Actu des communes voisines

  • La tanière des Deux Ours a célèbre son ouverture tout le week-end, à Modave

    Lien permanent

    La tanière des Deux Ours a ouvert ses portes à Modave

    La tanière des Deux Ours célèbre son ouverture tout le week-end, à Modave. Samedi, c’est BJ Scott qui inaugure la scène du club de Fred Maquet. L’ancien bar « la Grande Chope » est métamorphosé.


    Quand vous entrez au numéro 2 de la place Georges Hubin à Vierset-Barse (Modave), vous êtes télétransporté dans une autre dimension. Un feu ouvert, des trophées de chasse et des vieux portraits accrochés aux murs, des tapis à n’en plus finir, une grande mezzanine en bois et une ambiance tamisée : vous venez de pénétrer dans une cabane de bûcheron canadien, au milieu des vastes forêts nord-américaines.


    Après deux mois de travaux acharnés, l’ancien bar de « la Grande Chope » s’est métamorphosé pour devenir un espace culturel de circuit court et de rencontres d’une capacité de 150 personnes. « C’est un rêve de gamin qui se réalise, se réjouit Fred Maquet, le propriétaire. J’ai voulu créer une salle de jeu pour grands enfants. La décoration est le résultat de 6 ans de chinage. Étant moi-même bûcheron, j’ai voulu recréer l’ambiance d’un repaire. Les Canadiens qui viennent ici me disent qu’ils se sentent comme chez eux. »


    Une programmation éclectique


    Celui qu’on surnomme l’ours a toujours été un passionné de musique. « J’ai une formation de chanteur classique et mon père était facteur d’orgue. Il a d’ailleurs restauré l’orgue de Vierset.

    J’ai toujours baigné dans la musique. » Fort de son expérience d’organisateur d’événements musicaux (près de 360 au total), Fred Maquet a décidé qu’il était temps d’établir sa tanière dans un lieu fixe, convivial et paisible, où il fait bon venir déguster des bières locales en écoutant de la musique. « Auparavant, je me suis installé à Nandrin mais le lieu n’était pas adapté, c’était compliqué avec le voisinage. Maintenant qu’on a un espace adapté, je vais pouvoir développer une programmation éclectique, avec aussi bien de la musique que du stand-up, du théâtre, des projections cinémas et des expos. D’ailleurs, l’acoustique est magnifique. »


    Le circuit court


    En plus de vouloir inviter des artistes de qualité, Fred Maquet met un point d’honneur à ce que les Deux Ours privilégient le circuit court. « Au lieu de servir du Coca-Cola, nous servirons du Bear-Cola, un cola artisanal servi à la pompe. Tout comme la bière des Deux Ours, le cola est produit par la Brasserie Minne, à Fraiture. Le café qu’on proposera est fourni par un torréfacteur hutois qui s'appelle l’Ours Noir. On proposera également de la petite restauration comme des potages et des potées, ou des glaces artisanales en été. C’est hyper important pour nous. »
    Vendredi, une vynil jam était organisée avec les « Oursiens », invités à venir jouer leurs disques sur scène. Samedi soir, la chanteuse BJ Scott sera la première artiste à fouler la scène de la nouvelle tanière, devant 140 personnes. La fête s’achève dimanche avec un thé dansant sur le thème de la Saint-Valentin.
    À noter :
    Horaire : Jeudi de 11h à 22h.

    Vendredi et samedi de 11h à 02h. Dimanche de 10h à 18h.
    Informations : deuxoursasbl@gmail.com

    Par P.Tar.

    Source

     

  • Une série inquiétante d’une douzaine de vols dans des habitations à Neupré

    Lien permanent

    Neupré: des villas du Bois de Rognac pillées par les voleurs

    La zone de police de Seraing-Neupré a constaté, ces dernières semaines, une série inquiétante d’une douzaine de vols dans des habitations à Neupré et particulièrement dans le quartier huppé du Bois de Rognac à Neuville-en-Condroz. La « résistance » s’organise…


    Les autorités communales et la police ont rapidement sensibilisé la population, via les Partenariats Locaux de Prévention (PLP), pour les alerter et prendre les mesures de prévention qui s’imposent.
    Ces mesures n’excluent pas, évidemment, le travail judiciaire mis en place par les enquêteurs du service local de recherches (SLR) de la police de Seraing-Neupré sur base des indices récoltés depuis maintenant plusieurs semaines.
    « Les renseignements dont nous disposons actuellement sont les suivants », explique la bourgmestre de Neupré, Virginie Defrang-Firket. « Les auteurs seraient deux jeunes adultes. Ils se manifestent, avec insistance, à la porte du domicile visé pour s’assurer que le logement est bien vide. Il est important de souligner que les auteurs ne cherchent pas le contact, ni la confrontation avec les habitants.

    Les auteurs entrent souvent dans les habitations via l’étage qui est, généralement, moins sécurisé ou via un passage latéral ou encore une porte située à l’arrière du bâtiment. Les faits se font, semble-t-il, en journée, essentiellement entre 13 et 18 heures. »


    La zone est quadrillée


    Les patrouilles de police ont été renforcées en journée. Des voitures officielles lumières bleues allumées mais aussi des voitures banalisées quadrillent désormais la zone.
    « Nous en appelons à la vigilance générale », souligne, encore, Virginie Defrang-Firket, sans être pour autant alarmiste. « Ouvrons tous l’œil ! Le contrôle, tant social que policier, doit être maximal pour mettre fin à cette vague au plus vite. Un dispositif de caméras mobiles est en outre placé au Bois de Rognac afin de détecter, le plus rapidement possible, tout véhicule suspect. »
    Et la bourgmestre de Neupré de renchérir : « Deux heures après l’observation d’un manège suspect ou le lendemain, c’est trop tard ! Une réaction rapide est indispensable pour permettre à l’enquête d’aboutir. »
    Et elle rappelle également quelques notions de préventions élémentaires mais toujours utiles comme de ne pas laisser traîner, aux abords de la maison, du mobilier ou une échelle pour éviter d’accéder, trop aisément, aux fenêtres de l’étage.
    « Enfin, il est important de ne pas laisser des bijoux, ni de l’argent dans les chambres ! », martèle Virginie Defrang-Firket. « Avec toutes ces mesures et surtout grâce à la contribution de tous, des résultats sont rapidement attendus. »
    Ceux qui constateraient, en tant que victime ou témoin, des comportements suspects ou une présence anormale, sont priés de contacter, au plus vite, les services de police au 101 ou au 04/330.40.00

    Par AB

     

    Source

     

  • Un nouveau plan de la Commune de Clavier à la disposition gratuitement des habitants, 2 € pour les habitants des communes voisines

    Lien permanent

    Administration Communale de Clavier

    Rue Forville, 1
    4560 Clavier (Liège)
    086 34 94 20
    www.clavier.be

    clavier plan .jpg

     

     

  • Boucles Claviéroises le 22 février 2020 Radio Rallye Officielle (Sport 7) Organisé par 7FM et Radio Ourthe Amblève

    Lien permanent

    8° Boucles Claviéroises // Radio-rallye officielle

    Suivez toute l'actualité rallye sur les différentes fréquences radio "Rallye de Hannut":
    • 106.2 FM (Vallée de l'Ourthe et de l'Amblève) - avec la collaboration de Radio Ourthe Amblève
    • 89.1 FM (Pays de Bastogne/Houffalize)
    • 96.2 FM (Gouvy/Vielsalm/Eifel)

    Sans oublier www.7fm.be / www.roa.be, l'app 7FM sur smartphone, les pages Facebook de vos radios locales et l'app TuneIn.

