tihange

  • Une chaîne humaine de 90 km entre Tihange, en province de Liège, et des Nandrinois ? en photos

    Il y avait des centaines personnes et de voitures partout le long du parcours 

    19458286_10212837064311664_1768396482_n.jpg

    une chaîne humaine,90 km,tihange

    Environ 50.000 personnes ont formé ce dimanche à 14h00 une chaîne humaine de 90 km entre Tihange, en province de Liège, et la ville allemande d’Aix-la-Chapelle, selon la plateforme d’associations anti-nucléaire qui a organisé l’événement.

    Par cette action, les participants originaires tant de Belgique que d’Allemagne et des Pays-Bas ont sommé les autorités belges de fermer les réacteurs nucléaires Tihange 2 et Doel 3, dont les cuves présentent des milliers de fissures.

    La chaîne humaine reliait Tihange à Aix-la-Chapelle en passant par Maastricht.

    Les organisateurs avaient calculé qu’il fallait environ 60.000 personnes pour couvrir les 90 km du parcours.

    Mais avec 50.000 personnes, ils estiment avoir largement atteint leur objectif.

    Lire l'article complet clic ici 

     

    Album photos clic ici 

     

    Des Nandrinois dans la chaîne humaine de 90 kilomètres du 25 juin pour fermeture de Tihange 2 et Doel 3 clic ici

  • Des Nandrinois dans la chaîne humaine de 90 kilomètres du 25 juin pour fermeture de Tihange 2 et Doel 3

    Il semblerait ,qu'un groupe de Nandrinois sera présent sous le nom de leur groupe vocal .

    Normalement ils seront au bas de la route des Trente-six-Tournants, à gauche

     Libre à vous de vous y joindre ou de prendre contact avec l'organisation .

    Il suffit de contacter info@stop-tihange.org et de proposer la création d'un groupe avec une estimation du nombre de personnes.

    La chaîne humaine clic ici 

    Le dimanche 25 juin 2017 de 14 à 15h, se formera la grande Chaîne humaine !

    Elle s’étendra sur 90 km partant de Tihange pour arriver à Aix-la-Chapelle en passant par Liège et Maastricht.

     

    Plusieurs associations anti-nucléaires, en Belgique, en Allemagne et aux Pays-Bas, se mobilisent depuis plusieurs mois pour que les réacteurs de Tihange 2 et Doel 3 soient mis à l’arrêt. Dans ce cadre, elles organiseront le 25 juin prochain une chaîne humaine de 90 km qui s’étendra de Tihange à Aix-la-Chapelle via Liège et Maastricht.

    La chaîne humaine de 90 km traversera trois pays, l’Allemagne, la Belgique et les Pays-Bas. En Belgique, la chaîne s’étendra sur 61 km. «Elle traversera 11 communes francophones et une commune flamande», ont annoncé, aux Trois frontières à Gemmenich, les organisateurs de cette action, réunis au sein de la plateforme «Stop Tihange & Doel».

  • Le redémarrage de Tihange 1 postposé au 28 février

    Info SI.jpgLa mise à l’arrêt de Tihange 1 aété prolongée jusqu’au 28 février. Initialement, le réacteur, stoppé depuis le mois de septembre, devait pourtant redémarrer le 15 février. Le 7 septembre, une dalle de béton s’est soulevée dans un bâtiment suite à l’injection d’un composant à base de ciment dans le sous-sol.

    Le 31 janvier dernier, le ministre de l’Intérieur Jan Jambon et les membres de la souscommission nucléaire se sont rendus à Tihange. L’incident du 7 septembre et l’éventuelle résistance du site en cas de séisme étaient au cœur des débats.

    Lors de cette visite, le ministre avait déclaré « Il existe encore des questions posées par les spécialistes de l’AFCN. Avant que les réponses n’aient été données de façon acceptable, on ne va pas redémarrer la centrale.» Ce jeudi, Engie a donc annoncé que le redémarrage était reporté au 28: «Même si nous n’avons pas eu de retour négatif de leur part, nous n’avons toujours pas le go de l’AFCN» a précisé Serge Dauby, porte-parole d’Electrabel.

    Contactée, Mélanie Boulanger, experte en communication à l’AFCN a précisé que «L’AFCN avait demandé des justifications complémentaires, des précisions à l’exploitant, avant de donner un éventuel feu vert pour un redémarrage.» Ces précisions complémentaires concernent-elles la nature du sol?

