zip condroz

  • À la recherche du successeur de Philippe Prévot Zone de police du Condroz

    Prevot source AG SI.JPGC’est officiel: les appels à candidatures en vue du futur remplacement du chef de corps de la zone de police du Condroz, Philippe Prévot, seront lancés courant du mois de mars. On sait déjà que son successeur sera, d’office, externe à la zone.

    Un conseil de la zone de police du Condroz s’est tenu milieu de semaine dernière. Il a mis officiellement en place les diverses démarches à introduire dans le cadre de la procédure de désignation d’un nouveau chef de corps, suite au prochain départ du commissaire divisionnaire Philippe Prévot.

    « Nous avons donc déclaré la place vacante », a expliqué Philippe Dubois, président de la zone, « puis nous avons arrêté le profil de la fonction, relativement standard à ce qui a été fait dans les zones voisines et selon les titres et mérites imposés par la police fédérale. »

    Philippe Dubois assure déjà qu’aucune personne, en interne, ne peut répondre aux critères afin de pouvoir répondre à cet appel à candidatures.

    « Personne n’a en effet les titres et qualités légales pour postuler donc ce sera d’office une
    personne extérieure. » Le conseil a également voté que ladite procédure se fera via une commission de sélection locale (et non nationale).

    « Nous nous sommes basés sur les expériences de nos voisins et puis aussi pour garder la main sur notre destin, en quelque sorte », sourit le mayeur de Clavier.

    Cette commission sera composée du gouverneur de la Province, du procureur du Roi, d’un inspecteur de la police fédérale, de Philippe Dubois, d’un chef de corps d’une autre zone, d’un policier coordinateur (aussi d’une autre zone) et d’un expert non-policier mais ini
    tié en la matière.

    «En l’occurrence, il s’agira ici d’un professeur en criminologie de l’Ulg », précise-t-il. L’appel à candidatures sera lancé pour un mois, courant de mars, et transmis à la police fédérale.

    « Nous espérons que le futur chef de corps rentrera en fonction le 1 er janvier 2018 mais on ne peut le promettre », assure le président, pour qui les étapes sont encore nombreuses. En attendant, le commissaire Prévot assurera le rôle, en faisant fonction, jusqu’à l’arrivée de son successeur.

    Article E.D. Source Sudinfo 

  • Un projet de lutte contre les vols chez les défunts

    illustration SP SudInfo.JPGLa zone de police du Condroz imagine un partenariat avec l’état civil des communes

    Les cambriolages commis dans les maisons de défunts sont beaucoup trop fréquents. Au sein de la zone de police du Condroz, on imagine mettre en place un partenariat avec les services État civil des communes, en vue de les prévenir.

    Un malheur peut en entraîner un autre… Et c’est tristement qu’un cambriolage a souvent lieu dans une habitation, vide, lors des funérailles (ou des visites au funérarium) de l’un de ses occupants. C’est ce qui est encore arrivé dans une maison de Nandrin la semaine dernière, rue du Bosquet.

    Alors que la famille assistait à l’enterrement de son défunt, des individus ont profité de cette absence pour entrer par effraction dans le bâtiment et y commettre un vol. « Les malfrats consultent les rubriques nécrologiques pour repérer leurs prochains lieux d’action. Ils ont sans doute eu la puce à l’oreille via un avis mortuaire », commente l’inspecteur principal Laurent Wagner, de la zone de police du Condroz. Au moyen d’un tournevis et/ou d’un pied de biche, les voleurs ont forcé une fenêtre avant de fouiller et retourner la totalité des lieux. Impossible, pour l’instant, d’évaluer le préjudice subi.

    Ce type de fait n’est pas rare. D’où l’idée de Laurent Wagner de mettre en place un partenariat avec les services État civil de nos communes.

    « Le projet en est encore au stade embryonnaire mais les administrations pourraient nous informer de tout décès de citoyen résidant sur son territoire afin que nous portions une attention particulière à l’habitation concernée.

    Pourquoi ne pas orienter nos patrouilles dans le quartier de la maison? Notamment aux heures de visites au funérarium ou lors des funérailles? », explique-t-il.

    Des agents de la zone ont déjà rédigé un «projet-type» à remettre aux administrations communales.

    « C’est en bonne voie, l’élaboration se met en place après le feu vert de nos supérieurs », précise l’inspecteur principal.
    Reste que diverses réflexions doivent encore être menées. « N’y aurait-il pas, légalement, une entorse à la protection de la vie privée qu’une commune nous signifie un décès?

    Je ne sais pas. Il faut soulever la question. Mais ce serait bête de ne pas essayer de le faire! » En attendant, la zone de police condruzienne appelle à la vigilance sur les réseaux sociaux.