    EMISSIONS SPÉCIALES:
    • Mercredi 19 février, de 17h à 18h
    • Samedi 22 février, de 16h à 19h (en direct du centre de Clavier)
    • Dimanche 23 février, dès 8h (en direct du centre de Clavier)

     

    7FM

    ‎Boucles Claviéroises -

    Radio Rallye Officielle (Sport 7)

     

     

  • Programme 2020 du Carnaval D' Amay

    Lien permanent

    Dates-clés du carnaval 2020

    21/02 19h - La remise des clés de la ville à l’Administration communale
    23/02 14h - Le cortège carnavalesque (départ face au fleuriste Intuitions)
    24/02 13h30 - Le bal des enfants (gymnase communal d’Amay)
    25/02 9h La Course des enfants et à 14h La Course des garçons de café
    28/02 19h30 - Enterrement « Mitchi Pecket » (lieu de départ défini ultérieurement)
    29/02 Grand feu (départ 19h place A. Grégoire, arrivée 20h Tour Romane). 22h – Bal de clôture Blandina’s
    Programmation des festivités
    Cette année, le carnaval d’Amay se déroulera du samedi 15 février au samedi 29 février.
    Le cortège, lui, aura lieu le dimanche 23 février.
    Vivez ce folklore carnavalesque intense en toute sécurité
    Le centre-ville sera interdit à la circulation entre 12h et 19h.
    Une déviation sera mise en place au pont d’Ampsin et au pont d’Ombret
    13h30 : formation du cortège face à la boutique fleuriste Intuitions.
    Les groupes rallieront le lieu de concentration par la chaussée Roosevelt.
    14h : DEPART DU CORTEGE
    Itinéraire prévu : chaussée Roosevelt - rue de Biber - rue de l’Industrie - place Gustave Rome - rue Joseph Wauters - chaussée Roosevelt - place Adolphe Grégoire - rue Paul Janson - chaussée Roosevelt - rue de l’Hôpital - fin au gymnase communal.
    Afin d’éviter des incidents prévisibles, il est souhaitable de déplacer les véhicules en stationnement sur le parcours du cortège dès 11h30.

     

     

     

    Source info 

  • Une séance massage bébé-parent le mercredi 4 mars 2020 à Ouffet

    Lien permanent

    Une séance massage bébé-parent s'organise le mercredi 4 mars de 10h30 à 11h30 dans la salle de la maison communautaire à Ouffet (Rue des Pahys, 6).


    Envie de partager un moment avec votre bébé (1 à 9 mois) ?

    De repartir avec une méthode de massage à reproduire à la maison ? N'hésitez pas à vous inscrire ! 
    04 369 33 30 ou info@lateignouseamo.be

     

    4 mars teignouse massage.JPG

  • Je cours à Neupré Culture Sport Neupré à vos agendas

    Lien permanent

     

     

    Culture Sport Neupré

     

     

     

  • Stage de carnaval pour enfants du 24 au 28 février 2020 stage d'initiation à la 3D

    Lien permanent

    STAGE DE CARNAVAL POUR LES ENFANTS !
    Du 24 au 28 février nous organisons un stage d'initiation à la 3D et à la découpe numérique par laser pour les enfants

    Prix 80€ -> Inscription -> 085 32 84 50
    Avec 2 sorties pédagogiques et la réalisation de différents objets...
     
     

  • Inauguration aujourd'hui de la Tanière des Deux Ours entrée gratuite

    Lien permanent

     

    ENTREE GRATUITE
    Poussez la porte, et venez découvrir à quoi ressemble l’univers de Deux Ours. Celles et ceux qui connaissaient le lieu vont être surpris … !!! Nos Vinyles Jammeurs prendront leurs bacs de disques vinyles et joueront leurs meilleurs titres pendant que nous siroterons un délicieux cocktail « love Bears » (offert)


    Et si vous voulez venir jouer vos meilleurs vinyles, envoyez un message (messenger) a @Alain Jost, il est le MC de la soirée et verra avec vous le meilleur moment pour passer vos disques. Amateurs welcome !! On n'est pas Dj (enfin pas tous), on met des disques


    vendredi de 19:00 à 02:00
    Deux Ours
    Place Georges Hubin 2, 4577 Modave

     

    Deux Ours

    Inauguration > Vinyles Jam Deux Ours

  • Il pète les plombs lors de la reconstitution du meurtre à Neupré

    Lien permanent

    Mardi 11 février 2020 au matin à Neupré avait lieu la reconstitution du meurtre de Karine Iskoumene, pour lequel le compagnon de la quinquagénaire, Laurent Silien, a avoué les faits. S’il s’est montré collaborant au début, il a ensuite « pété les plombs » lorsqu’il a dû mimer le moment de la mise à mort de sa victime. Il aurait même cassé un mur de sa maison.
    Un important dispositif avait été mis en place pour éloigner les badauds, ce mardi matin aux alentours du numéro 25 de la rue des Bouvreuils à Neuville-en-Condroz, en vue de la reconstitution du meurtre de Karine Iskounene (56), tabassée à mort à coups de batte de baseball, le 3 juillet, en soirée.

    L’homme qui partageait sa vie depuis une dizaine d’années, Laurent Silien (33), avait fait mine de « découvrir » le corps sans vie de sa compagne, en rentrant chez lui vers 22 heures. L’enquête, et notamment l’analyse du sang sur ses vêtements, a révélé qu’il était vraisemblablement l’auteur des faits : fin novembre dernier, à l’issue d’un très long interrogatoire, il a fini par avouer.


