thibault florkin

  • La menuiserie sur un blog didactique par un menuisier de notre région

    Lien permanent

    Le menuisier amaytois Thibault Florkin (22) tient depuis janvier un blog où il décrit ses projets.

    Des sortes de guides qui lui servent également de vitrine.

    Comment choisir la vis adéquate ?

    Comment choisir la bonne cheville ?

    Comment réaliser un cheval à bascule ?

    Tel est le genre de questions auxquelles Thibault Florkin (22) répond sur son blog éponyme.

    Depuis janvier, ce menuisier amaytois publie régulièrement sur internet les détails de ses chantiers ainsi que quelques trucs et astuces.

    « Sur base de ce que j’ai réalisé pendant mes études, et ce que j’ai fait dans la maison de ma sœur, je me suis dit que j’allais les mettre sur mon site internet », dit-il.

    « C’est également une bonne vitrine pour les employeurs. »

    Le menuisier essaye d’écrire un article par semaine.

    Une tâche qui lui demande entre trois à cinq heures.

    « Il faut avoir une bonne rédaction, et mettre les gens en situation », dit-il.

    « Je prends aussi le temps de justifier l’usage de tel ou tel matériau et de relire. »

    Parmi ses écrits insolites figurent des tests de machines de menuiserie.

    « J’affectionne beaucoup les marques comme Festool ou Milwaukee », commente-il.

    « Leurs machines sont chères, mais fonctionnent très bien.

    En trois ans, je n’ai jamais eu de soucis avec. »

    Si Thibault Florkin touche aux technologies, sa passion demeure le bois.

    « Il faut constamment se mettre à jour dans l’informatique », déplore l’Amaytois.

    «À l’inverse, le travail du bois existe depuis plus de 1.000 ans. »

    Enfant, il bricolait seul ou avec son père, lui aussi menuisier.

    « Il possédait un combiné à bois, c’est-à-dire un engin qui regroupe plusieurs machines », continue-til. « Il m’a appris comment m’en servir. » Ça lui a plu, si bien qu’il a suivi des études pour devenir menuisier. « J’aime la chaleur des matériaux, le contact facile avec les gens et la variété des bois de notre région », raconte Thibault Florkin.

    Parmi les créations qu’il a préférées : une boîte à cigares ou encore une table basse dont il a retourné le bois pour voir le fil.

    « Je suis en train de passer des formations pour donner cours », dit-il.

    « Transmettre le savoir m’intéresse beaucoup. »

    Des connaissances qu’il partage déjà via son blog.

    A-t-il déjà songé à se lancer dans des tutoriels vidéos ?

    « Ce serait partir dans un esprit commercial », sourit-il.

    « J’aime aussi que le métier garde une part de mystère. » Parmi ses projets, Thibault Florkin réfléchit à une cuisine équipée et composée notamment de matériaux durables. « J’aimerais déposer un brevet européen là- dessus », conclut-il.

     

    https://thibaultflorkin.com/

    Article de  J.G.

    Article complet 

    http://verviers.lameuse.be/132592/article/2017-09-29/amay-un-blog-didactique-sur-la-menuiserie