tec

  • L attestation de perturbations TEC du 8 novembre 2017 est disponible

    Tous les services seront à nouveau assurés normalement le jeudi 9 novembre.

    La Direction du TEC Liège-Verviers présente d’ores et déjà ses excuses à sa clientèle pour les désagréments occasionnés.

     

    Attestation TEC pour le 8 novembre 2017 clic ici.pdf

     

    Source info clic ici 

  • Journée d’actions interprofessionnelles Tec aujourd'hui 8 novembre 2017 Situation à 7h40

    i2.JPGJournée d’actions interprofessionnelles du mercredi 8 novembre 2017
    Situation à 7h40


    En raison de la participation d’une partie de notre personnel à la journée d’actions interprofessionnelles organisée en front commun syndical ce mercredi 8 novembre, le réseau du TEC Liège-Verviers sera fortement perturbé durant toute la journée.

    La situation estimée est la suivante :

     Bassenge : 50% des services assurés ;

     Eupen : 71% des services assurés ;

    Jemeppe : 10% des services assurés ;

     Omal : 57% des services assurés ;

     Oreye : 15% des services assurés ;

     Robermont : 58% des services assurés ;

     Rocourt : 27% des services assurés ;

    Verlaine : 60% des services assurés ;

     Verviers : 30% des services assurés ;

    Wanze : aucun service n'est assuré ;

    Warzée : 69% des services assurés.

    Source Clic ici 

     

    Une attestation de perturbations est disponible en ligne (pdf).

  • Nandrinois à quoi il faut s’attendre demain mercredi perturbations ou pas au TEC Liège

  • Attestation de perturbations de la manifestation interprofessionnelle de ce lundi 23 octobre 2017

    Attestation de perturbations


    Une attestation de perturbations (pdf) est disponible ne ligne.

    Source info clic ici 

     

    L’ensemble des services circulera à nouveau normalement ce mardi 24 octobre.

     

  • Nandrinois Tec augmentation en février 2018

    Tec : augmentation limitée à 1,6 % en février

    Le gouvernement wallon a limité jeudi à 1,6 % l’indexation moyenne des tarifs des titres de transport en commun sur le réseau TEC, qui sera appliquée au 1er février 2018, après quatre années de quasi-gel des tarifs.

    Il a par ailleurs décidé de créer un abonnement de six mois pour les 12-24 ans. La Société régionale wallonne du Transport (SRWT), qui chapeaute le Groupe TEC, proposait une indexation de 2,01 %, que le gouvernement a limitée à 1,6 % afin d’en modérer les effets, selon le ministre de la Mobilité Carlo Di Antonio. 

    1147395687.25.JPG

     

  • Nandrinois attention les secteurs publics, le réseau du TEC Liège-Verviers sera très fortement perturbé durant toute la journée de mardi 10 octobre 2017

    En raison de la journée de grève organisée par la CGSP ce mardi 10 octobre dans les secteurs publics, le réseau du TEC Liège-Verviers sera très fortement perturbé durant toute la journée. Le réseau sera probablement à l’arrêt. Heureusement, des alternatives aux transports en commun existent. 

    Les voici  !

  • Ils ne sont pas convaincus par la solution dégagée par les TEC sur la N63 de Nandrin

    2063530445.2.JPGMarc Evrard, chef de file uPN à Nandrin, a tenu à réagir à notre article paru ce mardi au sujet de la suppression des arrêts de bus de La Tolle, décidée en concertation par les TEC, la Région wallonne (qui gère la route du Condroz) et les autorités communales.

    Ces deux arrêts de bus, situés sur la N63, font polémique puisque certains usagers des TEC franchissent la 4 voies pour rejoindre leur quartier, parfois en enjambant la berme centrale, en l’absence de passage piétons.

    Il est également prévu d’installer un abri vélos sécurisé au rond-point de l’Intermarché, là où les usagers de la Tolle devront désormais (à partir du 15 mai) prendre le bus.

    « Cette solution doit être transitoire.

    Ce qu’il faut, ce sont des travaux de plus grande ampleur sur la route du Condroz, comme un 5e rond-point à La Tolle (et un 6e à Ehein d’ailleurs) car ce carrefour est fort utilisé, ne serait-ce que par les Nandrinois qui se rendent au parc à conteneurs.

    Et ainsi, l’arrêt de bus pourrait être maintenu dans les deux sens. Plus que de petits rafistolages, il faut une étude en profondeur de la N63, une vue globale des différentes problématiques entre les trois communes concernées : Nandrin, Tinlot et Neupré.

    La mesure prise s’apparente à de l’électoralisme ou de l’émotionnel », s’exclame le conseiller communal uPN.

    Quant à l’abri vélos, il n’y croit pas.

    « Il faudrait déjà qu’il soit assez grand. Et surtout, je pense que les jeunes vont se faire conduire en voiture et ne prendront pas leur vélo.

    Croire le contraire est utopique », estime Marc Evrard.

    L’autre opposition, TE, n’est pas plus enthousiaste.

    « Les TEC et la Région ne se sentaient pas concernés jusqu’il y a peu et soudainement ils trouvent une solution en 15 jours. On a été entendu mais s’il n’y a pas de raisonnement global au sujet de la N63, au moins pouvaiton prévoir une déviation d’itinéraire.

    Je doute aussi qu’avec les intempéries, les gens prennent leur vélo et fassent un tel détour pour prendre le bus.

