zone de police

  • Zone de Police Condroz: 2 candidatures reçues

    Les profils d’un homme et d’une femme ont été acceptés et D’ici printemps 2018, le commissaire divisionnaire Philippe Prévôt laissera sa place de chef de corps à la zone de police du Condroz.

    Il l’avait annoncé : il ne comptait pas se représenter au poste à la fin de son mandat. Qui lui succédera donc ?

    En interne, personne ne pouvait répondre au profil recherché. Les candidatures au poste sont donc arrivées de l’extérieur.

    « Fin septembre dernier, nous avons eu notre première séance de commission de sélection », explique Philippe Dubois, bourgmestre de Clavier mais par ailleurs président du conseil de police.

    « Elle se compose du procureur du Roi, d’un inspecteur général, du gouverneur, d’un chef de corps, du président du Collège de police, d’une personne extérieure au corps de police, à savoir ici un professeur en criminologie, et d’un membre de la direction des opérations d’une autre zone. Ensemble, nous nous sommes donc rassemblés pour recueillir les candidatures et les valider.

    Elles ont en effet toutes été retenues car elles répondaient aux règles et normes en vigueur. » Deux candidatures ont ainsi été acceptées.

    « Il s’agit d’un homme et d’une femme mais je ne peux en dire plus pour l’instant, si ce n’est que le premier est actif dans les services fédéraux et la seconde dans une zone de police du Brabant Wallon », ajoute Philippe Dubois.

    Courant du mois de novembre, la commission se rassemblera une deuxième fois avec, pour but, cette fois, d’entendre les deux candidats « de façon tout à fait équitable » au sujet de toute une série de questions. Elle rendra par la suite son avis sur le candidat à retenir.

    Décision qui sera soumise au conseil de police avant d’être, dans la foulée, envoyé au sein des services fédéraux en vue de la préparation d’un arrêté royal qui nominera officiellement le nouveau chef de corps condruzien.

    « En l’imaginant alors dans un délai raisonnable, sans couac quelconque, j’envisage l’arrivée de ce nouveau chef vers le 1er avril, au plus tard. »

    Philippe Prévôt assurera, comme il l’avait aussi soutenu, la fonction jusque-là.

    Article de E.D

     

    Article Complet ici 

     

    L e président du conseil de police de la zone du Condroz, Philippe Dubois, espère bien voir arriver le futur chef de corps dans ses fonctions au 1er avril 2018. Deux candidatures ont été posées : il s’agit d’un homme et d’une femme.

     

  • À la recherche du successeur de Philippe Prévot Zone de police du Condroz

    Prevot source AG SI.JPGC’est officiel: les appels à candidatures en vue du futur remplacement du chef de corps de la zone de police du Condroz, Philippe Prévot, seront lancés courant du mois de mars. On sait déjà que son successeur sera, d’office, externe à la zone.

    Un conseil de la zone de police du Condroz s’est tenu milieu de semaine dernière. Il a mis officiellement en place les diverses démarches à introduire dans le cadre de la procédure de désignation d’un nouveau chef de corps, suite au prochain départ du commissaire divisionnaire Philippe Prévot.

    « Nous avons donc déclaré la place vacante », a expliqué Philippe Dubois, président de la zone, « puis nous avons arrêté le profil de la fonction, relativement standard à ce qui a été fait dans les zones voisines et selon les titres et mérites imposés par la police fédérale. »

    Philippe Dubois assure déjà qu’aucune personne, en interne, ne peut répondre aux critères afin de pouvoir répondre à cet appel à candidatures.

    « Personne n’a en effet les titres et qualités légales pour postuler donc ce sera d’office une
    personne extérieure. » Le conseil a également voté que ladite procédure se fera via une commission de sélection locale (et non nationale).

    « Nous nous sommes basés sur les expériences de nos voisins et puis aussi pour garder la main sur notre destin, en quelque sorte », sourit le mayeur de Clavier.

    Cette commission sera composée du gouverneur de la Province, du procureur du Roi, d’un inspecteur de la police fédérale, de Philippe Dubois, d’un chef de corps d’une autre zone, d’un policier coordinateur (aussi d’une autre zone) et d’un expert non-policier mais ini
    tié en la matière.

    «En l’occurrence, il s’agira ici d’un professeur en criminologie de l’Ulg », précise-t-il. L’appel à candidatures sera lancé pour un mois, courant de mars, et transmis à la police fédérale.

    « Nous espérons que le futur chef de corps rentrera en fonction le 1 er janvier 2018 mais on ne peut le promettre », assure le président, pour qui les étapes sont encore nombreuses. En attendant, le commissaire Prévot assurera le rôle, en faisant fonction, jusqu’à l’arrivée de son successeur.

    Article E.D. Source Sudinfo 

  • Zone de police du Condroz,le chef de corps ne veut pas prolonger

    PP source Sudinfo MEHW-VR.JPGLe Collège de police de la Zone du Condroz a communiqué ce 25 octobre que Philippe Prévot, Commissaire divisionnaire et chef de corps de la zone de police du Condroz, ne renouvellera pas son mandat.

    Prolongé depuis novembre 2011 pour une durée de 5 ans, son 3emandat arrivera donc à terme le mois prochain.

    « Âgé de 62 ans et installé depuis la mise en place des zones de police suite à la réforme de 2001 et deux renouvellements, Monsieur Prévot a fait un choix et ne veut pas prolonger son mandat », explique Philippe Dubois, bourgmestre de Clavier et président du Collège de police de la zone.

    « Après l’installation dans ses nouveaux bâtiments de Strée en 2008, c’est donc une nouvelle étape que va vivre la zone de police du Condroz. »

    Concrètement, qu’est-ce qui va changer pour la zone de police?
    Philippe Prévot endossera désormais le titre de chef de corps faisant fonction.

    « Ce mercredi, le Collège de police a maintenu sa confiance à l’égard du Commissaire divisionnaire affirmant que ce dernier a, pendant les quinze années passées à la tête de la zone, donné entière satisfaction dans la gestion de son corps de police.

    C’est donc à l’unanimité des membres présents que le Collège de police a décidé de désigner Monsieur Prévot à partir du 19 novembre 2016 jusqu’à la désignation de son successeur au terme de la procédure officielle .»

    Et, selon Philippe Dubois, il faudra plus ou moins 1 an avant de trouver un successeur.

    « La première étape consiste à informer le Conseil de police, fixer une date de relance de la procédure, lancer l’appel et désigner un type de commission de sélection.

    Mais la procédure de renouvellement devrait être relancée au plus tard pour le mois de janvier.

    L’appel sera fait au niveau du fédéral, une fois les candidatures reçues, il faudra passer des examens. C’est un arrêté qui décidera du candidat sélectionné .»

    Philippe Prévot compte-t-il prendre sa retraite? L’information n’est pas confirmée.

    Article de C.L. source Sudinfo