Actualités sportives

  • ‎Condroz BY NIGHT 2019 le 9 novembre 2019 Les fous du volant by 4x4L

    Lien permanent

     

    Balade touristique nocturne sur les traces du Rallye du Condroz et sa région. 1 boucle de +/- 115 kms sans notion de vitesse à parcourir 1x.

    Inscriptions via https://forms.gle/cnCFozu6ince3EDt9

    Athénée Royal Ouffet

    rue Mognée 21, 4590 Ouffet

    Les fous du volant by 4x4L

    Condroz BY NIGHT 2019

  • Soiree Rallye du Condroz le 25 octobre 2019 Chez Ben's‎

    Lien permanent

     

    Soirée Rallye avec un concours.
    A gagner 2 PASS pour le Rallye.
    A gagner 6 Casquettes du rallye.
    et promotion sur tout les Blancs
    Et exposition de plusieurs voitures de Rallyes et leurs pilotes .


    Vendredi 25 octobre 2019 de 20:00 à 02:00
    Chez Ben's
    Rue du Chénia , 6, 4540 Ampsin, Liege, Belgium

    Chez Ben's

    Soiree Rallye du Condroz.

  • Le 2ème module de psychomotricité à Nandrin pour Let's Sport

    Lien permanent

    Stage d'apprentissage vélo et de tennis à Saint-Georges lors des congés d'automne.
    De plus, le 2ème module de psychomotricité à Nandrin débutera le 10 novembre prochain et des places sont encore disponibles pour les enfants.
    Vous trouverez les détails sur notre page FB :
    https://www.facebook.com/Lets-Sport-1712213625527361/

  • Présentation des équipages Régionaux Condroz 2019‎ le 26 octobre 2019

    Lien permanent

     

    Comme chaque année, ce samedi 26 octobre, aura lieu sur la grand place de Huy la traditionnelle présentation à la presse et au public des équipages participant au Rallye du Condroz.

    Durant cette soirée, les voitures ainsi que le parcours du rallye seront présentés.


    Cette année encore et en collaboration avec le Royal Motor Club Huy une tombola sera organisée et récompensera un équipage régional présent lors de la présentation. Celui-ci se verra offrir une remise sur l'engagement

    Un certain nombre de tickets boissons vous seront distribués au début de la soirée.


    Réservation :
    - via Page facebook
    - Jean-fred Collignon 0475/68.21.41
    - Johan Jalet 0493/49.70.86

    Présentation des équipages Régionaux Condroz 2019

  • Marche ADEPS des pionniers de Villers-le -Temple dimanche 27 octobre 2019

    Lien permanent

    Le dimanche 27 octobre prochain organisation d'une marche ADEPS  au profit d'un voyage humanitaire en juillet 2020 des pionniers .

    Celle-ci se passera au tennis de Villers-le-Temple (TC Templier) de 8h à 18h avec bar et petite restauration à disposition.

    Les différents parcours offerts sont 5 - 10 - 15 - 20 km et traverse notre belle commune et ses bois. 

    27 octobre pion.JPG

  • Le regard de la société envers le handicap et, plus largement, envers l’autre

    Lien permanent

    Cours de danse pour les valides et les non-valides

    Lora Colinet souhaite aborder le handicap d’une autre manière

    Avec Lora Colinet et son club de danse hutois « Apothéose », l’art de la danse change le regard de la société envers le handicap et, plus largement, envers l’autre. Elle vient de lancer officiellement des cours inclusifs de Ragga et de Jazz… pour enfants et adolescents porteurs d’un handicap.


    En cercle le temps de l’échauffement, ils s’élancent en musique. S’approprient l’espace et le temps, accrochent un regard. Pendant 60 minutes, des personnes valides et en situation de handicap dansent ensemble.

    Un cours de danse inclusif lancée par Lora Colinet, directrice de l’école de danse Apothéose pour les enfants et les adolescents.
    « J’avais commencé ces cours l’année dernière en projet-pilote mais j’ai remarqué que cela fonctionnait plutôt bien donc j’ai décidé de les lancer officiellement », nous explique Lora qui a observé des bienfaits sur l’ensemble du groupe.

    « Je me rends compte que les personnes présentant un handicap sont souvent mises à l’écart que ce soit à l’école ou dans la vie de tous les jours. Pendant la séance, ils dansent tous ensemble.

    Et à aucun moment je ne fais de différence car il n’y en a pas et cela permet à tout le monde d’évoluer davantage. Ils se sentent plus facilement acceptés ».


    « Mon enfant va à la danse comme les autres »


    Leur handicap les éloigne souvent des écoles de danse où l’on prône la performance et la précision. Bien loin cette idée de Lora, qui met l’accent sur l’adaptation. « Actuellement, 3 enfants placés par le juge et 2 enfants porteurs d’un handicap sont présents à mes cours.

    Cela permet à ceux qui ne présentent aucun handicap d’aborder aussi le handicap différemment et d’avoir une autre approche », ajoute la jeune femme de 23 ans qui a été saluée pour son initiative par Anne-Sophie Baltus, maman de Léon, un enfant âgé de 5 ans atteint de trisomie qui participe aux séances.