    Il y a aussi le danger que certains cyclistes empruntent, au retour, la route du Condroz pour rentrer chez eux, ce qui serait extrêmement dangereux », pointe le conseiller Benoît Ramelot.

     ANNICK GOVAERS

    Les chefs de file Marc Evrard (uPN) et Benoît Ramelot (TE) ne sont pas convaincus par la solution dégagée par les TEC, la Région wallonne et les autorités communales nandrinoises au sujet des arrêts de bus de La Tolle, à savoir leur suppression

    1147395687.25.JPG

  • TEC gratuit pour les mouvements de jeunesse

    i2.JPGLes titres de transport «groupe» devront être chargés sur une carte Mobib.

    Bonne nouvelle pour les scouts, les patronnés ou encore les guides.

    Le ministre wallon Carlo Di Antonio va signer une convention avec cinq mouvements de jeunesse pour leur permettre d’utiliser gratuitement les transports en commun du TEC dans le cadre de leurs activités. 

     

    En son cabinet namurois, le ministre wallon de la Mobilité, Carlo Di Antonio, signe une convention avec cinq fédérations de mouvements de jeunesse afin d’instaurer pour leurs membres la gratuité des TEC.

    Les modalités du dispositif seront présentées lors de la signature de la convention mais le ministre Di Antonio a déjà levé un coin de voile en réponse à une question de la députée Graziana Trotta au parlement wallon.


    Y COMPRIS LE VENDREDI

    La gratuité entre en vigueur dès le mois de mars. Les mouvements de jeunesse en bénéficieront pendant toute l’année. Ils pourront ainsi se rendre au camp ou se déplacer pendant celui-ci sur les lignes régulières du réseau TEC, les week-ends (vendredi inclus), les jours fériés et durant les congés scolaires. Ils devront être en possession d’un titre de transport «groupe» du TEC.

    « Les titres de transport «groupe» sont chargés sur une carte Mobib ou Mobib Basic interopérable. Les cartes Mobib bénéficiaires de la gratuité sont renseignées par les Fédérations de mouvement de jeunesse », a précisé Carlo Di Antonio dans sa réponse écrite à la députée.


    300.000 EUROS!

    Un budget de 300.000 euros a été dégagé pour 2017. L’idée de la gratuité avait été lancée dans nos colonnes par le président du cdH, Benoît Lutgen, et mise en œuvre par le ministre Di Antonio.

    Le gouvernement wallon s’était accordé sur les modalités de la mesure le 10 novembre dernier. Cinq mouvements de jeunesse sont présents en Wallonie: les Scouts Baden-Powell, les Guides Catholiques de Belgique, la Fédération nationale des Patros, les Scouts et les Guides Pluralistes de Belgique et les Faucons Rouges.

    En tout, cela représente 114.000 jeunes en Communauté française. L’enjeu était de taille car les déplacements en transports en commun représentant une part non négligeable du coût des activités proposées chaque week-end.

    Au parlement wallon, le ministre Carlo Di Antonio a insisté sur le fait que la gratuité pour les mouvements de jeunesse ne remettait évidemment pas en cause les autres tarifs et conditions préférentiels pour les publics fragilisés socio-économiquement:
    «Des tarifs réduits sont accordés aux familles nombreuses, aux bénéficiaires de l’intervention majorée (BIM) ou en fonction de l’âge» .


    ET À LA SNCB?

    Le cdH aimerait maintenant obtenir la même gratuité à la SNCB. Une proposition a été déposée en ce sens à la Chambre.

    Mais là, le projet risque fort de ne jamais aboutir.

    Article de Y.H. Source Sudinfo 

  • La RTBF parle de la situation extrêmement dangereuse à Nandrin

     

     La situation était dénoncée sur le blog de Nandrin le 22 décembre 2017 avec cet article.

    Les arrêts de bus de la route du Condroz sont-ils dangereux clic ici ? 

     

     

     AG Source SI la Tolle bus.JPGPuis il y a eu un article dans la version papier de la Meuse Huy-Waremme que voici: 

     Des passagers du TEC enjambent la berme à Nandrin clic ici voir l'endroit en vidéo

     

     

     

    Voir l'article de la RTBF avec le témoignage de Corentin clic ici 

     

    https://www.rtbf.be/info/regions/detail_situation-extremement-dangereuse-a-nandrin-un-arret-de-bus-pose-probleme-pour-traverser-la-n63?id=9530551

  • Des passagers du TEC enjambent la berme à Nandrin voir l'endroit en vidéo

    tec ,bus ,arret de bus ,la tolle ,nandrin ,n63 ,route du condroz ,passage piéton,

    Pour rejoindre l’autre côté de la route du Condroz, ils traversent la 4 voies limitée à 90 km/heure

    Situation extrêmement dangereuse, route du Condroz, aux arrêts de bus « La Tolle », à SaintSéverin. Les lignes 94 Liège Warzée et 285 Neuville-Flône des TEC Liège-Verviers y chargent et déchargent leur lot de passagers tout au long de la journée. Sauf que pour rejoindre l’autre côté de la route du Condroz, l’usager ne dispose pas de passage piétons. Les plus courageux longent la 4 voies jusqu’au passage piétons du rond-point de l’Intermarché (1,1 km sans trottoir, 13 minutes à pied). Mais certains traversent la N63 soit en enjambant la berme centrale soit par le « tourne-à-gauche ». 

