majorité en minorité

  • Coup de théâtre au Conseil communal de Nandrin ce mardi 21 juin 2016

    Lien permanent

    source sudpresse JG CC.JPGCoup de théâtre au Conseil communal de Nandrin ce mardi.

    Un des points abordés était la constitution d’un droit d’emphytéose pour la construction de huit logements publics dans la rue Tige des Saules, à Yernée-Fraineux.

    Un droit qui devait être accordé à Meuse Condroz Logement, pour 55 ans. « Ces logements découlent d’un plan global qui a pris source il y a huit ans », déclare Daniel Pollain, échevin du logement.

    «À vrai dire, le pourcentage de logements publics de la commune est l’un des plus faibles de Wallonie : 0,13 %. Le taux moyen est à 6,5 %. » L’échevin ajoute que si la commune ne répondait pas à ces plans d’ancrage, elle s’exposait à des sanctions.

    «Avec moins de 5 % de logements publics, Nandrin va déjà être sanctionné au niveau des subventions qui lui sont accordés », ditil. Mais voilà : l’opposition a voté contre ce projet, ce qu’a également fait Murielle Brandt (cdH), conseillère communale de la majorité.

    S’en sont suivis des applaudissements dans le public suite à ce vote qui, avec neuf voix contre, annule le projet. Michel Lemmens, bourgmestre de Nandrin, nous signale que le permis d’urbanisme pour ces logements publics est bel et bien signé, et que seule la question de l’emphytéose a été refusée.

    Concernant le vote de Murielle Brandt, celle-ci a expliqué lors d’une suspension de séance qu’elle « voterait à la carte », selon le bourgmestre. « On va voir ce qu’elle va faire.

    Mais sa sortie est maladroite », conclut Michel Lemmens.

    Article de  JÉRÔME GUISSE source info Sudpresse http://journal.lameuse.be/