Actualités sportives

  • Liège -Bastogne - Liège les 27 et 28 avril 2019 Liège

    Lien permanent

     
     

     Au coeur de la Doyenne avec la Province de Liège. 

    RDV les 27 avril et 28 avril pour un week-end de rencontres, d'animations et d'une arrivée au coeur de Liège. 

  • Les classements au Mémorial Antoine Demoitié à Nandrin

    Lien permanent
    Les classements

    GP Antoine Demoitié – Nandrin

    Cadets U17 (57 participants)

    1. Senne Thonnon (Genk)

    2. Noah Detalle (VC Ardennes) + 0 : 02

    3. Lucas Jacques (Sprint 2000)

    4. Théo Lowie (EC Wallonie)

    8. Alessandro Martocchia (Leopoldsburg)

    9. Lucas Laurent (Chevigny)

    12. Noah Doyen (Chevigny)

    16. Maxime Ceccato (Chevigny)

    18. Cian Uijtdebroeks (Sprint 2000)

    24. Jens Verbrugghe (EC Wallonie)

    Juniors U19 (55 participants)

    1. Hugo Jot (FRA/Charleville)

    2. Louis Coqueret (FRA/Charleville)

    3. Dayan Van Rillaert (Sprint 2000) + 0 : 45

    8. Alexandre Vaes (Chevigny) + 0 : 59

    10. Tom Dedry (VC Ardennes)

    22. Noah Fastres (EC Wallonie)

    29. Tom Hamelryckx (VC Ardennes) + 2 : 05

    Express

    Paquot. Le Braivois Tom Paquot (WB Développement) a pris, ce samedi, la huitième place du GP Tombroek-Rollegem, deuxième manche des U23 Road Series, une compétition belgo-néerlandaise pour U23. Ses coéquipiers Frehen (35e) et Rex (49e) ont terminé le Tour des Flandres U23, sans pour autant sprinter pour la victoire.

    En U19. Noah De Graef est le seul provincial à boucler le Paris-Roubaix des Juniors, ce dimanche. Chez les pros, outre la victoire de Gilbert, le Thimistérien Boris Vallée prend la 59e place dans l’Enfer du Nord.

    « J’étais regardé », s’agace le Pépin du VC Ardennes. Dans les vallons condruziens qui durcissent le tracé de Nandrin, Detalle a dû se contenter, au sprint, de la deuxième place. N’ont pas qu’il ait été devancé par plus rapide, mais bien par plus rusé. « Avec Cian, nous avons dû prendre la course en mains car la majorité du peloton nous regardait à la moindre attaque », relate le Cadet U17, qui vient de signer deux victoires en autant de semaines. « Nous avons bien roulé, avant que tout ne se joue dans le dernier tour. Un Flamand a attaqué, et personne n’a réagi. Du coup, il fallait rouler pour revenir mais personne ne voulait relayer donc j’ai dû venir attendre le sprint. Finalement, j’échoue à cinq mètres du vainqueur. C’est frustrant, car certains ne collaborent pas et attendent le sprint. J’ai pris ma part de relais, mais d’autres n’ont pas roulé. »

    C’est, aussi, la loi dure loi du sport. Et avec son quatrième podium de l’année dans la musette, Detalle n’est pas le plus à plaindre. « J’avais de bonnes jambes à la fin, et je monte tout de même sur le podium », relativise celui qui part, ce mardi, pour trois jours de stage avec l’équipe nationale à La Gleize. « Mais j’aurais forcément préféré gagner. » Uijtdebroeks doit lui se satisfaire de la 18e place. En Juniors, Vaes prend lui la 8e position d’un Mémorial Antoine Demoitié dominée par un duo français venu de Charleville.

    PAR MAXIME SEGERS

    Source 

  • Belle réussite pour la Corrida de Villers le Temple

    Lien permanent

     

    Belle réussite pour une belle organisation .

    C'était la première de 3 dates annoncées sur Nandrin pour les 3 corridas ,

    La météo et une superbe organisation ont fait le succès de l'événement .

    Maintenant, il faudra attendre septembre pour retrouver la même organisation au village de Nandrin

    13co.jpg

     

  • Le Mémorial Antoine Demoitié se tient ce dimanche à Nandrin, les infos

    Lien permanent

    Jamais deux sans trois ? Noah Detalle compte bien confirmer l’adage, ce dimanche, sur le circuit de Nandrin. Le Pépin du VC Ardennes, qui vient d’aligner deux succès consécutifs sur Gand-Wevelgem U17 puis au Mémorial Jimmy Duquennoy dimanche dernier, compte bien continuer sur ma lancée. « Je suis en confiance », admet celui qui courrait depuis plus d’un an après sa première victoire en Cadets.

    « Cette victoire à Gand-Wevelgem m’a enlevé de la pression, provoqué un déclic. A Bury, samedi dernier, j’ai été gêné par une chute. J’ai dû remettre ma chaîne puis repartir une vingtaine de secondes derrière le peloton. Je suis encore rentré à quatre kilomètres de l’arrivée, et je pensais à remonter pour me placer au sprint. Puis une opportunité s’est présentée, j’ai attaqué aux 500 mètres et ce n’est jamais revenu. Un petit coup de chance. »

    Detalle sourit. La réussite aussi. Lui qui peinait à scorer après des campagnes tonitruantes en U15 revient sur la scène nationale. Ce jeudi, il s’est même offert un succès fort symbolique, sur le Championnat du Hainaut de contre-la-montre. Aligné hors compétition, le Verviétois a dominé un autre provincial, lui aussi spécialiste de la discipline, reléguant Uijtdebroeks à près de 31 secondes sur un tracé de 11,8 kilomètres. « Dommage qu’aucun championnat de Wallonie n’est organisé, mais je suis en confiance pour les prochains chronos. Ce dimanche, je roule à Nandrin pour honorer la mémoire d’Antoine Demoitié.

    Je ne connais pas le tracé, et je ne sais pas trop à quoi m’attendre. Je veux m’amuser, continuer sur ma lancée avant mon premier stage en équipe nationale, de mardi à jeudi prochain à La Gleize. Ce sera un moment fort car je n’ai encore jamais été repris sous le maillot azur. » Et là encore, il croisera la route de Uijtdebroeks. Les deux provinciaux ne se quittent décidement plus… Départ à 13h pour les Cadets (12 tours, 51,6km), à 15h pour les Juniors (17 tours, 73,1 km). Inscriptions et vestiaires à la Salle Sprumont.

    MAXIME SEGERS

    Source 

    Bilstain. Les vététistes pourront se retrouver ce samedi à Bilstain, pour une manche de la CUP 5. Les pilotes de BMX se retrouveront de leur côté à Blegny, pour une manche de Coupe de Wallonie BMX.

    Boris Vallée. Un seul Liégeois disputera Paris-Roubaix dimanche. Le Thimistérien Boris Vallée, très en verve au Circuit de la Sarthe (2e et 4e d’étape), figure dans la sélection Wanty-Gobert. Ce sera sa 4e participation à Paris-Roubaix. Chez les Juniors, Julien Gaspard et Noah De Graef figurent dans la sélection wallonne.