    « Cela fait du bien d’avoir un cours où l’on accepte son enfant en tant qu’individu et non en tant qu’enfant handicapé. Léon a sa place en tant que danseur. Mon enfant va comme les autres à la danse, il a un hobby. Il évolue de jour en jour grâce à sa professeur et aux autres danseurs. Il est dans l’imitation », raconte Anne-Sophie Baltus qui salue l’initiative de Lora Colinet.

    « Quelle émotion de le voir parmi le groupe sur les planches  ! Et quel travail de mémorisation ! Lora a réalisé un magnifique challenge, il n’y a pas beaucoup de clubs comme cela et d’ailleurs aucun dans la région ».
    Les cours ont lieu le lundi à l’Institut Sacré-Cœur à Huy de 18h45 à 19h45 pour le Ragga et de 19h45 à 20h45 pour le Jazz.

    Pour plus de renseignements :0497556764 ou via la page Facebook Apothéose.

    Par A.D

    Source

  • Si vous désirez débuter ou reprendre le basket-ball et que vous êtes désireuses de rejoindre des jeunes femmes ambitieuses ?

    Lien permanent

    Alors que le club d’Amay Basket Féminin fêtait ses 50 ans d’existence l’année dernière, il a dû mettre la clé sous le paillasson, à contre cœur, un déchirement total. Fin de saison dernière, c’est le club homme d’Amay, né de la fusion des Gaulois d’Ombret de l’US Ampsin, qui l’imitait. Résultat, plus aucun club de basket n’évolue au hall omnisport d’Amay à ce jour alors que ce sport faisait partie intégrante des installations amaytoises depuis sa création en 1992.

    Mais, aujourd’hui, un élan d’espoir renaît du côté féminin. En effet, Mélanie Clajot, ancienne joueuse du club d’Amay, désire recréer un club. Le projet est conséquent et elle souhaite s’entourer de personnes motivées pour que le projet voie le jour. « J’ai joué au basket à Amay étant plus petite mais voilà facilement 10 ans que je n’ai plus pratiqué ce sport mais j’ai l’envie de créer une nouvelle ambiance ici à Amay ».

    À 22 ans, elle a déjà trouvé deux joueuses désireuses de l’accompagner dans ce nouveau challenge : l’Amaytoise Noémie Mousset, 18 ans, ayant évolué au club d’Amay durant près de dix ans et la Hutoise Marine Dejasse, 20 ans. Trois jeunes joueuses qui veulent simplement reprendre les bases de ce sport. « On redémarre de zéro, clairement. Mais ce n’est pas grave, l’essentiel est de prendre du plaisir et de créer notre propre identité », nous indique encore Mélanie. Une trésorière-secrétaire a déjà été trouvée, les premières démarches sont lancées auprès de la fédération et une plage horaire est même en discussion avec la responsable du hall omnisport, Coline Gilles. « Ce serait une belle opportunité, nous allons voir ensemble s’il est possible de libérer un jour de la semaine pour un entraînement, probablement dès janvier. N’ayant plus de club à Amay, nous sommes évidemment ouverts à un retour d’une équipe. Actuellement, seul le club de Villers-le-Bouillet occupe la salle quelques heures par semaine », nous dit la gestionnaire du hall. Un projet qui va demander de l’investissement et du temps pour ces jeunes filles. De nombreuses démarches sont encore à réaliser mais la motivation est bien présente. « Nous devons encore trouver un entraîneur, un président de club, quelques sponsors et bien entendu des joueuses mais nous sommes positives. Il n’y a pas d’âge pour commencer le sport donc les filles qui veulent nous rejoindre, il ne faut surtout pas hésiter. On réfléchit déjà aux futures activités de club qui nous permettrait de rentrer de l’argent dans les caisses » conclut Mélanie. Si vous désirez débuter ou reprendre le basket-ball et que vous êtes désireuses de rejoindre ces jeunes femmes ambitieuses, contactez Mélanie au 0487/974143.

    CEDRIC MONTULET

     

    Source

  • Rallye du Condroz 2019, les infos avant, pendant, après, sur Driver's

    Lien permanent
    Votre nouveau blog amateur, consacré au rallye automobile WRC et championnat de Belgique des rallyes (BRC)
     
     
     
    Votre blog amateur, consacré au rallye automobile WRC et championnat de Belgique des rallyes (BRC). Suivez l'actualité quotidienne, de ses deux championnats et de vos équipages favoris, interview, coulisse et cela sans tabou.
     
     
     
     

    https://www.facebook.com/drivers.rally/

     

    driver.s@outlook.fr

  • Soiree Rallye du Condroz le 25 octobre 2019 Chez Ben's‎

    Lien permanent

     

    Soirée Rallye avec un concours.
    A gagner 2 PASS pour le Rallye.
    A gagner 6 Casquettes du rallye.
    et promotion sur tout les Blancs
    Et exposition de plusieurs voitures de Rallyes et leurs pilotes .


