Alerte info

  • Dans l’arrondissement de Huy-Waremme 21 communes ont des nouveaux cas

    Lien permanent

    La situation sanitaire de l’arrondissement de Huy-Waremme ne semble pas s’améliorer en cette fin de semaine. Selon les données de Sciensano de ce vendredi, 21 communes de l’arrondissement ont enregistré des nouvelles contaminations au cours de ces sept derniers jours : Huy (7), Engis (4), Amay (3), Ferrières (3), Burdinne (3), Wanze (3), Héron (2), Nandrin (2), Anthisnes (2), Crisnée (2), Waremme (2), Wasseiges (2), Marchin (1), Verlaine (1), Villers-le-Bouillet (1), Tinlot (1), Berloz (1), Geer (1), Remicourt (1), Saint-Georges-sur-Meuse (1) et Faimes (1).

    Il y a donc 44 nouvelles infections au niveau de l’arrondissement. À titre de comparaison, vendredi de la semaine dernière, seules huit communes étaient touchées, pour un total de dix nouvelles infections. Une évolution inquiétante à mettre en perspective avec les nouvelles mesures sanitaires, et l’augmentation de la capacité de « testing ».

    Quatre communes épinglées

    Sur la carte de Sciensano, quatre communes sont en « vert très foncé », c’est-à-dire avec un ratio de plus de 60 nouveaux cas pour 100.000 habitants : Burdinne (93 cas pour 100.000 habitants), Wasseiges (68 pour 100.000), Engis (65 pour 100.000) et Ferrières (61 pour 100.000).

     

    Des chiffres à relativiser au vu du nombre d’habitants. En effet, il n’y a que trois nouveaux cas à Burdinne... mais ramenés sur 3.200 habitants, cela fait grimper la petite commune rurale en 14e place du triste classement national du nombre de cas pour 100.000 habitants.

    Article et rédaction par Ro.Ma.

    Source

  • Vu la trop forte prolifération de sangliers des chasseurs ont été désignés en collaboration avec la DNF pour en réduire le nombre

    Lien permanent

    Le 20 JUIN 2020 le Blog Villageois relatait le témoignage face à la situation d'un habitant de Neupré sur l'affluence dans la zone Nandrin Neupré

    Clic ici pour lire l'article du 20 juin 2020 

    Vigilance et prudence Clic ici  face à l'affluence de sangliers sur Nandrin et Neupré

     

    La  Commune de Neupré annonce

    Vu la trop forte prolifération de sangliers  sur le territoire et leur présence régulière auprès des habitations, des chasseurs ont été désignés en collaboration avec la DNF pour en réduire le nombre. Ce n’est pas de gaieté de cœur.. mais ces animaux portent atteinte à la biodiversité, sont potentiellement dangereux pour l’homme et occasionnent de très, très importants dégâts sur de multiples propriétés de la commune.
     Pas d’affolement donc en cas de coups de feu proches de vos maisons et durant la nuit.

    La  Commune de Neupré 

     

    Importants dégâts

    Cette opération d’envergure se veut toutefois ponctuelle. « Ce n’est évidemment pas de gaieté de cœur que nous avons pris cette décision, insiste Virginie Defrang-Firket. Mais ces dernières semaines, nous avons constaté énormément de dégâts sur de multiples propriétés de la commune. Des jardins ont été entièrement retournés. Nous étions sollicités de toute part. » Leur présence auprès des habitations devenait en effet des plus problématiques. Responsables de nombreux accidents de voiture, les sangliers peuvent également s’avérer dangereux pour l’humain.

    Au-delà de l’impact sur l’homme, ces animaux portent atteinte à la régénération forestière et à la biodiversité. « Il faut savoir que la surdensité de sangliers est l’une des causes principales de régression de certaines espèces sensibles. Sur leur passage, les sangliers détruisent les micro-habitats que d’autres animaux utilisent comme refuge ou site de production », explique la bourgmestre.

     

    31 juil sangli.jpg

     

  • De plus en plus de dénonciations, délation auprès de la police, politiques etc ! Ça balance pas mal !!! même dans les petits villages

    Lien permanent

    Confinement, déconfinement, reconfinement partiel : il y a de quoi ne plus s’y retrouver. D’autant plus que le respect des règles sanitaires en conséquence de cette crise sanitaire un côté très polarisant.

    Port du masque, rassemblements sociaux, respect de la bulle sociale : autant d’éléments qui ont suscité l’adhésion d’une grande partie de la population. Mais pas de tous les citoyens et c’est là que s’est formé un système de délation auprès des services de police. Des personnes estimant suivre les règles ont souvent interpellé les policiers pendant la période de confinement. Et même pendant le déconfinement !

    Dénonciation, pas délation

    Le durcissement des mesures, que l’on sentait arriver depuis un petit temps, a relancé ce mécanisme.

    Le constat a été effectué à Namur, Bruxelles ou Liège.

    Moins à Charleroi où la police met en avant un tassement de ce type de plaintes.

    « La position de la zone de police est de répondre à toute réquisition, afin de vérifier la situation et de verbaliser les constatations d’infractions », constate le commissaire David Quinaux.

    « Il y a une hausse des appels des citoyens », observe de son côté Olivier Libois, chef de corps de la zone de police de Namur.

    « Mais je préfère parler de dénonciations plutôt que de délations qui ont un motif plus méprisable.

    Lorsque nous recevons ces appels, nous nous livrons d’abord à une analyse macroscopique.

    On essaie de voir si nous devons orienter nos contrôles vers un quartier ou un créneau professionnel spécifique. Un exemple : si 80 % des night-shops reviennent dans les plaintes que nous recevons, nous y accorderons de l’attention. Sans ça, nous n’avons pas de raison de le faire. »

    « Il n’a pas son masque »

    Les cas les plus fréquents ?

    « Les plaintes sont le plus souvent individuelles.

    Une personne en balance une autre parce qu’elle ne porte pas de masque.

    On a parfois quelques plaintes au niveau du respect des distances dans l’Horeca même si, à Namur, 99 % des établissements ont bien collaboré.

    On a simplement constaté certains oublis par rapport à la distance du 1m50 lorsque les gens se faisaient dos. »

    « Les mesures devenant plus restrictives, les appels ont effectivement tendance à augmenter », reconnaît également Jadranka Lozina, porte-parole de la zone de police de Liège.

    « La dénonciation d’infractions a toujours existé.

    Ces informations permettent à la police de réagir, de vérifier l’information et de constater les faits.

    Dans le cadre d’une police de proximité, nous adaptons alors la réaction adéquate par rapport aux faits dénoncés. »

    « Nous avons un peu plus d’appels de ce style », confirme Ilse Van de Keere, porte-parole de la zone de Police Bruxelles-Capitale Ixelles.

    « Personne ne veut vivre dans une société de délation et nous misons principalement sur le civisme et le bon sens de notre population.

    Maintenant, nous avons également un rôle à jouer lorsqu’on nous appelle et que nous constatons une infraction. »

    Par JM 

    Source

     

  • De nombreux coups de fils à la police, Depuis que des groupes de gens du voyage se sont installés dans les communes de Tihange , Wanze et Amay

    Lien permanent

    Depuis que des groupes de gens du voyage se sont installés dans les communes de Wanze et Amay la semaine dernière, la zone de police Meuse-Hesbaye reçoit une quantité importante de coups de fil de citoyens dénonçant des agissements suspects.

    Dans la plupart des cas, ces personnes établissent un lien - sans fondement - avec la présence des gens du voyage.

    Rien que dans la nuit de lundi à mardi, 5 appels de ce type ont été reçus par les policiers.