    LBL. La version U23 de Liège-Bastogne-Liège Espoirs ne réserve aucune surprise par rapport au changement de parcours annoncé dans nos colonnes en janvier. Le final est déplacé à Blegny, samedi prochain.

    Tour des Flandres Espoirs. Robin Ernst, Jeremy Frehen et Laurenz Rex figurent dans la sélection wallonne reprise pour disputer le Tour des Flandres Espoirs, ce dimanche, autour d’Audenarde. Le « Ronde U23 » fait partie de la Coupe des Nations.

    M.S

  • Aujourd'hui 13 avril 2019 Corrida à Villers le Temple

    Lien permanent

    13 avril à Villers-Le-Temple 

    7 septembre à Nandrin 

    30 novembre à Saint-Séverin

     

    Source

    Les 3 Corridas de Nandrin

  • 3ème Mémorial Antoine Demoitié et Gd Prix Administration Communale de Nandrin le 14 avril 2019

    Lien permanent

    Cadets : Départ 13H00 pour 12 circuits de 4.3 kms soit 51.6 kms
    Juniors : Départ 15H00 pour 17 circuits de 4.3 kms soit 73.1 kms
    Inscriptions : Salle La Fanfare - Place A. Botty à 4550 Nandrin
    Départ : coin rue Le Tombeu et rue des Martyrs

    3ème Mémorial Antoine Demoitié et Gd Prix Adm. Com. Nandrin

  • Huy - Flèche Wallonne Elites & Femmes le 24 avril 2019

    Lien permanent

    Huy - Flèche Wallonne Elites & Femmes

  • L’entente Hesbaye Condroz la conférence " le Volontariat dans le Monde de l’Associatif"

    Lien permanent

    Mardi soir la conférence débat sur le volontariat avec Benoit Tilman, Entente Sportive Hesbaye Condroz, intervenant principal : Monsieur Stéphane COUDYZER, Juriste .

    Informations utiles dans le milieu sportif mais également dans le bénévolat .

    Informer, accompagner et outiller pour un volontariat de qualité
    http://www.levolontariat.be/informer-accompagner-et-outiller-pour-un-volontariat-de-qualite
    La loi relative aux droits des volontaires

    Le statut des bénévoles (ou volontaires) est encadré par la loi du 3 juillet 2005 relative aux droits des volontaires. Celle-ci définit les droits et devoirs des bénévoles mais aussi les obligations des organisations qui les accueillent.
    Consulter le texte de loi dans sa version actuelle

    volon.jpg

     

    Fondée en 1950 la Royale Entente Sportive Hesbaye Condroz, enregistrée sous le matricule 6312 auprès de l’Union Belge de Football, a pour but d’aider les clubs de football affiliés auprès d’elle dans leur vie quotidienne.
    Elle organise notamment tous les ans plusieurs challenges destinés aux équipes de jeunes, ainsi qu’un trophée réservé aux équipes premières et doté de nombreux prix offerts par les différents sponsors de l’Entente.
    De plus, l’Entente représente également ses clubs affiliés auprès des différentes instances provinciales telles que le « Comité Provincial » ou la « CPE » (Commission Provinciale d’Etudes).

    Monsieur Tilman, comment vous êtes-vous retrouvé à la présidence de l’Entente Sportive Hesbaye-Condroz ?

     

    J’étais déjà membre de l’assemblée générale et du conseil d’administration depuis quelques années. Depuis quelques semaines, un vent de renouveau souffle sur l’Entente Sportive Hesbaye-Condroz. Lorsque Marc Derenne, l’ancien président a annoncé qu’il se retirait, j’ai proposé ma candidature et je me suis finalement engagé pour un mandat de trois ans. Vu l’expérience et l’expertise que j’ai pu acquérir lors de ma fonction de président à Jehay, ce poste m’intéressait car j’estime que le réseau de l’ancrage local des clubs peut amener des possibilités de développements sociosportifs en touchant le plus possible de jeunes.
    Quels sont justement les objectifs que vous vous êtes fixés avec l’Entente Sportive Hesbaye-Condroz ?

     

    La première chose que nous avons faite est de mettre en place des commissions de travail. Ensemble, nous avons défini plusieurs priorités. Nous désirons, par exemple, nous rapprocher des clubs via une communication plus moderne. Nous aimerions relancer des sélections Hesbaye/Condroz pour les jeunes car cela fait déjà quelques années que ces dernières n’ont plus eu lieu. Nous essayerons aussi d’organiser des tournois tout en essayant de nous répartir équitablement sur le territoire. Dans ce cadre d’idée, nous avons déjà prévu deux journées sportives fin mars et début avril en collaboration avec le club de Verlaine. Le but est d’encadrer les enfants et de les faire progresser d’un point de vue sportif. Il y aura également des actions fair-play et défenses des valeurs du sport.

     

    Doit-on également s’attendre à des changements au niveau du Challenge Hesbaye-Condroz ?

     

    Pas fondamentalement. Mais il y aura peut-être quelques petits changements dans le règlement de la compétition. C’est justement un point que nous examinerons lors de notre prochaine réunion. Cette compétition doit tenir compte des périodes de préparation des clubs qui, en début de saison, sont souvent demandeurs de matches amicaux.

    https://nandrin.blogs.sudinfo.be/archive/2019/02/08/benoit-tilman-la-presidence-de-l-entente-sportive-hesbaye-co-272906.html

  • Le BC. SAINT-SEVERIN ; un petit historique du club et droit de réponse du Club

    Lien permanent

    Cet article n’a pas la prétention d’être d’une parfaite exactitude historique, mais il est raconté avec toute la chaleur et la ferveur populaire qui caractérisent bien tous les Saint-Séverinois.

    Donc soyez tolérants et indulgents si la précision d’une date est incorrecte ou manquante.

    La mémoire populaire a parfois ses lacunes !

    Les origines du Club.

    L’initiative de créer un club de billard « Carambole » (3 billes) à Saint-Séverin, revient à Joseph Vermeulen. Le local trouvé dans une pièce du « Café des Touristes », sur la place Félix Gonda (Ancien bourgmestre de Saint-Séverin), vite rejoint par des Saint-Séverinois ; comme Rudy Berger, Lucien Drigo, Robert et Patrice Rome, Patrice Lallemand, Fernand Neuray,… (Et d’autres que nous oublions sûrement).

    Les racines sont bien ancrées au pied de l’Église Romane de Saint-Séverin en Condroz, d’inspiration clunysienne (Cluny en Bourgogne-Franche-Comté).

    La plupart des joueurs étaient des débutants, vite les règles et principes élémentaires intégrés, chacun progresse à son rythme et certains même très rapidement ; peut-être que les biens faits des patrons de l’Église, Saints Pierre et Paul, leurs ont donnés des ailes.

    Le vrai nom du Club et son matricule à la fédération de billard.

    Par certitude, pour avoir cette précision, nous avons contacté la Fédération, qui nous répond ceci : le Club se nomme le « BC. SAINT-SEVERIN » (orthographe exacte, sans abréviation et sans accent) et est répertorié sous le matricule « LLH 24 » depuis 1979 à la fédération « FRBBLL ». En ajoutant que c’est actuellement la seule appellation admise.

