Nandrin

  • Comment voir si un masque est conforme ?

    Lien permanent

    Sur le site du SPF Économie, vous pouvez voir si votre masque est conforme « Il s’agit d'identifier l’origine des masques afin de savoir à quelle norme et à quelle réglementation ils doivent être soumis », dit le SPF. Nous avons pris les normes pour l’Europe.
    Pas simple
    C’est une lecture assez technique et sans doute peut-être à réserver aux personnes les plus exigeantes. Que peut-on lire ? Pour être conformes, les masques fabriqués en Europe ou selon la norme européenne doivent porter le marquage CE (comme les jouets, par exemple) suivi d’un numéro (en 4 chiffres) identifiant l’organisme notifié qui a contrôlé la production de l’EPI (équipements de protection individuelle).

     

     

     


    Les masques doivent également mentionner la classe à laquelle ils appartiennent (FFP1, FFP2 ou FFP3) suivie d’un seul espace, puis :


    « NR », si l’utilisation du demi-masque filtrant contre les particules est limitée à une journée de travail (exemple : FFP3 NR) ;
    « R », si le demi-masque filtrant contre les particules est réutilisable (exemple : FFP2 R) ;
    Et, si besoin est, la lettre D selon la performance de colmatage (exemples : FFP3 NR D ou FFP2 R D). Notons que la documentation technique n’est pas toujours fournie avec les masques mis sur le marché…

    Rédaction de l'article par M.SP.

    Source

     

    masque.jpg

  • Le CPAS de Modave a réceptionné son nouveau véhicule utilitaire

    Lien permanent

    Un nouveau véhicule pour le CPAS de Modave

    Ce lundi, le CPAS de Modave a réceptionné son nouveau véhicule utilitaire financé grâce à un sponsoring local, de Modave et Tinlot.


    Au CPAS de Modave, le personnel se réjouit de l’arrivée du nouveau Ford Transit. Il est le résultat d’une collaboration avec la société IDEA GMBH, une société allemande qui a une filiale basée à Namur.

    C’est elle qui s’est chargée de trouver le financement pour l’achat du véhicule grâce à la vente de publicités sur la carrosserie.
    En y regardant de plus près, on peut constater qu’il s’agit essentiellement de sponsors locaux, les annonceurs sont établis à Modave et Tinlot.


    « Nous tenons vraiment à remercier ces partenaires locaux sans qui l’achat du véhicule n’aura pas pu être possible », sourit la directrice du CPAS, Aurélie Simon.


    Seuls l’entretien, les assurances et les taxes sont donc à charge du CPAS.
    Livraison des colis alimentaires


    « Ce véhicule utilitaire nous sert principalement pour la réception des invendus dans les magasins et la livraison des colis alimentaires », indique Aurélie Simon.
    Les invendus sont collectés chaque semaine dans

    plusieurs surfaces alimentaires de la région : Aldi à Huy (lundi), la boulangerie-pâtisserie Gheury à Outrelouxhe-Modave (mardi), le carrefour Market à Tinlot et enfin l’Intermarché à Ohey (jeudi).


    La livraison des colis alimentaires, entre 8 et 10 par semaine, a lieu tous les jeudis, entre 13h et 15h. « Avec les mesures sanitaires imposées par la lutte contre le coronavirus, nous ne donnons plus les colis en mains propres mais nous les déposons devant la porte. Les familles attendent que nous soyons partis pour les réceptionner », reprend la directrice du CPAS.


    Ce Ford Transit viendra bien à point aussi pour les visites à domicile (dans le cadre de l’aide sociale) et pour « Jamais seul », un service de proximité dédié aux aînés de la commune pour les aider dans leur autonomie.


    « Globalement », résume la directrice du CPAS, je dirais qu’il est utilisé par le personnel tous les jours, que ce soit pour se rendre à une réunion ou pour aller à l’administration communale ». Aurélie Simon précise toutefois qu’il ne fait pas taxi social. « C’est juste pour le quotidien du CPAS », insiste-t-elle.

     

    Rédaction de l'article par MCLG

    Source

  • Le site officiel de petites annonces pour les travailleurs saisonniers en agriculture et horticulture vient d'être lancé.

    Lien permanent

    Le site officiel de petites annonces pour les travailleurs saisonniers en agriculture et horticulture vient d'être lancé.

    #JobsEasyAgri 

    www.jobs.easy-agri.com

    Vous êtes agriculteur ou horticulteur et vous avez besoin de main d'oeuvre ?
    Consultez les annonces des candidats disponibles et contactez-les

    Vous souhaitez travailler pour aider le secteur agricole et horticole ?
    Postez votre candidature et faites-vous connaître !

    Pour aider les agriculteurs et les horticulteurs proches de chez vous, faites-vous connaitre.

    Lisez attentivement  le cadre légal du travail saisonnier clic ici

     

    Alerté par la Fédération Wallonne Horticole, les associations agricoles wallonnes Fédération Wallonne de l'Agriculture, FUGEA Bauernbund UNAB se sont unies avec le Collège des Producteurs, pour trouver une solution rapide à la problématique du manque de main d’œuvre.

    Avec le soutien de la Wallonie Willy Borsus

    Toutes les infos clic ici 

     

  • Solidarité ensemble contre le Coronavirus

    Lien permanent

    Vous êtes aide-soignant, cuisinier, éducateur, psychologue, infirmier, technicien de surface…? Vous avez envie de venir en renfort aux services qui s’occupent de personnes à risques (personnes âgées, handicapées, fragilisées) ?
    Rejoignez-nous sur la Plateforme Solidaire Wallonne pour retrouver la liste complète des profils recherchés et informer sur le temps libre que vous pouvez leur consacrer.
    Merci pour votre solidarité ! Ensemble, contre le coronavirus.

     https://solidaire.aviq.be/

    AVIQ - Agence pour une Vie de Qualité

  • Intradel vous recommande pour vos mouchoirs, masques et gants

    Lien permanent

     

    Au vu de la quantité de mouchoirs, masques et gants utilisés, nous vous invitons à les jeter dans votre poubelle de déchets ménagers résiduels.
    TOUJOURS emballer uniquement vos déchets ménagers résiduels dans un SAC fermé avant de le placer dans le conteneur à puce ou dans votre sac communal payant > C'est le principe de DOUBLE PROTECTION

    Intradel

     

     

  • En mon nom et au nom du Blog de Nandrin, nous présentons nos sincères condoléances à la familles de Loris correspondant du Blog

    Lien permanent

    Loris Demarteau, ainsi que la famille de Loris, viennent de perdre un membre de leur famille , le grand-père de Loris
    En mon nom et au nom du Blog de Nandrin Sudinfo, nous présentons nos sincères condoléances.

    Avis décès 


    Monsieur Guy BOLZEE

    Epoux de Madame Christiane HUMBLET.

    Domicilié à Jemeppe-sur-Meuse (4101)
    Né à Montegnée (4420) le jeudi 9 avril 1942
    Décédé à Liège (4000) le mardi 7 avril 2020 à l'âge de 77 ans

    Source

    Suite à la décision gouvernementale et par mesures sanitaires,

    les visites et l'inhumation au cimetière ,

    auront lieu dans l’intimité familiale.