    Vendredi 25 octobre 2019 de 20:00 à 02:00
    Chez Ben's
    Rue du Chénia , 6, 4540 Ampsin, Liege, Belgium

    Chez Ben's

    Soiree Rallye du Condroz.

  • Plus de 32.000 élèves vont courir ce vendredi 18 octobre 2019

    Lien permanent

    Marquée par une expérience d’une vingtaine d’années, la journée scolaire « Je cours pour ma forme » revient ce vendredi 18 octobre, dans 30 centres différents implantés dans toute la province de Liège, avec des objectifs bien précis qui n’ont pas bougé depuis sa création : rassembler tous les enfants d’une classe et les convier à une course d’endurance bien encadrée par des professeurs et des étudiants, qui gèrent les différents aspects de la discipline (échauffement, course, récupération).


    Afin de donner le goût de la course à pied à tout le monde, le contexte de l’épreuve se veut original, les deux tiers du parcours s’accomplissent ainsi en peloton et seul le final se veut « libre », ce qui permet aux plus sportifs de se détacher sans pour autant creuser des écarts significatifs avec leurs camarades sur la ligne d’arrivée.
    Car il ne s’agit pas de performer, mais bien de s’amuser !


    plus de 32.000 élèves


    Grâce aux Fédérations du Sport Scolaire de la Province de Liège, à la Fédération Royale Sportive Enseignement Libre (FRSEL), la Fédération Sportive Enseignement Officiel Subventionné (FSEOS), la Fédération Sportive Wallonie Bruxelles Enseignement (FSWBE), regroupées en Association des Fédérations Francophones du Sport Scolaire (AFFSS), ce sont plus de 32.000 élèves, répartis dans 263 établissements scolaires, qui prendront part à cette grande manifestation.

    Les enseignants reçoivent en prime un dossier pédagogique qui traite chaque année d’une thématique bien spécifique liée au sport (préparation, diététique, mental, blessures). Pour que l’envie de courir se développe sur le terrain, mais également en classe.


    Cross (inter-)provincial


    L’événement est d’ailleurs préparé depuis des semaines durant les séances d’éducation physique à l’école, les étudiants s’attachant à développer des compétences strictes en matière d’endurance et de vélocité.


    Ceux qui adhèrent à la pratique du jogging peuvent ensuite se diriger vers le cross provincial (le 6 novembre à Cointe) et interprovincial (le 13 novembre à Hannut).

    Source 

  • Présentation des équipages Régionaux Condroz 2019‎ le 26 octobre 2019

    Lien permanent

     

    Comme chaque année, ce samedi 26 octobre, aura lieu sur la grand place de Huy la traditionnelle présentation à la presse et au public des équipages participant au Rallye du Condroz.

    Durant cette soirée, les voitures ainsi que le parcours du rallye seront présentés.


    Cette année encore et en collaboration avec le Royal Motor Club Huy une tombola sera organisée et récompensera un équipage régional présent lors de la présentation. Celui-ci se verra offrir une remise sur l'engagement

    Un certain nombre de tickets boissons vous seront distribués au début de la soirée.


    Réservation :
    - via Page facebook
    - Jean-fred Collignon 0475/68.21.41
    - Johan Jalet 0493/49.70.86

    Présentation des équipages Régionaux Condroz 2019

  • Marche ADEPS des pionniers de Villers-le -Temple dimanche 27 octobre 2019

    Lien permanent

    Le dimanche 27 octobre prochain organisation d'une marche ADEPS  au profit d'un voyage humanitaire en juillet 2020 des pionniers .

    Celle-ci se passera au tennis de Villers-le-Temple (TC Templier) de 8h à 18h avec bar et petite restauration à disposition.

    Les différents parcours offerts sont 5 - 10 - 15 - 20 km et traverse notre belle commune et ses bois. 

    27 octobre pion.JPG

  • Ils ont besoin de votre soutien et surtout de vos visites

    Lien permanent

     

    Casting Pékin Express 2020 , Les Belges...Inconnu

    Ils ont besoin de vos visites sur la vidéo
    Il semblerait qu'ils ont besoin 50 000 vues pour être sélectionné
    Ils travaillent sur Huy , ils sont des régionaux , ils sont deux ,ils sont motivés , ils aiment la rigolade .

    Un plaisir pour tous d'avoir un duo de notre région ,donc aller voir la vidéo 

    https://youtu.be/Z2JswGfD6E0

     

  • La 46e édition qui se déroulera les 1, 2 et 3 novembre 2019 prochain !!! les infos

    Lien permanent

    Toute l’équipe s’affaire pour finaliser les derniers préparatifs du grand rendez-vous rallystique de l’année qui clôture le championnat de Belgique des rallyes. Grande nouveauté cette année, le Rallye du Condroz figure parmi l’European Rally Trophy, une compétition qui reprend 36 épreuves dans 21 pays différents.

     

    Les fidèles habitués de la « Cabane » pourront encore bénéficier d’une spéciale show tracée autour de l’endroit devenu incontournable.

    Mais le plus grand changement cette année se situera au niveau des entrées.