    La « FRBBLL » (Fédération Royale Belge de Billard - Liège-Luxembourg) et qui dépend elle-même de la « FRBB » (Fédération Royale Belge de Billard) créée en 1906.

    1er déménagement.

    Avec l’arrivée des nouveaux affiliés, le Club se trouve un peu à l’étroit au « Café des Touristes » et déménage moins de 100 m plus loin, pour rester proche de ses racines. C’est en 1980 que le Club est hébergé à l’étage de l’ancienne maison communale (avant la fusion des communes en 1977) et d’une des écoles du village. Le local est plus spacieux et permet d’offrir plus de possibilités de jeu. Surtout que les joueurs progressent, autant individuellement que collectivement, d’une façon remarquables. Le « BC. SAINT-SEVERIN » commence à être reconnu dans la région.

    Il y reste logé jusqu’à la vente du bien public au privé.

    2ème déménagement.

    Le club doit donc quitter le local et se voit proposé une salle à l’étage de la « Maison d’Ovide Musin » (Nandrin 1854 - Brooklyn 1929). Mr. Ovide Musin est un célèbre violoniste connu internationalement.

    Ce choix est difficile pour le Club qui s’éloigne de ses origines au point que plusieurs joueurs n’acceptent pas cette délocalisation et quittent le Club. N’ayant d’autre choix à Saint-Séverin ni ailleurs à proximité, le Club y prend ses quartiers à contre cœur.

    Nombreux joueurs (créateurs du Club) partis ; le Club doit affilier de nouveaux joueurs et comme en football, effectuer des transferts.

    Malgré les nouveaux joueurs arrivés, ils progressent individuellement.

    Ce choix, finalement, n’est pas si mal puisque le local est encore plus grand et nettement plus accueillant. Après plusieurs années, le club se voit une nouvelle fois signalé que pour les besoins d’une nouvelle expansion des services de l’administration communale, il doit à nouveau déménager.

    3ème déménagement.

    C’est en 2017 que le Club se voit offrir la salle derrière le café « Le Musin » (aujourd’hui, « La Nandrinoise », anciennement « Le Cercle d’Agrément Catholique »), un espace encore plus grand qui permet d’y installer 4 billards. Le BC. SAINT-SEVERIN », pour l’ouverture de son nouveau (et peut-être le dernier !) local a organisé un match de gala entre le Champion du Monde (Belge) et le 2ème du Championnat de Belgique.

    Toujours est-il que le Club ne cesse de grandir et de franchir de nouveaux échelons.

    Difficultés rencontrées lors de nos recherches.

    Il faut bien constater que la tâche n’était pas aisée. Aves les différentes appellations du Club et ses différents logos. Comment pouvoir en retracer l’histoire de manière correcte et surtout d’éviter la confusion des anciens, puisqu’un autre club existait bien à Nandrin le « LLH16 BC. NANDRIN ».

    Nous n’avons trouvé aucune trace historique qui parlerait d’une fusion entre les 2 clubs Nandrinois.

    Rumeur ou vérité ?

    Il se dit que des changements du logo et du blason du club voudraient ou devraient être changés, en y ajoutant la mention de « Nandrin » et en supprimant l’Église de Saint-Séverin. N’ayant pu vérifier ces bruits, nous ne nous aventurerons pas sur ce terrain glissant.

    Toujours est-il que des bribes de cette volonté sont déjà bien visibles, le logo du Club sur le bandeau où défilent des logos des clubs de la FRBBLL, n’est plus le blason original (qui fête cette année son 40ème  anniversaire d’existence) et celui que porte fièrement chaque joueur du BC. SAINT-SEVERIN.

    Autre indice trouvé dans les classements est de voir que plusieurs joueurs se sont inscrits sous le nom de club « BC SAINT-SEVERIN - NANDRIN », club totalement inconnu à la FRBB.

    Pensées sages et totalement neutres de notre équipe.

    Perdre ou vouloir oublier ses racines n’est jamais sain. C’est une autre manière de perdre son histoire et son identité ou… vouloir cacher son passé.

    Pour en arriver dans le futur à se demander …
    - « Mais d’où vient-on ? »
    - « Mais qui sommes-nous vraiment ? ».

     

    Imaginez un court instant que la Belgique décide de ne plus célébrer ces femmes et ces hommes qui se sont battus, parfois au péril de leur vie, ceux qui ont souffert le martyr dans les prisons allemandes, ceux qu’on appelle les « Les anciens combattants et prisonniers des 2 guerres » ; qui l’accepterait ?

    Personne !

    Enfin nous l’espérons… quoi que, en cherchant un peu, à 2 pas de chez nous, voilà ce qui est déjà autorisé à Saint-Séverin !

    Un manque total de respect pour ceux qui voulaient nous offrir la liberté !

     

    Article de l’équipe du Blog de Nandrin.

    Photo tête d'article de Maïté Brocha 

     

    Droit de réponse du Club 

    En tant que Directeur sportif du BC St-Severin - Nandrin, je m'adresse au(x)  responsable(s) du Blog de Nandrin. J'aimerai savoir depuis quand ce blog est devenu la tribune de discussions calomnieuses et le relais de la vengeance d'une personne (le fondateur en question) qui fut, il y a quelques années, exclue de notre club.

    Par gentillesse, nous l'avons réintégré il y a quelques temps à tort apparemment puisqu'il reprend ses anciennes habitudes de destruction. Notre club ne s'est jamais aussi bien porté, sportivement et financièrement, depuis que nous sommes installés dans notre nouveau local. Les titres de Champion de Belgique avec Richard Witkowski en 2018 et Raphaël Simon en 2019 viennent confirmer cette bonne santé du club nandrinois, ainsi que sa gestion et l'excellente collaboration de tous ces membres pour en faire un des plus enviés de la région Liège-Luxembourg.

      Au vu de ces excellents résultats tant régionaux que nationaux, lors d'une finale organisée chez nous, le bourgmestre nous signala que, pour notre image commune, ce serait encore mieux si le nom Nandrin pouvait figurer dans notre communication. Cette idée fut acceptée immédiatement pour faire connaître encore mieux notre commune.

    Donc rien à voir avec le manque de respect des anciens dont une personne nous accuse nous accuse. Par contre, que viennent faire ici  ces pensées sages et neutres de votre équipe (!) en parlant de guerre et de liberté.

    Quels rapports ? En vous lisant, on dirait que certaines personnes ne sont pas encore passées au 21ème siècle ! D'autre part, vous faites remarquez que vous n'avez pas pu vérifier les preuves des bruits que vous avancez.