     

  • Les cas détectés dans les communes du Condroz ce 8 avril 2020

    Lien permanent

    Voici les données cumulées concernant les cas de coronavirus dans notre pays, et notamment celles pour chaque commune, dévoilées ce mercredi 8 avril par Sciensano.

    Découvrez notre carte interactive du pays et le tableau qui reprend chaque commune.  Clic ici 

     

    Toutes les infos et cartes 

     

    Deux graphiques supplémentaires : le pourcentage de cas par rapport au nombre d’habitants de chaque commune et la courbe d’évolution de nombre de tests effectués par jour.

    Mercredi 8 avril 2020

    Nandrin
    23 cas détectés officiellement depuis le début de l'épidémie.

    Nandrin
    0,40% de la population touchée par le coronavirus depuis le début de l'épidémie

     

     

    Amay 21
    Burdinne <5
    Clavier 9
    Ferrières 11
    Hamoir <5
    Héron 8
    Huy 52
    Marchin 15
    Modave 5
    Nandrin 23
    Ouffet 5
    Verlaine 6
    Villers-Le-Bouillet 8
    Wanze 24
    Anthisnes 12
    Engis 17
    Tinlot 8

     

    8 avril.JPG

  • J’ai parfaitement suivi les mesures pendant deux semaines et je n’ai aucun symptôme. Puis-je revoir ma famille et mes amis ?

    Lien permanent

    SPF Santé publique, Sécurité de la Chaîne alimentaire et Environnement

     

    J’ai parfaitement suivi les mesures pendant deux semaines et je n’ai aucun symptôme. Puis-je revoir ma famille et mes amis ? Hélas, non, pas encore.

    Si vous êtes porteur du virus, vous n’aurez pas immédiatement des symptômes. Cela peut prendre 2 à 14 jour. Il se peut aussi que les symptômes ne se déclarent pas du tout.
     Il est toujours possible qu’une personne de votre famille ramène le virus à la maison, après avoir fait les courses ou un déplacement pour le travail.
     Si vous n’avez pas, ou plus, de symptômes, le virus peut malgré tout toujours se propager. Par exemple, si vous touchez différentes surfaces sans vous laver les mains entretemps.

    Les mesures nous ont répartis en petits groupes. Si le virus se trouve dans l’un de ces groupes, il peut toujours se propager à l’intérieur du groupe. Nous devons éviter de le transmettre à un autre petit groupe. Continuez à rester à la maison. Continuez à prendre soin de vous. Continuez à prendre soin des autres.

    SPF Santé publique, Sécurité de la Chaîne alimentaire et Environnement

    www.info-coronavirus.be

    Informations sur le #coronavirus ?

  • Ecole Saint-Louis Strée partage un message en vidéo

    Lien permanent
     
     
     
    Ecole Saint-Louis Strée

    Partage un message en vidéo sur leur page Facebook

    Ecole Saint-Louis Strée

     

    Bonjour à tous. Une petite vidéo pour vous dire que l'on pense à vous. Prenez soin de vous

    Voir la vidéo clic ici 

  • Arnaques aux paiements en ligne : 30 % d’augmentation en un an

    Lien permanent

    atte.jpg

    Et de plus en plus de dossiers sont recevables : vraies arnaques !

    Stop au phishing des données bancaires est l’appel lancé par Ombudsfin à l’occasion de la publication de son rapport annuel 2019. L’année 2019 est marquée par une augmentation frappante des plaintes qui portent sur des paiements contestés suite à une fraude internet. 

    « La lutte contre la fraude aux paiements en ligne doit monopoliser l’attention des banques et de leurs clients », explique-t-on chez Ombudsfin. Ombudsfin analyse les plaintes relatives à la fraude internet au regard de la législation en vigueur qui fixe les règles de responsabilité en cas d’opérations de paiement contestées. Il est notamment tenu compte du caractère détectable ou non de la fraude, ainsi que de l’éventuelle négligence grave du consommateur.


    Et pour rappel, le phishing est une escroquerie commise en ligne au moyen de faux e-mails, sites web ou messages. Les cybercriminels tentent de vous duper en utilisant quelque chose en quoi vous croyez ou en se faisant passer pour une personne en qui vous avez confiance. Ils essaient également de jouer sur l’angoisse. Les arnaques peuvent être importantes : certains consommateurs ont déjà perdu des centaines voire des milliers d’euros


    30 % de dossiers recevables en plus


    Le nombre total des demandes introduites en 2019 a augmenté de 20,8 %. En 2019, 4.890 demandes ont été introduites par les consommateurs uniquement, soit une augmentation de 22,7 %. Seules les demandes déclarées recevables font l’objet d’une médiation : 1.196 dossiers en 2019, soit une augmentation de 29,9 %. Cette forte croissance est en partie liée à l’augmentation des plaintes qui portent sur la fraude aux paiements en ligne. 316 dossiers recevables concernaient la fraude soit après vol de la carte bancaire (95), soit via internet (221).
    Le rapport annuel reprend les types de fraude les plus répandus et rappelle les consignes de sécurité. Comment ne pas se laisser piéger ?


    Une carte « avalée » équivaut à une carte perdue :


    appelez immédiatement Cardstop !


    Vous êtes appelé par Microsoft ? Raccrochez immédiatement.
    C’est une fraude. N’effectuez aucun paiement si votre ordinateur a été repris par un tiers.
    Vous vendez sur un site de seconde main ?


    N’acceptez pas le paiement via un service de livraison et méfiez-vous d’un prix supérieur proposé par l’acheteur.
    Vous auriez payé la même facture deux fois ?


    Pour recevoir un paiement, l’utilisation d’un digipass n’est jamais nécessaire.
    Pour déposer plainte ou pour même voir des exemples et bénéficier de bons conseils, un site efficace : www.safeonweb.be.

    Rédaction par Muriel Sparmont

    Source

     

  • Les avis décès de la région sur le Blog Villageois de Nandrin début avril 2020

    Lien permanent

     

    Madame Hannelore KREINBERG


    Née 07/07/1935 (Werdohl)
    Décédée 07/04/2020 (NEUPRÉ)
    Domicilié(e) à Neuville-En-Condroz

    Source

     

    Monsieur Robert DETHIOUX

    Domicilié à Tinlot (4557)
    Né à Ougrée (4102) le lundi 3 août 1936
    Décédé à Poulseur (4171) le mardi 7 avril 2020 à l'âge de 83 ans

    source

     

     

    Madame Reine MONJOIE Epouse de Monsieur Bernadino Soravilla-y-Retegui

    Domiciliée à Marchin (4570)
    Née à Marchin (4570) le lundi 18 août 1930
    Décédée à Huy (4500) le lundi 6 avril 2020 à l'âge de 89 ans

    Source

     

    Madame Thérèse BIERBAUM Veuve de Monsieur Georges RANDOUR

    Domiciliée à Bois-et-Borsu (4560)
    Née à Brignoles (83170, France) le mercredi 14 décembre 1932
    Décédée à Ochain (4560) le dimanche 5 avril 2020 à l'âge de 87 ans