    Selon le commissaire Longrée, ce phénomène reflète un sentiment subjectif d’insécurité plutôt qu’une réelle menace.

    « Les personnes qui nous appellent n’ont aucune informations pratiques et il nous est impossible d’établir une liaison entre les faits décrits et les gens du voyage. »

    Bien souvent, les appels concernent le passage de véhicules immatriculés en France, la présence de personnes suspectes ou des tentatives de vol.

    « S’il y a réellement des agissements suspects, il nous faut au moins un numéro de plaque.

    C’est extrêmement compliqué pour nous d’aller faire des remarques aux gens du voyage sans avoir un numéro de plaque. On tient note de l’appel, mais il n’y a rien de concret derrière.

    C’est presque de la paranoïa. »

    Amay : Le food truck du concierge du stade de la Gravière dégradé

    Article complet  avec photos de Pierre Tar  Clic ici 

    Pour empêcher la venue des gens du voyage à Nandrin une tranchée au terrain de foot de Templiers Nandrin

    Gens du voyage à Amay: d’autres terrains proposés aux footeux pour éviter La Gravière

    Une trentaine de caravanes escortée sur le parking du foot de la Gravière à Amay

  • La police met en garde !!! attention aux arnaques

    Lien permanent
    Belgian Federal Police
    Méfiez-vous d'un faux SMS qui circule depuis peu.
    Le message indique que le Conseil national de sécurité a décidé d'accorder une compensation financière aux citoyens.
    Il s'agit bien sûr d'un faux message.
    Ne cliquez jamais sur les liens des messages douteux et supprimez directement ces messages.

     

    https://www.safeonweb.be/…/un-message-de-smishing-au-nom-du

    Vous voulez en savoir plus sur les faux messages ?

    Les cybercriminels abusent l'actualité pour rendre l'internaute curieux.  Faites toujours attention aux faux messages ou au phishing.

    Reconnaissez à temps les faux messages !

  • Pour empêcher la venue des gens du voyage à Nandrin une tranchée au terrain de foot de Templiers Nandrin

    Lien permanent

    116430471_287755735886143_286639124616304903_n.jpg

     

    La semaine dernière, la commune de Nandrin a fait creuser une tranchée de 40 à 50 cm de large et de profondeur sur 100 mètres de long, qui borde le parking des installations du Péry.

    Une solution radicale pour éviter une nouvelle installation illégale des gens du voyage sur le terrain de football « A », voisin du parking, sur lequel deux groupes se sont déjà installés, il y a deux ans et pas plus tard que le mois dernier.

    « Il y avait trois rayons de blocs en béton, comme des Lego, pour les empêcher d’accéder au site mais ils ont réussi quand même en tirant ou en poussant les blocs », rappelle Michel Lemmens, le bourgmestre PS de Nandrin.

    Des blocs qui restent en place sur le parking, en complément : « On peut passer à une voiture, car le parking doit pouvoir rester accessible (les entraînements sont censés reprendre en fin de semaine), mais ce n’est pas possible d’entrer pour une voiture avec une caravane », précise-t-il.

    « Pas fait pour ça »

    Des mesures temporaires, jusqu’au 15 août normalement.

    « Je fais respecter la loi.

    On l’avait planifié dès le départ du groupe précédent.

    Marchin a labouré le terrain où ils s’installaient, nous ce n’est pas possible.

    Il n’y a pas de racisme sous-jacent.

    C’est juste que le terrain de foot n’est pas un terrain d’accueil des gens du voyage, il n’est pas fait pour ça et peut être potentiellement abîmé.

    Il existe des terrains adéquats ailleurs. »

    Mais pas suffisamment.

    « Certes mais Nandrin fait partie d’une zone de police regroupant 10 communes.

    Pourquoi pas créer un terrain d’accueil, j’en ai déjà discuté autour de moi mais où est-ce le plus judicieux?

    Ce serait plus simple à décider dans une monozone.

    Nandrin n’a pas de terrain pour cela, il faudrait alors en acheter un, mais est-ce opportun? », s’interroge-t-il.

     

    « Un mode de vie différent »

    D’autant que les expériences d’accueil l’ont refroidi. « Il y a deux ans, le groupe avait été relativement correct.

    Mais le mois dernier, j’ai reçu entre 200 et 400 plaintes de Nandrinois car ils allaient sonner aux portes, on m’a rapporté des bagarres, des crachats...

    Il n’y a pas eu de dégâts, il faut le reconnaître (la machine à laver et la batterie de voiture ont été abandonnées après leur départ par d’autres personnes...).

    Mais si le foot avait été en activité, cela aurait créé des problèmes.

    Et leur mode de vie ne correspond pas au nôtre, dans un contexte exacerbé par la crise du Covid, c’est compliqué. »

    Une installation qui risque de faire polémique.

    « J’ai déjà dégusté.

    Vous savez, moi, les bien-pensants...

    Toutes les solutions sont les bienvenues. Ils peuvent téléphoner à la Première Ministre. »

    Et s’ils s’installaient malgré tout sur le parking, comme à la Gravière d’Amay ?

    « Quand c’est un parking, ici considéré comme voirie communale, on a plus de capacité d’agir, via verbalisation, paiement forcé de p.-v. etc.

    L’expulsion n’est pas plus facile toutefois », nuance-t-il.

    Article et rédaction par Annick Govaers 

    Source

     

     

    116713465_283143256119246_1641007940058011982_n.jpg

  • Toutes les infos COVID-19 Conférence de presse du mercredi 22 Juillet 2020, Yves Van Laethem absent, il est en quarantaine

    Lien permanent

    Yves Van Laethem absent de la conférence presse: il est en quarantaine après avoir rencontré quelqu’un qui était positif au coronavirus

    La Belgique enregistre en moyenne 184,3 nouvelles contaminations par le coronavirus chaque jour, soit une augmentation de 89 % au cours de la période du 12 au 18 juillet, relève mercredi l’Institut de santé publique Sciensano.

    Au cours de la même période, 12 personnes ont été admises par jour à l’hôpital et 3 sont décédées en moyenne toutes les 24 heures.

     

    SPF Santé publique, Sécurité de la Chaîne alimentaire et Environnement

     

    En Français à la 14:12 minutes 

  • Un astéroïde classé comme «potentiellement dangereux» par la NASA «frôlera» la Terre d’ici quelques semaines

    Lien permanent

    Ces derniers jours, les amateurs de l’espace ont pu observer à plusieurs reprises la comète Neowise. On espère qu’ils en ont profité puisque cette occasion ne se représentera plus avant… 6.800 ans !

    D’ici là, des dizaines de milliers d’autres objets spatiaux passeront « près » de notre belle planète. Parmi ceux-ci, il y en a un que la NASA tient particulièrement à l’œil depuis peu.

     

     

     

    D’ici septembre, l’astéroïde « 2011 ES4 », dont le diamètre est évalué entre 20 et 50 mètres, a en effet été classé comme « potentiellement dangereux » par la National Aeronautics and Space Administration.

    Le 1er septembre, il devrait en effet « frôler » la terre, en passant à environ 72.000 kilomètres au-dessus de nos têtes. Énorme, oui, mais pas tant que ça. Cette distance ne représente qu’un cinquième de la distance entre la Terre et la Lune.

    Vu son « petit » diamètre, l’astéroïde ne devrait, dans le pire des cas, et s’il était amené à changer de trajectoire, pas causer de dégâts trop importants. En effet, il devrait se dégrader une fois arrivé dans notre atmosphère. Mais l’impact pourrait tout de même provoquer un dégagement d’énergie similaire à ce qu’il s’était passé à Tchéliabinsk, dans l’Oural, en 2013 (voir vidéo ci-dessous).