    La problématique ne date pas d’hier. Précisément de la création de la berme centrale par le Service Public de Wallonie. Les arrêts de bus déjà existants à « La Tolle » de Saint-Séverin se sont alors retrouvés séparés par une ligne de démarcation en « dur » infranchissable. C’est en tout cas ce qu’ils croyaient puisqu’il n’a pas fallu longtemps pour que des passagers du TEC commencent à l’enjamber pour rejoindre l’autre côté de la chaussée.

    Ces derniers n’ont effectivement pas 36 solutions : en l’absence de passage piétons, ils doivent traverser la 4 bandes en passant par-dessus la berme ou à l’endroit du tourne-à-gauche du carrefour (là où la berme centrale laisse un espace libre), ou bien marcher 1,1 km (13 minutes aller selon Google) le long de la N63 pour rejoindre le rond-point le plus proche (de l’Intermarché) et son passage piétons.

    Cette dernière option est tout aussi dangereuse quand on considère l’absence de trottoirs et la vitesse de cette voie rapide, limitée à 90 km/ heure.

    Bref, on frôle quotidiennement la catastrophe. Le conseiller Vincent Licata en a encore fait l’expérience dernièrement: « J’ai aperçu deux jeunes passer au-dessus de la berme... C’est inacceptable de voir ça!
    » «Cette situation me choque et me heurte.En tant que parent, je ne l’accepterai pas pour mes enfants, alors je ne l’accepte pas non plus pour les autres enfants. Il n’y a pas eu d’accident jusqu’à présent mais les jeunes qui rejoignent le lotissement de la Gotte, la rue de la Haie des Moges ou les habitations du côté du parc à conteneurs au retour de Liège passent par là et cela m’affole », enchérit Charlotte Tilman, échevine nandrinoise de la mobilité et de l’aménagement du territoire.

    La route du Condroz étant une route régionale, et non communale, l’échevine n’a pas pouvoir de décision.

    « J’ai toutefois pris contact avec les TEC à deux reprises, une fois le Conseil d’Administration et la seconde l’administration même du TEC pour qu’ils viennent constater le problème sur place. Cela a été fait il y a deux ans, ils ont vu l’évidence.

    Mais rien n’a bougé depuis », regrette-t-elle. Pour l’échevine, l’arrêt de La Tolle doit être supprimé ou déplacé.

    « L’idéal serait que le bus fasse un crochet par le village
    mais le TEC n’est pas d’accord. Et comme un passage piétons n’est pas réalisable par la SPW à cet endroit, il me semble impossible de conserver l’arrêt en l’état.

    Tout simplement parce qu’il est hallucinant de traverser à cet endroit.» Quid du nouveau sentier piétonnier (aménagé par Neupré) entre la pêcherie à Neupré et le Bois des Haies des Moges à Nandrin ? « C’est une possibilité. Mais si l’arrêt ne bouge pas, je ne pense pas que les navetteurs l’utiliseront, il est trop loin de l’arrêt et marcher le long de la route est aussi dangereux... ».

    Article de ANNICK GOVAERS Source Sudinfo 

    La Région

    «Nous irons sur place»

    Du côté du Service Public de Wallonie, Laurence Zanchetta, porteparole de la DG Routes nous annonce que le chef de district va se rendre sur place.

    « Il n’a jamais été interpellé à ce sujet, ce qui ne veut pas dire que la problématique n’existe pas », précise-t-elle. Des aménagements pourraient ainsi voir le jour, mais sans doute pas de passage piétons à cet endroit précis.

    « Les gens font souvent l’erreur de croire qu’un passage piétons va d’office rendre un site moins dangereux, que les automobilistes vont ralentir.

    Or, priorité ne signifie pas sécurité. Sur les routes à partir de 70 km/h, cela peut même avoir l’effet inverse et tuer des piétons. Raison pour laquelle nous réfléchissons toujours à l’emplacement d’un passage piétons, comme près d’un feu tricolore, et pas en plein milieu de la route », indique-t-elle. A.G

    Le TEC

    « Supprimer l’arrêt pénaliserait les usagers »

    Le TEC est au courant de la problématique. « Avant l’aménagement du SPW, nous avons été consultés et avons suggéré
    la création d’un passage pour piétons à La Tolle. Manifestement, cette solution n’est pas idéale vu la limitation de vitesse à 90 km/h.

    Une alternative serait que le SPW installe des éléments sur la berme centrale pour éviter que les piétons ne l’enjambent », suggère Carine Zanella, porte-parole du TEC Liège-Verviers.

    Déplacer l’arrêt de bus ne serait-il pas plus simple ?

    « La solution la plus simple serait de supprimer l’arrêt mais cela ne serait pas idéal pour les usagers... Faire une boucle dans le village engendrerait une perte de temps préjudiciable aussi, car la ligne 94 est très longue. Si on avance l’arrêt, on se trouve dans un tournant, le manque de visibilité est synonyme de risque d’accidents. Et si on le recule, il y a toujours la berme centrale », répond elle. A.G.


    Nandrin: des usagers du TEC enjambent la berme... par sudpresse

  • Nandrin:Info TEC pas de 97et 94 Le réseau du TEC Liège-verviers est fortement perturbé aujourd'hui 7 octobre 2016

    alerte.jpgEn raison de la participation d’une partie de notre personnel à la journée d’actions interprofessionnelles ce vendredi 7 octobre, Le réseau du TEC Liège-verviers est fortement perturbé. La situation est quelque peu contrastée selon les régions :

    • Warzée : seules les lignes 96, 99 et 694 sont assurées.
    • Pour connaître le dépôt dont dépend votre ligne, consultez notre liste.
       