    Source

    Monsieur Pierre MOREAU
    18/03/1945 (Seraing)
    05/04/2020 (Plainevaux)
    Domicilié(e) à Plainevaux

    Source

    Madame Geneviève LIEGEOIS

    Domiciliée à Seny (4557)
    Née à Huy (4500) le mardi 5 août 1952
    Décédée à Seny (4557) le dimanche 5 avril 2020 à l'âge de 67 ans

    Source

    Monsieur Jean-Paul MATHIEU Epoux de Madame Jeannette PONTHIR

    Domicilié à Tinlot (4557)
    Né à Marchienne-au-Pont (6030) le mardi 4 août 1942
    Décédé à Tinlot (4557) le samedi 4 avril 2020 à l'âge de 77 ans

    Source

    Madame Marie HENRARD veuve de Monsieur Joseph GILSON


    Née à Ramelot, le 09 janvier 1929,

    décédée à Ochain (Clavier), le 02 avril 2020

    Domiciliée à  Warzée

    Source

    En mon nom et au nom de l'équipe du Blog de Nandrin , nous présentons nos plus sincères condoléancesaux familles .

  • Priorité aux maisons de repos les plus touchées

    Lien permanent

    Le dépistage du personnel des homes a débuté!

    Les maisons de repos sont sous tension. Une première vague de dépistages est là. Mais il en faudra d’autres pour parvenir à sauver un maximum de vies.
    Le dépistage. Neuf lettres omniprésentes dans les débats relatifs à la lutte contre le coronavirus. Les maisons de repos, particulièrement vulnérables en cette période, n’échappent pas à la règle et réclament le dépistage de leur personnel mais aussi de leurs résidents depuis de nombreux jours. Une première étape a été franchie ce lundi. En Wallonie, les 6.000 tests attendus par la Région sont enfin arrivés. « Ils sont actuellement en train d’être distribués », annonce Stéphanie Wilmet, porte-parole de la ministre wallonne de la Santé, Christie Morreale. « Ils sont destinés au personnel. Nous commençons par les maisons de repos où l’on recense plus de 10 cas confirmés de contamination. »
    Sur les 602 maisons de repos que compte la Wallonie, 70 déplorent plus de 10 cas. Soit un peu plus de 10 %. Dans ces homes, l’ensemble du personnel sera testé. Après quoi, on passera aux autres.
    Les 6.000 tests ne seront cependant pas suffisants pour dépister tout le monde. La Wallonie compte quelque 18.000 personnes travaillant dans les maisons de repos. Les tests actuellement distribués ne couvrent donc qu’un tiers de l’ensemble. C’est notamment dans ce contexte que Christie Morreale avait convoqué hier soir une commission interministérielle. « L’une de ses demandes principales était de généraliser le dépistage à l’ensemble du personnel », explique sa porte-parole. À l’heure d’écrire ces lignes, la commission n’avait cependant pas encore rendu son verdict.

    La seconde demande principale de la ministre était de bénéficier d’un soutien, non seulement du fédéral mais aussi des hôpitaux « dans la mesure du possible », pour procéder à la médicalisation des maisons de repos dans le sud du pays. On le sait, toutes les personnes âgées ne seront pas hospitalisées. La ministre estime donc qu’une médicalisation des homes s’impose pour répondre à cette réalité. « Dans les hôpitaux, il y a des services un peu plus à l’arrêt », indique sa porte-parole. « On pourrait par exemple bénéficier du soutien des services gériatriques pour médicaliser les maisons de repos au maximum. Quand on parle de médicaliser, on pense bien évidemment au personnel mais aussi aux équipements, comme l’oxygène, ou encore aux médicaments. »
    Ailes hospitalières fermées
    Pour répondre au mieux à la crise, les maisons de repos ont également besoin de structures supplémentaires. « Dans certaines, il est difficile d’organiser des espaces de confinement ou de gérer les retours des hôpitaux. C’est pourquoi nous sommes partis à la recherche d’ailes hospitalières fermées ou désaffectées qui pourraient être réutilisées dans ce cadre. Soit pour devenir des sortes de sas de décontamination pour les personnes qui sortent de l’hôpital par exemple, ou des salles de confinement pour les contaminés. » Plusieurs pistes ont été étudiées et le cabinet de la ministre annonce une concrétisation dans un futur proche.

    Rédaction de l'article Sa.B.

    Source 

  • La Meuse plus bleues, plus transparentes et remplies de poissons ?

    Lien permanent

    La Meuse est plus bleue, plus claire, mais pas plus poissonneuse…

    Nombreuses étaient les photos postées ce week-end sur les réseaux sociaux qui montraient les eaux de la Meuse plus bleues, plus transparentes et remplies de poissons ! Renseignements pris auprès de spécialistes, les explications sont… limpides !

    Que ce soit sur des photos ou en vous promenant vous-même le long de la Meuse ce week-end, vous avez été nombreux à vous interroger sur cette pureté et cette couleur bleue de ses eaux. Certains ont même pris en photos ou en vidéos des dizaines de poissons qui se trouvaient près des berges, notamment dans le port des yachts.

    C’est un phénomène naturel qui peut facilement s’expliquer. Pour le professeur Michaël Oviedo, spécialiste des poissons à l’université de Liège, « l’eau est plus claire pour plusieurs raisons :
    – D’abord, il faut remarquer que nous n’avons plus connu de pluie depuis une bonne dizaine de jours et que l’apport en boues des affluents de la Meuse est donc réduit.

    – Ensuite, depuis le confinement, on constate une baisse très importante de l’activité industrielle et du nombre de bateaux qui naviguent sur le fleuve, entraînant eux aussi un mouvement des eaux. Et sans mouvement, les particules retombent plus facilement au fond de l’eau. »


    – Enfin, il existe aussi un phénomène plus structurel : « Depuis plusieurs années, on assiste à la colonisation de nos cours d’eau par un mollusque invasif, appelé le corbicule, qui filtre le plancton. Ce qui est un bien pour la clarté de l’eau, mais un mal pour les poissons qui trouvent moins de nourriture. »


    Et il signale aussi bien sûr le travail de toutes les nouvelles stations d’épuration qui ont été construites le long du fleuve.Quant

    à l’effet bleuté, il s’agit du simple effet d’optique des rayons du soleil sur une eau transparente, à l’instar de la différence de couleur que l’on perçoit entre la mer du Nord et la Méditerranée, entre une plage de sable et une plage de galets.


    « On les voit mieux »


    Et qu’en est-il de ces vidéos où l’on voit clairement des dizaines et des dizaines de poissons dans la Meuse, notamment dans le port des yachts ? « Vu que l’eau est plus transparente, on voit forcément mieux les poissons, reprend Michaël Oviedo. Mais il n’y en a pas plus pour la cause. »


    Sans vouloir être affirmatif sur les images qui lui sont données à voir, il dirait qu’il s’agit de cyprins (voir la vidéo). « Ce sont des poissons présents en Meuse. S’ils sont davantage en mouvement et en bande, cela est peut-être dû à une abondance de nourriture à ce moment-là ou à une activité de migration comme il y en a naturellement lors de la montée des températures. »

    C’est donc une conjonction d’éléments qui peuvent expliquer ce phénomène. Il ne reste plus qu’à en profiter.