     

     

    Mais rassurez-vous, on en est encore loin.

    Source

  • Le Blog Villageois SudInfo du Condroz était au ralenti pour une bonne raison !!! retour à la normal dès aujourd'hui

    Lien permanent

    Votre blogueuse étant occupé à l'organisation d'un des beaux moments de la vie de famille , n'était plus disponible pour la rédaction de l'information villageois du Condroz depuis un petit moment , pour finalement vivre samedi le grand jour !!! 

    Le cœur heureux, nous avons été béni des Dieux par la météo, nous avons eu la chance de vivre une bien belle journée, qui restera dans la mémoire et le livre de l'histoire de notre famille !!!!

    C'est un bien grand jour que celui où le bonheur s'affirme dans un rituel qui, depuis toujours, reprend les gestes scellant les promesses de l'amour.
    Le mariage est l'accomplissement d'un rêve et le commencement de nombreux autres.
    Chaque fois qu'un homme et une femme unissent leurs destinées, c'est comme si le monde recommençait, en mieux et en plus beau...C'est comme si le monde renaissait sous le signe de la tendresse grâce à la consécration d'un amour vrai et rempli de promesses.

    Merci de votre fidélité de lecteur pendant cette période , dès aujourd'hui les informations du local et les utiles pour les lecteurs seront sur le blog Villageois de Nandrin pour le Condroz et parfois plus encore.

     

     

     

     

  • Attention si vous êtes allés faire vos courses au Lidl , Les symptômes peuvent être aggravés !!!

    Lien permanent

    En accord avec l’AFSCA, Viangro retire le hamburger de boeuf épicé 500g de la vente et le rappelle auprès des consommateurs en raison d’une présence potentielle de E. Coli STEC. LIDL Belgique demande à ses clients de ne pas consommer ce produit et de le ramener au point de vente dans lequel il a été acheté.

    Les personnes qui ont mangé la viande concernée et qui présentent des troubles intestinaux sont invitées à consulter leur médecin traitant et à lui signaler cette consommation. Les symptômes peuvent être aggravés chez les jeunes enfants, les femmes enceintes, les sujets immunodéprimés et les personnes âgées.

    Pour toute information complémentaire, les consommateurs peuvent contacter le service clients de Lidl, joignable gratuitement au 0800/7.35.20.

     

    Description du produit

    – Nom du produit : Hamburger de boeuf épicé

    – Date limite de consommation (DLC) (« A consommer jusqu’au ») : 19/07/2020 et 20/07/2020

    – Période de vente : du 13/07/2020 au 15/07/2020

    – Nature de l’emballage : ravier en plastique

    – Poids : 500g

    Le produit a été vendu via les magasins Lidl en Belgique.

    Pour toute information complémentaire, contactez le service clients de Lidl (0800/73520 (gratuit)

    Source

     

     

     

     
  • Attention Fièvre, crampes et diarrhée: attention si vous y avez fait vos courses, il est demandé de ne surtout pas le consommer

    Lien permanent

    1 alerte  attention.jpg

    Fièvre, crampes et diarrhée: attention si vous y avez fait vos courses, le produit retiré de la vente et il est demandé de ne surtout pas le consommer

    il est demandé de ne surtout pas le consommer

    Les supermarchés OKay et OKay Compact demandent à ses clients ayant acheté des brochettes de porc entre le 9 et le 13 juillet de les ramener en magasin. La présence de salmonelle a été détectée dans la viande. Le produit a été retiré de la vente, en concertation avec l’Agence pour la sécurité de la chaîne alimentaire (Afsca).

    Lors de contrôles microbiologiques internes dans son laboratoire, OKay a constaté la présence de salmonelle dans les brochettes de porc portant la date limite de consommation du 16/07/2020, indique la filiale du groupe Colruyt dans un communiqué diffusé mardi.

     

     

     

     

    Les clients qui ont acheté ce produit sont invités à ne pas le consommer et à le ramener en magasin, où il leur sera remboursé.

    Les symptômes possibles d’une intoxication causée par la salmonelle sont fièvre, crampes abdominales et diarrhée. Ces symptômes se déclarent généralement dans un délai de 12 à 48 heures après l’ingestion.

    La viande était conditionnée en paquet de 300 grammes (numéro d’article : 16255).

    Plus d’informations auprès du service clientèle de Colruyt : 0800/99 124.

     

    Source

     

     

  • Voici la présentation du village de Villers-le-Temple, Si vous souhaitez qu'il remporte l'élection du « Plus beau village de Wallonie » Voter !!!!

    Lien permanent

    Voici la présentation du village de Villers-le-Temple (Liège) :

    Villers-le-Temple est un village de la commune de Nandrin, situé en province de Liège.

    Le village possède un patrimoine architectural remarquable.

    Le château de la Commanderie est sans conteste le cœur historique du village.

    L’église paroissiale dispose d’une dalle tumulaire d’un chevalier de l’Ordre du Temple Gérard de Villers.

    Des croix de granit de tombes des XVIIe et XIIIe siècles flanquent le mur méridional de l’église.

    Si vous souhaitez que Villers-le-Temple remporte notre élection du « Plus beau village de Wallonie », n’hésitez pas à inviter vos amis pour qu’ils partagent cet article et qu’ils puissent donner leur(s) vote(s) ! Toutes les infos ci-dessous…

    À partir de ce samedi 4 juillet, Sudinfo.be et les journaux La Meuse, La Nouvelle Gazette, La Province, Nord Eclair et La Capitale vous invitent à participer à notre élection

    «  Élisez le plus beau village de Wallonie ».

    Vous avez jusqu’au 15 juillet pour voter !

    60 villages – que vous avez choisis entre le 20 juin et ce 3 juillet – sont en course.

    À découvrir en photos et en vidéo :

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Source

  • Villers-le-Temple Nandrin dans Elisez le plus beau village de Wallonie !!! Vous avez jusqu’au 15 juillet pour voter!!!

    Lien permanent

    Elisez le plus beau village de Wallonie: voici les 60 villages retenus, vous pouvez commencer à voter!

    Villers-le-Temple (Cliquez ici pour découvrir ce village et votez pour lui)

    C’est parti ! À partir de ce samedi 4 juillet, Sudinfo.be et les journaux La Meuse, La Nouvelle Gazette, La Province, Nord Eclair et La Capitale vous invitent à participer à notre élection «Élisez le plus beau village de Wallonie».

    Vous avez jusqu’au 15 juillet pour voter!

    À partir de ce samedi 4 juillet, Sudinfo.be et les journaux La Meuse, La Nouvelle Gazette, La Province, Nord Eclair et La Capitale vous invitent à participer à notre élection «Élisez le plus beau village de Wallonie».

    Vous avez jusqu’au 15 juillet pour voter!

     

    60 villages – que vous avez choisis entre le 20 juin et ce 3 juillet – sont en course.

    Stéphane Bern est l’ambassadeur du concours!

     

    Source

     

    Lire la suite

  • Attention le Centre Antipoisons informe Le berce géante et soleil est en pleine floraison, donc danger !!!

    Lien permanent

    Antigifcentrum - Centre Antipoisons - Poisoncentre

    Vous informe 

    Le berce géante et soleil est en pleine floraison. Le berce géante et soleil est en pleine floraison. Vous pouvez trouver cette plante dans la nature, le long des autoroutes, des chemins de fer et sur les terres non cultivées. Il est préférable de ne pas la toucher car la combinaison du contact cutané avec la sève et la lumière du soleil peut provoquer de lésions qui ont l’aspect d’une brûlure. En savoir plus https://bit.ly/2Nq8AY9

  • Les gens du voyage ont laissé de nombreux déchets qui ont dû être ramassés par les ouvriers communaux, le site va être totalement fermé pour empêcher le retour des caravanes.