      2. Attestation et remboursement
       

     

  • Nandrinois attention manifestation nationale du 24 mai 2016 attestation et info

    attention.pngIl est probable que de nombreux secteurs, comme le service public et l’enseignement, soient également perturbés ce 24 mai. L’ampleur des perturbations sera à évaluer en fonction de la mobilisation des travailleurs.

    Une chose est sûre, il y aura des perturbations sur le réseau de transports publics régionaux (Stib, Tec, De Lijn), mais la circulation des trains ne devrait pas être concernée. La SNCB a affrété huit trains supplémentaires pour permettre aux personnes, le désirant, de se rendre à la manifestation. 25.000 tickets spéciaux ont d’ores et déjà été vendus en vue de la manifestation.

    Des mesures ont été prises dans les différentes gares bruxelloises pour accueillir la foule : Bruxelles-Central ne sera accessible que par le métro et la galerie Horta. Les gares de Bruxelles-Chapelle et Bruxelles-Congrès seront toutes deux partiellement accessible.

     

    Notez que ce mardi, à Liège, la ligne 48 sera priorisée par le TEC pour les étudiants lors de la manifestation nationale.

    Source info sudinfo clic ici article complet 

    Source info TEC clic ici 

    Manifestation nationale ce mardi 24 mai : risque de fortes perturbations

    Ce mardi 24 mai, les 3 syndicats (CGSP – CSC – CGSLB) organisent à Bruxelles une manifestation contre les mesures prises par le gouvernement fédéral.

    En raison de la participation d’une partie du personnel à cette action, le réseau TEC sera perturbé.

    Toutes les informations disponibles actuellement concernant ces perturbations sont accessibles via les liens ci-dessous et seront actualisées régulièrement en fonction de l'évolution de la situation :

    TEC Liège-Verviers

    Pour informer au mieux ses voyageurs, le TEC collaborera également avec NextRide pour que ces informations soient relayées via le « Centre des Perturbations » de l’application (disponible sur iPhone et Android) et sur les réseaux sociaux.

    Le Groupe TEC présente d’ores et déjà ses excuses pour ces désagréments qui sont indépendants de sa volonté et invite ses clients à trouver une autre solution de transport pour leurs déplacements de ce mardi.

  • Nandrinois le TEC l'annonce perturbation le 27 avril 2016

    i2.JPGMANIFESTATION INTERPROFESSIONNELLE DU 27/04 : RISQUE DE PERTURBATIONS

    En raison de la participation d’une partie de notre personnel à la manifestation interprofessionnelle organisée par la CGSP ce mercredi 27 avril, le réseau du TEC Liège-Verviers pourrait être perturbé durant toute la journée.

    Des retards et/ou des suppressions de services ne sont pas à exclure. Dès lors, nous invitons notre clientèle à prendre ses dispositions pour tout déplacement prévu et à se tenir informée via cette page.

    Tous nos services seront à nouveau assurés normalement le jeudi 28 avril.

    La Direction du TEC Liège-Verviers présente d’ores et déjà ses excuses à sa clientèle pour les désagréments occasionnés.

     

    Pas plus d'info pour le 94 et 97 

    Source info clic ici 

    D'autres infos clic ici 

  • Nandrinois Le point du TEC en grève sur notre région

    i2.JPGEn région liégeoise, aucun bus n’est sorti mardi matin du dépôt de Jemeppe, le deuxième plus important de la province. Seul un bus sur deux est sorti du dépôt principal de Robermont, de même qu’en Hesbaye. Les bus circulent toutefois normalement dans les zones d’Eupen et Verviers, indique encore la porte-parole.

    Pas plus d'info pour le dépôt de Warzée pour le 94 et 97 

    à 7h 30 le 97 roule du dépôt de Warzée !!! confirmation d'une utilisatrice.

     Confirmation Warzée roule à 100% !!! attention pour Jemeppe et Liège 

    Source info clic ici 

     page du TEC clic ici 

  • Nandrinois Pas d’augmentation de tarif pour les TEC

    i2.JPGNous vous l’annoncions la semaine dernière.

    Les responsables du groupe TEC avaient la ferme intention d’augmenter leurs tarifs de 3,54 % sur le prix de leur abonnement.

    Une mesure qui devait rapporter 1,71 million d’euros selon la députée Déborah Geradon (PS) et qui avait été votée à l’unanimité par le Conseil d’administration de la SRWT qui chapeaute les cinq sociétés du groupe TEC.

    Mais c’était sans compter la volonté du gouvernement wallon qui, s’appuyant sur la volonté de préserver le pouvoir d’achat
    des utilisateurs des transports en commun, s’est opposé à cette hausse.
    Les abonnés payeront donc le même prix pour leur abonnement en 2016 qu’en 2015.

    À une exception près.

    La ligne reliant directement la gare de Charleroi à l’aéroport de Gosselies va, pour sa part, augmenter.
    Le tarif y sera porté à 6 euros au lieu de 5, a annoncé le ministre de la Mobilité Carlo Di Antonio. 

    Source Sudpresse article de B.D

    Mauvaise nouvelle pour les utilisateurs des bus TEC

  • Mauvaise nouvelle pour les utilisateurs des bus TEC

    i2.JPGLes abonnements vont encore augmenter dès 2016!

    Le groupe TEC veut également augmenter le billet pour la ligne reliant la gare de Charleroi à l’aéroport BSCA. Le prix passerait de 5 à 6 euros. Le gouvernement wallon doit encore valider le projet.