    Rédaction de l'article  Par Luc Gochel 

    Source

    Photos  et vidéo ainsi que l'article complet Clic ici 

     

  • L’entreprise aSmartWorld reconditionne des téléphones pour ensuite les distribuer aux maisons de repos

    Lien permanent

    Des dons de smartphones pour des homes liégeois

    L’entreprise aSmartWorld reconditionne des téléphones pour ensuite les distribuer aux maisons de repos. Elle permet ainsi à de nombreuses personnes âgées placées en quarantaine de revoir le visage de leur famille, le temps d’un appel vidéo.


    Garder le contact avec ses proches est devenu une priorité en période de confinement. Voir leur visage permet bien souvent de tenir le coup.

    C’est encore plus vrai pour les personnes âgées placées en quarantaine dans leur maison de repos, totalement isolées de leur famille à qui il est interdit de venir leur rendre visite.

    C’est pour cette raison que l’entreprise aSmartWorld, active dans le reconditionnement de téléphones et l’économie circulaire, a décidé de leur venir en aide. Comment ?


    Depuis une dizaine de jours, l’entreprise implantée dans le Brabant Wallon distribue des téléphones totalement remis à neuf aux maisons de repos de Wallonie et de Bruxelles.

    Chez nous, deux maisons liégeoises ont été livrées. Celle du Clos sur la Fontaine et celle des Remparts : « Avec notre activité, nous avons un stock de 100 smartphones, prêts à être utilisés.

    Comme tout le monde, on a vu que les maisons de repos étaient en quarantaine.

    Les personnes âgées qui s’y trouvent n’ont pas le matériel pour pouvoir passer des appels vidéo à leur famille. Les maisons de repos ne sont pas toujours équipées non plus.

    Le personnel doit même souvent prêter son propre téléphone. On voulait que les aînés aient la possibilité de garder contact avec leurs familles, de voir leurs visages, en passant des appels vidéo de qualité.

    C’est un effort important pour nous, car nous sommes une petite entreprise, mais on s’est dit qu’on se devait de le faire », explique Geoffroy Van Humbeeck, responsable.
    Une réelle demande


    Et l’idée semble séduire, car en seulement une dizaine de jours, l’entreprise a déjà livré pas moins de 40 maisons de repos : « On se rend compte qu’il y a une demande importante. Nous avons réussi à reconnecter 5.000 personnes à leurs familles. Mais il nous reste encore beaucoup de travail ».


    Les téléphones sont distribués selon les besoins des structures.

    La machine est déjà configurée et une carte SIM est déjà installée : « Tout dépend de la demande de la structure. Par exemple, s’il y a trois étages, on donne un téléphone par étage et les résidents se le prêtent. Le téléphone a déjà un numéro, il ne reste au personnel soignant qu’à transmettre ce numéro aux familles.

    Ensuite, elles s’organisent pour convenir d’une heure d’appel. Pour la suite, on aimerait trouver des partenaires à plus grande échelle pour continuer la distribution.

    On vient de recevoir deux dons de 55 tablettes et de 120 smartphones. Il y a plus de 2,7 millions d’abonnements business dans le pays, donc énormément de téléphones qui traînent dans les entreprises. Ce serait dommage qu’ils ne soient pas utilisés.

    Il y a une réelle demande. »


    Rédaction de l'article par Stefano Barattini

    Source

  • Aide psychologique à distance pour aider au mieux les personnes souffrant d’anxiété et de crises de panique

    Lien permanent

    La crise du coronavirus a un impact psychologique important sur de nombreuses personnes.

    Les personnes souffrant de troubles psychologiques peuvent contacter leur médecin généraliste ou le médecin du travail du service de prévention externe.

    Par l'intermédiaire de ce médecin, ils peuvent être orientés directement vers un psychologue de première ligne.

    Dans ce contexte particulier « COVID-19 », la Ministre de la Santé Publique, Maggie De Block a décidé d’élargir le remboursement des consultations vidéo.


    Ce remboursement a un double objectif :
    Aider les personnes qui souffrent d'anxiété et de panique suite à la crise du coronavirus.
    Aider les personnes qui ont déjà consulté un psychologue à poursuivre leur traitement, sans avoir à se déplacer physiquement.

    Les psychologues ou orthopédagogues cliniciens qui souhaitent mettre leur expertise à disposition dans un cadre sûr et officiel en ces temps de crise peuvent se faire connaître auprès de leur réseau de santé mentale.

    Ils peuvent (temporairement) rejoindre le projet de remboursement des soins psychologiques de première ligne via une procédure accélérée.

    Plus d’informations :
    - https://www.maggiedeblock.be/fr/aide-psychologique-a-distance-pour-aider-au-mieux-les-personnes-souffrant-danxiete-et-de-crises-de-panique/
    Note « Soins psychosociaux projet remboursement des soins psychologique de première ligne »
    Commission des Psychologues : https://www.compsy.be/fr/
    Union Professionnelle des Psychologues Cliniciens Francophones & Germanophones : https://www.uppcf.be/

  • Souvenir de 2016 Chasse aux oeufs Nostalgie à Nandrin en vidéo et photos

    Lien permanent

    chasses aux oeufs,nandrin,nostaligie

    Chasse aux oeufs Nostalgie 2016 à Nandrin clic ici  en vidéo et photos

     

    Malgré une météo mi-figue, mi-raisin , les enfants et parents étaient présents pour cette nouvelle édition de la chasse aux œufs Nostalgie à Nandrin.

    Du plus petit aux plus grands !!! il y avait des œufs pour tous !!! 

     

     Album photo clic ici 

     

     


    Chasse aux oeufs nostalgie à Nandrin par jeannick-piron

  • Nathalie Seron, échevine à Anthisnes, a proposé au Collège communal de distribuer des visières de protection pour le personnel soignant

    Lien permanent

    Anthisnes: l’échevine obtient des visières pour les soignants

    Nathalie Seron, 3e échevine à Anthisnes, en charge notamment de la Petite Enfance, de la Jeunesse et des Aînés, a proposé au Collège communal de distribuer des visières de protection pour le personnel soignant. Il a marqué son accord.


    « Je me suis donc inscrite sur le site internet Covid-19 makers. Ils m'ont contactée ce samedi et je suis allée chercher 40 visières de protection gratuites (!) à Comblain-au-Pont », précise Nathalie Seron.


    « Ce dimanche, j'en ai déjà distribué à une aide familiale d'Anthisnes, Paulette Arend qui en a pris aussi pour ses collègues. J'en distribuerai aussi à une infirmière indépendante d'Anthisnes qui s'est dit très heureuse d'en recevoir, mais aussi aux kinés et aux médecins de la commune ainsi qu'à la Maison pour enfants handicapés à Villers-aux-Tours, « La Caponnière ». Et s'il en reste, j'en remettrai au milieu hospitalier », détaille Nathalie Seron.
    Moëlleux au chocolat


    Cette institutrice primaire, confinée, a décidé de consacrer son temps à aider les autres. « J'apporte ma petite pierre à l'édifice, à ma petite échelle. J'ai réalisé ce dimanche une centaine de moëlleux au chocolat que j'offre au personnel soignant du CHU de Liège. Yves Clerbois, infirmier urgentiste au centre de tri des patients covid-19, est venu les chercher chez moi ce dimanche soir pour les distribuer », ajoute Nathalie Seron.