    Le minimum de l'impartialité de la personne qui a écrit cet article, était de prendre contact avec le comité de notre club. Pour respecter notre droit de réponse, j'espère que vous publierez notre réaction à ces insinuations mensongères. Claude Crefcoeur

    Joueur inscrit sur le nom du BC SAINT-SEVERIN - NANDRIN .JPG

    Joueur inscrit sur le nom du BC SAINT-SEVERIN - NANDRIN 2.JPG

    55887652_2945734285453588_3449263900132900864_n.jpg

    Logo défilant sur le bandeau de la RFBBLL.JPGLogo frbb.JPG

    Logo original (40 ans) 1.jpg

    Logo original (40 ans) 2.jpg

    Partie des clubs inscrits à la FRBBLL.JPG

  • le 14 avril 2019 3ème Mémorial Antoine Demoitié et Gd Prix Administration Communale de Nandrin

    Lien permanent

    Cadets : Départ 13H00 pour 12 circuits de 4.3 kms soit 51.6 kms
    Juniors : Départ 15H00 pour 17 circuits de 4.3 kms soit 73.1 kms
    Inscriptions : Salle La Fanfare - Place A. Botty à 4550 Nandrin
    Départ : coin rue Le Tombeu et rue des Martyrs

    3ème Mémorial Antoine Demoitié et Gd Prix Adm. Com. Nandrin

  • Point Vert de l’Adeps aujourd'hui 31 mars 2019 à Villers le Temple

    Lien permanent

    Ouverte à tous, le parcours fléché est à suivre à votre rythme, seul ou accompagné, sans aucune contrainte et à choisir en fonction de la forme du moment.
    La participation aux marches adeps est tout à fait gratuite.
    Clubs sportifs, associations de parents, mouvements culturels, d'autres encore, animent ces activités et font connaître leur village, leurs paysages, leur patrimoine.
    A vos bottines !

    Aujourd'hui 31 mars de 8:00 à 18:00

    Espace des Templiers
    Rue Joseph Pierco 4
    4550 Villers-le-Temple

    Internet :http://www.adeps.be

  • Marche de jour ffbmp samedi et dimanche 30 et 31 mars 2019

    Lien permanent

    Samedi: de 7:00 à 15:00
    Dimanche: de 7:00 à 15:00
    Du 30 au 31 mars

    Distances : 04-08 kms (jusque 15:00h)
    :12-21 kms (jusque 14:00h)
    -boissons et petite restauration sur les parcours
    -le club est assuré en R.C ?
    -la marche aura lieu quelque soit la météo
    -responsable : Mme Brohez jeaninne :0475/936427
    Où :Ecole de Clermont Rue Aux Houx,1 4480 Clermont-sous-Huy
    Tarif :01,00 € par marcheur
    à partir de 3 ans

    Source 

  • Je pédale pour ma forme, toutes les dates en Wallonie.

    Lien permanent

     

    Toutes les dates en Wallonie.

    N'hésitez à vous inscrire sur http://jppmf.be/s'inscrire-1.html

     

     

     
     

     

  • Le Patro 4 Horizons à la recherche d'animateurs

    Lien permanent

    Toi qui regarde ce message, oui toi ! Tu en as marre de passer tes samedis à rien faire ? Ou tout simplement envie de les passer à t’amuser dans un mouvement de jeunesse ?

     

    Nous avons ce qu’il te faut ! Le Patro 4 Horizons de Nandrin est à la recherche d’animateurs âgés de 17ans minimum (sérieux) pour l’année 2019-2020 et les années suivantes ! Accepter de devenir animateur implique des responsabilités et un réel investissement, mais avec la certitude d’en garder des merveilleux souvenirs, tant avec les enfants qu’avec les autres animateurs !

     

    Si tu es intéressé(e) par notre proposition, ou même un de tes proches , ou si tu es carrément partant pour te lancer, les animateurs sont là pour répondre à tes questions via Facebook, ou tout simplement sur la page, à nouveau Facebook, du patro !

     

    Nous t’attendons impatiemment ! 

     

    Notre page facebook : https://www.facebook.com/Patro4Horizons/

     

  • Le 15e Grand prix Claudy Sohet le 30 mars 2019 à Amay

    Lien permanent

    Ce 30 mars aura lieu le 15e Grand prix Claudy Sohet, merci d'en tenir compte lors de vos déplacements.

    Course cycliste pour Elites s/c & Espoirs.
    Cette épreuve sportive aura lieu (départ et arrivée) à l'école spéciale de la Communauté Française "La Marelle". Le circuit que les coureurs parcourront 17 fois (115 km), empruntera les rues suivantes :
    Rue Velbruck - Rue Rochant - Rue Petit Rivage - Rue du Parc - Rue Saule Gaillard - Chaussée de Tongres - Rue Velbruck.
    Evitez donc cet itinéraire un maximum entre 14 et 18h.
    Une équipe de signaleurs sera sur place.

    Pour toute information, contactez Monsieur Bailly au 0486/861 683

     

    Commune d'Amay
  • Aujourd'hui 23 mars le Jogging de Saint-Martin Nandrin

    Lien permanent

    23.jpg

    Aujourd'hui 23 mars le Jogging de Saint-Martin Nandrin 

    Clic sur l'affiche 

  • Le 3ème Mémorial Antoine Demoitié et Gd Prix Administration Communale de Nandrin le 14 avril 2019

    Lien permanent

    Cadets : Départ 13H00 pour 12 circuits de 4.3 kms soit 51.6 kms
    Juniors : Départ 15H00 pour 17 circuits de 4.3 kms soit 73.1 kms
    Inscriptions : Salle La Fanfare - Place A. Botty à 4550 Nandrin
    Départ : coin rue Le Tombeu et rue des Martyrs

    3ème Mémorial Antoine Demoitié et Gd Prix Adm. Com. Nandrin

  • Recrutement de joueurs à R.E.S Templiers Nandrin

    Lien permanent

    52999948_383128272508474_6139465744573792256_n.jpg

    Pour infos clic sur l'image 

  • 25 ans pour la rando VTT du Sart-Tilman le 17 mars 2019

    Lien permanent

    2.58.jpgCertains l’attendent avec impatience. Ils en ont même des fourmis dans les jambes. Le dimanche 17 mars, la randonnée VTT du Sart-Tilman fêtera son 25e anniversaire. L’occasion pour tous les fans de la petite reine de s’éclater sur un parcours vallonné et qui fait la part belle aux jolis coins arborés de la Province.

     

    « Cette randonnée est la première étape du challenge Stany-Smol-Trek », précise Stéphane Verstraelen, qui co-organise l’événement depuis près de 20 ans. « Il s’agit d’une série d’épreuves organisées de mars à octobre. Généralement, le rendez-vous du Sart-Tilman est celui qui attire le plus de monde. Nous accueillons entre 1200 et 2000 VTTistes par an, en fonction de la météo. En 2009, ils étaient même plus de 2400. »

    Visiter les plus beaux bois de la Province

    Quatre parcours de 12, 25, 35 et 50 km seront tracés pour les participants. Le plus long passe notamment par le Bois de Nomont, La-Roche-aux-Faucons, Villers-aux-Tours et le Royal Golf Club du Sart-Tilman.

    «  Une centaine de bénévoles seront mobilisés pour l’occasion », se félicite Stéphane Verstraelen. « Ils s’occuperont du balisage, des points de ravitaillement, des bars à l’arrivée ou encore du nettoyage. Tous les bénéfices seront reversés aux mouvements de jeunesse du Sart-Timan. »

    Si en plus c’est pour la bonne cause, il n’y aucune excuse pour se défiler. D’autant qu’avec l’arrivée des beaux jours, il est grand temps pour certains de se remettre en forme !