    La semaine dernière, la SNCB annonçait qu’elle augmenterait, en moyenne, ses tarifs de 1,21 % au 1 er  février 2016, afin de compenser la hausse de ses coûts. Le conseil d’administration de la SRWT qui chapeaute les cinq sociétés du groupe TEC a fait aussi ses calculs. A l’unanimité, il a validé une hausse des abonnements de 3,54 % à compter également du 1 er  février prochain. Selon la députée Déborah Geradon (PS) qui a interpellé au parlement le ministre de la Mobilité et des Transports Carlo Di Antonio, «  cette augmentation aurait pour objectif de resserrer les prix des abonnements annuels par rapport à celui des mensuels  ». Et de souligner : «  La hausse des tarifs ne viserait que les abonnements et cela pénaliserait donc les usagers récurrents et fidèles aux transports en commun, cela n’a pas de sens  ».

    Valérie De Bue (MR), une autre députée qui interpelle le ministre Di Antonio sur cette problématique, précise que le Conseil d’administration a également demandé de porter le tarif spécifique de la ligne de la gare de Charleroi à l’aéroport BSCA de cinq à six euros... soit une hausse de 20 %.

    Dans ses réponses aux députées, le ministre wallon de la Mobilité et des Transports, Carlo Di Antonio, insiste sur le fait qu’il ne s’est pas encore prononcé sur les augmentations demandées par la SRWT. «  Ma volonté reste de minimiser l’impact potentiel sur les client du TEC  », pointe le ministre Di Antonio.

     

     lire dans nos éditions papiers et numériques clic ici .

     

    asm_gifs_pwoutrspdeub103.27.gif

     

    Journal en PDF

    Vendredi 6 Nov. 2015

    Vendredi 6 Nov. 2015

  • Nandrinois attention Pas de bus, ni de train ce lundi en Province de Liège

    atten.jpg

    Ce lundi 19 octobre, la première des « grèves tournantes par province », décrétée par la FGTB, va toucher celle de Liège (et celle de Flandre-Orientale).

    Les syndicats CSC et CSLB ont décidé de ne pas y participer.

    « L’objectif est que la province soit à l’arrêt durant 24 heures, explique-t-on à la FGTB. Il y aura des piquets de grève devant les entreprises et, partout où on pourra arrêter, on arrêtera. »

    En clair, il ne sera donc pas possible d’aller travailler à moins de forcer le piquet. Il est vraisemblable que les affiliés aux deux autres syndicats respecteront le piquet.

    Seuls les nonaffiliés pourraient être tentés de les forcer.

    À moins que des procédures d’extrême urgence ne soient demandées en justice pour lever les piquets ? « Les patrons ne pourront pas demander l’extrême urgence vu que la grève est annoncée bien à l’avance », commente-t-on à la FGTB en espérant qu’il n’y en ait pas.

    « Même si Infrabel y a eu recours la semaine dernière pour la grève de la SNCB à Bruxelles. »

    Concrètement donc, il faut s’attendre à ce qu’il n’y ait pas de bus en province de Liège lundi, les piquets empêchant le personnel d’entrer dans tous les gros dé- pôts (Jemeppe, Robermont…) Il n’y aura pas de train non plus, ils seront limités à Bruxelles et à Namur, y compris les Thalys.

    Il y aura des perturbations prévues dans l’enseignement officiel (le libre étant plus souvent épargné car davantage occupé par les affiliés au syndicat chrétien). Du côté des hôpitaux, il devrait y avoir un service minimum et d’urgence (pas ou peu de consultations donc).

    Les administrations communales devraient être fermées (en tout cas celles situées sur des communes à majorité socialiste).

    Et tout le bassin sidérurgique sera à l’arrêt (ArcelorMittal, FN, Techspace, CMI…) Le Parc Scientifique du Sart Tilman devrait à nouveau avoir la visite des piquets volants.

    Y aura-t-il aussi des barrages filtrants sur les routes et autoroutes comme il y a un an ? « Ce n’est pas prévu prioritairement car il faudra d’abord organiser les piquets un peu partout.

    Mais cela pourrait arriver… »

    Autant prendre ses précautions !

     

    Source SudPresse article de LUC GOCHEL

     

     

    Attestation de perturbation TEC

     

    Une attestation de perturbation sera disponible en ligne dès mardi matin.
     

     

  • Nandrinois l'attestation TEC de perturbation est disponible au format PDF

    Flash info 1.jpgEn raison de la participation du personnel TEC à la manifestation organisée à Bruxelles ce mercredi 7 octobre, de très fortes perturbations sont constatées sur le réseau du TEC Liège-Verviers...

     

    La Direction du TEC Liège-Verviers présente ses excuses pour les désagréments occasionnés.

     

    Clic ici 

     

    Source info TEC Clic ici 

  • Nandrinois perturbations TEC attendues le 12, le 18 et le 28 mai 2015

    atten.jpg

    La CGSP a mis sur pied un nouveau plan d’actions concernant le TEC.

    Transmis vendredi soir à la direction des transports en commun wallons, le texte prévoit notamment des actions le 12, le 18 et le 28 mai, ce que «déplore» l’entreprise qui pointe «la non-motivation» des actions ainsi que le non-respect des délais de préavis.

    «Nous avons été avertis par mail vendredi soir d’une action prévue mardi», a de son côté expliqué Stéphane Thiery, directeur marketing et porte-parole du TEC. 