    Lien permanent

    Nandrin: un nouveau dispositif a été installé pour bloquer les gens du voyage

    Le 14 juin dernier, des gens du voyage, originaires de Valenciennes, se sont installés sur le terrain de football du club de Templiers-Nandrin avec 17 caravanes.

    Une situation que le bourgmestre, Michel Lemmens a rapidement pris en main. Après avoir discuté avec eux sur place, le bourgmestre a autorisé leur présence jusqu’au 29 juin, à condition qu’ils respectent les règles de savoir-vivre.

    Mais le moins que l’on puisse écrire est que ces règles de savoir-vivre n’ont pas été respectées. Tout d’abord, ils ont abordé avec insistance les citoyens pour leur proposer des services contre rénumérations.

    Ensuite, ils n’ont guère respecté le voisinage et enfin, s’ils sont partis plus tôt que prévu ce samedi, ils ont laissé derrière eux un amas de déchets et de crasses, y compris des excréments !

    Ils ont ainsi abandonné une batterie de voiture, une petite machine à laver, un seau, des bouteilles en plastic, du linge, des gobelets et autre bidon en plastic notamment, sur et aux abords du terrain de football.

    « Les gens du voyage sont partis samedi et les ouvriers de la commune sont venus directement nettoyer le site. De gros blocs ont aussi été installés pour empêcher de nouvelles caravanes de pénétrer sur le site.

    C’est un problème récurrent. La dernière fois, ils s’étaient installés sur le terrain sur lequel peut atterrir l’hélicoptère médicalisé de Bra-sur-Lienne.

    Cette fois, ils se sont installés sur un terrain qui n’est plus d’actualité pour l’instant. Ils avaient laissé un monticule de déchets divers », regrette Francis Dupont, le président du club de football de Templiers-Nandrin.

    « Ces gens du voyage ont versé une caution à leur arrivée.

    Nous avons conservé cette caution qui ne couvrira pas l’ensemble des heures supplémentaires du personnel communal. Ils ont aussi payé le même tarif qu’à Amay par caravane et par jour.

    Ils se sont installés sur un terrain qui était en chantier et nous avons dû stopper ce chantier suite à leur présence.

    Nous leur avons fourni des sacs poubelles et nous sommes venus les collecter tous les jours. Ils nous ont prévenus vendredi matin qu’ils partiraient samedi à 16h et c’est ce qu’ils ont fait », précise le bourgmestre de Nandrin, Michel Lemmens.

    « Nous avons refermé le site avec des blocs en béton, le double par rapport à la dernière fois. Les ouvriers du Service des Travaux ont nettoyé le site ce samedi.

    A l’avenir, en concertation avec le club de football, nous allons réfléchir à une solution définitive pour empêcher la venue des gens du voyage.

    Soit installer des barrières, soit créer un mini-fossé pour empêcher le passage des caravanes.

    J’ai reçu de nombreuses plaintes des riverains et il y en a eu aussi beaucoup sur les réseaux sociaux

    C’est peut-être ce qui a provoqué leur départ plus tôt que prévu », conclut Michel Lemmens.

    Article et rédaction de Marc Gérardy

    Source

     

  • Des blocs de sécurisation anti-intrusion installé à Fraineux Nandrin sur l'infrastructure du RES Templiers- Nandrin

    Lien permanent

    Un dispositif anti-bélier, lourds et résistants,  conçus pour une sécurisation optimale bloquera l'accès à tous les véhicules , gens du voyage ou pas tentant de forcer un passage .

    Les villageois et riverains seront soulagés, la commune de Nandrin est prévoyante pour l'avenir.

    Les gens du voyage laissent de nombreux dégâts, les autorités communales ont fait mettre en place un dispositif anti-bélier.

    Soucieux de la sécurité et de tous dépôts !!!

    Car il semblerait, que samedi les dégâts et détritus étaient nombreux .

    Félicitations aux personnels voiries, qui ont rendu les lieux  parfaitement propre aujourd'hui dimanche 21 juin 2020 .

    Une semaine après l'arrivée des gens du Voyage à Fraineux Nandrin.

    105033871_267637507783335_5126414422698033641_n.jpg

    105563567_274552606936406_2087424189204527527_n.jpg

    105405537_1004221793355970_1412281406931055076_n.jpg

     

     

    Témoignage et photo d'un Nandrinois utilisateur du Club de Foot Templiers Nandrin et d'un riverain après le passage des gens du voyage à Nandrin

    Photos d'un riverain !!!

     

    83678995_3913807498694608_8967622488111857050_n.jpg   104655278_270162064190991_9007156173472355758_n.jpg  105833556_710477976422072_2057394826554621962_n.jpg 105043358_549423402392913_5083210890694410438_n.jpg 105588251_1198877363776823_8457011866769879778_n.jpg

     

    Les riverains soulagés du départ des gitans à Nandrin clic ici article de 2018

    Photo archive de de 2018

    Article complet et des photos clic ici 

     

     

  • Témoignage et photo d'un Nandrinois utilisateur du Club de Foot Templiers Nandrin et d'un riverain après le passage des gens du voyage à Nandrin

    Lien permanent

    Voici le témoignage d'un des utilisateurs des implantations de foot qui dès le début à noué le dialogue avec les gens du voyage .

     

    Sic "

    Aucun dégât (j'ai vérifié ce matin).

    Tout était nickel mis à part la chaîne coincée sous un bloc de béton communal.

    C'était même plus propre que quand il y a matches ou entraînements à Templiers (je ne vous dis pas les gobelets, bouteilles etc.

    que les coaches, délégués et autres ramassent à chaque fois).

    Et je pense qu'avoir une démarche constructive dans ce cas de figure est la meilleure approche.

     

     

    Article complet et des photos clic ici 

     

    temoignage.jpg

    git20 juin.jpg

     

    gif-nouveau.2.gifPhotos d'un riverain !!!

     

     

    83678995_3913807498694608_8967622488111857050_n.jpg

    104629021_587513928635712_8760059153397521320_n.jpg

    104655278_270162064190991_9007156173472355758_n.jpg

    105833556_710477976422072_2057394826554621962_n.jpg

    105043358_549423402392913_5083210890694410438_n.jpg

     

     

     

     

     

    105588251_1198877363776823_8457011866769879778_n.jpg

     

     

    Les riverains soulagés du départ des gitans à Nandrin clic ici articler de 2018

     

    Parfois le mot  "stigmatisé"  mérite de rappeler la définition !!!

    Dénoncer, critiquer publiquement quelqu'un ou un acte que l'on juge moralement condamnable ou répréhensible : Stigmatiser les responsables .

    Attribuer à l'ensemble d'un groupe social les défauts d'une minorité dans un but  .

  • Les gens du voyage ne respectent pas le savoir-vivre de la commune à Nandrin

    Lien permanent

    Dimanche dernier, des gens du voyage se sont installés sur le terrain de football du club de Templiers-Nandrin.

    Une situation que le bourgmestre, Michel Lemmens a rapidement pris en main.

    Après avoir discuté avec eux, le bourgmestre a autorisé leur présence jusqu’au 29 juin, à condition qu’ils respectent les règles de savoir-vivre.

    Mais depuis quelques jours, les gens du voyage proposent leurs services aux Nandrinois… de manière insistante.

    « Je viens d’avoir la visite de deux individus avec une drôle d’attitude sonnant à toutes les portes.