    La quinquagénaire est décédée après avoir reçu de multiples coups de batte de baseball, sur le haut de la tête mais aussi sur le visage et le corps. Elle gisait dans une grande quantité de sang lorsque les services d’intervention avaient été contactés par une voisine, alertée par les cris de Laurent faisant mine de découvrir le cadavre.
    Les analyses ont parlé
    L’analyse des vêtements du trentenaire a montré qu’après la scène d’une grande violence, il avait ôté ses vêtements souillés, et qu’il les avait trempés dans le sang de la victime, pour masquer les éclaboussures qui le trahissaient. Il avait ensuite remis ses vêtements avant d’appeler à l’aide.
    La victime arborait également des traces de couteau, mais le trentenaire soutiendrait qu’avant la scène finale, la victime avait tenté de se suicider.
    Les couteaux trouvés sur place étaient pourtant tous soigneusement lavés et rangés à leur place initiale.
    Silien s’emballe
    Laurent Silien a d’abord, durant cette reconstitution, accepté de collaborer. Il y aurait eu une première scène, avec de premiers coups de batte de baseball, puis le trentenaire aurait laissé là sa victime pour aller chercher une enveloppe d’argent cash, qu’elle cachait.
    En revenant, elle lui aurait dit « des paroles méchantes » et il se serait énervé encore en frappant vigoureusement.
    La reconstitution n’a pas pu aller plus loin car le trentenaire s’est ensuite emballé, perdant le contrôle, frappant sur le mannequin puis sur le mur de la maison, qu’il a partiellement démoli à coups de poing.
    La reconstitution s’est alors prolongée en son absence, avec la voisine notamment, pour se terminer aux alentours de 13h30.
    Toutes les parties étaient présentes : juge d’instruction, experts, police, ainsi que Me Wintgens, qui défend désormais, avec Me Delbouille, le trentenaire, Me Molders-Pierre, pour les filles de la victime qui étaient aussi présentes à la reconstitution, et Me Töller, pour le frère de la victime.

     

    Par LWs Source

  • Se promener dans la forêt et entrer en contact avec la nature

    Lien permanent

    Partager son énergie en câlinant des arbres à Marchin

    Se promener dans la forêt et entrer en contact avec la nature. C’est ce que propose Paul Charlier le 19 fevrier prochain à Marchin. Il organisera alors son deuxième bain de forêt. Une pratique originaire du Japon et reconnue depuis 1982 comme une médecine préventive.
    Un éveil sensoriel au contact de la nature. Voici ce que Paul Charlier proposera mercredi 19 février dans le Bois de Sandron de Marchin. Ce Hutois organisera son second bain de forêt guidé, également appelé Sylvothérapie : « Les participants se laisseront guider au contact des arbres et de la nature en général pour réveiller leurs 5 sens. Un échange d’énergie se déroule lorsqu’une personne enlace un arbre. Ce geste renforce le système immunitaire grâce au phytoncides, des molécules sécrétées par les arbres, des composés antimicrobiens. C’est une manière de se ressourcer en se concentrant sur les sensations, les bruits et les odeurs », explique Paul Charlier, responsable de la marche et adepte de cette pratique depuis peu (un premier bain de forêt a eu lieu le 5 février dernier).
    Originaire du Japon
    La Sylvothérapie, nommée shinrin-yoku en japonais, provient du pays au Soleil-Levant et est reconnue là-bas depuis 1982 comme une médecine préventive. Il existe même une soixantaine de sites où la pratiquer.


    Signe que les vertus du bain de forêt sont prises très au sérieux : « Des recherches menées par des scientifiques japonais ont prouvé les bienfaits de cette thérapie. Outre le renforcement immunitaire, le contact auprès de la nature réduirait la pression artérielle, ferait baisser le taux de glycémie et améliorerait la santé cardio-vasculaire et métabolique. Ce qui est également visible à l’extérieur est le relâchement des personnes lors de ces moments privilégiés. Libérées de toute contrainte, certaines d’entre elles se livrent émotionnellement », ajoute le guide.
    Un troisième rendez-vous à proximité du château de Modave est d’ores et déjà prévu. D’autres forêts seront également visitées durant toute l’année. Le second bain de forêt se déroule le 19 février, de 14 à 16 heures. La marche se fera sur un terrain plus ou moins plat et ne comportera que 3 km maximum.
    Pour plus d’informations et pour réserver, vous pouvez contacter Paul par SMS au 0498 81 25 61. À noter que le guide ne demande pas une somme précise pour participer à l’expérience : « Je ferai comme les artistes de rue et je les laisserai donner ce qu’ils veulent ou peuvent ».


    Par M.GI.

    Source

  • Découverte de la roue à aubes (Les Avins) le 22 mars 2020 à vos agendas

    Lien permanent

    Dans le cadre des Journées de l’eau, le CICC, en partenariat avec la CIESAC, organise une porte ouverte des locaux de la compagnie des eaux et plus particulièrement du local où se situe la roue à aubes de plus de 9 mètres de haut ainsi que la machinerie qui servait à faire monter les eaux au château d’eau.


    Une petite restauration ainsi qu’une balade le long d’un tronçon privilégié du Hoyoux de 2 km est également prévue.


    Dimanche 22 mars 2020 de 10:00 à 17:00

    Rue de la Source, 10 - 4560 Clavier, Belgique

    Découverte de la roue à aubes (Les Avins)

    Tourisme Modave Marchin Clavier Tinlot

     

     

     

  • ELIA démontera prochainement la ligne à haute tension Gramme - Rimière

    Lien permanent

    La Commune de Modave l'annonce ici 

    ELIA démontera prochainement la ligne à haute tension Gramme - Rimière, qui passe par Outrelouxe.
    Le réseau haute tension de la Province de Liège est dense et vieillissant. Il nécessite des adaptations pour anticiper au mieux les besoins actuels et futurs.

    ELIA réalise actuellement divers travaux de restructuration de son infrastructure. Des liaisons aériennes seront démontées, ainsi notamment celle entre les postes éléctriques de Gramme et Rimière, qui passe par Outrelouxhe.

     

     

     

     

  • L’Administration Communale d'Amay recrute des moniteurs pour ses plaines d’Été 2020

    Lien permanent

    L’Administration Communale d'Amay recrute des moniteurs pour ses plaines d’Été 2020

    Tu es étudiant… Tu as un brevet de moniteur…


    Tu n’as pas de brevet de moniteur mais tu disposes d’un diplôme ou d’un certificat de fin d’études à orientation sociale ou pédagogique au moins du niveau de l’enseignement technique secondaire supérieur de promotion sociale ET tu disposes d’une expérience utile de 150h de prestation au sein d’un centre de vacances ?

    Tu es à la recherche d’un job pour les vacances… Tu es motivé, patient, créatif, sérieux, responsable,…

    OUI ? Nous recherchons des moniteurs pour travailler lors du mois de juillet 2020 (1ère quinzaine : du 1er au 17 juillet ou 2e quinzaine : du 20 au 31 juillet).
    Prolongation des candidatures jusqu’au lundi 2 mars 2020.