     

    asm_gifs_pwoutrspdeub103.27.gif

  • Nandrinois réseau Tec paralysé aujourd'hui 22 avril 2015 attestation sera disponible

    i2.JPGEn raison de la grève générale de ce mercredi 22 avril, le réseau du TEC Liège-Verviers est actuellement à l'arrêt.

    Le personnel de l'INFOTEC n'a pu accéder à ses bureaux. Dès lors, les appels téléphoniques ne pourront être traités.
    Par ailleurs, les Espaces TEC de Robermont, Jemeppe, Liège (Saint-Lambert et Guillemins) et Verviers seront également inaccessibles.

    La Direction du TEC Liège-Verviers présente d’ores et déjà ses excuses à sa clientèle pour les désagréments occasionnés.

    L’ensemble des services circulera normalement dès le jeudi 23 avril et une attestation de perturbations sera disponible prochainement sur cette page et la page du TEC 

    Situation à 9h15

    Source info et attestation clic ici 

  • Nandrinois le point sur les secteurs qui risquent de poser de sérieux problèmes avec la grève de ce mercredi 22 avril 2015

    i2.JPGLa trêve pascale est bel et bien terminée.

    Dès ce mercredi, les services publics seront sans doute assez fortement perturbés, à l’appel de la CGSP qui a décrété une journée de grève.

    Cela viendra s’ajouter à une nouvelle grogne de la police, qui se manifestera sous diverses formes pendant toute la semaine.

    Les bus . 

    Eux aussi devraient connaître de fortes perturbations, certains dépôts risquant fort d’être bloqués, empêchant tout bus, tram ou métro d’en sortir.

    Les facteurs. 

    Sa distribution menace d’être chaotique par endroits, les employés de Bpost étant appelés eux aussi à se croiser les bras durant toute la journée. Ici aussi, la CSC couvrira ses agents qui décideront également de débrayer.

    Les policiers.

    Comme les pompiers, ils comptent participer largement à l’action de protestation, qui s’inscrit d’ailleurs dans une semaine d’actions très diverses (lire ci-dessous).

    Les administrations. 

    L’impact en sera moins visible, mais les affiliés de la CGSP y observeront également un arrêt de travail de 24 heures.

    Attention donc si vous comptiez vous y rendre pour retirer un passeport, effectuer une démarche administrative urgente, ou vider votre grenier au parc à conteneurs.

     lire dans nos éditions  sur support numérique

  • Nandrinois Trains, bus, écoles, postes: tous les secteurs touchés par la grève des services publics du 22 avril 2015

    i2.JPGLes services publics devraient être perturbés le mercredi 22 avril à la suite de l’appel à la grève générale lancé par la CGSP, même si le mouvement n’est pas suivi par la CSC et la CGSLB à deux exceptions près.

    La CSC-Transcom a annoncé qu’elle couvrirait les travailleurs de la SNCB et de bpost qui souhaitent se joindre au mouvement.

    Les transports publics devraient être quasiment à l’arrêt mercredi.

    «Depuis qu’un deuxième syndicat a annoncé son soutien au mouvement, nous nous attendons à de très fortes perturbations sur l’ensemble du réseau», indique la porte-parole de la SNCB.

    En Wallonie et en Flandre, les réseaux TEC et De Lijn devraient également être paralysés par la grève.

    Cette grève concerne l’ensemble des services publics.

    Mercredi, le courrier ne devrait pas être distribué, d’autant plus que la CSC-Transcom, a, dans ce cas-ci, exprimé son soutien au mouvement lancé par la CGSP. Les enseignants affiliés au syndicat socialiste ne devraient pas donner cours.

    On s’attend également à des services tournant au ralenti dans les administrations communales et les CPAS.

    Des parcs à conteneurs seront également fermés.

    Enfin, certains policiers et pompiers seront également en grève.

    Lire l'article complet clic ici 

     

  • Nandrinois,la carte Tec it Easy s’installe doucement

    la carte,tec,it easyÇa bouchonne à l’entrée des bus du TEC. 

    Depuis ce début de semaine, la nouvelle carte à puce « Tec it Easy » vient en effet d’être lancée sur tout le réseau wallon. 
    Le système va toutefois prendre un peu de temps à se mettre en place, car toutes les cartes ne fonctionnent pas encore.
     De quoi créer quelques embouteillages au moment de la montée dans le bus…
     OBLIGATOIRE DÈS LE 21/4
    La nouvelle carte à puce « Tec it Easy » sera obligatoire à partir du 21 avril. 
    Grâce à elle, terminé le pointage avec son titre de transport en papier.
     Il suffira de passer sa carte devant les nouvelles bornes installées dans les bus pour valider son voyage. 
     
    UNE PHASE D’INFORMATION
     
    Pour préparer les usagers à cette obligation, le TEC a fait appel a des agents.
     Positionnés à des arrêts de grande affluence, ils expliquent le nouveau fonctionnement aux navetteurs, n’hésitant pas à monter avec eux dans les véhicules pour les aider à valider. 
    Les chauffeurs rappellent aussi le fonctionnement à chacune des montées. 
    Une phase d’information né- cessaire, qui augmente forcé- ment le temps d’attente à l’entrée des bus aux heures de pointe. 
    Surtout que toutes les cartes ne fonctionnent pas encore, et les usagers s’interrogent… « Ça pose un peu des questions sur le fonctionnement », estime Pamela Giles, utilisatrice. 
    « Comment faire pour recharger la carte ? 
    On a un peu peur que ça bugge.»
     