    Mélanie Boulanger n’a pas pu nous éclairer sur cette question. Quant au député Ecolo JeanMarc Nollet, membre de la sous-commission parlementaire, il relevait sur Twitter: «Tihange 1, 5e report de la date de relance. Tout va bien, tout est transparent, tout est sous contrôle.»

    Article de A.BT Source sudinfo 

  • Nandrinois ,90 communes contre Tihange 2

    i2.JPGNonante communes des régions frontalières allemande, néerlandaise et luxembourgeoise s’apprêtent à engager une action en justice pour faire fermer Tihange 2. Une «ingérence» qui irrite le bourgmestre de Huy.

    Selon Het Nieuwsblad et Het Belang van Limburg, 90 communes des régions frontalières allemande, néerlandaise et luxembourgeoise veulent intenter une action en justice pour forcer Electrabel et le régulateur AFCN à fermer le réacteur nucléaire Tihange 2.

    C’est une étude autrichienne qui a mis le feu aux poudres, pointant les risques qu’encourent ces régions en cas d’accident nucléaire à Tihange.

    Les chances devoir le Limbourg rendu inhabitable seraient de l’ordre de 40 ou 60%, concluent les experts de l’Institut de sciences de la sécurité et des risques (ISR), basé à Vienne. Pour la région d’Aix-la-Chapelle (Aachen), le risque est de 10%. Une menace inacceptable, estiment les autorités locales.
    Selon le professeur Wolfgang Renneberg, ex-patron de l’organisme de surveillance allemand, les risques persistent sur la sécurité des réacteurs à Tihange et à Doel.

    L’AFCN a eu connaissance de l’étude autrichienne, mais estime qu’elle ne contient «aucun nouvel élément ou argument concernant le dossier des cuves de Doel 3 et de Tihange 2. Elle ne remet donc pas en question les conclusions que nous avons tirées dans ce dossier, ni notre décision du 17 novembre 2015 d’autoriser le redémarrage de Doel 3 et Tihange 2 sur le plan technique».

    L’étude « prend pour point de départ un scénario d’accident extrême à Tihange 2 », souligne aussi le porte-parole de l’AFCN, Sébastien Berg, qui ajoute que des calculs hypothétiques similaires ont déjà été réalisés par le même bureau d’étude en 2009 à la demande de Greenpeace.

    «Ces calculs et ces modèles théoriques de dispersion et d’impact du rejet radioactif sont d’ailleurs applicables à tous les réacteurs dans le monde» , relève-t-il au surplus. L’exploitant Engie-Electrabel, lui, s’en tient à dire que les centrales nucléaires belges sont parmi les plus sûres au monde. «Nos collaborateurs sont formés pour prévenir les accidents. Les plus petites irrégularités donnent lieu à l’arrêt d’une centrale», a assuré la porte parole Geetha Keyaert.
    Nonante communes des régions frontalières allemande, néerlandaise et luxembourgeoise s’apprêtent à engager une action en justice pour faire fermer Tihange 2. Une «ingérence» qui irrite le bourgmestre de Huy. Ces villes frontalières s’apprêtent à engager une action en justice
    NUCLÉAIRE 90 communes contre Tihange 2
    Si les communes allemandes, luxembourgeoises et néerlandaises s’alarment de voir Tihange 2 toujours fonctionner, ce n’est pas le cas du bourgmestre de Huy. Pas question pour lui de se rallier à l’action en justice intentée par les frontaliers: « Hormis cette éventuelle action en justice, il n’y a aucun élément nouveau qui m e permette de croire que Tihange 2 est subitement devenu plus dangereux.

    Rien n’a changé depuis le dernier rapport de l’AFCN qui autorisait le redémarrage de l’unité 2. Et je n’ai aucune raison de douter de l’AFCN ni des autorités belges. Je respecte la liberté d’action de chacun, mais vouloir imposer la fermeture anticipée de la centrale relève d’une forme d’ingérence. Ils tentent de nous infantiliser en agissant de la sorte. Cela laisse penser que nous ne sommes pas sérieux en Belgique… Il est important de rappeler le principe de souveraineté de chaque pays. Par ailleurs, les Hutois ne me paraissent pas inquiets par rapport à la situation de Tihange 2. Depuis que je suis bourgmestre, j’ai eu peu de réaction allant dans ce sens .»

    Article de A.BT Source Sudinfo