    Transmets ta candidature (Cv + Lettre de motivation) au service Accueil Extrascolaire, 76 Chaussée F. Terwagne à 4540 AMAY, pour le lundi 2 mars au plus tard.
    N’oublie pas de mentionner tes disponibilités.

    Tu souhaites plus de renseignements? N’hésite pas à contacter le service Accueil extrascolaire, au 085/230 137 ou par mail : ludivine.gonda@amay.be

     

     

  • Souper Rhétos Chic & Choc à L'ARO Ouffet le 6 mars 2020

    Lien permanent

    Afin de financer leur voyage de fin d’étude à Torremolinos, les rhétos de l’Athénée Royal d’Ouffet vous invitent à leur souper « Chic & Choc » le vendredi 6 mars 2020 dès 18h.

    Soirée Chic et Choc, venez habillé de votre plus belle tenue avec un élément choc !
    Il y aura une remise de prix pour le blind test.

    Réservations obligatoires pour le 3 mars 2020:
    - Par téléphone au 086/36.62.77 (entre 8h30 et 16h)
    - Par sms au 0477/31.43.35 (Carline Gauthier)

    Au menu:
    Trio de pâtes composé de:
    - bolognaise
    - crème saumon
    - huile d’olive, jambon fumé, parmesan et roquette
    + dessert (mousse au chocolat ou tiramisu)

    Prix:
    - adulte 15€
    - enfant (- 12 ans) 10€

     

    Souper Rhétos *Chic & Choc* - ARO

  • 24h de vélo pour la bonne cause à Marchin!

    Lien permanent

    Annick Randolet, gérante du magasin Spar de Marchin, va organiser pour la première fois un 24h vélo pour le Télévie. L’événement se déroulera du 20 au 21 mars au hall omnisports de Marchin. Il reste de la place pour deux équipes.


    Une douzaine d’équipes sur des vélos de spinning pour la bonne cause : voilà ce qu’organise Annick Randolet, gérante du magasin Spar de Marchin. « L’an dernier, j’ai assisté à une action pour le Télévie à Liège », raconte-t-elle.


    La maladie ayant touché certains de ses proches, elle a eu l’idée de mettre sur pied un événement similaire à Marchin. « Au hall omnisport de Marchin, entre le 20 mars à 17h et le 21 mars à la même heure, nous aurons 15 vélos surlesquels 12 équipes de 10 à 24 personnes pourront se relayer », continue Annick Randolet.


    Pour les motiver à pédaler sur des machines de spinning, un écran géant affichera les kilomètres que chaque équipe aura « parcouru ». « Les meilleurs gagneront un panier à fruits. Chaque participant obtiendra une médaille », indique la gérante.

     

    800 euros par équipe


    Elle est assistée pour l’organisation de membres du personnel de la commune, ainsi qu’Éric Duchesne, un ami du frère d’Annick Randolet. Des fournisseurs du Spar offriront des pains au chocolat, des croissants et des bidons d’eau. « Les gens bénéficieront de vestiaires et de toilettes. Il y aura aussi un château gonflable », détaille Éric Duchesne.


    Annick Randolet ne s’attendait pas à tant de soutien autour de son initiative. « Le personnel de la commune qui nous prête main-forte obtient un jour de congé le lendemain de l’événement », dit-elle. « Des personnes tiendront la cafétéria du hall même la nuit. Des clients du Spar se sont inscrits à l’événement, si bien qu’il ne reste de la place que pour deux équipes. »


    Pour réaliser ces 24h vélo, ils ont dû suivre un cahier des charges du Télévie. « On devait notamment respecter le choix des dates : l’événement se déroulera simultanément à plusieurs endroits de Belgique. »
    L’inscription revient à 800 euros par équipe. «À partir de 40 euros, c’est déductible d’impôts. » Plus d’informations au 0473/83.42.84. À noter qu’ils cherchent un animateur pour l’événement.


    Par Jérome Guisse

    Source

  • ‎Concert Calogero par le groupe C.Calo le 22 février 2020 à Anthisnes

    Lien permanent

    Concert spécial "Calogero" par le cover "C.Calo"
    Venez passer une agréable soirée en écoutant le répertoire de Calogero.
    Bar et petite restauration avant et après le spectacle.
    Entrée 20 € - Réservation 0475/33.28.77 -

    Paiement obligatoire dès réservation

     

     

    Anthisnes en Choeur

    Concert Calogero par le groupe C.Calo

  • Une idée sortie Saint-Valentin le 14 février 2020 Souper Musical à Hamoir

    Lien permanent

    Petite soirée repas  et concert à la cafétéria du hall de Hamoir le vendredi 14 février à l'occasion de la Saint Valentin.

  • Les agriculteurs expropriés dans le cadre de l’aménagement de la phase 3 de la liaison Tihange au Condroz

    Lien permanent

    Ce jeudi à 15 heures, treize propriétaires terriens ont été reçus par deux fonctionnaires de la Région wallonne à Modave.

    Objectif : évoquer la procédure d’expropriation dont ils font l’objet dans le cadre de l’aménagement de la phase 3 de la liaison Tihange-Tinlot. Ils sont ressortis en colère.


    « Le SPW a pensé aux grenouilles et aux vélos, mais pas aux agriculteurs ! Vous pouvez le noter ça, c’était n’importe quoi leur réunion. » En sortant de l’administration communale, cet agriculteur était en colère.

    Et il n’était pas le seul. La rencontre entre les représentants du SPW et les propriétaires terriens a tourné court.
    Aucun accord, aucune signature apposée sur les 13 avis d’expropriation envoyé par le SPW et un sentiment de découragement.

    Arrivera-t-on un jour à concrétiser la phase 3 et plus globalement cette fameuse liaison Tihange-Tinlot dont le chantier a été entamé en 2004 et qui a déjà coûté des millions d’euros ?


    « Cette réunion, c’était un coup dans l’eau, se désole le bourgmestre Eric Thomas (Ose). Il y avait un manque évident de préparation. Il manquait des informations précises, relatives notamment aux plans des parcelles concernées. Et le SPW ne disposait d’aucun montant à proposer aux agriculteurs. »

    « On ne va pas leur signer un chèque au blanc, commentait un participant. La Région veut avoir accès à nos terres pour pouvoir commencer les travaux au plus vite, mais ils ne font aucune proposition de dédommagement. C’est inacceptable » Autre reproche : la Région n’a pas tenu compte des remarques faites en… 2012 par les agriculteurs.