    Ils proposent des services pour le nettoyage de Klinkers », « Deux personnes viennent de me proposer de démousser mon toit ».

    Depuis quelques jours, les messages de mise en garde se multiplient sur les réseaux sociaux du côté de Nandrin.

    En effet, dimanche dernier, les gens du voyage se sont installés sur le terrain de football de Templiers, à Nandrin.

    Si leur présence n’est pas vue d’un très bon œil par tous, le bourgmestre Michel Lemmens leur a donné l’autorisation de rester jusqu’au 29 juin, à condition de respecter les règles de la commune.

     

    Dès leur arrivée, le bourgmestre a prévu les services de police mais les moyens sont limités pour agir directement, dans le but de les déloger.

    Michel Lemmens s’est alors rendu sur place pour discuter avec les gens du voyage.

    Beaucoup de plaintes

    Une présence qui dérange de plus en plus puisque les gens du voyage, originaires de Valenciennes ne respectent pas ce qui avait été prévu au départ.

    « Nous avons beaucoup de plaintes car ils ne sont pas respectueux du savoir-vivre.

    Ils abordent avec insistance les citoyens pour leur proposer des services.

    Nous sommes dans une zone où les personnes sont relativement respectueuses et manifestement, ils ne sont pas du tout dans cet esprit-là.

    J’ai un suivi régulier avec la police qui est présente de manière forte et renforcée.

    Il y a de la part des gens du voyage des attitudes désobligeantes.

    À 8h du matin, le 29 juin, ils doivent être partis ! », insiste le bourgmestre.

     
    Les 17 caravanes présentes se sont installées en partie sur le terrain principal et aux abords du terrain, actuellement laissés au repos.
     
    Il y a moins de deux ans, des gens du voyage s’étaient déjà arrêtés dans la commune.
    Mais il ne s’agit pas cette fois-ci, des mêmes familles.
     
    Article de Amélie Dubois 
     
     
    Autres articles du même sujet .
     
     
  • Les gens du voyage quittent Fraineux Nandrin aujourd'hui samedi 20 juin après-midi

    Lien permanent

    Il semblerait, source des riverains de Fraineux Nandrin, que les gens du voyage quittent , ou seraient entrain de partir du village de Fraineux Nanndrin !!!

     

    Dimanche dernier, des gens du voyage se sont installés sur le terrain de football du club de Templiers-Nandrin.

    Une situation que le bourgmestre, Michel Lemmens a rapidement pris en main.

     

    Autres articles du même sujet .
     
  • Vigilance et prudence face à l'affluence de sangliers sur Nandrin et Neupré

    Lien permanent

     

    Témoignage d'un Neupréens

    Sic " Les faits: 

    Ce jeudi 11 juin à 7h du matin, il y avait une laie avec 6 marcassins en train de jardiner chez moi  .

    Jusqu'à présent c'était du labourage de pelouse, mais maintenant les bacs à fleurs sont renversés et les plantes sont arrachées sans autorisation(sic). 

    Il y a 2 mois  vers  23h il y avait 6 sangliers adultes en train de pique -niquer sans autorisation dans mon jardin. 

    La grande haie est protégée depuis des années par une clôture anti- sangliers, mais les 20m de haie en IF de 1m de largeur à l'avant de la maison est violée brutalement depuis  quelques semaines et  est en voie de protection par du grillage soudé (sans subside).

    L'allée du garage est fermée le soir depuis des années par une barrière solide. 

    Mes pérégrinations dans les magasins de bricolage de la région, à la recherche de matériel de protection  en cette période de semi confinement me font rencontrer moultes personnes avec la même problématique aussi bien à Neupré que Nandrin. 

    Auriez- vous la possibilité de publier un article afin que les victimes  se manifestent, et qu'ensemble nous demandions l'intervention rapide des responsables politiques locaux  pour endiguer ce fléau . 

    D'avance je vous remercie, en espérant trouver une solution dans l'intérêt du plus grand nombre.

    À 72 ans  et après 35 ans de vie à Neupré, je suis fatigué de me battre contre .

    Département de la Nature et des Forêts - DNF

    Direction de Liège

    Rue Montagne Ste - Walburge 2 bâtiment 2 • B - 4000 Liège

    Tél. : +32 (0) 4 224 58 70

    Fax : +32 (0) 4 224 58 77

    Responsable : Hervé PIERRET, Directeur

    Coordonnées des cantonnements

    Nous avions déjà publié sur le sujet dans les colonnes du Blog l' automne 2019

    Voici des extraits des articles 

    Avec 35.000 animaux abattus cet hiver, la saison 2019-2020 constituera une nouvelle année record en prélèvement de sangliers.

    C’est le Département de la Nature et des Forêts de Wallonie (DNF) qui l’annonce.

    Il a demandé un ultime effort aux chasseurs dans les zones où les sangliers sont les plus nombreux.

    Que faire quand une harde de sangliers a élu domicile à proximité de sa maison ? Peut-on nourrir les animaux qui se trouvent dans les parcs communaux ?

    Que faire d’un animal sauvage blessé ? Autant de questions que de nombreuses personnes se posent régulièrement, sans pour autant savoir où trouver une réponse fiable.

    À Liège la solution 

    C’est pour pallier cette lacune que l’échevinat du Bien-être animal liégeois lance cette semaine ses permanences virtuelles du vétérinaire communal.


    Concrètement, Philippe Schutters, le vétérinaire notamment affecté à la Ville de Liège, se fendra régulièrement d’un petit billet qui sera ensuite posté sur Facebook, dans lequel il donnera des conseils avisés aux propriétaires d’animaux ou à ceux qui seraient amenés à en côtoyer de temps à autre.


    Les Liégeois sont également invités à lui poser leurs questions (via le mail echevinat.bienetreanimal@liege.be). Celles qui relèveront de l’intérêt commun seront traitées et feront l’objet de réponses ultérieures.

    Lire la suite

  • Compteurs à budget Il vous reste 10 jours pour réaliser l’opération et éviter la coupure

    Lien permanent
    Resa

    L'annonce 

    Compteurs à budget – Il vous reste 10 jours pour réaliser l’opération et éviter la coupure

    Voici les étapes à réaliser impérativement pour éviter la coupure automatique de votre compteur le 30 juin !
    Quel que soit votre solde disponible (même si vous aviez un solde positif avant le confinement) !

    1) Nous vous invitons à passer sans tarder votre carte une première fois dans votre compteur
    2) Passez-la ensuite dans une borne de rechargement sans effectuer de rechargement
    3) Et puis à nouveau dans votre compteur.

    Cette opération maintiendra le gel de votre solde mais vous évitera une coupure d’alimentation automatique !

     Attention, si vous ne réalisez pas cette opération, votre compteur sera automatiquement coupé le 30 juin en matinée même s’il affiche un solde positif 

    Des questions? Vous trouverez vos réponses ici 
    http://www.resa.be/cab/

  • Faites attention si vous avez acheté ces bonbons vendus dans plusieurs magasins: vos enfants risquent la suffocation !!!

    Lien permanent

    La présence de ces additifs ne représente pas un danger pour la santé mais peut présenter un risque dans des denrées alimentaires de type « gelée » par exemple, car elle rend les produits plus solides et peut dès lors provoquer des étouffements, essentiellement chez les enfants qui y sont moins attentifs. Le risque de suffocation est principalement dû à la taille, la forme et la consistance ferme de cette confiserie.

    L’AFSCA a donc décidé de retirer ces produits de la vente et de les rappeler auprès des consommateurs.