     
    ENCORE QUELQUES JOURS…
     
     Toutes les cartes devraient fonctionner d’ici quelques jours. 
    Deux ou trois selon les chauffeurs de bus. 
    Il est toutefois demandé aux utilisateurs de continuer à valider leur voyage à chaque montée, pour tester la carte jusqu’à ce que le système soit pleinement effectif. 
    En cas de contrôle, les navetteurs disposent dans tous les cas de leur coupon d’abonnement papier avec la carte. Les cartes pourront par la suite être rechargées via smartphone ou grâce aux nouvelles bornes placées devant certains arrêts. 
    Sans elles, le prix du billet acheté dans le bus ne sera plus de 1,90 mais de 2,10 euros.
     
    Source sudpresse
    Article de  A.F.
     

    Journal en PDF

    Jeudi 2 Avr. 2015

    Jeudi 2 Avr. 2015

  • Nandrinois Voici le point sur les perturbations dans les TEC, ce jeudi matin

    Flash info 1.jpgGrosses perturbations dans les TEC wallons ce jeudi matin: le point, région par région clic ici 

     

    De nombreuses perturbations sont observées, ce jeudi matin, sur le réseau des TEC, un peu partout en Wallonie. Cette situation est causée par l’action du front commun syndical des services publics qui a lieu à Bruxelles en fin de matinée. Liège, Mons, La Louvière, Charleroi : voici les réseaux les plus touchés.

     

    A part six bus sur seize à Verviers (35 % des services), trois bus à Warzée (50 %) et 50 % des services assurés à Bassenge, le réseau TEC Liège-Verviers est à l’arrêt.

    Les dépôts d’Eupen, de Robermont et Jemeppe sont paralysés, tout comme ceux d’Omal, Rocourt, Oreye, Verlaine et Wanze.

     

    La situation peut être consultée suinfotec.be.

    Rappelons que le rassemblement de Bruxelles est organisé pour protester contre les mesures gouvernementales.

     

    En raison de l'action de sensibilisation menée en front commun syndical ce jeudi 19 mars, le réseau TEC sera perturbé.

    Le Groupe TEC présente d’ores et déjà ses excuses pour les désagréments qui pourraient en résulter et invite ses clients à prendre leurs dispositions pour leurs déplacements de ce jeudi.

     

    https://www.infotec.be/xhr/fr-be/minformer/actualit%C3%A9s/d%C3%A9tails.aspx?idnews=2321

     

    Besoin d'une attestation ? clic ici 

  • Nandrinois attention peu de bus circuleront ce jeudi 19 mars 2015 dans la Province

    Greve ,Tec ,nandrin

    Une nouvelle action syndicale est prévue ce jeudi 19 mars à Bruxelles. Comme mercredi dernier, il s’agit d’une concentration sur la place de la Monnaie à Bruxelles.

    La semaine dernière, elle avait attiré 8000 délégués et affiliés.

    « Mais nous serons sans doute beaucoup plus nombreux encore ce jeudi, nous confie Vicky Henderickx, la permanente de la CGSLB au TEC-Liège.

    Car l’action est ciblée sur les services publics et ils seront très touchés par la fin de la prépension à 58 ans. »

    La déléguée évalue prudemment à 70 à 80 % les bus qui ne circuleront pas ce jeudi dans l’arrondissement de Liège, « car nous sommes pour laisser travailler ceux qui le veulent », souligne la représentante du syndicat libéral.

    Mais du côté de la CGSP, le syndicat socialiste, on parlait de « zéro bus » en circulation ce jeudi. Des piquets pourraient en effet être placés devant les dépôts.

    Il faut également s’attendre à des perturbations dans d’autres services publics.

    On annonce d’ores et déjà une présence massive de délégués venant des administrations communales et régionales, de l’enseignement (surtout officiel), de la Poste et de la SNCB.

    greve,tec,nandrinInfo TEC 18 mars 2015 

     

    En raison de la participation d’une partie de notre personnel à la manifestation syndicale organisée ce jeudi 19 mars, le réseau du TEC Liège-Verviers pourrait être perturbé durant toute la journée.

     

    Des retards et/ou des suppressions de services ne sont pas à exclure. Dès lors, nous vous invitons à prendre vos dispositions pour tout déplacement prévu.

     

    Nous invitons notre clientèle à se tenir informée via la presse, notre page spéciale sur infotec.be, l’E-mailing, TECxto ou en téléphonant à l’Infotec (04/361.94.44).

     

    La Direction du TEC Liège-Verviers présente d’ores et déjà ses excuses à sa clientèle pour les désagréments occasionnés.

     

    L’ensemble de nos services circulera normalement dès le vendredi 20 mars.

     

     

     

     https://www.infotec.be/fr-be/medeplacer/perturbations/perturbation.aspx?id=5932&typeperturbation=perturbations

    Source La Meuse  Article de

    L.G

    Journal en PDF

    Mardi 17 Mar. 2015

    Mardi 17 Mar. 2015

  • Nandrinois l'alerte de l'IRM maintenue jusqu'à vendredi midi, situation par endroit

    2015-01-24 15.10.12 (1).jpg

    La neige est arrivée sur le pays, dès jeudi soir et elle est toujours là, ce vendredi matin. La situation est différente d’une région à l’autre. Le point par région en ce début de matinée

    C’est la province de Liège qui est la plus touchée. La situation est difficile sur la route entre Verviers et Malmédy sur la E42. On note des ralentissements entre Loncin et Liège sur la E25. A Liège même, le problème qui se posait au tunnel de Cointe est résolu. Des camions étaient restés bloqués un moment, mais tout est rentré dans l’ordre.

