il cervinia

  • Un an que le restaurant nandrinois Il Cervinia a ouvert ses portes

    Toujours propriétaire des murs et nostalgique, le gérant était à la recherche d’un endroit plus calme avec sa compagne. «  On a trouvé une belle opportunité à Nandrin, et on a ouvert notre restaurant  », continue Sandro Giusto. Aujourd’hui, malgré avoir tenu une «  institution », il ne songe pas à retourner à Liège. «  C’est juste dommage pour mes parents, car il me faut désormais plus d’une demi-heure pour les rejoindre.  »

    Il propose des spécialités de pâtes, de la viande, de la polenta, des tripes ou encore des lasagnes maisons aux Nandrinois. Une population à laquelle il a fallu s’adapter, selon lui. «  Ici, ça n’a rien à voir avec Liège. Les gens sont très exigeants, ça m’a vraiment frappé  », dit-il. « Quand ils réservaient à 20h, il fallait les accueillir pile à cette heure. Il n’est pas question de mal aligner les couverts.  »

    Les premiers mois, les gens faisaient la file même en dehors du commerce, raconte-t-il. «  Aujourd’hui ça va mieux  », indique Sandro Giusto. «  Je travaille davantage désormais avec ma femme en cuisine, Aurore Santkin. Elle met plus de finition dans les plats, plus d’amour dans l’assiette. Je lui tire mon chapeau.  »

    De son côté, Sandro Giusto dit être en salle et faire en sorte qu’une ambiance positive au sein de son restaurant. «  On fait toujours les réceptions et les banquets. Toutefois, par rapport à lorsque nous avions ouvert, on accepte moins de personnes pour être en mesure de suivre. » Actuellement, l’enseigne concocte quotidiennement environ 60 plats.

    Soirées à thème

    Dans le futur, le gérant du Il Cervinia aimerait organiser des soirées à thème. «  Je songe à inviter des artistes italiens ou des groupes de jazz », raconte-t-il. «  On travaille également sur un menu de Saint-Valentin, qui comportera notamment du poisson.  » Il voudrait également reprendre une brasserie à Nandrin. «  On y servirait du cappuccino et des bières. Je suis parti en Italie pour m’inspirer de ce qui se faisait là-bas.  »

    J.G.

     

     

    Nandrin: «Ici, pas question de mal aligner les couverts»

  • Il Cervinia accueillera ses anciens et nouveaux clients à partir du 26 janvier prochain à Nandrin

    Un nouveau départ. Sandro Giusto et sa fiancée Aurore Santkin ont décidé de se lancer dans un challenge professionnel commun. Lassé du centre-ville de Liège, le couple déménage à Nandrin, sur la route du Condroz, à deux pas du Jacob’s. «  J’ai remis mon restaurant Il Caffettino, situé dans la galerie Cathédrale de Liège, après 27 ans d’activité (il a d’ailleurs gardé ce nom). Je reste propriétaire des murs mais j’avais envie d’un endroit plus calme, mais passant, pour redémarrer quelque chose avec ma compagne. On a trouvé une belle opportunité à Nandrin, commune voisine de la nôtre (Neupré) et nous voici !  », explique Sandro Giusto (51).

    Avec l’architecte Thierry Sherrington

    Une belle opportunité qui consiste en un bâtiment neuf, construit par M. Vink, patron du magasin nandrinois « Vivre Contemporain ». « Nous louons la surface que nous avons complètement imaginée avec l’architecte Thierry Sherrington. Nous avons misé sur une ambiance chalet de montagne, avec beaucoup de bois  », précise Aurore Santkin (38). D’ailleurs, Il Cervinia, le nom du restaurant, est aussi celui d’une station de ski en Italie. Le bois et les moellons sont déjà visibles en façade.

    50 places et 30 en terrasse

    Le nouveau restaurant dispose de 50 places assises, plus une trentaine en terrasse lorsque celle-ci sera aménagée en mars-avril. Si le couple met en place un nouveau décor, la patte de Sandro demeure. «  J’étais connu à Liège pour mon escalope et mon cappuccino », sourit-il. « Les clients les retrouveront bien sûr à Nandrin. Mais la carte s’élargit : en plus des pâtes, on va proposer des poissons et des viandes. Il y a aussi une belle carte de vins italiens  », souligne le restaurateur. Côté prix, les tarifs sont raisonnables : comptez autour de 14 euros un plat de pâtes.

    Ouverture le 26 janvier

    Il Cervinia accueillera ses anciens et nouveaux clients à partir du 26 janvier prochain. Quatre personnes, dont les deux patrons, y travailleront. Dans un premier temps, il sera ouvert sept jours sur sept, de 11h30 à 22h30. «  C’est de la restauration non-stop, donc on peut venir manger un plat de résistance à 15h si on le souhaite  », glisse-t-il. Des crêpes et autres délicatesses seront également servies après-midi. «  On continue aussi les plats à emporter, ainsi que les banquets, anniversaires et réunions d’affaires. »

     Il Cervinia, route du Condroz 203, 4550 Nandrin. 085/84.34.80 ou 0499/81.42.16.

    Article de Annick G . Source Sudinfo 

    Source clic ici 

     

    Il quitte son resto à Liège clic ici pour en ouvrir un à Nandrin