A vendre

  • Des prix de fou dans l’immobilier !

    Lien permanent

    Des prix de fou  dans l’immobilier !  

    L’activité a repris au pas de charge depuis juin 

    Après les trois mois de confinement, le marché de l’immobilier avait repris quelques couleurs au mois de juin. Juillet, août et septembre confirment la tendance et certains biens se vendent désormais à des prix de fou !  

     

    C’est le notaire Renaud Grégoire, porte-parole de notaire.be, qui le confirme : « Nous constatons une très grosse activité dans le secteur depuis quelques semaines, même si les réalités ne sont pas identiques pour tous les biens. Les biens de qualité provoquent aujourd’hui un engouement exceptionnel.
     
    Si vous avez une belle maison avec un beau jardin dans un quartier bien situé, si vous avez un bel appartement dans une zone attractive, vous n’aurez aucune peine à les vendre.
     
    Et les acheteurs sont parfois prêts à mettre des prix de fou, surtout s’ils ont déjà raté l’une ou l’autre occasion.
    À l’inverse, si votre bien n’est pas terrible, s’il est mal situé et s’il nécessite d’importants travaux, vous aurez généralement un mal fou à le vendre. »
     
    En vente comme en location, les échos du secteur vont généralement dans le même sens : les candidats se ruent en masse sur tout ce qui bouge.
     
    Dès les premiers jours, les amateurs se multiplient et certains proposent parfois une surenchère pour obtenir un bien déjà promis à un autre visiteur !
     
    Surenchère
     
    « Nous avons vendu notre appartement en un temps record », nous expliquait cette semaine un jeune couple de la commune d’Assesse (à 15 km au sud de Namur), qui vendait un bien fraîchement remis à neuf.
     
    « Nous avons reçu de nombreuses offres sérieuses. Et le dernier jour des visites, un amateur a surenchéri, supplantant toutes les autres offres. »
     
    Peur de vendre
     
    À l’inverse, depuis des mois, le jeune couple peine à trouver une maison capable d’héberger la famille qui s’est agrandie : « Les maisons qui nous intéressent se vendent à une vitesse incroyable et à des prix totalement hors de portée.
    Le marché s’est véritablement enflammé ! »
     
     
    « C’est une conséquence de l’offre », confirme le notaire Grégoire.
     
    « Beaucoup de personnes veulent acheter et il n’y a pas grand-chose à vendre. »
     
    Les gens hésitent visiblement à se séparer de leur bien car ils s’interrogent sur la valeur qu’aura l’argent demain, avec l’évolution de la crise du coronavirus.
     
    « Plus personne ne pense à s’installer à l’étranger ni à y investir dans un nouveau bien sans savoir ce que nous réservent les prochains mois », poursuit le notaire Grégoire
     
    Vendre plutôt que louer
     
    « De la même manière, plus personne n’ose se lancer dans un nouveau projet d’entreprise.
     
    Cela entraîne une surchauffe au niveau des ventes, d’autant que les banques ne prêtent généralement plus qu’aux personnes capables d’assumer les frais liés à l’achat et de mettre sur la table un pourcentage du prix d’achat. Aujourd’hui, tous les acteurs du secteur de la vente immobilière sont agités. »
     
     
    En ce compris les agences immobilières : depuis quelque temps, celles-ci n’hésitent pas à traquer les sites de vente en ligne et à téléphoner à des gens qui mettent leur bien en location pour leur proposer de les vendre, en insistant sur les bonnes conditions actuelles du marché.
     
    Une manière de faire grandir un portefeuille client trop étriqué et, du même coup, de profiter des marges importantes qu’elles dégagent désormais sur de bons prix de vente.
     
     
     
    Article de MICHEL ROYER
     
  • Maison à vendre 4550 Nandrin 260 m² de surface habitable 4 chambres

    Lien permanent

    Sur un terrain de 2000 m², maison d’habitation en pierre bénéficiant d'une magnifique situation dans un quartier paisible sur les hauteurs du village de Nandrin, proche de toutes commodités. Elle est divisée en 2 habitations jointes avec entrée indépendante (idéal profession libérale, gîte, étudiant …).

     

    Le jardin entoure la maison. L'accès est assuré depuis la rue via deux allées qui mènent, pour la première, directement à la maison, tandis que la deuxième mène à un double garage de 60 m² avec mezzanine aménageable. 

    L’habitation est une construction de la fin du 19ème siècle.

    Elle est composée d’une salle de bain avec WC, d’une chambre et d’un double séjour, le tout à rénover à votre goût. 

    A également été construite en 2001 une « annexe » de 200 m². Celle-ci est composée d’un vaste séjour (52m²) salon salle à manger avec feu à bois et 2 grandes baies vitrées donnant sur le jardin et le bois (volets électriques), d’une cuisine équipée sur mesure en chêne massif (2015), d’une arrière cuisine-buanderie, et d'un local chaufferie. L'annexe comporte également un grand hall d’entrée cathédrale équipé d’un WC. 

    A l’étage, un hall de nuit dessert 2 chambres, 1 grande salle de bain (14 m²) avec baignoire, douche à l’italienne et WC, ainsi qu'un grand dressing.

    A l’étage également, un bureau avec mezzanine qui peut faire office de 3 ème chambre. 

    Matériaux de qualité, alarme, panneaux photovoltaïques, chaudière au mazout, châssis double vitrage. Electricité remise en conformité en 2015. 

    Le revenu cadastral est modeste, ce qui vous octroie un taux réduit pour les droits d’enregistrements.

    mail : michele_cherubin@hotmail.com

    tel : 0498/328735

    Maison à Favence 29 Nandrin (VWC77328)
    Maison à vendre | 4550 Nandrin | 260 m² de surface habitable | 4 chambres |