    L’AFSCA demande de ne pas consommer ces produits et de les ramener au point de vente dans lequel ils ont été achetés.

    Les produits ont été vendus via différents magasins en Belgique.

    Pour toute information complémentaire, vous pouvez prendre contact avec le point de contact de l’AFSCA pour les consommateurs : 0800/13.550 ou pointdecontact@afsca.be.

    Description des produits

    Nom du produit : Fruitery Jelly Assorted Bag

    Catégorie du produit : confiserie – bonbons gélifiés

    (Coupes de gelée au goût fruité : fraise, raisin,

    ananas et pomme)

    Numéro de lot : tous les lots sont concernés

    Poids : 285 g

     

     

     

     

    Nom du produit : Jelly straws

    Catégorie du produit : confiserie – bonbons gélifiés

    Numéro de lot : tous les lots sont concernés

    Poids : 260 g

     

     

    Nom du produit : Boy jelly fruity bites

    Catégorie du produit : confiserie – bonbons gélifiés

    Numéro de lot : tous les lots sont concernés

    Poids : 1280g

     

     

    Nom du produit : Girl jelly fruity bites

    Catégorie du produit : confiserie – bonbons gélifiés

    Numéro de lot : tous les lots sont concernés

    Poids : 1280g

     

     

    Nom du produit : Fruitery Jelly assorted jar

    Catégorie du produit : confiserie – bonbons gélifiés

    Numéro de lot : tous les lots sont concernés

    Poids : 1000g

    Source et infos clic ici 

     

  • Attention Fièvre, nausées, diarrhée, fatigue intense, Carrefour rappelle un de ses produits du rayon charcuterie

    Lien permanent

    Fièvre, nausées, diarrhée, fatigue intense: Carrefour rappelle un de ses produits du rayon charcuterie pour risque de toxi-infection!

    La société Detry a annoncé, jeudi, qu’elle retirait de la vente et rappelait le pâté au poivre vert Carrefour vendu au rayon charcuterie, en raison d’un manque de conservateur.

    Le produit rappelé est le pâté de campagne au poivre vert Carrefour de 150g, dont la date limite de consommation est le 10/07/2020 et le code EAN est le 5400101047914. Le lot concerné porte le numéro 2412. Il a été distribué dans les magasins Carrefour.

    Le rappel de produit est dû à un manque de conservateur, qui ne permet pas de garantir la tenue du produit jusqu’à la fin de la durée de vie, entraînant un éventuel risque de toxi-infection pour le consommateur. Les symptômes sont : des nausées, des vomissements, des crampes et des douleurs abdominales, une diarrhée, une déshydratation, une fatigue intense, et de la fièvre.

    Pour toute information complémentaire, il est possible de contacter le service consommateurs Carrefour Belgique en composant le numéro gratuit 0800.9.10.11, de 8h30 à 20h00 les jours ouvrables et de 9h à 17h le samedi.

     

    Toutes les infos clic ici 

  • Le Centre Régional de Crise a procédé à un nouvel état de la situation de sécheresse en Wallonie ce mardi 16 juin.

    Lien permanent

    Source info du Gouverneur 

    Hervé Jamar, Gouverneur de la province de Liège

     

    Le Centre Régional de Crise a procédé à un nouvel état de la situation de sécheresse en Wallonie ce mardi 16 juin.

    Il en ressort que les précipitations de ces deux dernières semaines ont eu un effet bénéfique temporaire pour les eaux de surface, les sols et la végétation, mais qui tend déjà à s’estomper. La distribution publique de l’eau est globalement sous contrôle même si des difficultés locales se font ressentir dans certaines communes dont l'Administration communale de Theux et Trois-Ponts, en province de Liège, qui ont pris des mesures de restriction quant à l’usage de l’eau via des arrêtés de police.

    Même si la situation reste actuellement sous contrôle, elle mérite encore une vigilance particulière car la situation de sécheresse rencontrée depuis deux mois perdure. Pour préserver les ressources en eau et garantir un approvisionnement normal au cœur de l’été, il est important que les citoyens continuent à faire un usage raisonné de l’eau de distribution.

    https://www.facebook.com/La-commune-de-Trois-Ponts-102031101464121/

  • Votre Blogueuse n'a pas la prétention d'une comparaison avec un grand journaliste (Sacha Daout )!!! mais à mon niveau je comprend mieux !!!

    Lien permanent

    Depuis presque 10 ans, j'anime ( j'informe) avec le blog Villageois sur Nandrin et le Condroz, Blog qui depuis des années est souvent très souvent numéro un des Blogs Villageois de chez Sudinfo, le mois de mai 2020, le Blog Villageois Nandrin à fait plus de 100.000 sessions !!!! quand les autres blogs tout aussi méritent font 60000 sessions .

    Je ne vais pas rentrer dans un savent calcul; juste vous dire que le blog a obtenu des millions de visites !!!

    J'ai souvent eu des coups bas !!!

    Censures ,menaces, sur ma personne et ma famille !!! parfois même en raison d'une publication dans le journal dont je n'ai aucun pouvoir, je ne suis pas journaliste, juste Blogueuse !!!

    Pendant longtemps, j'ai subi souvent de la rétention d'information, je fait au mieux pour donnée de l'information rapide , afin d'informer ,d'avertir etc le tout gratuitement .

    La semaine passé, avec rapidité vous avez été averti du manège de personnes, malhonnêtes se présentent au nom de l'IDEN, ou pendant le week-end de la fête des pères l'installation des gens du Voyage .

    Justement !!! en voici la raison de mon article !!!

    Quand , j'informe d'une situation dans le village, je ne suis pas responsable de votre compréhension , ni de vos réactions .

    Mon article , annoncent la présence des gens du voyage sur les implantations du Foot de Nandrin, était une information !!!

    Un habitant m'a fait un procès d'intention publiquement sur un groupe Facebook local, en prétendant que je faisais un appel à la haine etc, lorqu' il n'est nullement question de tels propos dans l'article. (juste une interprétation de cette personne )

    La même personne s'attaquent à l'enseigne du Blog à savoir Sudinfo, Sic" le Blog information de caniveau " etc !!!

    J'en passe d'autre sur l'enseigne SI

    Oui je suis nul en orthographe,oui j'ai d'autre défaut , il me semble pourtant que même si les mots sont mal orthographié, ils sont du moins comprit .

    J'ai souvent baissé les bras face à de tels personnages !!!

    D'autres par leurs harcèlements, mon rendu service, j'ai découvert une vie meilleur. 

    J'en profite pour dire MERCI .

    Je me remettais souvent en question, trop souvent , puis aujourd'hui, je découvre l'interview de Sacha Daout dans le journal Sudinfo , que je partage ici dans mon billet du jour !!!

    Et waouhhh, je vais voir l'avenir différemment,  car quand un vous agresse, des milliers, que dis-je, des millions d'autres lecteurs sont satisfait!!!

    Merci à eux!!! les rageux, si mes informations vous perturbe !!! régler le problème avec votre conscience , j'ai peut-être mis le doigts sur une de vos lacunes.

    Vouloir plaire à tout le monde, c’est déplaire à soi-même !!!

    Si une personne ne vous apprécie pas, il est de son droit de ne pas vous regarder ou de s’éloigner de vous si elle le désire.

     Vous ne pouvez pas plaire à tout le monde, ni tolérer l’intolérable.

    Plaire à tout le monde, c'est plaire à n'importe qui.

    Quand on fait de grandes choses, il est difficile de plaire à tout le monde.

     

    Sacha Daout, l’homme de la crise à la RTBF: «On a menacé de mort mes enfants!»

