 132864, / 132870, / 132894, / 132878, / 132845, / 132830, / 132832, 132880, / 132881, 132893, 132869 & 132857

    – Période de vente : du 19/08/2020 au 256/08/2020

    – Type d’emballage : plat en plastique noir ou transparent

    – Poids : 200-500 gr.

     

    Source