    En effet, la spéciale test du vendredi 1er novembre à Ben-Ahin sera scindée en deux parties puisque les 30 premiers concurrents, après un passage préalable aux vérifications techniques le jeudi soir, pourront affiner leurs réglages le vendredi matin et laisseront ainsi la place aux autres équipages dans l’après-midi.

    Une importante modification sera aussi apportée à cette spéciale test puisqu’elle sera payante à un prix démocratique de 5 euros, mais toutefois incluse si vous vous procurez le pass général au prix de 25 euros comme les années précédentes. A noter que des « Shuttle » véhiculeront gratuitement les spectateurs depuis la place de Gives. Il vous donnera ainsi accès aux spéciales des 3 journées prévues lors de cette 46e édition.

     

    Il est une nouvelle fois important de conscientiser les amateurs de sport moteur sur leur collaboration aux entrées de chaque spéciale afin de faire perdurer l’épreuve mythique qui sillonne notre arrondissement.

    Timing

    Cette 46e édition proposera aux participants une distance totale sous le chrono de 226,78 kilomètres soit presque 15 de plus que lors de l’édition précédente. Le nombre de spéciales sera quant à lui identique à l’année dernière, avec à nouveau 20 tronçons chronométrés. Ils seront toutefois répartis différemment puisque les concurrents devront en découdre sur 12 spéciales le samedi et  le dimanche.

    La journée du samedi se composera comme suit pour la première boucle : Wanzoul (8,78km), Héron (11,32km), Bodegnée-Amay (8,80km).

    Les concurrents reviendront ensuite à l’assistance au cœur de la cité mosane avant de repartir pour trois spéciales avec : Ben –Ahin (5,52km), Perwez-Marchin (21,99km) et Ramelot (7,89km) et ce, à parcourir à deux reprises.

    La journée du dimanche sera quant à elle plus courte avec : Wanze (10,40km), Villers –le –Bouillet (12,65km) avant un retour à l’assistance. Les participants migreront ensuite vers le Condroz avec Strée (12,23km) et la nouvelle de cette 46e édition, Ouffet-Clavier (13,81km) qui sera en alternance avec Engis lors des prochaines éditions.

    Ces 4 tronçons chronométrés seront à parcourir à deux reprises avant le podium final qui se tiendra aux alentours de 17h.

    Il est cependant trop tôt pour parler des engagés, mais outre les locaux et les différents protagonistes actuels du championnat, nul doute que le Royal Motor Club de Huy est à pied d’œuvre pour à nouveau proposer un plateau 5 étoiles.

    Par GILLES DANDUMONT

    Source 

  • Découvre 3 sports pour seulement 30 euros dans toute la province de liège

    Lien permanent

    l’Académie provinciale des Sports.

    un produit du Service des Sports de la Province de Liège s’adresse aux enfants de 4 à 11 ans.

    Son principe est simple : chaque participant doit choisir trois sports différents.

    Chaque trimestre, il aura ainsi l’opportunité de découvrir une nouvelle discipline (chaque sport est pratiqué une fois par semaine durant 3 mois). 

    L’objectif de l’Académie provinciale des Sports est de permettre au sportif en herbe de trouver le sport qui lui convient réellement et, éventuellement, par la suite s’inscrire dans un club. Il s’agit également d’un service démocratique puisque l’inscription coûte seulement à 30 euros/ an. 

    De plus, nos moniteurs qualifiés assurent au participant une pédagogie personnalisée et adaptée à son âge (4 à 6 ans avec de l’éveil sportif, dont la psychomotricité et l’accoutumance à l’eau ou avec des baby sports, et de 6 à 11 ans avec de la découverte sportive). 

    Grâce aux villes et communes qui collaborent avec notre Service, des activités sont proposées dans toute la province de Liège,

    . Vous trouverez,  toutes les informations sur l’Académie et les sports proposés tout près de chez vous sur le lien : https://www.provincedeliege.be/fr/node/7104 

    Comme vous pourrez le constater, il y en a vraiment pour tous les goûts et nous espérons vraiment que les jeunes pourront trouver « basket à leur pied » grâce à l’Académie ! 

     Les inscriptions pour l’Académie, qui commencera le 30 septembre 2019, sont d’ores et déjà ouvertes.  

     

  • Bonne nouvelle pour les amateurs de sports mécaniques, le Rallye du Condroz passe à Ouffet le dimanche 3 novembre 2019

    Lien permanent

    Comme annoncé dans nos éditions du 2 septembre dernier, la 46e édition du Rallye du Condroz saluera le retour de la spéciale Ouffet-Clavier.

    Le Rallye du Condroz, dernier grand rendez-vous belge de l’année pour le compte du championnat de Belgique, aura lieu les 1er, 2 et 3 novembre prochains.

    Au programme des 20 spéciales, la grande nouveauté sera le retour, après trois ans d’absence, de la spéciale Ouffet-Clavier dans une version inédite longue d’un peu plus de 14 km le dimanche 3 novembre.