    Rédaction de l'article Par Marc Gérardy

    Source

  • Il faut fermer le secteur des titres-services, Marc Goblet est furieux.

    Lien permanent

    Goblet fâché: «Il faut fermer le secteur des titres-services»

    Marc Goblet est furieux. L’ancien patron de la FGTB, devenu député fédéral socialiste en 2019, ne comprend pas que le Gouvernement ne permette pas aux travailleuses des titres-services de rester chez elles en conservant leur salaire.
    « Ces travailleuses sont inquiètes et je les comprends », s’agace-t-il. « Chaque jour, elles travaillent chez des familles confinées ou chez des personnes âgées. Cela représente un risque de contamination pour elles comme pour ceux qui les emploient. » Ce qui ne semble pas inquiéter le gouvernement fédéral, ministre de l’Économie en tête : « Le secteur des titres-services est considéré comme essentiel par le Conseil de Sécurité », a indiqué Nathalie Muylle (CD&V) à la Chambre. »
    Exonération des cotisations
    « Ces travailleuses sont légitimement inquiètes et moi, je suis en colère ! », reprend le député.

    « Au vu de la crise, il est incompréhensible que le Conseil de sécurité et le Conseil des ministres restreint ne suspendent pas ces activités.

    Par ailleurs, dans ce secteur où le salaire ne dépasse par 12 €/heure et où les temps partiels sont légion, la perspective de vivre durant ce confinement, avec un chômage temporaire représentant 70 % de leur salaire est difficilement envisageable.

    Le gouvernement doit leur permettre de rester chez elles, en conservant leur salaire. »

    Des propositions sont sur la table, mais le PS n’a visiblement pas encore convaincu les autres partis de la légitimité de son point de vue dans une sorte de bras de fer qui apparaît tel un conflit aux relents communautaires à M. Goblet.

    « La Région wallonne a annoncé qu’elle maintiendrait ses subventions au secteur pour garantir les salaires. Cependant, les employeurs ont fait comprendre aux travailleuses qu’avec une subvention de 14,86 € de l’heure, ils ne pourraient payer les salaires que s’ils sont exonérés des 25 % de cotisations sociales.

    Cette piste d’exonération doit , dans ce cas précis, être envisagée. En cas de chômage temporaire, la sécurité sociale ne perçoit de toute façon pas de cotisations sociales. » Pour le député, ces travailleuses n’ont pas à devoir choisir entre leur santé et de faibles revenus.

    Et si le PS apporte son soutien extérieur à ce gouvernement, il est en droit de pouvoir faire passer ses idées.

    Rédaction de l'article Par D.SW

    Source

  • Achat groupé de masques de type NK95 par ASBL Conférence des élus Meuse-Hesbaye-Condroz les 31 communes du H-W

    Lien permanent

    Les 31 communes Huy-Waremme unies pour l’achat de 40.000 masques

    Les 31 communes de Huy-Waremme se sont rassemblées pour l’achat de 40.000 masques de protection

    En quelques heures à peine, une poignée de jours après le début du confinement, les 31 communes du bassin de vie Huy-Waremme se sont rassemblées autour d’un projet solidaire : l’achat de 40.000 masques de protection, dont la moitié a déjà été distribuée aux professionnels en première ligne. Un investissement global de 80.000 euros.
    Dès le samedi 21 mars dernier, les 31 communes de l’arrondissement Huy-Waremme (au travers de l’ASBL Conférence des élus Meuse-Hesbaye-Condroz) se sont lancées dans un projet d’achat groupé de masques de type NK95, protections qui puissent partiellement subvenir aux besoins lancinants d’une série de professionnels de la santé, de l’aide et de la sécurité publiques, ces « héros du quotidien » placés sur la ligne de front.
    En provenance de Chine
    En quelques heures à peine, dans un seul élan favorisé par la création d’un groupe d’échanges entre bourgmestres sur WhatsApp, toutes les communes de Huy-Waremme ont rassemblé énergies, contacts et compétences pour finaliser un achat de 40.000 masques, scientifiquement éprouvés, à acheminer depuis la Chine en deux vagues.
    Des subsides exceptionnels ont ainsi été dégagés par chacune des communes, en urgence, pour permettre l’acheminement par avion de cette cargaison.


    31 communes, un seul élan
    Le premier lot de masques, arrivé à l’aéroport de Bierset, a ensuite été divisé entre les 31 communes sur base d’une clé de répartition préalablement définie, puis distribué au départ de deux unités logistiques, à Huy et à Hannut. Un second lot, équivalent, est attendu dans les prochains jours.
    Cette initiative supracommunale, évidemment complémentaire des efforts déployés aux niveaux fédéral, régional et provincial, vise à apporter une aide rapide et concrète à une série de professionnels de terrain (infirmiers(ères) à domicile, kinés, pharmaciens, membres des zones de police…), quotidiennement confrontés au danger potentiel de contamination et au stress afférent.
    En respectant les publics prioritaires définis par le SPF fédéral, chaque commune essaie de répondre aux besoins et réalités spécifiques de son territoire, à travers Hesbaye, vallée mosane et Condroz.


    « Si elle constitue un effort modeste face à un immense défi sanitaire, cette mobilisation Huy-Waremme – bassin de vie riche de sa diversité- illustre la capacité de nos communes à dépasser leurs différences pour s’unir dans un seul élan solidaire », indique le communiqué de la Conférence des Elus Meuse-Hesbaye-Condroz.

    Source

  • Voici le nombre de cas détectés dans les communes du Condroz aujourd'hui 7 avril 2020

    Lien permanent

    Voici les données cumulées concernant les cas de coronavirus dans le pays, et notamment celles pour chaque commune.

    Ces données sont mises à jour tous les jours

    Aujourd'hui 7 avril 2020 

    Amay 20
    Burdinne <5
    Clavier 9
    Ferrières 11
    Hamoir <5
    Héron 8
    Huy 52
    Marchin 15
    Modave 5
    Nandrin 23
    Ouffet 5
    Verlaine 6
    Villers-Le-Bouillet 8
    Wanze 23
    Anthisnes 11
    Engis 16
    Tinlot 7

     

     Nandrin le 7 avril 2020 
    0,40% de la population touchée par le coronavirus depuis le début de l'épidémie

    23 cas détectés officiellement depuis le début de l'épidémie.

    Cartes , chiffres clic ici 

     

    7 avril.JPG

  • Festival des tartes fraises et framboises au Point Chaud de Nandrin

    Lien permanent

    Les fraises et les framboises sont au rendez-vous au Point Chaud de Nandrin  
    Tartes, tartelettes pâte à tarte ou pâte sablée...pour égayer les journées de tous 
    Pensez à commander à l'avance 085.84.29.09.
    La veille pour le lendemain avant 15h

    route du Condroz 123 A
    4550 Nandrin
     
    085 84 29 09
     
  • Jusqu’à 70% d’e-books vendus en plus. Certaines maisons d’édition les proposent gratuitement

    Lien permanent

    L’énorme succès des livres électroniques

    Confiné, le Belge dispose de plus de temps à lui, même s’il est en télétravail. Rien de tel que la lecture pour se changer les idées, mais aussi pour divertir les enfants.