    Article de GILLES SYENAVE

    Randonnée VTT du Sart-Tilman, le 17/03 de 8h à 12h. Inscription au Clos du Sart lors du départ (rue du Sart-Tilman 341 à 4031 Angleur). 6 euros par personne, gratuit pour les moins de 12 ans.Infos : www.vttst.be

    Source 

  • La deuxième édition du Jogging du printemps samedi 16 mars 2019

    Lien permanent

    «  Nous voulions créer un projet ensemble et en discutant, nous sommes tombés sur l’idée de faire un jogging. L’an passé, nous avions reçu un accueil très positif des participants et cela nous a donc motivé pour une seconde édition  », déclare Olivier Dethine.

    Cette année, trois parcours sont programmés au départ de l’Institut Sainte-Marie de Huy. : 5 km, 10 km et une course de 1000 m réservée aux enfants. Pas beaucoup de changement par rapport aux parcours réalisés la première fois. Les participants devront passer par le Bois de Tihange et la Rue des Augustins, entre autres. Pour Olivier Dethine, l’important est d’offrir une course différente : «  Nous avons une contrainte. C’est de partir dans le sens de la circulation à l’Institut. Pour le reste, nous voulons nous démarquer des autres joggings, en proposant des détours différents, des sens différents  ». Avec une grosse difficulté : la montée du mur de Huy, chronométrée sur 1km. Un autre moment critique sera le sentier au Chemin du Bailli.

    Aux alentours de 20h, une remise de prix est prévue pour les trois personnes les plus rapides lors de cette montée. D’autres sont prévus pour les 3 premiers hommes et les premières femmes pour les 5 et 10 km. La première course débutera à17 h pour les enfants. Le départ des courses de 5 et 10 km sera donné à 17h30.

    Vous avez jusqu’au 14 mars pour réserver sur le site de l’événement : www.joggingduprintemps.be. Le prix est de 4 euros. Il est également possible de s’inscrire le jour même, pour 5 euros.

    Article 

    PAR M.GI.

     Source 

  • Le Patro 4 Horizons à la recherche d'animateurs

    Lien permanent

    Toi qui regarde ce message, oui toi ! Tu en as marre de passer tes samedis à rien faire ? Ou tout simplement envie de les passer à t’amuser dans un mouvement de jeunesse ?

     

    Nous avons ce qu’il te faut ! Le Patro 4 Horizons de Nandrin est à la recherche d’animateurs âgés de 17ans minimum (sérieux) pour l’année 2019-2020 et les années suivantes ! Accepter de devenir animateur implique des responsabilités et un réel investissement, mais avec la certitude d’en garder des merveilleux souvenirs, tant avec les enfants qu’avec les autres animateurs !

     

    Si tu es intéressé(e) par notre proposition, ou même un de tes proches , ou si tu es carrément partant pour te lancer, les animateurs sont là pour répondre à tes questions via Facebook, ou tout simplement sur la page, à nouveau Facebook, du patro !

     

    Nous t’attendons impatiemment ! 

     

    Notre page facebook : https://www.facebook.com/Patro4Horizons/

     

  • Sarah Bovy (Nandrin) pilote automobile à la parole aujourd'hui samedi 9 mars à Huy

    Lien permanent

    Elles ont réussi à s’imposer dans un monde d’hommes

    Difficile d’être une femme-pilote dans le monde du sport automobile ? Compliqué d’être une femme parmi les forains ? Oui, mais elles ont tout de même réussi à s’imposer. Ce samedi, à 14 heures (1), à l’occasion de la journée des droits de la femme, le conseil des femmes francophones donnera la parole à Sarah Bovy (Nandrin), pilote automobile, Francine Riguelle (Huy), qui gère plusieurs attractions sur les champs de foire et Nathalie Delcommune (Waremme), céramiste et artiste-peintre.

    COMBATS FÉMININS

    « Lors d’une table ronde, elles vont expliquer comment elles ont réussi à se faire entendre dans un milieu souvent dominé par les hommes », explique Bernadette Mathieu, du conseil des femmes francophones. Parce que la journée de la femme, ce n’est pas seulement l’occasion de se faire chouchouter chez le coiffeur ou l’esthéticienne, même si c’est très agréable, c’est aussi partager des expériences fortes sur les combats quotidiens féminins.

    Article de  A.BT

    à noter (1) Eglise Saint-Mengold, place Verte, à Huy, de 14 à 17 heures. Participation : 5 euros avec une collation offerte.

    Source 

  • Les 6 Condruziens ont conclu la 22ème édition du 4L Trophy à Marrakech, ils sont de retour !!!

    Lien permanent

    Ça y est, le 4L Trophy 2019, c’est fini. Axelle Godelet (20), Charles Godelet (22), Élise Deraux (23), Océane Hardenne (23), Loïc Dethier (21) et Gautier Maillen (25) ont repris la route, à bord de leur Renault 4L pour rentrer en Belgique. Ce mardi, les 6 Condruziens ont embarqué à Tanger sur le bateau qui les ramène à Barcelone avant de finir la route jusqu’à Ouffet.

    Ce samedi, pour la cérémonie de clôture du 4L Trophy, les Trophistes ont bien eu droit à une arrivée en fanfare à Marrakech. Lors de leur mini-séjour dans la « Ville rouge », tour du souk, hammam, massage, visites culturelles ou piscine étaient au programme avant la cérémonie de clôture, prévue avec un dîner et un spectacle typiques suivie d’une soirée animée par NRJ dont un set exclusif de Morgan Nagoya. Lors de la cérémonie, nos 6 Condruziens n’ont certes pas remporté la palme mais ils ont toutefois réussi à se démarquer.

    Ainsi, l’équipage nº565 de Loïc et Gautier, malgré un départ difficile, le 20 février dernier, après une halte à la Clinique automobile à Wavre suite à divers problèmes mécaniques, ont remporté la seconde place du classement européen et la 88ème place du classement définitif. Élise et Océane font quant à elles partie du Top 20 des équipages féminins présent lors du rallye. « Nous sommes ravis. C’est un plus dans l’aventure d’arriver à se classer. Du début à la fin, nous sommes restés soudés et on s’est vraiment soutenu tout du long, même avec les autres équipages. Axelle et Charles n’ont certes pas pu être classés mais ils se sont tout autant éclatés et ont joué le rôle de porteur d’eau mécanique. Dans ce type d’aventure, c’est tout aussi important », raconte Élise avant le départ.

    Avant de reprendre la route dimanche, Loïc et Gautier ont fait un détour par le PC Mécanique pour entièrement changer leur moteur. « Les garçons ont dû se faire remorquer jusqu’à Marrakech à la suite de l’épreuve Marathon qui a été un peu éprouvante pour leur 4L. En tout cas, on a passé d’excellents moments et on a bien profité des dernières pistes », confie Élise après une soirée où les 6 Condruziens ont pu dignement fêter la fin de leur raid humanitaire.