    «Quelques soucis ont été enregistrés en province de Liège mais ils sont en passe d’être résolus», commente Laurence Zanchetta, porte-parole du Service public de Wallonie.

    Dans les Hautes Fagnes, il y a naturellement beaucoup de neige, une quarantaine de centimètres. Elle tombe quasi sans discontinuer depuis jeudi soir. Le poids de la neige a même fait tomber une ligne à haute tension, près de Malmedy. Il y a eu des coupures de courant pendant la nuit.

    Vous pouvez vous renseigner ici sur l’état des routes.

    Réseau TEC perturbé par endroit

    Attention du côté des TEC, le plan d’hiver est déclenché à plusieurs endroits. La circulation des bus du réseau TEC Liège-Verviers est fortement perturbée. Le niveau 3 a été déclenché, ce qui signifie que des déviations sont appliquées sur de nombreuses lignes, a indiqué vendredi matin Carine Zanella, porte-parole du TEC Liège-Verviers.

     

    Avertissement IRM maintenu jusqu’à ce vendredi 12h

    Du côté de l’Institut Royal Météorologique Belge, on maintient des conseils de prudence. L’avertissement lancé dès jeudi soir est ainsi maintenu jusqu’à ce vendredi midi :

    Du 30/01 05H au 30/01 12H : Ce matin, risque de formation de PLAQUES DE GLACE, et d'averses de NEIGE qui pourraient donner 1 à 3 cm de neige fraîche.

     

     

    neige,alerte,verglas,nandrin,condroz,tec

     

  • Nandrinois l'attestation disponible pour la grève du 25 novembre Tec Liège-Vervier dépot de Warzée

     

    alerte.jpg

    C'est officiel: la grève sauvage au TEC Liège-Verviers est terminée!

    Après près de deux journées de négociations au sein des bureaux du TEC Liège-Verviers, les grévistes des dépôts de Jemeppe-sur-Meuse, Robermont et Rocourt ont accepté de reprendre le travail dès ce mercredi matin.

     

    SITUATION CE MARDI 25 NOVEMBRE


    Le réseau du TEC Liège-Verviers reste perturbé ce mardi 25 novembre.
    Les dépôts de Robermont, Jemeppe, Rocourt, Bassenge, Oreye, Warzée, Verlaine, Omal et Wanze sont concernés.

    Seules les lignes de bus assurées par des firmes privées circulent actuellement
    Dans la région verviétoise, tous les bus circulent également.

    Vérifiez de quelle dépôt dépend votre ligne en cliquant ici.

    RETOUR A LA NORMALE POUR CE MERCREDI 26 NOVEMBRE

    A la suite d'un accord intervenu, entre la direction du TEC Liège-Verviers et les organisations syndicales, tous nos services circuleront à nouveau normalement dès demain, mercredi 26 novembre, à la première heure.

    Des attestations de perturbation sont disponibles sur notre page spéciale.

    La Direction du TEC Liège-Verviers présente ses excuses à sa clientèle pour les désagréments occasionnés.

     

    Source info TEC http://www.infotec.be/minformer/actualit%C3%A9s/d%C3%A9tails.aspx?idnews=1982

    Greve_25_novembre_2014 clic ici.pdf

     

  • Plan intempéries TEC

    tec.jpg« Plan intempéries »
    Afin de garantir la sécurité de son personnel et de ses clients, le TEC Liège-Verviers met à nouveau en place un « plan intempéries » pour la période hivernale 2012/2013.
    Nos agents sont des chauffeurs professionnels aptes à rouler dans des conditions difficiles. 
    Cependant, en cas de fortes intempéries, les conditions de circulation peuvent parfois se dégrader à tel point qu’il devient impossible de suivre l’itinéraire normal de la ligne, sous peine d’accident.
    Afin de mettre à disposition de la clientèle un service adapté aux conditions rencontrées, des itinéraires de déviations ont été planifiés, pour chaque ligne, suivant 4 niveaux de difficulté, allant d’une situation normale (niveau 1) à une immobilisation complète du réseau
    (niveau 4) en raison du risque trop important de dommage physique ou matériel.
    Le tableau reprenant, ligne par ligne, les déviations prévues pour chacun des 4 niveaux peut être consulté sur le site www.infotec.be/lv (page intempéries).
    Concrètement, lorsque les circonstances météorologiques le justifient, le dispatching peut modifier, en cours de journée, le niveau d’une ou de plusieurs lignes.
    Comme les déviations sont définies à l’avance, le client sait, en fonction du niveau annoncé, quel itinéraire sera emprunté par le bus.
    Afin d’anticiper au maximum les difficultés liées aux conditions météorologiques, un niveau probable sera défini, la veille, pour garantir la sortie des premiers bus du lendemain matin.
     Ce niveau, basé sur les prévisions météorologiques de la fin de journée, sera communiqué sur la page intempéries du site www.infotec.be/lv vers 16h30. 
    Le lendemain matin, en fonction des constatations des contrôleurs sur le terrain, le niveau pourra être adapté.
    Etant donné la variabilité des niveaux, nous invitons notre clientèle à consulter, avant tout déplacement, le site www.infotec.be/lv et plus spécialement le fichier reprenant les dernières mises à jour.
    Enfin, nous conseillons à notre clientèle de s’inscrire à notre lettre d’information par mail, l’E-mailing, afin d’être tenue informée de l’évolution de la situation.
    2« BON VOYAGE » À BORD DES  AUTOBUS DU TEC LIÈGE-VERVIERS !