     

    Le tronçon 3 de la liaison Tihange-Tinlot, doit relier les Gottes à Strée au carrefour Saint-Vitu, en passant à travers les campagnes qui bordent notamment les rues des Aubépines, Elmer et Bois Rosine. La nouvelle route va couper certaines terres agricoles et, du coup, modifier voire empêcher leur accès. Jean-François Cassart, l’un des agriculteurs les plus concernés a fait ses comptes : si le permis n’est pas modifié il y aura 1.000 à 1.500 passages supplémentaires d’engins agricoles à travers le village par an.

     

    « Il va falloir des détours énormes, la vie du village sera fortement impactée. »


    En 2012, les agriculteurs avaient proposé de réaliser un tunnel destiné aux tracteurs à hauteur de la vieille carrière. « La Région ne nous a pas écoutés, regrette Jean-François Cassart, elle soutient que ce n’est pas possible à réaliser. Ils ont juste réalisé un passage pour les grenouilles. Et le pont aérien, c’est uniquement pour les cyclistes. »
    Désabusés, les agriculteurs et le Collège attendent désormais d’autres solutions du SPW : « Les remarques doivent être entendues. Pour les agriculteurs, mais aussi pour la sécurité des villageois » conclut le bourgmestre.

     

    Caroline Cassart a interpellé le ministre


    La députée Caroline Cassart (MR) a interpellé le ministre wallon Philippe Henry (Ecolo) en charge de la mobilité au sujet de la liaison. Il a fait le point sur le dossier et évoqué la réunion programmée ce jeudi à Modave.

     


    « La liaison est essentielle pour l’arrondissement de Huy-Waremme sur le plan social et économique, a souligné Caroline Cassart. Ma volonté est de suivre ce dossier de près au parlement wallon. Les expropriations auraient pu être réalisées plus tôt pour que le dossier avance plus vite » a-t-elle constaté, sans vouloir jeter la pierre au nouveau ministre, « qui n’est pas le seul, à avoir dû prendre des décisions relatives à ce chantier » dont la première évocation remonte à… 1981 ! De son côté le bourgmestre de Modave a souligné : « C’est vrai que nous voulons que la phase 3 avance et soit ouverte en même temps que la phase 2, mais pas à n’importe quel prix ! Les remarques concernant le tunnel doivent être entendues. »

     

    Toujours des éboulements


    Les travaux entre le rond-point des Neuf Bonniers, à Tihange, et celui des Gottes à Strée (Modave), avancent.

    « Si on veut éviter que cette route ne soit classée dans les travaux inutiles et au vu les sommes investies, je pense qu’il faudrait ouvrir dès que possible » insistait Christophe Collignon en 2019. Du côté de Modave, par contre, on ne voit pas d’un bon œil tout ce trafic débouler dans leur commune. Ils prônaient dès lors pour une ouverture de la liaison lorsque le tronçon 3, entre Strée et Tinlot, serait terminé.

    Une phase 3 qui n’est pas encore entamée. Finalement, il ne faudra peut-être pas trancher… Des problèmes d’éboulement observés sur cette nouvelle route encore jamais ouverte au trafic, sont plus difficiles à résoudre que prévu… Pour réaliser la route, il a fallu trancher dans la roche, mais les pentes ont été réalisées de manière trop abrupte.

    Conséquence, des pierres dévalent des parois. « La stabilisation des parois rocheuses sera effectuée par l’intermédiaire d’un marché relatif à la phase 3, affirmait le ministre voici quelques mois. Cette phase permettant de finaliser cette liaison durera deux ans calendrier. Elle ne pourra débuter que lorsque les expropriations nécessaires auront été réalisées… »

     

    Par aurélie bouchat

    Source

  • Grande brocante couverte à Amay tout ce week-end

    Lien permanent
    Ce 8 et 9 février, de 9h00 à 18h30, l’ASBL « Foire Fouille » vous invite à sa grande brocante couverte à Amay.
    Ce week-end, L’ASBL Foire Fouille vous propose de venir acquérir de nouveaux objets à sa grande brocante, des vêtements au vide dressing et de découvrir des produits locaux aux échoppes artisanales. « On pourra y trouver de tout et pour tous les goûts avec des exposants différents le samedi et le dimanche », décrit Nathalie Lacasse, organisatrice et membre de L’ASBL.

    Plus d’une centaine d’exposants
     
    Les échoppes artisanales proposées seront 100 % locales. « Un monsieur amaytois qui récupère du bois et des palettes pour en faire des meubles sera présent ainsi qu’une dame qui customise des chapeaux selon vos goûts et encore bien d’autres ! », assure Nathalie Lacasse.

    Il y aura un bar avec des tables pour s’installer confortablement ainsi que de la petite restauration pour les plus gourmands : crêpe, hot dog et hamburger.

    L’entrée pour les visiteurs et le vaste parking est gratuite. Si vous souhaitez exposer, le prix est de 10 euros pour toute la journée avec une table de 2m sur 1m. Mais attention, il ne reste plus que des places pour le samedi 8 février.

    Infos pratiques

    Brocante couverte, au Hall Omnisport de l’Abbaye de Flône à Amay (Chaussée Romaine-2), le 8 et 9 février, de 9h à 18h30. Réserv. 10 euros le 2m2 par jour, au 0494.488174 ou foirefouille@outlook.fr. Attention, il n’y a plus de place pour le dimanche.

    Par E.VA 

     

       Source

  • 550 élèves Athénée Royal Agri-St-Georges ont témoigné de leur soutien

    Lien permanent

    Voici le lien pour la pétition clic ici

    Pour soutenir l'action de l'Athénée Royal de l'Agri les infos sont ici

    La famille Khulelidze a reçu un ordre d’expulsion. Arrivés de Géorgie en 2007, les parents et leurs deux enfants, Zezva et Beka, doivent quitter le pays pour le 20 février. Une situation qui révolte les élèves et le corps professoral de l’Athénée royal Agri de Saint-Georges où sont scolarisés les deux adolescents. 550 personnes ont marché ce jeudi matin en soutien à cette famille qui traverse des moments difficiles.
    Ce jeudi matin, à 10 h pile, les 550 élèves de l’Athénée royal Agri de Saint-Georges, primaire et secondaire étaient réunis devant leur établissement pour démarrer la manifestation. Une délégation venue de l’implantation hutoise était également présente.

    «Pendant plus d’une heure, nous avons marché dans les rues de Saint-Georges pour montrer notre soutien à cette famille parfaitement intégrée. Les élèves se sont mobilisés en grand nombre et sont très touchés par la situation que vit cette famille. Ils ont fait faire des tee-shirts sur lesquels on pouvait lire: «touche pas à mon pote» ou encore pour les professeurs, «touche pas à mes élèves», décrit Stéphanie Luyckx, directrice adjointe à l’Athénée, satisfaite par la marche qui a mobilisé petits et grands. «Je les ai eu tous les deux en classe.