    « Nous n’avons pas encore toutes les statistiques mais la dernière semaine de mars nous avons enregistré une hausse de 70 % de nos livres vendus en format électronique », indique Éric Marbeau, du groupe français Madrigall qui diffuse la production numérique de Gallimard, Flammarion, la Table ronde et Casterman.

    Deux titres cartonnent : « La peste » d’Albert Camus et « Le hussard sur le toit » de Jean Giono, qui a aussi pour thème une épidémie. Les classiques du XXe siècle marchent très bien, comme « L’Étranger » ou « 1984 » et même le cycle de « La Recherche du temps perdu ».


    « Chez nous, la progression est de 40 % pour la semaine du 16 mars par rapport à la précédente. Cela représente environ 9.000 exemplaires, un nombre qui a été atteint en quelques jours la semaine suivante. On s’attend à un record pour la suite », estime Marie Decreme, de Hugo &Cie. La romance y est le genre le plus recherché,

    notamment « Eleonor &Gray », de Brittainy C. Cherry : « Nous gardons le contact avec nos lecteurs via nos réseaux sociaux. Nous menons aussi des actions commerciales avec des e-books à 4,95 € au lieu de 11,95 € ». Des titres de 2019 retrouvent un second souffle.


    Madrigall offre de solides réductions sur les formats électroniques : -50 % sur une sélection de 200 livres, toutes littératures confondues. « Nous renvoyons vers les sites des libraires indépendants. C’est important en ce moment qu’ils puissent rester dans la chaîne de vente », souligne Éric Marbeau. Madrigall travaille également avec les bibliothèques publiques afin qu’elles disposent de davantage de possibilités de téléchargements simultanés.


    Bragelonne, orienté vers l’imaginaire, va au-delà des réductions. Chaque vendredi, la maison d’édition offre temporairement quelques livres numériques gratuits. « Cinq titres sont disponibles pour un nombre de téléchargements qui pourrait atteindre les 30.000. Les auteurs concernés ont été très réactifs. Ils ont accepté de céder leurs droits par solidarité face au coronavirus », explique Marine Charoy. En matière de téléchargement payant, Bragelonne s’attendait à un pic pour la science-fiction. Au final, toutes les tendances s’y retrouvent la SF, la Fantaisy, la woman’s fiction et les thrillers de suspense psychologique. L’augmentation des ventes est réelle, mais pas encore chiffrée.


    Les éditions de l’Opportun ont aussi opté pour une gratuité partielle, dix titres chaque semaine. « Les plus téléchargés sont des livres de romance. C’est logique. Cette catégorie de lectrices lit déjà beaucoup plus en numérique », précise la porte-parole. Le reste du catalogue numérique, plus de 500 livres, est passé à 1,99 € pièce. On y trouve de tout : des guides, des documents ou du développement personnel. C’est l’humour en rapport avec le monde médical qui se vend le mieux, comme « Patients casse-couilles » ou « Poussez-madame ». Des best-sellers comme « Madame Connasse » restent dans la course.


    Chez Rivages/Payot, l’augmentation des ventes est de l’ordre de 27 % pour la seconde quinzaine de mars par rapport à la première alors que les chiffres des derniers jours du mois ne sont pas encore connus. Les ventes ont décollé dès les 18 et 19 mars grâce à « Métamorphoses » de Coccia.


    Le confinement n’est pas une aubaine pour tous. En Belgique, Racine n’a pas misé sur le numérique. « Notre catalogue ne s’y prête pas vraiment. Les gens préfèrent le papier pour les beaux livres. Nous renvoyons donc, via les réseaux sociaux, vers les libraires », nous dit-on.


    Rédaction de l'article par Yannick Hallet

    Source

  • Le Modavien Pierre Lizée a été sélectionné pour faire partie d’une grande playlist destinée à promouvoir les artistes lors de cette crise sanitaire

    Lien permanent

    Le Modavien Pierre Lizée participe à la playlist solidaire

    Le chanteur Pierre Lizée s’est montré particulièrement créatif lors du confinement. Alors qu’il perfectionne son EP, le Modavien a été sélectionné pour faire partie d’une grande playlist destinée à promouvoir les artistes lors de cette crise sanitaire.


    Il y a deux ans, Pierre Lizée (24) sortait son premier single, Chemical Love. Depuis, le Modavien n’a pas chômé : il a en effet écrit plus de 30 compositions. « Je ne vais pas les garder toutes », prévient-il.


    Il travaille toujours avec le Liégeois Grégoire Gerstmans, avec qui il s’accorde artistiquement. « Il n’y a toujours pas de date de sortie pour mon EP. » S’il veut le sortir le plus tôt possible, il se dit assez perfectionniste. « J’ai envie de sortir ce que j’aime. Je me bats un peu avec moi-même à ce niveau-là », confie Pierre Lizée.


    L’ancien candidat de The Voice a toutefois récemment sorti un nouveau clip nommé « I’m sorry ». Il s’agit d’une ballade qui donnera le ton du reste de son EP. Des titres qui seront toujours en anglais. « J’ai du mal à composer en français », admet-il. « Je viens plutôt de la britpop, le rock anglais. »


    « I’m sorry » fait notamment appel à du piano et des violons. « On s’est lâché », sourit Pierre Lizée. « On a mis beaucoup de silence, très peu de batteries.

    Beaucoup de mes titres sont dans cette veine, même s’il y aura aussi des morceaux qui claquent un peu plus. »


    Déjà disponible sur YouTube, cette chanson intègrera la playlist d’une centaine d’artistes belges signée Stream ! t Belgium. Cette initiative, qui sera lancée le 10 avril, a pour but de promouvoir une série d’artistes belges pour les aider en cette période de confinement.


    « La playlist sera disponible sur Spotify, Apple Music et Deezer », continue Pierre Lizée. « J’ai envoyé ma chanson parce que je connaissais les personnes qui l’ont lancée. Ils ont accepté mon titre I’m Sorry. »


    L’objectif est de créer un événement autour de cette liste de chansons pour inviter tout le monde à l’écouter. Certains artistes sont plus renommés que d’autres, comme Alice on the roof et Konoba.


    Une période créative


    Pour ses textes, le Modavien s’inspire de sa vie, mais aussi de séries et de films. Dès lors, il est particulièrement créatif pendant le confinement. « Je n’ai rien d’autre à faire, vu qu’on ne peut pas bouger », dit-il. « Je me permets de créer un maximum. Je n’ai pas arrêté de composer pendant ces deux semaines. Je travaille à distance avec Grégoire Gerstmans, avant de retravailler le studio à la fin de cette crise. »


    Il n’écrira pas de chanson en lien avec le coronavirus, ne voulant pas surfer sur une vague qu’il considère marketing. Il garde contact avec des candidats de The Voice et ses coaches, les Cats on Trees. « Je continue à leur envoyer mes chansons », dit-il.