    Article 

    PAR LA.MA

     |Source 

     

     

  • Villers-le-Temple qui ouvrait la saison provinciale, samedi

    Lien permanent

    Il attendait le signal de départ impatient comme un grimpeur au matin d’une étape de montagne. Tenue noir-jaune-rouge parfaitement assortie à son vélo, Cian Uijtdebroeks affichait son habituel sourire, samedi midi, sur la ligne de départ de la kermesse d’ouverture de Villers-le-Temple. Le Champion de Belgique Cadet n’a pas attendu longtemps avant de planter les premières banderilles de la campagne 2019. « Je voulais attaquer dès le début », confie le Hannutois affilié au Sprint 2000 Charleroi. « Le vent soufflait, et mon équipier Lucas Jacques évoluant dans ma roue, j’ai décidé de lancer une bordure. »

    Le Hesbignon, habitué aux étendues exposées au vent, a immédiatement étiré le peloton en file indienne au point de faire céder ses concurrents un par un, y compris le Pépin Noah Detalle qui s’était pourtant accroché dans le sillage du tandem du club carolo. « J’ai remarqué qu’il souffrait quand nous n’étions plus qu’à trois », glisse subtilement Uijtdebroeks, dont la longiligne silhouette fend le vent façon spécialiste des Flandriennes. « Du coup, j’ai accéléré et Detalle a été distancé. »

    Evoluant en duo avec son équipier Jacques, Uijtdebroeks s’est permis de creuser un avantage de trois minutes sur le peloton, avant de s’isoler vers la victoire dans l’ultime boucle. « Je ne pouvais rêver mieux pour débuter la saison », se félicite-t-il. « Je ne savais pas où je me situais, car la préparation fut longue mais je n’avais pas vraiment de repères. Du coup, j’ai la confirmation que ma saison est bien lancée. »

    Une saison que Noah Detalle, qui a réglé le sprint du peloton pour la troisième place, a lui ouverte par deux podiums. « Cian m’a distancé d’un mètre, et je n’ai jamais pu reboucher l’écart », regrette le représentant du VC Ardennes. « Je n’aurais pas pu le battre, mais j’aurais voulu l’accompagner plus longtemps. Je me suis alors concentré sur le sprint pour la troisième place », poursuit celui qui a encore terminé troisième, ce dimanche, à Brustem Saint Trond. « Je me suis bien placé, mais j’ai dû changer de vélo suite à une crevaison, ce qui m’a couté pas mal de force », regrette-t-il. « J’ai mal négocié mon sprint, mais je reste satisfait de ce week-end même si je lorgnais sur une victoire. En tout cas, je suis en bonne forme. De bonne augure pour Zepperen, dimanche prochain. »

    Vaes: «Pas de force»

    Dans les deux autres catégories réunies à Villers-le-Temple, qui réunissaient des pelotons bien plus larges (129 Elites/Espoirs, 69 juniors), les Liégeois ont dû se satisfaire des lointaines places d’honneur. Chez les aînés, Laurent Donnay a pris la 16e place, arrivant dans un peloton très usé par les bordures et le tempo rapide avec notamment Dethier (29e), Mosbeux (41e) et… Sébastien Delfosse (42e). Chez les Juniors, la course s’est jouée entre costauds, les provinciaux étant relégués aux seconds rôles, Alexandre Vaes et Noah De Graef réglant ensuite le peloton pour la septième place. « Je ne me sentais pas bien et je suis resté dans les roues pendant toute la course », avoue le Junior 2e année fléronnais Vaes. « J’ai seulement retrouvé des sensations dans les deux derniers tours. J’ai essayé de réagir en sortant avec un petit groupe. Mais il était déjà trop tard, une échappée de six hommes s’était isolée en tête pour la victoire. Du coup, j’ai attendu le sprint. J’ai tourné en troisième position et j’ai pu remonter mes concurrents pour accrocher la septième place. Je suis déçu de ne pas avoir été meilleur, mais je ne pouvais espérer mieux avec si peu de force », concède le représentant du CC Chevigny qui s’alignera, le week-end prochain, sur l’interclubs de Zepperen.

    Première épreuve UCI pour Dessart

    Laurenz Rex. Il a confirmé ses bonnes dispositions affichées en stage collectif. Le Raerenois de WB Développement a pris la septième place de l’interclubs Bruxelles-Opwijk.

    Marie Dessart. La Liégeoise Marie Dessart (Lotto-Soudal) a pris la 43e place de l’Omloop van het Hageland, sa première épreuve UCI belge.

    GP Samyn. Gaëtan Pons, Maxime Monfort et Boris Vallée figurent sur la liste des engagés du GP Samyn (UCI 1.1), épreuve d’ouverture du calendrier professionnel wallon, ce mardi, entre Quaregnon et Dour.

     

    Article  PAR MAXIME SEGERS

    Source 

  • Dès aujour'hui 5 mars 2019 , Je Cours pour ma Forme à Nandrin

    Lien permanent

    Dès ce mardi 5 mars, un nouveau cycle d'entrainement Je Cours pour ma Forme :
     2 séances par semaine (mardi et jeudi)
    2 niveaux : 0-5km ou 5-10km
     Le cycle dure 12 semaines à partir du 5 mars
     Point de rendez-vous : Espace des Templiers, rue J. Pierco 4 à Nandrin 
     Cotisation : 25 euros
     Inscriptions : 085/51.94.78 ou lindsay.chapelle@nandrin.be

    http://www.jecourspourmaforme.com/fr/

    Source 

  • Les 3 Corridas de Nandrin

    Lien permanent

     

    13 avril à Villers-Le-Temple 

    7 septembre à Nandrin 

    30 novembre à Saint-Séverin

     

    Source

    Les 3 Corridas de Nandrin

  • Aujourd'hui Grand prix Raygeo à Villers le Temple le samedi 2 mars 2019, toutes les infos

    Lien permanent

    Grand prix Raygeo du 02 mars 2019
    Même itinéraire que l année dernière
    3 tours d env. 30 km +1 tour du circuit soit 127 kms

     Samedi 2/03

    Départ/Arrivée : Rue Baty Alnay 12h15 :Départ GP José Colette – Cadets 55,8km (9x 6,2km)

    Arrivée vers 13h40

    14h15 : Départ GP Raygeo – Elites/Espoirs (en ligne)

    14h30 : Départ GP José Colette – Juniors 74,4km (12x 6,2km)

    Arrivée vers 16h20

    GP Raygeo : Départ fictif ............. 14h15

    Départ réel (KM 0) ........ 14h30

    Pont-de-Bonne (KM 10) ..... 14h43

    Ocquier (KM 21) .......... 14h58

    Jenneret (KM 26) ......... 15h04

    Ouffet (KM 30) .......... 15h09

    Tinlot (KM 38) ........... 15h21

    Pont-De-Bonne (KM 46) .... 15h32

    Carrefour Devillers (KM 52) . . 15h39

    Ocquier (KM 57) .......... 15h45

    Ouffet (KM 66) .......... 15h55

    Seny (KM 72) ........... 16h00

    Pont-De-Bonne (KM 83) .... 16h22

    Ocquier (KM 94) ......... 16h29

    Ouffet (KM 103) .......... 16h48

    Tinlot (KM 111) ........... 17h00

    1er passage ligne - Villers-le-Temple (KM 120) ............... 17h11

    Arrivée (KM 127) ......... 17h20

    EXPRESS  Dessart.