    Sic"

    Vous étiez en fait un peu le bouclier entre certains téléspectateurs et le monde scientifique (et politique)…

    Certains attendaient aussi des réponses qui auraient permis d’alimenter la théorie du grand complot. Cette émission devait dire la vérité. Quand c’était très grave, il fallait le dire, quand c’était rassurant aussi. Mais le simple fait d’essayer d’être un peu rassurant même dans les moments les plus durs ne devait pas masquer le reste et on ne masquait pas ! Mais les insultes, elles, arrivaient : « Toi, tu protèges le gouvernement etc. » Autant dans « À votre avis » et comme débatteur dans « C’est vous qui le dites » je suis habitué aux critiques, mais là, être menacé, personne n’y est préparé, encore moins quand ça touche tes enfants !"

    Sacha Daout interview 

    On peut dire que vous avez été l’homme de la situation, à la RTBF, pendant toute cette crise ? Ou bien que vous avez été mis à toutes les sauces ?

    Je ne dirais pas que j’étais l’homme de la situation… En fait c’était une succession de hasards. Pour « Questions en prime », j’étais dispo parce que « À votre avis » s’arrêtait et qu’on voulait garder un lien avec le public. Mais je n’ai pas eu l’impression d’être mis à toutes les sauces. J’étais là et content d’avoir été là, de ne pas avoir été touché par le virus et d’avoir pu continuer mon boulot.

    Avec « Questions en prime », tous les jours, vous avez gagné en popularité.

    Ce n’était pas l’objectif recherché pour moi en particulier mais, pour l’émission en général, de voir que les gens posaient de plus en plus de questions, et nous félicitaient pour cette émission... Forcément qu’il y a une popularité en plus quand tu fais des émissions qui réunissent plus de 600.000 téléspectateurs. Même s’il y a toujours cette minorité de gens qui passent leur journée à insulter. À ça, j’étais moins préparé…

    Moins préparé aux insultes ?

    Je ne suis pas préparé aux insultes, aux menaces ! La différence c’est que les messages insultants que je reçois quand je présente « À votre avis », c’est « Salaud de libéral ! » ou « Salaud de socialiste ! » et parfois pour la même émission ! Pour une même émission, on me traite des deux, ça, ça va ! Mais dans « Questions en prime », les messages d’insulte touchent à quelque chose de plus privé. Quand on démontre avec des scientifiques qu’en période de confinement, quand on est dans son jardin, chez soi, on ne doit pas porter son masque mais qu’il sera utile en période de déconfinement, eh bien, ce discours-là a déclenché une espèce de colère et de haine incroyables. Là, on ne me traite plus de « sale gauche » ou de « sale droite », mais on m’envoie des messages du style : « On souhaite que te gosses crèvent du Covid, et on n’hésitera pas à venir leur tousser dessus si un jour on les croise dans la rue ! » Ça, c’est un degré de violence encore supérieur ! Il y a eu aussi une volée le jour où on a dit avec les experts que la chloroquine ne donnait pas des résultats à 100 % sûrs et certains. Et là, à nouveau, j’ai reçu : « Pourvu que t’en crèves ! »…

    Vous étiez en fait un peu le bouclier entre certains téléspectateurs et le monde scientifique (et politique)…

    Certains attendaient aussi des réponses qui auraient permis d’alimenter la théorie du grand complot. Cette émission devait dire la vérité. Quand c’était très grave, il fallait le dire, quand c’était rassurant aussi. Mais le simple fait d’essayer d’être un peu rassurant même dans les moments les plus durs ne devait pas masquer le reste et on ne masquait pas ! Mais les insultes, elles, arrivaient : « Toi, tu protèges le gouvernement etc. » Autant dans « À votre avis » et comme débatteur dans « C’est vous qui le dites » je suis habitué aux critiques, mais là, être menacé, personne n’y est préparé, encore moins quand ça touche tes enfants !

    Qu’avez-vous fait ?

    Je n’ai plus répondu. Je ne suis pas allé à la police car, pour moi, c’est l’œuvre de demi-dingues. Mais ça te touche, ça te marque. Tu te dis quand même qu’il y a des gens qui souhaitent de te voir crever ! Ça a été crescendo, au fur et à mesure de la tension et de la nervosité de la population. Je ne comprends pas comment, en 2020, des gens prennent leur clavier pour menacer quelqu’un !

    Être populaire, vous en rêviez petit ?

    Je voulais deux choses petit. J’avais deux images quand je m’endormais. D’abord, gagner une Coupe en tant que joueur de foot pour le Standard. Je marquais le but de la victoire dans un stade en folie ! Je n’ai finalement pas marqué ce but, mais quand j’ai travaillé au Standard (comme directeur de la communication), on a gagné une coupe de Belgique et ça a été des images incroyables ! L’enfant que j’étais s’est un peu dit : « Tiens, j’y suis ! » Le 2e truc, c’est que je rêvais d’être un artiste, un comédien. Je pense que ce qui m’a donné ce goût-là, c’est quand je suis allé voir un spectacle de Guy Bedos avec mes parents. J’étais fasciné. Je suis ressorti de là en me disant : « Qu’est-ce que j’aimerais bien être un jour sur scène ! Et passer à la télévision ! »

    Mais comment avez-vous bifurqué vers le journalisme ?

    Assez bizarrement. Gamin, j’avais un enregistreur et je ne loupais aucune des émissions de foot en radio. Et je me suis mis à les imiter. Je commentais des matchs de foot imaginaires et je m’enregistrais. C’était le journalisme sportif à la base… Et j’ai commencé à Canal C.

    Le sport aujourd’hui, quelle place occupe-t-il dans votre carrière ? Parlons franchement : le poste de directeur des sports à la RTBF, longtemps occupé par Michel Lecomte, est ouvert depuis plusieurs mois. Vous étiez cité parmi les possibles successeurs.

    Michel Lecomte, symboliquement, le remplacer, aurait été quelque chose de très fort. Il a été le 1er journaliste à m’avoir emmené dans un stade de foot, c’était un derby, Standard-FC Liège. Et voilà que Michel s’en va, figure historique de la RTBF : il aura un successeur mais ne sera pas remplacé. Il y a une nuance. Alors oui, j’ai regardé l’appel d’offres. Je me suis demandé si j’y allais ou pas. La crise Covid commençait à arriver. Et j’ai eu le sentiment que c’était quelque chose qui n’était pas pour moi. Peut-être que je manque d’expérience de terrain en journalisme sportif, il y a eu deux ou trois signaux. Le signal ultime pour ne pas y aller a été un matin, au réveil. Je me suis dit : « Je suis heureux ». C’est peut-être d’un optimisme béat mais c’est comme ça. J’ai la plus belle des chances : je suis heureux ! Quand je vois mes potes, quand je suis au boulot – j’ai une amitié franche avec François De Brigode, on travaille avec un vrai esprit de groupe à l’info –, j’ai des enfants fabuleux… Si on m’avait permis de choisir ma vie, à deux ou trois détails près, j’aurais choisi celle-là ! (sourire) Donc, les petites ambitions personnelles. Je ne réfléchis pas à ce que je voudrais être dans un an ou deux.

    À quoi ressemblera votre été après la fin d’« À votre avis » et le dernier « Questions en prime » le 30 juin ?

    Je prends un mois de vacances pendant lesquelles je ne veux plus rien entendre… si ce n’est le bruit d’un barbecue et d’une piscine. Et ensuite j’aurai 2 semaines de présentation au JT.

     

    Article et rédaction par  Charlotte Vanbever

    Source

  • Les gitans resteront deux semaines à Nandrin

    Lien permanent

    Ce dimanche après-midi, des gens du voyage se sont installés sur les terrains de football à Templiers-Nandrin, rue du Péry.