    Ils sont très bien dans les rues ont pu également compter sur le soutien de personnalités politiques comme Hervé Rigot, échevin (PS) de Waremme et député fédéral mais également sur le soutien des habitants de Saint-Georges et d’ailleurs. C’est le cas de Joëlle Lacar venue de Montegnée. «J’ai appris l’histoire dans le journal et j’ai été directement touchée.

    C’est honteux de vouloir expulser une famille qui a deux enfants. Ils ne connaissent même rien de leur pays et ils ne savent même pas où aller. Je trouve que la Belgique devrait être beaucoup plus accueillante. Je suis aussi arrivée avec mon fils il y a quelques années donc cette histoire me parle beaucoup et je tenais à soutenir cette famille. Je ne la connaissais pas personnellement mais comme ma filleule va avec le plus grand à l’école, elle m’en a beaucoup parlé. Je me suis mise à pleurer.

    Ce n’est pas possible de faire retourner ces personnes», nous confie-t-elle.

    Les deux adolescents qui ont quitté leur pays avec leurs parents en 2007 ont depuis parfaitement réussi à s’intégrer en Belgique. Cela fait 12 ans qu’ils vivent à Saint-Georges. Beka et Zezva ont de nombreux amis et d’excellents résultats. Pourtant, les deux étudiants ont un avenir incertain et espèrent que cette marche fera réagir les autorités sur leur sort.

    «Je suis très touché par cette marche. Je suis vraiment ému en voyant toute cette mobilisation», nous glsise Zezva, entouré et soutenu par de nombreux condisciples. «Ce sont deux élèves que je connais depuis que je suis arrivée dans cette école. Ils font partie de notre pays, de notre famille. Ils ne sont pas étrangers à nous, ils sont comme nous. Leur pays, c’est celui-ci. Ils vivent ici depuis plus de 12 ans, ils ont grandi ici», insiste Amélie, élève également.

    Un recours contre la décision a été introduit au Conseil du Contentieux des Etrangers.

    Par Amélie Dubois 

    Source

     

  • Le 30ème anniversaire du Club Nature, les jeunes Naturalistes du Condroz Fête la Nature le 18 avril 2020

    Lien permanent

    VISITE DU CENTRE NATURE de l’école St-Martin Nandrin
    Ateliers pour enfants et adultes
    • DÉMONSTRATION de TOURNAGE par Tom Leroy
    • TIR À L’ARC ET AU PROPULSEUR avec Dany Charlier
    • CUISINE VERTE avec Colette Eloy
    • VANNERIE avec Nat Phuangthaisong (Art is A' Nat)
    • CRÉATIONS TEXTILES par Patricia Di Moro (Velvetpat)
    • FABRICATION D’UN HOTEL À INSECTES avec Phil Eloy
    Sorties nature pour enfants et adultes à 15h30 & à 16h30
    • LES COLÉOPTÈRES avec Daniel Maquet
    • LES PLANTES MÉDICINALES avec Annick Dermine (Amour de Soi)
    EXPOSITION PHOTOS : de 1990 à 2020
    BARBECUE (réservation obligatoire au 085/512836)
    ANIMATION MUSICALE AVEC PHIL

    Avec la participation de Natagora Condroz-Mosan


    Samedi 18 avril 2020 de 14:30 à 23:30


    Rue de la Bouhaie, 4557 Tinlot, Belgique

     

    Fête de la nature clic ici

  • Expo centre culturel de Marchin le 21, 22 & 23 février 2020

    Lien permanent

    Centre Culturel de Marchin

    Manin, Auriel et Taki

    Exposition d'un week-end.
    Dessins - Illustrations - Mobiles

    "Manin Tricot se distingue depuis quelques années par son travail d'illustrations hautes en couleurs qui tantôt nous émeuvent, tantôt nous font rire ; mais laisseraient difficilement de marbre. Le trait se veut précis, simple, riche sans être surchargé. Allié à des coloris sans fioritures, contrastés et vivants, l'oeil est immédiatement séduit par le mélange sophistiqué de traits qui savent où ils vont, en respectant courbes, volumes et aplats. Les personnages que l'artiste invite à découvrir sont quant à eux trop aimables pour être relégués au rang de caricatures pittoresques. Il y a beaucoup de tendresse dans ces dessins à la poésie certaine, faussement naïve. Leur force évocatrice nous plonge dans une contemplation amusée d'une foule de détails soignés qui ont le mérite d'éveiller notre imaginaire. Une impression renforcée par le caractère ludique que renferme chaque illustration."
    Marin Lefèvre

    "Les bonhommes d'Auriel Thyré :
    De tout, elle fait crayon...
    De tout, elle fait support...
    Terre, bic, papier à cigarette, couvercle de boîte à tabac, œuf, vin, résine, cire, bronze...
    Ses bonhommes se mêlent et s'entremêlent, parfois aux oiseaux, parfois à ceux partis trop tôt, parfois ressemblant à ses amis, ses enfants ..."
    Couline Tricot

    "Les inventions de Taki Machines sont composées de bois, de métal et de divers objets récupérés.
    Du moindre écrou à l’ombre portée d’une sculpture, tout est pensé. Pourtant, le résultat n’évoque en rien la rigueur mais plutôt un ludique et joyeux bordel organisé.
    On peut se laisser porter par le parcours imprévisible d’une sphère dans le labyrinthe métallique d’une machine à bille, être amusé et surpris par un automate qui soudain s’anime ou encore rêver, méditer devant ses luminaires mouvants et atypiques."
    Valérie Lemlyn

    Vendredi 21 : de 18h30 à 21h.
    Samedi 22 : de 14h à 19h.
    Dimanche 23 : de 11h à 18h.

    Entrée libre.
    https://www.centreculturelmarchin.be/2-non-categorise/195-manin-tricot

  • AR. Agri Huy - Action job - Infor Jeunes Huy le 10 février 2020

    Lien permanent

    Tu cherches à gagner un peu d'argent de poche ou plutôt "Tu en veux plein les poches ?!"

    Infor'Jeunes plante sa tonnelle dans ton école sur le temps de midi pour t'aider à trouver un Job étudiant !!

