majorité

  • L’emprunt d’un million d’euros passe à la trappe à Nandrin

    Lien permanent

     

    Nouveau blocage au conseil communal de Nandrin, lundi soir.

    Les élus étaient appelés à se prononcer sur la conclusion d’emprunts (approbation des conditions et du mode de passation).

    Il s’agissait de quatre emprunts pour un montant total d’un million d’euros, dont 750.000 euros pour la nouvelle administration communale-CPAS.

    Le reste concernait notamment des réfections de voiries.

    Pour le bourgmestre PS, Michel Lemmens, le contexte économique est plus que favorable, « avec des taux négatifs, on gagne au final de l’argent en empruntant.

    C’est donc le moment d’investir », avance-t-il.

    Les groupes d’opposition ne sont pas convaincus.

    Union Pour Nandrin dénonce le dossier le plus onéreux de la législature.

    « Nous sommes favorables à réunir sous un même toit les services communaux et du CPAS mais ce projet-ci est démesuré.

    Avec près de 2 millions d’euros, on aurait pu construire deux à cinq classes à Villers et ramener la dette à moins de 2 millions d’euros , a déclaré Marc Evrard.

    Vous avez refusé tout débat d’idées.

    Vous avez empêché le conseil communal de proposer ce qui eut été pour nous la meilleure solution, celle d’installer la maison communale route du Condroz.

    Car le parking sur la place de Nandrin est devenu exigu.

    Qu’en sera-t-il demain? »

    uPN a voté contre le point.

    Tous Ensemble aussi, estimant le projet faramineux.

    « On s’est abstenu depuis le début, maintenant on devient plus ferme.

    Ils nous ont fait voter une note d’intentions et en fait, le train était en marche, plus possible de l’arrêter.

    C’est regrettable d’avoir mis un seul emprunt pour 4 choses différentes car nous aurions approuvé les 3 autres. »

    Avec le vote négatif de la conseillère de majorité, Murielle Brandt, qui attend toujours qu’un cdH monte au Collège, le point a donc été recalé.

    Provoquant l’ire du bourgmestre: « J’espère que vous gérez mieux vos finances personnelles que celles de la commune!»

    Que compte faire la majorité ?

    « Ils ne comprennent pas que tout est engagé!

    Les voiries sont déjà faites par exemple.

    Le budget est approuvé et ratifié par le ministre.

    On parlait ici de conditions de marché, pas d’un principe d’emprunt.

    Je ne sais pas si on va faire repasser le point mais s’il le faut, on payera sur fonds propres .»

    Article de ANNICK GOVAERS Source Sudinfo

  • La majorité à Nandrin comptera-t-elle un deuxième échevin cdH ?

    Lien permanent

    MB Surce Sudpresse.JPGDes tensions sont apparues au sein de la tripartite Expressions Commune(s) (PS, Ecolo, cdH) lors du dernier conseil communal.

    La conseillère humaniste Murielle Brandt s’est en effet abstenue lors du vote concernant la nouvelle administration communale.

    Une abstention qui n’a pas changé l’issue du vote mais qui a fait jaser.

    La Nandrinoise, infirmière en polyclinique, a voulu marquer son mécontentement quant au stand-by politique.

    L’accord préélectoral de la majorité prévoyait une répartition des échevinats entre PS (3 avec la présidence du CPAS), Ecolo (2) et cdH (1) puis, à la mi-législature, un échevin en moins chez Ecolo (qui retombe à 1) au profit du cdH (qui monte à 2 échevins).

    Logiquement, la conseillère communale cdH Murielle Brandt devait monter.

    CHARLOTTE TILMAN DEVENUE PS

    Sauf qu’une nouvelle donnée chamboule les cartes.

    Charlotte Tilman, échevine de l’aménagement du territoire, a quitté Ecolo et est devenue indépendante.

    Elle a depuis rejoint discrètement les rangs du parti socialiste.

    « Je considère qu’on ne fait pas de la politique pour soi.

    Le groupe Expressions Commune(s) n’ayant pas de pôle de réflexion commun, réfléchir toute seule n’avait pas d’intérêt, raison pour laquelle j’ai voulu intégrer un parti.

    Les socialistes nandrinois sont les personnes dont je suis la plus proche.

    Je suis fort attachée aux valeurs sociales mais je resterai toujours convaincue par l’écologie », insiste Charlotte Tilman.

    La jeune femme ne veut pas s’étendre sur « la popote interne » en cours, mais souhaite conserver son échevinat.

    « Je pense, j’espère, faire du bon travail et être soutenue par pas mal de monde.

    J’aimerais continuer à travailler dans ce sens », confie-t-elle.

    L’équation semble compliquée à résoudre, au grand dam de Murielle Brandt.

    « J’aurais dû devenir échevine en décembre 2015, comme convenu.

    Depuis, j’attends.

    Tout ce que je veux, c’est que le PS respecte l’accord pris avec le cdH.

    J’en ai parlé au nouveau président du cdH de Huy-Waremme. L’ambiance dans la majorité nandrinoise devient tendue, il y a presque de la méchanceté à mon égard alors que je reste dans mon coin.

    Normalement, en devenant échevine, je démissionnais de la présidence de l’IDEN et laissais ma place à Axel Pire (PS) mais je ne vais pas y renoncer si rien ne bouge », affirme l’intéressée.

    L’USC de Nandrin s’est réunie lundi soir mais le point n’est pas encore tranché.

    « L’accord concerne des partis, pas des personnes.

    Murielle Brandt s’arroge des droits.

    Je souhaite que l’accord électoral soit respecté et que chacun puisse s’épanouir.

    Chaque membre du Collège fait du bon travail.

    On pourrait aussi envisager de rester dans la configuration actuelle, car la présidence de l’IDEN équivaut presque à un échevinat.

    Des discussions sont en cours », commente Michel Lemmens, le bourgmestre PS.

    Article de ANNICK GOVAERS Pour Sudpresse Sudinfo page 4 http://journal.sudinfo.be/

    La maison communale de Nandrin au cœur du débat

    Les plans 3D clic ici  de la nouvelle administration de Nandrin

    Nandrin« Repartir dans une spirale d’endettement clic ici » 

    Des tensions politiques au sein de la majorité à Nandrin ?

    Les résultats du sondage Pour ou Contre la nouvelle Administration Communale de Nandrin

    Conseil Communal et réunion conjointe de Nandrin aujourd’hui lundi 2 mai 2016 à 19 h 30