    Un bachelier en communication, il se consacre totalement à la musique. « C’est maintenant ou jamais. C’est mon rêve », conclut-il.


    Rédaction de l'article par Jérôme Guisse

    Source

  • Les horaires du week-end de Pâques au Proxy Delhaize de Nandrin

    Lien permanent

    Proxy Delhaize Nandrin l'annonce sur la page Facebook 

     

     

    Nos heures d'ouverture changent à partir de lundi 30 mars 2020
    Nous serons fermés le dimanche, sauf à Pâques !


    Comme nous serons fermés le lundi de Pâques, nous voulons tout de même pouvoir vous aider !


    La priorité pour les plus de 65 ans reste également applicable !

    Tous les jours de 8h à 9h du matin !

     

    Proxy Delhaize Nandrin

    1 delhaize horr mars .png

  • Le confinement change nos habitudes de consommateurs d’électroménager ?

    Lien permanent

    TONDEUSES À CHEVEUX, MACHINES À COUDRE, CONGÉLATEURS…

    Jeux, CD, consoles ou encore imprimantes pour le télétravail étaient des achats prévisibles. Mais, Mediamarkt, par exemple, qui propose tout son assortiment en ligne a été surpris par l’achat d’articles un peu moins attendus.

    «Accessoires de cuisine, congélateurs et machines à coudre défilent eux aussi dans le panier digital.

    Une chose est certaine, les Belges cherchent des activités pour rester occupés à la maison et respecter de la sorte les consignes du gouvernement», nous dit la porte-parole, Janick De Saedeleer.


    «Maintenant que les coiffeurs ont également fermé leurs portes, on remarque que les Belges prennent les choses en main : les tondeuses et sèche-cheveux se vendent comme des petits pains».

    Enfin, MediaMarkt note également une augmentation notable des ventes de machines à coudre.

    «Chacun répond à sa manière à l’appel à la solidarité.

    Notamment en se retroussant les manches pour fabriquer des masques de protection», poursuit la porte-parole.

    MediaMarkt constate enfin un intérêt grandissant pour les accessoires de cuisine.

    «Pour de nombreuses familles, cuisiner ensemble est une activité idéale.

    Ainsi, les gaufriers, les machines à pop-corn ou encore les appareils à croque-monsieur sont particulièrement populaires.»

    Rédaction par M.SP.

    Source

     

  • Souvenir de 2015 Chasse aux oeufs de radio Nostalgie à Nandrin en photos et vidéo

    Lien permanent

    DSC_0370.jpg

    Superbe organisation de l'ACAN avec le soutien de l'administration communale de Nandrin, cette année une chasse aux œufs radio Nostalgie .
    Du plus petit aux plus grand ,tous les participants étaient récompensées par un sac rempli d’œufs en chocolat mais également l’œuf coloré dur .
    Deux survol du terrain de foot par l'hélicoptère pour le lâcher des œufs de cotons à échangers contre le butin (sac)Nostalgie.
    Une récolte pour les plus petits en premier et les plus grands en second 
    Animation magique avec clowns et un lapin géant etc. !!!
    Et pour que cette matinée soit au top le soleil était au rendez-vous...
     
     
    Voir les photos et la vidéo 

    Voir les photos clic ici 

  • Initialement prévu du 14 au 17 mai, le festival Jazz à Liège a été déplacé du 10 au 13 septembre

    Lien permanent

    Le festival Jazz à Liège reporté en septembre

    Ce fut une décision difficile à prendre, mais inéluctable. Initialement prévu du 14 au 17 mai, le festival Jazz à Liège a été déplacé du 10 au 13 septembre. La majorité des concerts ont heureusement pu être conservés, dont les évènements-phares que représentaient les spectacles de Vincent Delerm, Stacey Kent et Ibrahim Maalouf au Forum. Tous les tickets déjà achetés restent valables, mais les organisateurs ont promis de rembourser tous ceux pour qui la nouvelle date ne convient pas.
    « Ça fait déjà plusieurs jours que nous travaillons sur ce report », explique Fabrice Lamproye, le responsable de la programmation. « Les recommandations du Gouvernement ne vont pas plus loin que le 19 avril, mais nous sommes bien conscients qu’un retour à la normale n’est pas pour tout de suite. Nous avons donc contacté les agents des artistes et les propriétaires des salles pour leur proposer de tout déplacer à la rentrée. Ils se sont heureusement tous montrés très compréhensifs. C’est une situation tout à fait inédite, elle touche le monde du spectacle comme bien d’autres domaines. On s’adapte au fur et à mesure, en espérant que la vie pourra reprendre son cours le plus vite possible. »
    An Pierlé reviendra une autre fois
    A l’impossible, nul n’est tenu. Certains concerts sont donc malheureusement annulés. L’Anversoise An Pierlé ne pourra notamment pas être de la fête, un de ses musiciens ayant déjà pris d’autres engagements à la même période. Elle a néanmoins promis de revenir bientôt à Liège, elle qui s’apprête à sortir un nouvel album. « Environ 80 % de l’affiche est préservée », souffle Fabrice Lamproye, visiblement soulagé. « Et dans la majorité des cas, les concerts auront lieu dans la même salle. Nous allons prochainement annoncer des remplaçants pour les artistes qui ne viendront pas. Et le public pourra se faire rembourser si la nouvelle date ou la programmation ne leur convient pas. Il faut cependant être conscient que c’est un gros coup dur pour nous. Nous comptons sur la solidarité de nos nombreux habitués. Nous avons plus que jamais besoin de leur soutien pour sauvegarder le festival. »

    Pour son trentième anniversaire, Jazz à Liège aurait clairement mérité de se dérouler dans de meilleures conditions. Il n’en sera que plus beau en septembre, quand ce fichu virus aura enfin été vaincu.


    Rédaction de l'article Gilles Syenave

    Source

  • Des conseils pour vos animaux de compagnie en confinement

    Lien permanent

    Kristel a ouvert son salon « Kri’Style » à Wanze en juillet 2016. En cette période de confinement, les salons sont fermés. Voici ses bons conseils…


    Car oui, on aime chouchouter ses animaux de compagnie mais sachez qu’il ne faut pas exagérer en cette période de confinement où vous vous dites que c’est peut-être une bonne chose de les gâter.


    Que faire ou non ? Voici les bons plans de Kristel. Qui a changé de vie professionnelle par amour des animaux. Cette ancienne caissière chez Lidl a ouvert son salon chez elle, après une formation spécialisée de 3 ans.

    Passionnée, consciencieuse et elle-même propriétaire de 3 bergers australiens et d’un chat, elle vous donne quelques conseils au quotidien pour votre chien… avant de retourner au toilettage quand cela sera autorisé.
    Brossez votre chien régulièrement. D’abord, il aime ça en général.

    « Le brossage fait tomber le poil mort et permet d’aérer la peau », nous dit notre spécialiste. Pour les poils longs, ça évite aussi les nœuds !