    « Nous ne pouvons qu’encourager les familles et proches des défunts à activer tous les dispositifs de sécurité des habitations concernées et avertir une personne de confiance dans le voisinage afin d’avoir un œil sur l’habitation durant les heures et jours critiques. (…)

    N’hésitez pas à prendre contact avec nos services en cas d’appels suspects au domicile du défunt ou si vous remarquez des agissements suspects aux abords du domicile d’une telle personne. » Soyez prudents!

    Article de E.D. Source Sudinfo 

    «Ce n’est qu’un projet mais les administrations pourraient nous informer de tout décès de citoyen résidant sur son territoire» 

    Laurent Wagner Inspecteur principal ZP du Condroz

     

  • Contrôles de la vitesse par Zip Condroz aujourd'hui 26 février 2016 Sur Nandrin

    Flash info 1.jpgPrévisions des contrôles de la vitesse par le service radar de la ZP du Condroz au cours du mois de février 2016.

     

    26/02/2016 NANDRIN rue des Martyrs

     

    Source info clic ici 

  • Contrôles de la vitesse par Zip Condroz février 2016 Sur Nandrin

    Flash info 1.jpgPrévisions des contrôles de la vitesse par le service radar de la ZP du Condroz au cours du mois de février 2016.

     

    12/02/2016 NANDRIN RN 696.

    26/02/2016 NANDRIN rue des Martyrs

     

    Source info clic ici 

  • Beau succès plus de 150 Nandrinois à la séance sur les vols

    150 personnes à Saint Séverein.jpg

    La police du Condroz a fait le point et donné des conseils

    Ce lundi soir, la salle communale de Saint-Séverin a fait le plein pour la conférence policière sur les vols commis dans le Condroz et à Nandrin. 

    Les forces de l’ordre sont revenues sur l’arrestation de la bande qui sévissait dans la région et dans toute la Belgique. 293 vols ont été commis dans le Condroz en 2014, et Nandrin figure sur le podium. 

     

    Après une intervention du chef de corps sur le fonctionnement général de la police, les forces de l’ordre ont abordé le sujet des vols habitation à Nandrin et dans le Condroz.

    « Plus de 150 personnes sont venues nous écouter ce lundi soir.

    On sent qu’il y a une inquiétude, elles viennent s’informer.

    Notre rôle est de les rassurer, montrer que nous sommes actifs et leur donner toute une série de conseils préventifs», indique le commissaire René Durieux.

    Depuis quelques temps, les vols se font pourtant rares à Nandrin, comme dans le Condroz. Mais les craintes soulevées par la vague des mois précédents sont tenaces.

    « On avait déjà connu un phénomène de vols en 2013, avec une bande de l’ancien bloc de l’est. Des groupes mafieux faisaient venir des petites mains en Europe de l’ouest en leur faisant miroiter un travail.

    Or, une fois sur place, elles se rendaient compte que leur travail était de voler ! En février 2014, nous avons mis un coup de frein à ces cambriolages, rappelle René Durieux. Plusieurs zones de police ont procédé à 17 arrestations. Après, ça a été plus calme.

    Mais en juin, cela a recommencé, sauf que les malfrats opéraient en fin de journée plutôt qu’en pleine nuit.»

    Le modus operandi était le même : un trou foré dans le châssis pour entrer ainsi que le vol des clés de la voiture et du véhicule bien sûr.

    « Plusieurs automobiles volés ici ont été retrouvés dans l’espace Schengen, à Malaga (Espagne) ou en Estonie par exemple.

    Finalement, le 28 novembre dernier, il y a eu une arrestation importante après une course-poursuite sur l’autoroute à Hasselt et ailleurs.

    30 individus ont été arrêtés, y compris à l’étranger.

    Depuis, nous connaissons encore quelques vols par-ci par-là dans le Condroz, mais plus de l’ampleur d’avant. Je rappelle qu’en 2014, 293 vols habitation ont été commis dans le Condroz, Nandrin figurait sur le podium.»

    Et le commissaire d’insister sur le réflexe à adopter par les témoins d’un vol : «Il faut directement appeler le 101 pour que la police ait une chance de prendre les malfrats la main dans le sac. » La police a par ailleurs parlé des vols dans les commerces nandrinois, surtout ceux situés route du Condroz.

    « Si le commerçant fait la démarche d’acheter une caméra de surveillance, nous lui conseillons d’investir dans du matériel de qualité et de bien la positionner car, bien souvent, les images enregistrées sont inexploitables», regrette René Durieux.

     Source La Meuse 

    Article de ANNICK GOVAERS

     

    Autre article sur le sujet 

    Séance d’info sur les vols, ce lundi soir à Nandrin clic ici 

    le 16 mars 2015 Saint séverin 150 personnes.jpg

     

    Journal en PDF

    Mercredi 18 Mar. 2015

    Mercredi 18 Mar. 2015