    - Animations pour t'aider à faire ton CV
    - Offres de Job
    - Conseil à la rédaction de CV et de lettre de motivation
    - Information sur la législation (combien d'heure puis-je travailler ? Combien puis-je gagner? ...)
    - Trucs et astuces pour postuler à un job
    - Simulation d'entretien d'embauche


    Lundi 10 février 2020 de 12:00 à 14:00

    Athénée Royal Agri huy
    rue saint victor 5, 4500 Huy


    Organisé par Centre Infor Jeunes Huy

     

    Centre Infor Jeunes Huy

    AR. Agri Huy - Action job - Infor Jeunes Huy

     

     

  • Appel aux dons pour l’espace de maraîchage collectif à Modave

    Lien permanent

    En octobre 2019, l’ASBL liégeoise Los Niños de Gaïa a fait l’acquisition d’un champ à Outrelouxhe, pour y développer un espace de maraîchage collectif, destiné à la transmission des savoirs. L’aménagement vient de débuter et l’association lance un financement participatif pour être aidée dans l’achat du matériel.


    L’ASBL liégeoise Los Niños de Gaïa (Les enfants de Gaïa) œuvre depuis 2013 pour le développement de l’agro-écologie au Pérou et en Belgique.

    Née de la rencontre entre Dimitri Cranshoff (Belge diplômé d‘agronomie) et Roxana Puchoc Yarasca (Péruvienne licenciée en géographie), l’association crée un potager participatif de 1500 m² à Grivegnée, en 2015.

    Deux ans plus tard, ils commencent à organiser des formations en permaculture et maraîchage bio.

    Rapidement, le désir de développer un espace de maraîchage plus conséquent se fait ressentir. Ils se tournent alors vers les plaines du Condroz.

    Après trois longues années de recherche, ils finissent par trouver le terrain adéquat à Outrelouxhe, dans la commune de Modave. En octobre, le Jardin de La Pachamama (du nom de la déesse-terre chez les Incas) est baptisé, alors qu’ils font l’acquisition de cette parcelle de 4600 m² située au cœur du village, sur une surface plate.

    « L’idée était d’avoir un terrain juste assez grand pour produire suffisamment de fruits et légumes afin d’offrir des revenus à l’ASBL, explique Dimitri Cranshoff, initiateur du projet.

    Il fallait aussi qu’il soit assez grand pour donner à nos stagiaires un lieu d’apprentissage du maraîchage. Quand on a vu l’offre sur Internet, on a sauté dessus. »

    L’année 2020 sera consacrée à l’aménagement du terrain, et il y a du travail.

    « On a déjà planté les haies et construit le cabanon de stockage du matériel. Il faut encore planter les arbres fruitiers, monter les 2 serres, creuser la marre, installer les clôtures et préparer les sols pour la culture. »

    L’acquisition du terrain (20.000 €) et des différents ustensiles ont vidé les caisses de l’ASBL.

    Afin d’accélérer le processus, ils ont décidé d’opter pour le financement participatif.

    « On manque de liquidités. En contrepartie de leur don, les personnes peuvent avoir accès à un de nos ateliers. On a déjà récolté 1000 €, sur les 5000 espérés. »

    En septembre de cette année, les premiers légumes pourront être récoltés. « On aura déjà des tomates, des aubergines et des haricots. Mais le terrain sera complètement en fonctionnement en 2021. »

    L’association cultivera une quarantaine de fruits et légumes, dont certains sont atypiques dans la région. « On est en lien direct avec la communauté latino-américaine de Liège, pour qui on produira les piments aji amarillo et Roccoto. »

    Les récoltes seront mises en vente directe par l’ASBL.


    Les formations au maraîchage seront données par Dimitri, à raison de 2 fois par an. « Elles sont ouvertes à tous, au simple curieux comme à celui qui veut se lancer dans le maraîchage. La première s’étale de mars à juin et la seconde débute en septembre pour s’achever en novembre. »


    Pour participer au projet, faire un don, ou obtenir un renseignement : « Le Jardin de Pachamama » sur Facebook, ou contacter le 04 770 55 610.
     Le lien vers le crowdfunding :

    https://infoninosgaia.wixsite.com/pachamama/el-huerto-financement-participatif

  • Plusieurs parcours en montgolfière sont organisés par la Maison du Tourisme pour survoler notre arrondissement

    Lien permanent

    L a Maison du tourisme « Terres de Meuse » propose dès le mois de mai des vols en montgolfière au-dessus de l’arrondissement Huy-Waremme. Une manière intéressante de découvrir notre région et ses richesses.
    On peut parfois apercevoir ces étranges ballons colorés dans le ciel en été. Mais avec le temps, les montgolfières sont devenues de plus en plus rares. La Maison du Tourisme de l’arrondissement de Huy-Waremme a justement voulu relancer cette pratique et organise une série de vols dès le mois de mai.


    Cette excursion assez atypique permet notamment de rendre la région plus attractive. « On veut dynamiser le territoire. On est toujours à la recherche de nouvelles idées. Et j’ai fait un constat : il n’y a pas de vols en montgolfière sur notre zone. J’ai donc pris contact avec plusieurs « montgolfiers » », explique Hélène Menschaert, directrice de la Maison du Tourisme.


    Concrètement


    La balade dure environ une heure. Un guide local, choisi en fonction du parcours du jour, est toujours présent dans la montgolfière pour donner des explications sur les différents lieux.

    18 personnes peuvent monter à bord de la montgolfière. Pour pouvoir participer, il faut « mesurer au moins 1 mètre, peser moins de 100 kg, ne pas porter de prothèses au niveau des hanches, genoux et pieds, ne pas avoir de problèmes liés à l’oreille interne (vertige) et ne pas être enceinte ».


    Après l’atterrissage, une table est installée dans un cadre champêtre pour une dégustation de produits locaux. Cette escapade aérienne coûte 120€ par personne. Le prix inclut le vol ainsi que l’apéritif et le trajet retour en navette jusqu’au parking du départ.


    Départs multiples


    Plusieurs lieux de départ ont été identifiés, comme, entre autres, le Château de Modave, le Golf Club du Naxhelet à Wanze, le Château de Jehay et la Ferme Gathy à Wasseiges. En fonction du vent, le pilote devra choisir un lieu de départ et les participants seront avertis par SMS ou par mail.


    Les vols se font toujours en soirée. Cinq dates sont prévues cette année : 1er mai, 3 juin, 8 juillet, 5 août et 9 septembre. Si les conditions météorologiques empêchent le bon déroulement de l’excursion, une date de remplacement sera proposée.


    Les organisateurs ont déjà vendu plus de la moitié des places. Mais il est encore possible de faire des réservations. En effet, en fonction des disponibilités de la société qui gère les montgolfières, il sera peut-être possible d’affréter une seconde montgolfière plus petite.