    Marie Dessart a bien digéré sa première épreuve par étapes UCI, la Setmana Ciclista Valenciana.

    La Liégeoise de Lotto-Soudal, 38 ans, a pris la 32e place finale de l’épreuve espagnole.

    L’Aubeloise Inghelbrecht termine 110e.

    2 Van Melsen out. Lourdement tombé sur la quatrième étape de la Ruta del Sol, Kevin Van Melsen est écarté des compétitions pour plusieurs semaines.

    Le Hombourgeois de 32 ans, qui a chuté dans une descente à plus de 80 km/h, est très touché au doigt.

    53292261_10219268598053871_7003987346374787072_n.jpg

    52863935_10219268597413855_8152621404173369344_n.jpg

    53435139_10219268597173849_5477844131617177600_n.jpg

    53070208_10219268598253876_6900290927290482688_n.jpg

  • La saison liégeoise reprend ce samedi 2 mars 2019, à Villers-le-Temple

    Lien permanent

    « Pour Valentin »

    Bastien Dethier reprend la compétition ce samedi

    Il régnera une ambiance de rentrée des classes, ce samedi, à Villers-le-Temple. Date incontournable du calendrier provincial, l’épreuve condruzienne ouvrira officiellement la campagne sur route dans la province de Liège, aucun championnat des clubs n’ayant été organisé la semaine dernière. Pas pour autant que les pelotons ne se sont pas préparés studieusement, au soleil, durant la trêve. Certains ont même pris l’option des cours(es) préparatoires, le week-end dernier, en migrant vers le Brabant Wallon pour disputer, tout de même, un championnat des clubs. Annoncé bon élève à la présentation du Pesant, la semaine dernière, Bastien Dethier a confirmé son rang, samedi dernier, à Ramillies. Toujours aux avant-postes, le Thimistérien de 19 ans a été trahi par sa machine dans l’ultime ascension, un rayon se désolidarisant de sa roue arrière à moins de 500 mètres de l’arrivée. « J’avais pourtant d’excellentes sensations, et me sentais capable de m’imposer », regrette l’Espoir 2e année. Deuxième, derrière le Namurois Baurin, il sait cependant que les choses sérieuses reprennent vraiment ce week-end, à Villers. D’autant que, privilégiant initialement ses études d’ingénieur (qu’il a désormais abandonné pour un bachelier en agronomie), il avait préféré écarter le vélo un printemps durant. « Le décès de Valentin Beauve a provoqué un déclic », pose le rouleur thimistérien, équipier du Theutois en catégorie d’âge au VC Ardennes. « J’ai repris sur quelques courses en Amateurs à la fin de l’été, mais je voulais me tester en Espoirs. »

    Premier examen d’entrée, ce samedi, dans les bordures habituelles lors de la traversée du Condroz via Modave, Ocquier, Ouffet et Tinlot, avant de découvrir quelques interclubs sous les couleurs du Pesant. « J’ai accompli un hiver bien sérieux, en combinant parfaitement entraînement et examens », estime-t-il. « Je suis ensuite parti en stage en Espagne, juste au bon moment puisqu’il neigeait en Belgique. Je me suis rassuré quant à ma condition au championnat des clubs, où j’ai retrouvé de bonnes sensations. Je m’attends à une course usante, ce samedi. Je n’ai jamais disputé la course en Espoirs, mais je sais le circuit usant. Ça sera la guerre, j’espère que mes jambes répondront présent ! Car je sais ma forme bonne, mais encore largement perfectible. »

    Bilan au terme de ce week-end, où son nouveau professeur Sébastien Delfosse, devra composer ses premières sélections comme directeur sportif du Pesant Club Liégeois.

    Article de MAXIME SEGERS

    Source 

  • Les 6 Condruziens ont un parcours sans encombre

    Lien permanent

    Les enfants ont reçu les 50 kilos de fournitures

    Lundi, lors de la Journée de la Solidarité en plein cœur du Maroc, les 1.500 équipages de la 22e édition du rallye-raid automobile humanitaire, 4L Trophy ont pu faire cadeau des 50kg de fournitures scolaires que chaque Renault 4L avait emportés au profit de l’association « Les Enfants du Désert ».

    Parmi les trophistes, 6 Condruziens, Axelle Godelet (20), Charles Godelet (22), Élise Deraux (23), Océane Hardenne (23), Loïc Dethier (21) et Gautier Maillen (25) dont nous suivons les aventures.

    « On a pu rencontrer les enfants et on leur a fait cadeau des fournitures que nous avons amenées. C’était un moment très chouette et ils étaient vraiment heureux de voir autant de monde réuni pour eux. Cette année, le 4L Trophy a récolté 33.000 euros pour aider à construire de nouvelles écoles », confie Charles Godelet.

    Ce mardi, une semaine après leur départ, les 3 équipages ont entrepris la boucle autour de l’Erg Chebbi, soit 105 km en plein désert face aux dunes de sable où maîtrise et vigilance sont indispensables.

    « Tout se passe très bien pour le moment. Les pistes sont difficiles mais les voitures sont fortes et on a encore rencontré aucun gros souci mécanique.

    Les paysages sont magnifiques, on découvre la culture marocaine sous toutes ses facettes et il règne une très bonne ambiance entre tous les équipages », complète le pilote.

    Actuellement, les 6 Condruziens ont un parcours sans encombre sauf une petite complication : la difficulté de trouver du réseau pour garder contact avec leurs proches et conter leur aventure. 

    Article LA.MA

    Source 

    4x4L du Condroz

     

  • Attention attention ils ont vraiment besoin de vous !!!

    Lien permanent

    Suite à des désistements de dernière minute, recherchons quelques signaleurs supplémentaires pour le GP Raygeo ce samedi 2 mars après-midi au départ de Villers-le-Temple.

    Si vous êtes disponible, contactez-moi en MP.

    Ou Paulus Andrée. 0474/73.49.80

     

    André Bosse Paulus au 085/512281

    0474/734980

    bosse.andree@skynet.be

    Yvon Lecerf au 043712829

     

    Les dirigeants vieillissent et les bénévoles disparaissent

     

    L’âge et le manque de volonté de certains compliquent sans cesse la tâche des organisateurs. Les comités d’organisation sont vieillissants, des organisateurs historiques décédant (le VC Pollinois a perdu son président et son trésorier, et n’organise donc plus d’épreuve en 2018) ou étant incapables de se mobiliser pour organiser des épreuves.

     

    «  La majorité des membres de notre comité, encore une quinzaine d’actifs, oscille entre 70 et 85 ans  », admet Benoit Ramelot. «  Nous sommes finalement deux à nous mobiliser pour les tâches à responsabilité.  »

    Autre phénomène, le bénévolat est une occupation en voie d’extinction. L’acte gratuit est – trop – souvent remplacé par un défraiement voire une rémunération.

    «  Les signaleurs demandent 20 euros, un défraiement pour ceux qui se déplacent de loin  », confirme le président du club de Nandrin. «  On a de plus en plus recours à des services payants, qui alourdissent l’addition mais permettent une fiabilité assurée. Ça manque de passionnés.  »

    Ce que confirme Christian Gilon, qui manœuvre notamment le Tour de Liège ou encore le challenge de cyclo-cross.