    La bourgmestre d’Ouffet, Caroline Cassart, a participé ce mercredi à une réunion de coordination avec la commune de Clavier pour le retour de cette grande épreuve automobile dont elle se réjouit. « Le parcours sera sensiblement le même que pour les Boucles claviéroises et passera par Ouffet, Warzée, Pair jusqu’Atrin. Je suis heureuse d’accueillir une nouvelle fois cet événement sportif qui a une belle renommée dans la région, tout en limitant les désagréments pour les riverains puisque ce n’est qu’une fois tous les deux ans », a-t-elle indiqué sur sa page Facebook.

    « C ’est en effet une volonté communale que cette épreuve passe par notre commune tous les deux ans, en collaboration avec la commune voisine de Clavier. C’est une activité qui fait bouger notre arrondissement et qui possède une renommée internationale. Elle fait vivre les commerces et apporte un attrait touristique à Ouffet. Ce sont les raisons pour lesquelles on prépare cet événement au mieux pour permettre aux sportifs de s’exprimer et pour que les riverains qui n’apprécient pas ce sport soient le moins dérangés possible », ajoute Caroline Cassart.

    Du côté de l’organisateur, le Royal Motor Club de Huy, c’est aussi la satisfaction. « Nous sommes très contents de revenir à Ouffet. Nous essayons toujours de travailler en bonne entente avec les communes. Nous donnons d’ailleurs le nom des spéciales aux communes car nous estimons que c’est un juste retour des choses pour les communes. Ce sera donc la spéciale Ouffet-Clavier puisque les deux communes travaillent ensemble. Nous essayons aussi de donner une dimension encore plus condruzienne pour le Rallye du Condroz et ce sera bien le cas avec cette spéciale. Les réunions avec la commune d’Ouffet se sont très bien passées et nous envisageons de belles perspectives à long terme si tout se déroule bien le 3 novembre prochain. La spéciale Ouffet-Clavier sera différente de celle des éditions précédentes du rallye », précise Benoît Galand, responsable de la communication du Rallye du Condroz.

    Par MARC GÉRARDY

     

    Source

  • Portes ouvertes au Mosan Club le 29 septembre 2019

    Lien permanent

     

    Découvrir Les cours de danses

    Plus de 40 ans d'expériences

    rue Chenia 16
    4540 Amay
    0477 31 41 33
    www.mosadanceclub.be

    Mosadanceclub

    Porte Ouvert

  • Un kit de départ entre 80 et 100 €, chaque semaine des cours de canicross et de bike-jöring à Clavier

    Lien permanent

    Manon Wathelet ne pensait jamais faire de la course son sport de prédilection. Pourtant, elle court désormais 4 à 5 fois par semaine avec son husky, Alfie, via la pratique du canicross. Une passion dévorante qui découle, il y a trois ans, sur la création d’un groupe « Au Pat’ Course », basé à Clavier. « Depuis cet été, on est passé en ASBL et on organise de plus en plus d’événements », précise Manon.

    On est entre 15 et 20 membres actifs mais cela varie en fonction des lieux et des types d’entraînement car certaines personnes viennent de la Hesbaye et d’autres du Condroz. » Chaque mercredi, ils se retrouvent à 18h pour une séance de canicross ou de bike-jöring. Courir ou pédaler avec son chien peut se faire à tout âge et il n’est pas nécessaire d’être un sportif aguerri. Mais Manon nous met en garde… Une fois goûté à l’une de ces deux disciplines, il est très difficile de ne pas devenir accro.

    Un kit de départ entre 80 et 100 €

    Pour débuter, il vous faudra investir dans une bonne paire de baskets et dans un matériel de qualité pour votre animal afin qu’il ne se blesse pas. « Pour le canicross, il faut acheter un harnais de traction adapté à la morphologie du chien, une ligne de trait et un baudrier pour le maître. Pour le bike-jöring, il faut aussi une ligne de trait mais plus grande et une barre de traction afin que la laisse ne s’enroule pas dans la roue du vélo si le chien ne tracte pas assez. Pour un kit de départ, il faut compter entre 80 et 100 € ; c’est un budget mais si on en prend soin, il peut durer des années. »

    Toutes les races de chien sont les bienvenues chez « Au Pat’ Course ». « On peut courir avec un chien de n’importe quel âge sauf avec les chiots car ils n’ont pas encore terminé leur croissance et on déconseille les chiens au nez plat comme les bouledogues. » Si vous n’en avez pas, il faudra simplement vous munir d’une assurance familiale car les cours dispensés par l’ASBL sont gratuits. Cette dernière conseille également de s’affilier à la Fédération Belge de Canicross.

    Envie de tester ? Inscrivez-vous sur le groupe Facebook « Au Pat’ Course » pour prendre contact avec l’ASBL. « Cela varie en fonction de la demande mais on organise en général 4 séances d’initiation par an. Et il est toujours possible de se présenter un mercredi car il y a un groupe de débutants. »

    Par J.RE.

     

    Source

  • Découvre 3 sports pour seulement 30 euros dans toute la province de liège

    Lien permanent

    l’Académie provinciale des Sports.

    un produit du Service des Sports de la Province de Liège s’adresse aux enfants de 4 à 11 ans.

    Son principe est simple : chaque participant doit choisir trois sports différents.