    La Maison du Tourisme espère pérenniser l’activité dans la région et signer des accords pour le futur. « Cela peut avoir des répercussions économiques. Les hébergeurs pourront ainsi proposer un package. Le but est d’améliorer la gamme d’activités dans notre région. Il y a vraiment un retour aux sources. Les gens se rendent compte qu’ils ne connaissent pas le magnifique château à une demi-heure de chez eux », conclut Hélène Menschaert.


    Par Ro.Ma.

    Source

    www.terres-de-meuse.be/ experiences/vol-en-montgolfiere

    120 € par personne 1er mai, 3 juin, 8 juillet, 5 août et le 9 septembre 2020

  • Openado présidera une conférence dédiée au harcèlement, jeudi 6 février à Huy

    Lien permanent

    « Le harcèlement scolaire, l’affaire de tous ! »

    Ce 6 février, une conférence consacrée au harcèlement scolaire sera donnée à l’IPES de Huy par le service Openado.
    Insultes, violences, menaces… Le harcèlement scolaire préoccupe, à juste titre, de plus en plus les parents et les enseignants.
    Afin de tenter d’apporter des solutions pour lutter contre ce fléau, la Province de Liège a décidé de dédier une conférence à la thématique « Le harcèlement scolaire », l’affaire de tous ! ».
    Organisée ce 6 février, la conférence sera présidée par Openado, un service d’accompagnement et d’écoute destiné aux enfants de 0 à 25 ans, leur famille et les équipes éducatives en contact avec des jeunes en difficulté.

    Les conférencières, Véronique Livet (assistante sociale) et Chloé Clinquart (infirmière en santé communautaire), tâcheront d’offrir des pistes aux professionnels et parents pour prévenir le harcèlement en milieu scolaire, détecter les signes pour réagir au mieux dans une situation d’intimidation et apporter de l’aide à son enfant.
    « Nous prendrons le temps de définir la thématique du harcèlement, les protagonistes, le contexte dans lequel il s’installe et perdure en milieu scolaire, que mettre en place dans une école pour détecter les enfants témoins, auteurs ou victimes… Nous devons faire en sorte que le harcèlement devienne l’affaire de tous » affirme Véronique Livet.
    CONCERTATION ESSENTIELLE
    « Le harcèlement en milieu scolaire est un phénomène contre lequel un enseignant ou un parent ne peut lutter seul », tient à mettre en lumière Véronique Livet. « Pour détecter des cas de harcèlement, le premier critère est de se concerter », ajoute l’assistante sociale. « Quand la souffrance d’un enfant nous interpelle, l’idéal est de croiser les regards pour évaluer au mieux la situation. »
    Pour Véronique Livet, « il ne faut pas hésiter à impliquer les parents en créant une alliance éducative entre l’école et les parents. Il est préférable d’avoir le même objectif et de gérer le problème à plusieurs. »
    DES PISTES DE SOLUTIONS
    Selon l’assistante sociale, il est essentiel que les enseignants se forment à l’intervention et à la prévention du harcèlement scolaire. « Les violences visibles et invisibles échappent bien souvent au contrôle des enseignants, éducateurs et parents », ajoute-t-elle. « Il ne faut pas attendre qu’une crise survienne pour organiser un travail de prévention au sein des écoles. »
    Elle précise qu’« il pourrait être intéressant de mettre en place un espace de parole au sein des classes pour permettre aux élèves de parler de leurs difficultés avec leurs condisciples ». Ritualiser un espace de parole, pour que cela devienne une habitude au sein de la classe ou de l’école, faciliterait peut-être les échanges entre les élèves et les professeurs.
    Véronique Livet tient à ajouter que des harceleurs peuvent devenir des victimes, et inversement.
    « Il faut inviter les élèves à parler de leur ressenti. Je ne dis pas que c’est simple, mais il faut essayer. »

    Adresse : salle des fêtes de l’IPES de Huy – Avenue Delchambre, 6 – 4500 HUY.La conférence est gratuite et ouverte à tous sur inscription au 04/279.43.40 ou iproms@provincedeliege.be.

     

     

    Par FIONA SORCE

     

    Source

  • Soirée d'information à l'attention des futurs élèves de 1 er année et de leurs parents à l'Athénée Royal d'Ouffet aujourd'hui 5 février 2020

    Lien permanent

    Soirée d'informations ce jeudi 6 février à 18h

    Tous les professeurs du 1er degré seront heureux d' accueillir afin de présenter leur cours.

     

     

  • Réunion d'information et si nos Partenariats Locaux de Prévention PLPse mettaient au vert ? aujourd'hui 5 février 2020 à Neuville

    Lien permanent

    Vous informer sur les PLP Verts le MERCREDI 5/2 pour recevoir par mail des newsletters relatives aux informations touchant à la thématique des nuisances environnementales.

    Tout comme pour la thématique des vols, il vous sera également possible de nous envoyer des informations pertinentes sur les dépôts clandestins d'immondices ou sur les voitures sans plaques stationnées sur la voie publique. 

    http://www.neupre.be

    Lire la suite

  • La dernière banque (ING) installée à Hamoir va fermer en mai prochain.

    Lien permanent

    La dernière banque (ING) installée à Hamoir va fermer en mai prochain. Il n’y aura donc plus de distributeurs de billets. La Meuse l’annonçait le 25 janvier dernier. Le député fédéral, Hervé Rigot déplore cette situation et a interpellé la ministre de l’économie et des consommateurs, Nathalie Muylle.
    Le Waremmien s’insurge contre la fermeture de la dernière banque de Hamoir.
    « Cette décision ne sera pas sans conséquence sur le bien-être des citoyens contraints de faire plus de 13 kilomètres pour trouver le premier distributeur », indique Hervé Rigot. « À l’instar des autorités locales, je considère que cette mesure va toucher à nouveau les personnes les plus vulnérables, faute d’accès à internet, faute de moyens techniques ou financiers suffisants pour effectuer ce déplacement de 13 kilomètres que décision unilatérale impose. Cette fermeture aura également des conséquences sur les commerces locaux et singulièrement ceux ne disposant pas de terminal bancaire. »

    Question écrite à la ministre
    Le député fédéral a donc interpellé la ministre de l’économie et des consommateurs, Nathalie Muylle en posant une question écrite.
    « Quelle est votre position sur la fermeture des agences bancaires provoquant l’isolement de certaines communes ? Quelles mesures envisagez-vous pour soutenir les communes et les consommateurs victimes de ces choix purement économiques ? Que pensez-vous de l’opportunité de prendre une mesure globale en vue de garantir la présence de distributeurs dans certaines zones dont la charge serait supportée par les grands groupes bancaires ? »
    Il attend désormais la réponse. En attendant, le Waremmien propose que les Institutions bancaires soient sommées, sinon de maintenir ce service dans des zones moins peuplées, au moins de participer collectivement au maintien du service.

     

    Source