    Oubliez votre propre shampoing ! Ne pensez pas qu’il faut laver son chien chaque semaine et oubliez votre shampoing même celui spécial bébé : « Votre chien n’a pas votre cuir chevelu et votre shampoing risque de lui donner le poil plus gras ou plus sec. Et peut-être lui irriter la peau », nous dit notre spécialiste.

    Non à votre shampoing ou bain douche ! Elle recommande les « vrais » shampoings à destination des toutous (que l’on trouve encore dans les animaleries ouvertes). À défaut, donnez un bain, juste à l’eau claire, c’est mieux.

    Votre compagnon à 4 pattes a eu la bonne idée de se rouler dans la terre ou la boue au jardin : « Encore une fois, le bain n’est pas nécessaire, quand il est sec, brossez-le, c’est le plus efficace », poursuit Kristel.


    Les ongles ? Attendez le toilettage. Ne prenez pas l’initiative de couper les ongles de votre chien, au risque de le blesser : « Les chiens qui marchent sur du béton, sur votre terrasse, vont automatiquement user les ongles », nous dit Kristel.

    La professionnelle ne conseille en aucun cas de vous y rendre vous-mêmes, sauf cas d’urgence : « Si vous constatez que les ongles rentrent dans la peau.

    Mais dans le meilleur des cas, attendez de retourner chez votre toiletteuse. C’est un travail précis, délicat, qui demande à être bien fait ».


    Les dents ? Attendez le vétérinaire. « Les dents concernent les vétérinaires, pas les toiletteuses. Il existe des brosses à dents pour chiens, ce n’est pas mauvais.

    Mais pour l’entretien des dents, je conseille plutôt les choses naturelles. Donnez-leur des os à ronger, des bois de cerfs, ceux qui tombent naturellement au printemps ou encore des sabots de veau. Et ce ne sont que quelques exemples ».


    Un petit coton pour les oreilles. Nécessaire de laver les oreilles ?

    « Pas toutes les semaines », poursuit Kristel, « juste quand vous voyez qu’elles sont sales. Il y a aussi des produits spécifiques, quand vous voyez que c’est nécessaire, mais un petit coton plat, comme celui d’un démaquillant, juste humidifié, peut faire l’affaire ».


    L’alimentation ? Ne changez rien. Il est près de vous 24 heures sur 24 alors il mérite bien un petit morceau de chocolat en récompense ? Oubliez. Ne changez en rien les habitudes alimentaires de votre chien : « Et si vous souhaitez à tout prix lui offrir une friandise, optez pour une friandise pour chien. Encore une fois, un os à ronger peut faire l’affaire ».


    Des promenades, rien de tel ! « Les promenades sont autorisées avec votre chien, profitez-en. C’est le meilleur moyen de lui faire plaisir. C’est bon pour sa santé, son moral et c’est également bon pour vous » conclut notre experte.

    Et les chats?
    Dans son salon de toilettage à Wanze, Kristel accueille aussi très régulièrement des chats. Ont-ils besoin de beaucoup « d’entretien » ? « Les chats peuvent aussi être brossés et pas seulement les chats à poils longs, même si dans ce cas-là c’est aussi utile pour éviter les nœuds », nous dit Kristel. « Les chats à poils courts aiment aussi être brossés. Utilisez des gants, on en trouve parfois avec de très petites pointes et pour eux, c’est une sorte de massage ».


    Les laver ? Absolument pas nécessaires : « Je n’y suis pas absolument pas favorable. Au salon, je lave des chats qui sont lavés depuis la naissance ou presque, à la demande du propriétaire. Mais ne commencez jamais à laver un chat de 10 ans qui ne l’a jamais été auparavant. Il n’y a pas d’intérêt, il n’appréciera pas et un chat se lave bien tout seul ».


    Idem pour la nourriture en cette période de confinement. Inutile de changer ses habitudes alimentaires, ils n’en ont absolument pas besoin. Déjà que peut-être votre présence 24 heures sur 24 le perturbe…

    Rédaction de l'article Par Muriel Sparmont | 

    Source

  • Avis décès de la région Monsieur Pierre MOREAU de Plainevaux

    Lien permanent

    avdcpm.JPG

     


    Monsieur Pierre MOREAU
    Né18/03/1945 (Seraing)
    Décédé 05/04/2020 (Plainevaux)
    Domicilié(e) à Plainevaux

    En raison des mesures prises par le gouvernement, les visites au funérarium, ainsi que les funérailles, se dérouleront dans la plus stricte intimité familiale.

    Les personnes souhaitant manifester leurs condoléances peuvent le faire via l’adresse e-mail : ensouvenirdepierrot@gmail.com et/ou en faisant un don à la Fondation Léon Frédéricq au n° BE16 2400 7780 1074 avec la mention «Don Coronavirus - Pierre Moreau» afin de soutenir les chercheurs de l’Université de Liège et le CHU de Liège

    Source

    En mon nom et au nom de l'équipe du Blog de Nandrin , nous présentons nos plus sincères condoléances à la famille .

     

     

  • L’agence liégeoise Webadev développe une plateforme pour soutenir les commerçants

    Lien permanent

    Une plateforme en ligne pour aider les commerçants

    L’agence liégeoise Webadev développe une plateforme pour soutenir les commerçants : PasserCommande. Il s’agit d’une plateforme en ligne qui a pour but de leur permettre d’encoder les produits qu’ils vendent.
    En ces temps de crises, les commerçants ont besoin de se réinventer pour survivre et poursuivre leurs activités. Soucieux d’aider les commerçants à traverser cette période difficile, l’agence liégeoise Webadev vient de lancer une plateforme gratuite permettant à chaque commerçant d’encoder les produits qu’il vend afin que les clients puissent soumettre leur liste de course en ligne et que le commerce puisse préparer la commande.
    «La plateforme intuitive, entièrement gratuite», explique la société. «Le système génère une page internet propre au commerce qu’il pourra diffuser à ses clients. Le client, quant à lui, n’a plus qu’à soumettre sa liste de courses en ligne (remplir en quelque sorte son chariot). La commande est transmise au commerçant et ce dernier n’a plus qu’à la préparer dans les meilleures conditions possible.»
    Le commerçant est libre d’offrir la possibilité à ses clients de venir chercher sa commande à un point d’enlèvement ou de livrer cette dernière.

    La commande au calme
    « Étant nous-mêmes commerçants, il nous a semblé naturel de soutenir nos pairs pendant cette crise sans précédent. Les demandes des consommateurs sont accrues, les magasins parfois bondés, la pression est palpable…», poursuit Webadev qui présente PasserCommande comme une solution intermédiaire à un site e-commerce et qui permet aux commerçants de recevoir la commande de son client sous la forme d’une liste de courses. «Ce dernier peut la préparer calmement, dans de bonnes conditions et peut soit la livrer soit permettre au client de l’enlever au magasin. C’est à la fois une plateforme pour le citoyen et pour faciliter le dur labeur des commerçants », souligne Hervé Delvaux administrateur délégué.
    À ce jour la plateforme ne prend pas en compte les paiements en ligne, mais cette fonctionnalité est envisagée tout comme d’autres qui pourront voir le jour afin de répondre au mieux aux besoins réels des commerçants et de leurs clients.
    Pour de plus amples informations :www.passercommande.be

    Source