    Chaque trimestre, il aura ainsi l’opportunité de découvrir une nouvelle discipline (chaque sport est pratiqué une fois par semaine durant 3 mois). 

    L’objectif de l’Académie provinciale des Sports est de permettre au sportif en herbe de trouver le sport qui lui convient réellement et, éventuellement, par la suite s’inscrire dans un club. Il s’agit également d’un service démocratique puisque l’inscription coûte seulement à 30 euros/ an. 

    De plus, nos moniteurs qualifiés assurent au participant une pédagogie personnalisée et adaptée à son âge (4 à 6 ans avec de l’éveil sportif, dont la psychomotricité et l’accoutumance à l’eau ou avec des baby sports, et de 6 à 11 ans avec de la découverte sportive). 

    Grâce aux villes et communes qui collaborent avec notre Service, des activités sont proposées dans toute la province de Liège,

    . Vous trouverez,  toutes les informations sur l’Académie et les sports proposés tout près de chez vous sur le lien : https://www.provincedeliege.be/fr/node/7104 

    Comme vous pourrez le constater, il y en a vraiment pour tous les goûts et nous espérons vraiment que les jeunes pourront trouver « basket à leur pied » grâce à l’Académie ! 

     Les inscriptions pour l’Académie, qui commencera le 30 septembre 2019, sont d’ores et déjà ouvertes.  

     

  • Une nouvelle méthode de formation des jeunes en démonstration à Clavier aujourd'hui lundi, dès 18h30,

    Lien permanent

    Aujourd'hui lundi, dès 18h30, La Clavinoise accueillera une séance d’entraînement un peu particulière.

    Elle sera dispensée à une sélection de U6 et U7 du club claviérois par José Huynen. José Huynen, plus besoin de le présenter pour les plus anciens. Après une carrière de joueur et d’entraîneur aux quatre coins de notre province, ce pédagogue est resté au service du football, concerné au plus haut point par le développement et la formation des jeunes.

    Il est désormais vice-président de la Communauté des Entraîneurs Francophones de Football, lancée il y a un peu plus de deux ans.

    « Cette séance d’entraînement est ouverte à tous mais est destinée plus particulièrement aux formateurs U6, U7, U8 ainsi qu’aux directeurs techniques et coordinateurs des écoles de jeunes. »

    Et quand on connaît un peu le Hesbignon, on sait qu’on ne va pas assister à des méthodes de travail conventionnelles. « Traditionnellement, l’éducateur s’attache à développer les gestes techniques par la répétition de situations simplifiées.

    Moi, j’utilise la méthode LED : Liberté pour apprendre, Expérimentation motrices personnelles, Développement moteur spontané. C’est une pédagogie situationnelle, autrement dit l’action technique se construit en match, que ce soit en un contre un, deux contre deux ou trois contre trois.

    Elle n’est plus la condition première.

    C’est le jeu qui est l’élément central, pas une récompense de fin d’entraînement. »

    Bref, à l’encontre de ce qui est prôné depuis des années. « Mais c’est complémentaire des séances « Starters » et « Festi-Foot » organisées par la Fédération », tempère-t-il. « L’enfant joue pour apprendre, il n’apprend pas pour jouer. »

    Rendez-vous lundi à Clavier pour découvrir la mise en place pratique de cette philosophie.

    Par LAURENT MAES

     

    Source 

  • Souper Rallye Dal Molin Nicolas le 12 octobre 2019 à Saint-Séverin

    Lien permanent

    Afin de finaliser la participation au rallye du Condroz  ils organisent un sympathique souper a la salle de st Séverin Nandrin rue Engihoul 

    menu :

    adulte: 2 boulettes + frites = 12 euros
    enfant : 1 boulette + frites = 10 euros

    Suivi d'une soirée dansante .

    Réservation : 0493/305421

     

    Souper Rallye Dal Molin Nicolas

    Public
     · Organisé par Nicolas Dlm
  • Marc Tarabella au chevet de l’équipe d’Anthisnes

    Lien permanent

    Malgré ses obligations politiques, Marc Tarabella a maintenu, la réunion visant à faire le point sur l’avenir du club de football de sa commune d’Anthisnes.

    « Je me propose d’être le médiateur, le rassembleur des bonnes volontés qui voudront aider notre club, chacun avec ses moyens. Depuis déjà un certain temps, j’étais régulièrement interpellé par des concitoyens qui s’inquiétaient de la santé du matricule 1608.

    Le club a toujours privilégié une politique axée sur les équipes de jeunes, jeunes destinés à alimenter l’équipe fanion. Or, ces derniers temps, beaucoup de ceux-ci ont soit arrêté la pratique sportive soit sont partis vers d’autres cieux… et les formateurs ont suivi.

    Certaines catégories n’ont pu être inscrites en championnat faute de joueurs. La situation est également critique au sein du comité et auprès des bénévoles et ceux qui sont encore présents demandent de l’aide.

    On sait l’importance de ceux-ci dans les petits clubs comme le nôtre.

    Le but de cette réunion était d’écouter toutes les idées et propositions émanant des personnes présentes et d’accueillir ceux qui sont prêts à s’investir pour le club.