    «  Maintenant, il faut tout payer  », soupire le Verviétois. «  Les signaleurs, certains services. Mais aussi les boissons, les lunch-packets… Plein de petites aides qu’on recevait gratuitement mais qu’on doit désormais acheter. Sans compter les subsides qui arrivent plusieurs mois après l’événement. On attend encore 2000 euros promis pour le Tour de Liège 2017 par exemple.  »

     

    PAR MAXIME SEGERS

     SPORT REGIONAL 

    Cyclisme: 5.000 euros la journée pour organiser une compétition

     

    Au  préalable à toute épreuve est l’inscription au calendrier fédéral FCWB, qui, dans le cas de Villers-le-Temple, s’élève à pile 1000 euros pour les trois épreuves. Des montants, qui ont augmenté lors des dernières années, les primes d’assurance ayant grimpé suite à quelques accidents.

    Les primes à donner aux coureurs suivant les divers barèmes établis par la fédération (répartis entre les 20 premiers) requièrent une enveloppe dépassant les 1500 euros (en y ajoutant les fleurs et trophées) pour trois courses, soit environ la moitié du budget. Des charges incompressibles, dont les montants sont mêmes vus à la hausse quand on grimpe de niveau (de catégorie, mais aussi lorsqu’on veut un interclubs, un championnat ou une épreuve UCI).

    Des services gratuits avant et qui coûtent maintenant

    Ensuite, quelques services nécessaires au bon déroulement de la course sont nécessaires. Avant, ils étaient parfois gratuits. Désormais, ils coûtent. Deux drapeaux rouges ouvreurs de course (en ligne, et en circuit) : 110 euros. Huit signaleurs mobiles à moto pour annoncer les dangers sur la route et boucler certains croisements de routes : ajoutez 400 euros à la note. La location d’un autocar pour assurer le « camion balai » : 80 euros, puis le défraiement de quelques signaleurs fixes à 20 euros. Sans oublier les 450 euros d’ambulance, pour en avoir une sur le circuit et une sur la course en ligne. La note monte de près de 1000 euros.

    Lunch-packets

    Viennent, à cette note, se greffer les lunch packets et la portion de gâteau offerts aux bénévoles (presque 450 euros, les pains étant confectionnés le matin-même par quelques volontaires), le nettoyage de la salle « mise gracieusement à disposition, tout comme les barrières, par l’administration communale », tiennent à préciser les organisateurs nandrinois. Et les fournitures de la buvette (265 euros) qui assurent la plus grande part des revenus.

    Car les spectateurs et coureurs, de plus en plus regardants à leurs dépenses, sont bien loin de rembourser l’organisation à laquelle ils assistent.

    Comptez 800 euros pour les buvettes, 400 euros d’entrée spectateur (Nandrin est le dernier club provincial à solliciter de la sorte les visiteurs, une pratique pourtant courante au nord du pays) et les revenus, exceptée la faible quote-part (1 euro sur les cinq payés par chaque coureur) sur l’inscription reversée par la fédération, se limitent là.

    Pérennité menacée

    Heureusement, quelques partenaires privés s’engagent chaque année, et les subsides provinciaux et régionaux permettent de boucler l’année avec un fragile équilibre comptable.

    «  Et heureusement, les services de police ne font pas encore payer la mobilisation des agents. Mais l’accumulation des charges (voire par ailleurs) menace la pérennité de nos rendez-vous  », affirment Andrée Paulus et Benoit Ramelot. «  Nous sommes d’ailleurs prêts à remettre la tradition du week-end d’ouverture en question, car les clubs chez les Cadets et Juniors ne jouent pas toujours le jeu, par exemple le TCH qui préfère envoyer des coureurs à Brustem. Organiser coûte, en étant toujours dépendant de la météo et de la participation des coureurs qu’on ne peut prévoir.  »

    Des budgets qui vont de 4.000 à 70.000 euros

    JEUDI, MARS 1, 2018 - 21:42

    Organiser une journée d’épreuves à Villers-le-Temple coûte environ 5.000 euros. Mais quel budget exigent d’autres épreuves ?

    L’addition est moins salée en cyclo-cross, où on avoisine les 3.000 euros par manche du challenge de cyclo-cross provincial, tout compris. Pour s’en sortir chez les pros par contre, l’enveloppe est bien plus élevée, puisqu’on évoquait jusqu’à 180.000 euros pour le Superprestige de Francorchamps.

    Sur la route, les enveloppes peuvent également fortement varier. Les organisateurs du prochain championnat provincial/FCWB Cadets U17 à Dolhain ont dû trouver 4.000 euros, tandis qu’une kermesse comme le GP Lekeu (Bruyères) requiert 5.000 euros. Un interclubs, comme le GP Color Code, requiert 10.000 euros. Tandis que la journée de compétitions à Jemeppe (pour la jeunesse, Cadets et Juniors) monte jusqu’à 20.000 euros.

    Les courses par étapes sont encore plus chères. On parle d’environ 50.000 euros réunis par la Société Flèche Ardennaise pour maintenir Aubel-Thimister-Stavelot (ex-Liège-La Gleize) inscrit en trois jours au calendrier UCI Juniors. Pour les Elites/Espoirs, le Tour de la Province de Liège réunit un budget frôlant les 70.000 euros pour cinq jours de course.

    Du côté du calendrier professionnel, les montants grimpent encore. Une épreuve UCI 1.1, comme le GP Samyn, mobilise un budget oscillant entre 110.000 et 120.000 euros. Des sommes mirobolantes, mais qui soulignent l’importance de la passion de nombreux bénévoles et sponsors pour sauver le sport cycliste.

    Des charges administratives et des responsabilités à assumer

    JEUDI, MARS 1, 2018 - 21:43

    Andrée Paulus et Benoit Ramelot - M.S.

    Si la fédération encaisse les licences d’inscription, charge demeure à l’organisateur d’assurer le bon déroulement de la journée.

    «  Il n’y a aucun contact entre organisateur et FCWB, il faut tirer son plan », déplore Benoit Ramelot.

    Mais les démarches administratives sont multiples, et s’accumulent. Chacune des communes traversées par une épreuve cycliste (6 dans le cas de Villers-le-Temple) doit être avertie au moins trois mois avant le jour de l’épreuve, et délivrer une autorisation de passage. «  Mais avec la politique du parapluie, les conditions deviennent infernales  », s’insurge Christian Gilon. «  On nous demande parfois l’identité et le numéro de registre national de chacun des signaleurs mobilisés, carrefour par carrefour.  »

    Et en cas d’accident ? «  Cela implique ma responsabilité personnelle  », souligne Benoit Ramelot, président du club de Nandrin (une association de faits et non une ASBL) et directeur de course. «  Et nous particulièrement connaissons les risques avec le décès d’Antoine Demoitié. Organiser une course comporte de nombreux dangers, auxquels il faut sans cesse songer. Et heureusement, nous collaborons avec des services de police et communes de bonne volonté.  »