    Ces caravanes se sont posées en partie sur le terrain principal et aux abords de ce terrain, actuellement laissés au repos.

    La police de la zone du Condroz s’est rendue sur place pour constater les faits mais les moyens sont limités pour pouvoir agir directement.

    Ce lundi, le bourgmestre Michel Lemmens a fait le point sur la situation.

    Un arrêté d’expulsion

    « J’ai pris un arrêté d’expulsion des gitans.

    Mais l’idée est qu’ils puissent rester deux semaines car c’est pratiquement impossible de les déloger.

    Nous avons convenu d’un encadrement : ils vont être raccordés à l’eau et à l’électricité. Il y aura également un système de ramassage des déchets.

    Le tout, à leur frais.

    Deux semaines c’est acceptable, j’espère qu’ils tiendront parole et s’en iront après.

    Il nous appartiendra ensuite de mieux bloquer l’endroit et de prendre des dispositions pour que ces personnes ne soient plus à cet endroit dans deux semaines.

    Ils sont en partie aussi sur le terrain de football et risquent de l’endommager », explique Michel Lemmens.

    Il y a moins de deux ans, des gens du voyage s’étaient déjà arrêtés dans la commune.

    Mais il ne s’agit pas des mêmes familles.

    « Cette fois-ci, ils sont originaires de Valenciennes, ce ne sont pas les mêmes clans.

    Il y a au total 17 caravanes et 34 véhicules », poursuit le bourgmestre qui espère qu’ils vont tenir parole.

    Article et rédaction par Amélie.D 

    Source

     

  • Des gens de voyages se sont posés dans les installations du club de Templiers-Nandrin, le bourgmestre de Nandrin s’est rendu sur place

    Lien permanent

    Vers 14h ce dimanche après-midi, une trentaine de caravanes immatriculées en France ont pénétré dans les installations du club de football la Royale Entente Sportive Templiers-Nandrin, rue du Pery.

    Ces caravanes se sont posées en partie sur le terrain principal et aux abords de ce terrain, actuellement laissés au repos.

     

    Des plots non dissuasifs

    Une situation que le bourgmestre Michel Lemmens, mis au courant peu de temps après, ne connait que trop bien.

    Il y a moins de deux ans, des gens du voyage s’étaient déjà arrêtés dans la commune : «La zone de police du Condroz s’est rendue sur place pour constater les faits, mais les moyens sont limités pour pouvoir directement agir.

    Il est impossible de les chasser dans ces conditions. Il faut leur rappeler que ce n’est pas un endroit dédié à ce genre d’activité. Désormais, nous nous trouvons dans une situation désagréable, car le confinement est encore bien présent », déclare Michel Lemmens.

     

    « Nous avons été informés qu’un groupe souhaitait venir à Nandrin et nous avons donc installé des plots en béton par précaution en concertation avec la police.

    Malheureusement, cela n’a pas empêché ces personnes de forcer la barrière d’entrée et de déplacer ces deux blocs », déplore le bourgmestre.

     
    Michel Lemmens s’est rendu sur place : « Je n’ai pas encore de précision, mais je suppose qu’il s’agit du même groupe provenant de Lille qui est venu il y a moins de deux ans. Lors de ma venue, il y avait peu de monde et je n’ai croisé personne pour le certifier à ce stade ».

    Il fera le point sur la situation ce lundi concernant une future expulsion, mais aussi sur un accès à un point d’eau : « Nous entrerons en contact avec un médiateur de la Région wallonne avant de mettre en place un avis d’expulsion pour les inciter à partir.

    Cet avis serait exécutable en 24 heures et nous pourrions alors envisager d’opter pour la manière forte dans un second temps. J’espère sincèrement que nous n’en arriverons pas là et que tout se passera bien ».

     

    Maxime Gilles

    Article et rédaction Par Maxime Gilles

    Source

    gitans,nandrin

     

     

    « J’ai pris un arrêté d’expulsion des gitans. Mais l’idée est qu’ils puissent rester deux semaines car c’est pratiquement impossible de les déloger. Nous avons convenu d’un encadrement : ils vont être raccordés à l’eau et à l’électricité. Il y aura également un système de ramassage des déchets. Le tout, à leur frais. Deux semaines c’est acceptable, j’espère qu’ils tiendront parole et s’en iront après. Il nous appartiendra ensuite de mieux bloquer l’endroit et de prendre des dispositions pour que ces personnes ne soient plus à cet endroit dans deux semaines. Ils sont en partie aussi sur le terrain de football et risquent de l’endommager », explique Michel Lemmens.

    Article complet clic ici 

    Reportage au journal de RTL Info Des gens du voyage se sont installés hier à Nandrin

    Voir la vidéo clic ici 

    Source RTL Clic ici 

     

     

     

     

  • Reportage au journal de RTL Info Des gens du voyage se sont installés hier à Nandrin

    Lien permanent

    Des gens du voyage se sont installés à l'improviste sur un terrain appartenant au club de football de Nandrin. 

    Interview du Bourgmestre Michel Lemmens .

     

    Voir la vidéo clic ici 

    Source RTL Clic ici 

     

  • Des caravanes de gens du voyage se sont installés au foot du Péry à Fraineux Nandrin aujourd'hui dimanche 14 juin 2020

    Lien permanent

    Il semblerait, source des riverains de Fraineux Nandrin , la venue des gens du voyage avec installation au parking du foot au Pery Fraineux Nandrin .

     

    Plus d'infos dans les éditions à venir .

    Des gens de voyages se sont posés dans les installations du club de Templiers-Nandrin dimanche après-midi. Il y a deux ans, des caravanes s’y étaient déjà installées. Prévenu, le bourgmestre de Nandrin Michel Lemmens fera le point sur la situation lundi.

    Toutes les infos clic ici 

    « Nous avons été informés qu’un groupe souhaitait venir à Nandrin et nous avons donc installé des plots en béton par précaution en concertation avec la police.

    Malheureusement, cela n’a pas empêché ces personnes de forcer l’entrée », déplore le bourgmestre.

    Article complet et toutes les infos clic ici 

    gitans2.jpg

     

     

  • Soyez prudents et prévoyants, Orages, pluies abondantes, grêle et fortes rafales, alerte et activation du 1722

    Lien permanent
     

    L’avertissement concerne toutes les régions à l’exception du littoral et est valable à partir de vendredi 16h00 jusqu’à samedi 05h00.

     

     

    Ce numéro vise à décharger le numéro d’urgence 112 en cas d’intempéries et éviter que des personnes dont la vie est en danger potentiel ne doivent attendre inutilement lorsqu’elles contactent les secours.

    Toutefois, dans certaines régions, le 1722 dirigera les appels vers les guichets électroniques des services d’incendie, pendant la période des mesures dues au Covid-19.

     

    « Le numéro 1722 ne sera accessible qu’aux habitants des communes dont la zone de secours (service d’incendie) ne dispose pas d’un guichet électronique pour les interventions non urgentes des pompiers.

    Si votre service d’incendie dispose d’un formulaire électronique, vous devez utiliser ce formulaire lorsque vous avez besoin de l’aide non urgente des pompiers.

    Si votre service d’incendie dispose d’un formulaire électronique, mais que vous n’avez pas d’accès à internet ou que le guichet électronique ne fonctionne pas pour des raisons techniques, vous pouvez exceptionnellement appeler le 112 (pas directement au service d’incendie) pour obtenir l’aide des pompiers en cas de tempête ou d’inondation », précise le SPF Intérieur.

    Source