    Ce club a une longue histoire, créé en 1929, il fête cette année ses 90 années d’existence. Il mérite que des forces vives apportent leur énergie et leur enthousiasme pour repartir vers l’avant.

    A propos d’idée neuve, j’en ai une qui me trotte dans la tête : Pourquoi ne pas créer une section féminine au sein du club et surfer ainsi sur la vague suscitée par les derniers championnats de football féminin ? »

    L’appel s’adresse également aux commerçants locaux afin de sponsoriser le club car même si les finances sont saines, l’argent reste important pour tout club sportif.

  • L’Ampsinois Maxence Bawin a participé à la course karting de Spa-Francorchamps il s’illustre aux 24h

    Lien permanent

    Si l’on se fie au règlement des 24 heures karting de Spa-Francorchamps, l’âge minimum d’un participant doit être de 13 ans. Pourtant, du haut de ses 12 printemps, Maxence Bawin a pu prendre part à la course. « Nous avons pu obtenir une dérogation grâce à son expérience », raconte Benoît Bawin, son papa, qui faisait partie de l’équipage Racing For Belgium, avec Tom Delfosse, Manon Degotte et Christofer Rasi. « Maxence a roulé pendant deux ans en championnat, dans la catégorie mini (8-12 ans). Il a arrêté de participer à des compétitions en octobre 2018, par manque de temps. Il pratique l’athlétisme au Huy Athletic Club et le choix entre les deux a vite été fait. Il y a beaucoup d’appelés mais peu d’élus en karting, pour espérer passer en Formule. Le karting est toutefois resté un hobby pour mon fils, et nous avons eu l’idée en janvier, avec mon frère, de monter une équipe pour ces 24h. »

    Malgré qu’il fût l’un des plus jeunes pilotes de la course, le jeune Amaytois s’est illustré et en a épaté plus d’un sur le circuit spadois. De quoi faire la fierté de ses proches, son papa en tête. « Il nous a bluffés ! Il faut savoir qu’une quinzaine d’équipes visait la victoire lors de ces 24h, j’étais donc un peu stressé à l’idée de voir comment il allait gérer le trafic. Mais Maxence l’a très bien géré et il a effectué de supers chronos. Nous l’avions épargné pour la nuit, il a effectué un relais jusqu’à 23h, avant de se lever tout seul vers 5h du matin pour en effectuer un autre, tellement il était motivé. Ses 3-4 entraînements par semaine à l’athlétisme lui ont permis d’avoir une bonne condition. Lors de son dernier relais, il a passé le finish avec un chrono plus rapide que le leader ! Il a été très rapide sur la pluie, c’est vraiment son terrain de prédilection. Nous sommes hyper fiers de lui, on avait l’impression qu’il avait déjà participé plusieurs fois aux 24h. Le leader de la course m’a dit qu’il l’avait épaté, une radio locale a même interviewé Maxence. »

    À l’arrivée, l’équipage Racing For Belgium a terminé avec une honorable 38e place sur 64. « Nous avons eu quelques problèmes techniques, à cause d’un tuyau percé et d’un problème de freins. Sans ce temps perdu, nous aurions pu terminer dans le top 20. Une chose est quasi sûre, nous y reparticiperons car, quelques heures après la course, Maxence voulait déjà la refaire l’année prochaine », termine Benoît Bawin.

    Par MAXIME HENDRICK

     

    Source 

  • 7e édition du Semi-Vert d’Amay le 15 septembre 2019

    Lien permanent

    7e édition du Semi-Vert d’Amay

    La 6e édition a remporté un franc succès (585 coureurs). Les organisateurs s’attendent à davantage de participants pour la 7e édition de ce parcours bucolique sillonnant principalement les bois d’Ombret. En effet, cette année encore, la course est reprise parmi les rendez-vous sportifs prévus dans le cadre du « Challenge Delhalle » et fait toujours partie du « Challenge Cours la Province ». Un rendez-vous incontournable pour les amateurs de belles courses.

    A 9h15, on démarra la journée avec la course pour enfants (parcours de 1km)
    Dès 9h45, entraînement cardio accessible à tous.
    Départ des 3 courses (5, 11 et 21,1 km) à 10h.

    Bon à savoir : Le parcours des 5 km est spécialement prévu pour les joggeurs débutants (parcours plat).
    L’arrivée des premiers joggeurs se fera vers 10h30. A 13h30, remise des prix et tombola.

    Envie de participer ? Inscrivez-vous via le site www.amay.be ( lien est : https://www.amay.be/ma-commune/mobilite/semi-vert-1)
    ou le jour même dès 8h30 sous le chapiteau situé sur la Grand-Place.

    Un t-shirt est offert aux 100 premiers préinscrits en ordre de paiement. Plus d’infos quant à l’organisation des courses : didier.marchandise@gmail.com

  • Patro 4 Horizons de Nandrin reprise le 21 septembre 2019

    Lien permanent

    Le Patro 4 Horizons de Nandrin l'annonce sur leur page Facebook 

    Sic " Le patro recommence le 21 septembre pour une nouvelle année de folie"

     

     

     

  • United Family Dance School Villers le Temple reprise des cours le 16 septembre 2019

    Lien permanent

    UFDS_2019_010_verso_web.jpg

  • Inscrire votre enfant à un club de sport a un coût ?

