la rentrée

  • Les horaires de la rentrée au Budo Ryu de Nandrin

    Les horaires de la rentrée au Budo Ryu de Nandrin du lundi au samedi 

     

     
     

     

     
     

     

  • Virginie Loiseau et Nathalie Vincent ont fait leur 1ère rentrée à l’école de Villers-le-Temple Nandrin

    rentrée à Villers le temple Source SI.JPG

    Deux enseignantes ont fait leur première rentrée scolaire à l’école communale de Villersle-Temple ce jeudi. Elles ont tous deux exercé dans un autre domaine avant de revenir à l’enseignement.

    Ce jeudi, c’était aussi la rentrée des professeurs. À l’école communale de Villers-leTemple, deux enseignantes ont rejoint le corps enseignant. L’une d’entre elles, Virginie Loiseau, était rempla- çante au sein l’établissement l’an dernier.

    Elle est désormais titulaire et s’occupe des enfants de 2e année. « C’est à la fois une fierté et un peu de stress », sourit la Nandrinoise de 30 ans. « On espère ne rien oublier, et on sent qu’on a plus de responsabilités. » L’an dernier, ce sont les classes de 5e et 6e années, puis celles de 3e et 4e années qu’elle a gérées.

    « Là, il faut savoir se montrer très calme. Les enfants de 2e peuvent poser la même question plusieurs fois par jour. Ils vont demander s’ils peuvent utiliser le stylo de telle couleur, où ils peuvent écrire quand il n’y a plus de place sur leur feuille. Ce sont des questions importantes à leurs yeux. »

    Virginie Loiseau avait enseigné un an avant de travailler dans une boulangerie entre 2008 et 2013. « Mais l’enseignement me manquait. Je suis revenue à mes premiers amours », sourit-elle. «Voir un enfant qui ne comprend pas quelque chose et qui a soudainement le déclic, je trouve ça génial. » Première activité de la journée : décorer des étoiles de mer et mettre son prénom sur la porte pour s’approprier la classe.

    « Je veux que les enfants se sentent ici comme chez eux », explique Virgine Loiseau. Dans un autre bâtiment, Nathalie Vincent écoute ses élèves se présenter et leur distribue les cahiers de brouillon. Elle enseigne comme intérim les maths et les sciences aux 5e et 6e années.

    « Depuis juillet, je prépare mes cours pour être sûr d’être au point », sourit-elle. Tout comme sa collègue, elle est revenue à l’enseignement après un autre métier.

    « Je dirigeais une crèche dans la région, mais enseigner me manquait », confie-t-elle. « Les échanges enrichissants avec les élèves, ce qu’on peut leur apprendre, ça me passionne. » Pour la Nandrinoise de 34 ans, travailler avec ces classes est un « autre métier » qu’avec des plus petits. « Ils ont déjà intégré certains automatismes.

    En revanche, on est confronté à d’autres problèmes de comportements », continue-t-elle. La première récréation de l’année s’est déroulée sans accroc.

    Article de  JÉRÔME GUISSE source Sudpresse Sudinfo