    Lien permanent

    Combien payez-vous de cotisation pour le sport pratiqué par votre enfant ?

    Les prix varient en fonction du sport choisi mais aussi des provinces où joue votre rejeton et du niveau de
    son club.

    Voici les cotisations pratiquées dans 184 clubs de Wallonie et de Bruxelles dans l’un des 12 sports que nous
    avons épinglés.

    Chaque été, le portefeuille des parents se voit allégé par le paiement des incontournables cotisations sportives.
    Et vous, combien payez-vous ? Cela dépend en fait de beaucoup de facteurs.

    Du sport choisi, évidemment.
    Mais il y en a d’autres : la province où vous habitez.
    Vous allez le constater, on paie généralement plus cher à Bruxelles et dans le Brabant wallon.

    Il y a le niveau du club.

    Son prestige.

    L’offre et la demande jouent aussi.
    Puis, il y a l’âge de votre enfant.

    Cela coûte souvent moins cher pour les plus petits que pour les grands.

    Enfin, il y a le nombre d’heures d’entraînement. Les meilleurs gymnastes ainsi que les meilleurs nageurs ont
    beaucoup plus d’heures que les petits champions de foot ou de basket. Ces heures avec entraîneurs, il faut les
    payer.Nous l’avouons, ce travail n’a pas été facile. Tous les clubs à payer est de 583 €. Nous avons déjà expliqué la raison qui est liée au nombre d’heures pratiquées. Un gymnaste inscrit en « loisirs » coûtera beaucoup moins
    cher. Le hockey suit avec 363 € payés en moyenne. Il est important de souligner que c’est dans le Brabant que
    les cotisations sont les plus élevées. Au Léopold, il faut débourser 720,80 €, dont 155 € en droit de fréquentation
    du club. Au Waterloo Ducks, le montant demandé ne mentionnent pas le montant des cotisations sur leur
    site internet. Certains n’ont même pas de site ! Nous avons passé trois journées à éplucher des dizaines et des
    dizaines de pages. Et nous vous dévoilons aujourd’hui les cotisations de 184 clubs.
    Cela concerne douze sports : la gym, le judo, le hockey, le  foot, le basket, la natation, le rugby, le handball, le volley,l’athlétisme, le tennis de table et le badminton. Nous aurions bien aimé ajouter le tennis à cette longue liste
    mais c’était impossible. Ce sport connaît deux saisons, d’été et d’hiver. Les prix dépendent du nombre d’élèves,
    du nombre d’heures. Bref,un vrai cassage de tête !
    DE 75 À 850 €
    Cette enquête n’est donc pas exhaustive et nous espérons que vous ne nous en voudrez pas s’il y a une erreur.
    Pour éviter de comparer des pommes avec des oranges, nous avons cherché les cotisations pour des enfants
    âgés de 10 ans. Les clubs sportifs où il a été le plus facile de trouver les tarifs sont le football et le hockey
    et à moindre mesure le basket et le rugby. Le montant des cotisations, tous sports confondus, varie de 75 € à
    850 €.
    Le sport le plus cher est la gymnastique. La moyenne est de 561,80 €. La demande à Bruxelles et dans le Brabant
    wallon est très élevée, les clubs saturés. Cela explique en partie la flambée des prix.


    BADMINTON DÉMOCRATIQUE


    Le football et le basket suivent avec 297 € en moyenne. Avec de grosses différences, néanmoins. Les clubs de foot inscrits en Interprovincial sont souvent plus onéreux. Juste derrière, on retrouve la natation (294 €). À noter que les montants pratiqués au Liège Mosan et au BOUST Louvain- la-Neuve concernent les meilleurs qui font de la
    compétition de haut niveau.
    Avec un nombre d’heures élevé, comme pour la gym.
    Le volley (204 €), le rugby (196 €), le judo (172 €), le handball (164 €), l’athlétisme (161 €) sont des sports
    démocratiques. Mais moins que le tennis de table (115 €) et le badminton (95 €). -

    Par PIERRE NIZET

    Source 

     

    N’oubliez pas votre mutuelle !

     

    Les mutualités interviennent dans une partie du montant des cotisations… à condition
    que vous les sollicitiez. Chez Solidaris, l’intervention varie en fonction des provinces.
    Elle est de maximum 35 € par an dans le Luxembourg, de 40 € à Namur et de 45 €
    dans le Brabant. Solidaris  Charleroi, Centre et Soignies remboursent jusqu’à 50 euros.
    Chez Partenamut, cela peut aller aussi jusqu’à 50 €. À la Mutualité Neutre, c’est 30 €.
    Chez Omnimut, c’est 40 €. Symbio peut rembourser jusqu’à une hauteur de 55 €.
    À la Mutualité Chrétienne, on rembourse généralement un maximum de 40 €. -


    P.N.